Assemblée Générale Annuelle du CIQ St-François – Fuveau

AG 2017 : Samedi 14 octobre

Cette année, l’assemblée générale a été retardée à l’automne, en raison du changement de plusieurs membres du bureau qui suivaient des dossiers en cours.

Jean-luc Arvieu, Jean-Claude Escaffit, Vahé Muradian, Michel Rondet (de gauche à droite)

Procès-verbal  de l’ Assemblée Générale du 14 Octobre 2017

Ordre du jour :

  1. Rapport financier
  2. Rapport d’activités
  3. Renouvellement du Conseil d’administration et élection du nouveau bureau
  4. Lecture des questions posées à la municipalité, lecture des réponses officielles
  5. Intervention des présidents de CIQ, membres de la Coordination, invités.

Le samedi 14 octobre à 10h, le président a ouvert l’assemblée générale du CIQ St François, en présence de 23 adhérents à jour de cotisation, d’une quinzaine de conjoints et observateurs non adhérents et de représentants de la coordination des CIQ de Fuveau : Jean Marc Sarat président du CIQ des Espinades, de Gérard Pèllerin CIQ St Michel-Font d’Aurumy et Masse, d’Alain Pèlegrin CIQ  Soleil Levant, président de la fédération des CIQ Est, Membre du bureau de la Confédération des CIQ de Marseille/Métropole.

1) Rapport financier :
Présenté par Michel Rondet, trésorier (voir en annexe)
Grâce aux recettes des années précédentes, en report à nouveau, le déficit de l’exercice a pu être compensé, et le budget reste excédentaire. Mais les frais de la fête de quartier sont supérieurs aux recettes de l’année. Souhait de chercher à y remédier.
A l’issue de cette présentation, Michel Rondet indique qu’il ne se représentera pas
Rapport voté à l’unanimité, suivi de remerciements pour les 20 ans passés au service de l’association.

2) Rapport d’activités :
Présenté par Jean-Claude Escaffit, Président, (Lire le rapport d’activité) qui indique que c’est le dernier rapport de son deuxième mandat au bureau.
Rapport voté à l’unanimité, suivi des remerciements pour son action au bureau pendant 6 ans.

3) Renouvellement du Conseil d’administration suivi de l’élection du nouveau bureau :
a) – Les départs :
Jean-Claude Escaffit président, à l’issue de son mandat
Michel Rondet trésorier, à l’issue de son mandat
Monique Fournier Secrétaire adjointe, démissionnaire
Ludivine Prigent Membre du C.A., démissionnaire
Alain Floutier trésorier adjoint, démissionnaire en janvier 2017, remplacé par Joseph Catania coopté par le  C.A.

b) – Les nouveaux arrivants membres du CA élus pour trois ans :
Joseph Catania (Ch. Saint François)               Cooptation confirmée par l’assemblée générale.
Magali De Lorenzo (Dom. Saint François)         Vote : élue à l’unanimité
Nadine Musso (Ch. du Cros du Pont)               Vote : élue à la majorité – moins une abstention
Sonia Benharira (Ch. Cros du Pont)                 Vote : élue à la majorité – moins une abstention
Luc Foti (Lot. Du Grand Vallat)                         Vote : élu à la majorité – moins un vote contre

Le nouveau C.A. ainsi constitué élit à bulletin secret, en son sein, un nouveau bureau à l’unanimité.

Nouveau Bureau :
Président : Jean-Luc Arvieu,  retraité (Lot. Les Résidences de la Bégude)     
Vice-président : Vahé Muradian, architecte-urbaniste, retraité (Av. Guerin Marchi)
Secrétaire : Magali De Lorenzo, sans profession (Domaine St François)
Secrétaire adjoint : Jean-Pierre Dubois, ingénieur, retraité (Lot. l’Ouvière)
Trésorier : Joseph Catania, retraité (Ch. de Saint François)

Membres du CA :

Intervention de Nadine Musso et de Sonia Benharira (Cros du pont)

Guy Arnaud (Résidence Riva di Fuveau Av Mal Leclerc)
Nadine Musso (Ch. Cros du Pont)
Sonia Benharira (Ch. Cros du Pont)
Luc Foti (Lot. Du Grand Vallat)

4) Lecture des questions posées à la municipalité, réponses, explications, commentaires :
Après avoir remercié la mairie de s’être prêtée au jeu des réponses par écrit, Jean Claude Escaffit procède à lecture des vingt questions posées par écrit à la Mairie, et lit les réponses officielles reçues le 12 octobre 2017, passant également la parole aux membres du C.A. concernés :

Intervention de Guy Arnaud (Riva di Fuveau)

Pré de l’Ouvière, Ecole l’Ouvière, Cros du pont, rond-point du cimetière, Lotissement, Jas de Bassas : Impasse et pont, rond-point de l’Europe/sécurité D96. Le caractère sybillin de la plupart des réponses, laisse planer quelques frustrations.
En conclusion, la commune souhaite faire part au CIQ de deux nouveaux projets : la construction d’un restaurant scolaire, école l’Ouvière, et la rénovation de deux courts de tennis couverts.
(Lire le détail des questions, des réponses et commentaires ).

5) Intervention des présidents de CIQ, membres de la Coordination :

Intervention d’Alain Pèlegrin (Président CIQ Soleil Levant)

L’intérêt de la Charte des CIQ signée avec la mairie, de la coordination des CIQ de Fuveau, de la confédération des CIQ de Marseille/métropole sont mis, tour à tour en avant, à l’occasion de l’intervention d’Alain Pèlegrin. En particulier , la confédération avec la possibilité de photocopies gratuites, d’une assurance responsabilité civile, d’une assistance juridique, etc…
L’ordre du jour étant épuisé, le président lève la séance et l’assemblée générale prend fin vers 12h30. L’assistance est invitée à venir prendre le verre de l’amitié avant de se séparer.


AG 2016 : Samedi 2 avril DSCN5738

L’assemblée générale du CIQ s’est tenue à la maison pour tous devant une soixantaine de personnes.
Les bilans financier et d’activités ont été approuvés à l’unanimité.  Un membre nouveau est entré au CA en remplacement de Sylvaine Asteggiano : Alain Floutier.
Dialogue avec les élus, le maire et les deux adjoints chargés des CIQ et des travaux sur :
– Projet de logements sociaux au Cros du Pont
– Aménagement du pré de  l’Ouvière et chantier
– Sécurisation et éclairage du carrefour D 96-chemin de St-François, du trottoir…
– Problème des ordures ménagères, déchets verts, bruit et sécurité.
– Aménagements  avenue Leclerc-Jas de Bassas, centre Europe.

Procès Verbal de L’Assemblée Générale du 2 avril 2016 

Lire le PV

Ordre du jour :

  1. Rapport Financier
  2. Rapport Moral
  3. Renouvellement du Conseil d’administration
  4. Tour d’horizon de quelques questions et débat
  5. Intervention des élus : Mme LHEN, Mme LEFORT, M. GOUIRAND
  6. Questions aux élus et réponsesLe samedi 2 avril à 10h05, le président a ouvert l’assemblée générale du CIQ St François, en présence d’une soixantaine de personnes (adhérents et résidents observateurs). 
    Lire la suite

1) Rapport Financier :
Présenté par Michel Rondet, trésorier
Recettes 2015 : 3288.84€ dont 2888.84 de report à nouveau et 400 d'adhésions
Dépenses 2015 : 1216.20€ dont 30 adhésion confédération, 334.42 fête des voisins, 88.98 Relations publiques et Réceptions internes, 30 frais bancaires, Divers 25, Reproduction 159.48 et Remboursements parts CIQ Soleil Levant et Saint-Charles du solde du compte Fédération
Résultat 31/12/2015 : 2072.64€
Voté à l’unanimité

2) Rapport d’activités-2015-2016 
Présenté par Jean-Claude Escaffit, Président

3) Renouvellement du CA :
a) - candidature en replacement d’un départ à élire pour trois ans:
le président indique à l’assemblée que Mr. Alain Floutier est candidat pour entrer au CA en remplacement du membre sortant et lui est demande de se présenter, ce qu’il fait devant l’assemblée.
b) - Cinq renouvellements de membres du CA à élire pour trois ans :
Vote : CA élu à l’unanimité :
Bureau :
Président : Jean-Claude Escaffit, journaliste, jean-claude.escaffit@orange.fr
Vice-président : Vahé Muradian, architecte-urbaniste, vahe.muradian@wanadoo.fr
Secrétaire : Jean-Luc Arvieu, gestionnaire de biens (la Bégude), jl.arvieu@orange.fr
Secrétaire adjointe : Monique Fournier, artiste, moonlite13@free.fr
Trésorier : Michel Rondet, retraité, rondet.m@wanadoo.fr
Trésorier adjoint : Alain Floutier, directeur marketing, (Domaine St François), alfloutier@free.fr
Membres du CA :
Guy Arnaud (Résidence Riva di Fuveau Av Mal Leclerc)
Jean-Pierre Dubois (Lotissement L'Ouvière)
Ludivine PRIGENT (Quartier Cros du Pont)

4) Présentation du projet de l’Ouvière 2016 et débats dans le prolongement du rapport d’activité:

a) - Présentation du projet de l’Ouvière suite la première rencontre du bureau du CIQ avec le Maire, des élus et les promoteurs le 22 mars, et à la réunion publique du 30 mars avec les mêmes responsables :
b) - Une demande de trottoirs le long de la RD56E pour un cheminement piétonniers sécurisé jusqu'à l’école de la Roque Martine est formulée.

5) Intervention des représentants de la mairie :
Vers 11h 15 débute la rencontre avec Mme le maire et ses adjoints, sont présents : Hélène LHEN maire de Fuveau, Marie-France LEFORT 1ére adjointe en charge des associations, Daniel GOUIRAND adjoint à l’urbanisme et aux grands travaux.

Les sujets abordés sont :
  a) - Le point sur le projet de logements sociaux au Cros du Pont :
Ils seront au nombre de huit au lieu de douze, Des rencontres ont eu lieu avec une riveraine. Il nous sera possible de voir les plans. La construction sera réalisée par le biais d’un constructeur, choisi par Habitat13 qui après en aura la gestion locative. La demande de conserver un espace boisé est prise en compte avec l’objectif de garder une lisière boisée et un espace vert qui sera affiché en zone protégé lors de la prochaine modification du PLU dans 6 mois.
Nous apprenons aussi que l’aménagement d’un rond point a été programmé en haut du cimetière, au débouché du chemin d’Aix sur la D56E. Il sera réalisé dans le cadre d’une entrée de ville qui va permettre à la commune d’en conserver la maîtrise d’ouvrage, tout en l’ayant fait financer par le CPA. Un déplacement du panneau d’agglomération incluant les trois ou quatre premières maisons sur la D56E sera fait. Il sera prévu un trottoir jusque là et un cheminement piéton ainsi que des arrêts de bus « sécuritaires ». L’ensemble de ces aménagements permettra d’accéder à de nouveaux terrains directement à partir de la D56E sur lesquels la commune a la maîtrise du foncier, pour y construire d’autres logements sociaux.Un autre aménagement est prévu avenue du 8 mai avec trottoir, stationnement et bande cyclable.

b) – Projet du Pré de  l'Ouvière : conséquences sur les infrastructures et sur le quartier :
La question du stationnement, de la circulation, de la dépose des enfants devant l’école primaire de l’Ouvière et de l’accès pour les riverains du domaine St François est de nouveau soulevée. Elle sera étudiée attentivement en concertation avec les associations de parents d’élèves et les riverains.
La mise aux normes du trottoir le long du chemin de St François est actée.
La porte est laissée ouverte pour le raccordement à l’égout des villas en amont du chemin St François et haut Guérin Marchi.
Le gaz de ville alimentera la totalité des constructions du pré de l’Ouvière et les riverains intéressés pourront à nouveau contacter GRDF .
Entrée/sortie des camion du chantier par la voie de dégagement en face du N° 70 Chemin de St François et passeront par la gauche en direction de la D96. Le dimensionnement du réseau égouts suffira étant donné la diminution du nombre de logements construits par rapport au projet précédent. La conduite du réseau égouts empruntera le même réseau que celui du complexe sportif, traversera le tennis et descendra par le lotissement du Vallat. Une fois le permis de construire instruit, nous saurons si les bassins de rétention sont en plein air ou en sous-sol.

c) - Attribution des logements sociaux :
Le maire indique qu’un pourcentage est réservé pour différentes institutions, mais que tous les efforts sont faits pour que la commune attribue le maximum de logement à des fuvelains, des critères de revenus sont aussi pris en compte.

  d) - Transformation de voiries privées en voirie communale :
Aucune voirie sur le territoire du CIQ Saint François n’est concernée, par le lancement d’une procédure dans l’agglomération de Fuveau pour transformer en voirie communale 19 voiries actuellement privées.

e) – Sécurisation & éclairage du carrefour D 96-chemin de St-François, du cheminement piétons jusqu à l’abri-bus :
La mise en place d’un radar pédagogique sur la D96, à l’approche du carrefour réaménagé est possible, à voir avec la police municipale pour son positionnement. Ce radar mobile, après une période d’essais analysée, pourra être déplacé vers un autre endroit mieux ciblé. Il permet des statistiques sur la vitesse excessive des véhicules, qui peuvent déboucher sur de nouvelles mesures. Installer l’éclairage pour le carrefour sur la D96  n’est pas possible, car il est situé hors agglomération.
Pour la partie entre la D96 et le début du chemin de St François, la porte n’est pas fermée pour l’installation de deux candélabres, si la collaboration du copropriétaire situé à l’angle du chemin piéton entrant dans la Bégude est obtenue.

f) - Problème des ordures ménagères, déchets verts, bruit et sécurité:
Tout ce qui a été dit l’an passé sur les ordures ménagères et les déchets verts devient caduque, car sous compétence de la Métropole.
La solution pour les aboiements de chien nécessite la contribution de la police municipale, la bonne volonté du propriétaire...
Pour le bruit et la nuisance liée au survol à répétition du quartier par des hélicoptères, un numéro de téléphone est proposé. Il permet de vérifier s’il existe bien un plan de vol correspondant au survol de l’hélicoptère au dessus du quartier.
g) - Aménagements avenue Leclerc - Jas de Bassas, centre Europe:
Les éclairages prévus seront effectivement réalisés prochainement. L’acquisition par la commune du terre plein qui se trouve en face l’entrée de Riva di Fuveau, au début de l’impasse du Jas de Bassas est en projet, la commune y réalisera un aménagement. Le projet de construction du propriétaire du terrain derrière la résidence Riva di Fuveau sera refusé par les services de l’urbanisme, car c’est un emplacement réservé pour un équipement public sur le PLU.

Fête des Voisins :
Il est rappelé, que la fête des voisins aura lieu le vendredi 27 mai 2016 dans le Pré de l’Ouvière, pour la dernière fois dans sa configuration actuelle, au programme un groupe musical Jazz pour l’animation, une démonstration de danse Country présentée par des voisins, et un festival de convivialité  !

L’ordre du jour étant épuisé, le président lève la séance et l’assemblée générale prend fin vers 12h30. L’assistance est invitée à venir prendre le verre de l’amitié offert par le CIQ, avant de se séparer,

Lire le rapport d'activités-2015-2016 


A.G. 2015 

IMG_20150411_103353

L’AG du Comité d’Intérêt de Quartier s’est tenue samedi 11 avril 2015 à la  Maison pour tous, en présence des élus de la commune. Les rapports financier et d’activité ont été approuvés à l’unanimité.

Au programme : sécurisation carrefour RD96-Ch St François, Avenue Leclerc, projets immobiliers Cros du pont, pré de l'Ouvière, Déchets verts...

Lire le compte rendu de notre Assemblée générale.
Lire le rapport d’activités
Lire l’appel à projets sur le pré de l’Ouvière
Tract invitation AG 2015
Procès verbal ASSEMBLEE GENERALE  

Lire la suite

  1. Rapport financier
  2. Rapport Moral
  3. Remise en jeu du mandat de président et renouvellement du C.A.
  4. Tour d’horizon de quelques questions et débat
  5. Intervention des élus : Madame LEFORT, Monsieur GOUIRAND
  6. Questions aux élus et réponses

Le samedi 11 avril à 10h05, le président a ouvert l’assemblée générale du CIQ St François, en présence de trente cinq (35) adhérents, d’une quinzaine d’observateurs, de Mme Corinne Ferrouillet, présidente du CIQ Les Espinades et d’une résidente du quartier les Laouvas .

  • 1) Rapport Financier :Présenté par Michel Rondet, trésorier.
    Voté à l’unanimité
  • 2) Rapport Moral :Présenté par Jean-Claude Escaffit, Président (en annexe)
    Voté à l’unanimité
  • 3) Remise en jeu du mandat de président et renouvellement du CA :Jean-Claude Escaffit, président du CIQ étant arrivé au terme de son mandat de trois ans au CA , remet celui-ci en jeu. Il déclare qu’il est candidat pour un nouveau mandat de président. Aucun autre candidat ne postule à ce poste. Le Conseil d’administration se réunira après l’assemblée générale pour procéder à l’élection du nouveau président et à la modification suivante dans le bureau : Jean Luc Arvieu devenant secrétaire et Monique Fournier, secrétaire adjointe.
  • 4) Tour d’horizon de quelques questions et débat :
    a) Charte des CIQ :
    Jean-Claude Escaffit rappelle dans quel esprit sont conduites les activités et le fonctionnement du CIQ en faisant référence à la charte type qui est en vigueur dans de nombreuses communes. Il fait remarquer que cette charte n’a toujours pas été signée par Madame le Maire contrairement à ses engagements lors de la dernière campagne pour les élections municipales de Fuveau en 2014.
    b) Rond point à l’entrée des résidences de la Bégude et du lotissement de l’Ouvière:
    Jean-Pierre Dubois explique que ce rond point est très mal commode, que les « cédez le passage » ne sont pas respectés, qu’ils augmentent les risques d’accidents. Le contournement du rond point n’est pas non plus respecté en raison des manœuvres qu’il nécessite, surtout avec une remorque.
    c) Déchets verts :
    Il est fait état de la nouvelle réglementation très stricte et restrictive en matière de brûlage des déchets qui conduit pratiquement à son interdiction sauf quelques cas particuliers. Il est relaté également diverses pistes municipales envisagées pour le ramassage des déchets verts (création d’une commission, etc.)
    d) Aménagements Avenue Maréchal Leclerc :
    Vahé Muradian émet un certain nombre de critiques à propos de l’aménagement en cours sur l’avenue Maréchal Leclerc, en matière de règles d’urbanisme. Au carrefour devant la copropriété Riva di Fuveau, le ralentisseur « gendarme couché », malgré de nombreuses demandes n’est toujours pas mis aux normes, les feux tricolores ne sont pas en fonctionnement. Concernant les trottoirs, il a été observé un rétrécissement inexplicable au niveau du virage, en face des services techniques. Des interrogations se font jour sur le parking souterrain ou semi-enterré prévu au niveau du jeu de boules près de la gare routière.
  • 5) Intervention des représentants de la mairie :
    – Sont présents : Mme Marie-France Lefort, 1ére adjointe en charge des associations, M. Daniel Gouirand, adjoint à l’urbanisme et aux grands travaux.
    – Absente excusée : Mme LHEN, maire de Fuveau, retenue à l’Union des maires .Communication de madame Lefort sur la question des déchets verts :
    L’élue détaille les solutions étudiées par la mairie et la Communauté du Pays d’Aix, les réalisations effectuées et celle envisagée pour faciliter la collecte des déchets verts :
  1. Dépôt en déchetterie : deux déchetteries et plates-formes de dépôt ont été modifiées « à grand frais » pour un dépôt plus facile et plus rapide des usagers.
  2. Bennes vertes : Mises à disposition en différents points, à divers moments de l’année. Solution écartée du fait d’une organisation complexe et d’un coût élevé
  3. Récupération à domicile sur appel à une association subventionnée : l’AMS. Coût restant à charge pour le particulier : 35€ la demi-heure de broyage, 70 € l’heure de broyage
  4. La solution au final envisagée par la CPA la plus sérieuse consisterait à mettre en place une déchèterie mobile, une demi-journée par semaine sur un lieu donné de la commune.

Plusieurs participants font alors remarquer que si la demi-journée choisie n’est pas le samedi, en raison de leur activité professionnelle en semaine, ils ne pourront pas en profiter.
M. Gouirand précise alors qu’une étude est faite avec la commune de Gréasque pour la mise en place d’un point fixe.

  • 6) Questions aux élus et réponses :
    A) Sécurité carrefour D96/Chemin Saint-François:
    Le peu d’implication de la mairie sur ce dossier est à nouveau posé. Corinne Ferrouillet du CIQ Les Espinades rappelle que cela fait déjà quinze ans qu’il est question d’un raccordement du chemin de Gréasque à Fuveau au carrefour et qu’on se confronte à un immobilisme total.
    Gouirand se justifie en expliquant que d’après une étude récente, cela impliquerait le doublement de la voirie. Or cela est rendu impossible par le propriétaire du terrain qui ne souhaiterait pas vendre la bande de terrain nécessaire.
    Puis il explique que le Conseil Général va sécuriser la traversée pour les piétons grâce à l’implantation d’un îlot central. (Voir rapport d’activité)
    B) Eclairage du chemin Saint-François entre les résidences de la Bégude et le carrefour avec la D96:
    La demande d’un éclairage public sur cette portion du chemin Saint-François de plus en plus fréquentée par des piétons et des enfants, le soir au retour de l’école, est renouvelée.
    L’adjoint à l’urbanisme donne depuis plusieurs années la même explication : le refus de la servitude permettant le passage d’une ligne électrique sur un terrain privé.
    Il est suggéré par l’assistance de mettre en place un éclairage à alimentation solaire
    Gouirand réfute cette idée évoquant des riverains qui pourraient se plaindre de l’éclairage nocturne. Il lui est alors proposé de prévoir un minuteur pour interrompre l’éclairage à 23h.
    Après cette succession de réponses négatives, il est demandé au moins la possibilité d’un éclairage solaire dans l’abri bus par l’intermédiaire de la CPA.
    Mme Lefort explique qu’elle n’est pas favorable aux abris bus solaires, citant des exemples dans d’autres communes ou cela a attiré les jeunes et créé des nuisances la nuit.
    C) Eclairage nuit et week-end à l’école de l’Ouvière:
    Alors que d’un coté il est prôné des économies d’éclairage public (ex : av Guérin Marchi), de l’autre fait remarquer M. Floutier du domaine Saint-François, l’école primaire de l’Ouvière reste régulièrement éclairée sans raison toute la nuit et parfois le week-end.
    D) Gaz de ville:
    Alain Floutier interpelle les élus sur cette question, faisant remarquer que la commune à financé l’extension du réseaux jusqu’à l’école de l’Ouvière, mais ne va pas au-delà pour les habitants. L’adjoint répond que cela n’a pu se réaliser par manque d’un nombre suffisant de personnes intéressées et propose de s’adresser directement à Gaz de France.
    E) Aménagement avenue Leclerc et éclairage du Jas de Bassas:
    Gouirand indique que l’éclairage le long du trottoir de l’Avenue Leclerc, en face de la Résidence « RIVA DI FUVEAU » sera installé avant cet été, tout comme la mise en fonction des feux tricolores !(Note actualisée : ceux-ci fonctionnent de puis le mois de mai). Quant à l’éclairage de l’impasse du Jas de Bassas, Guy Arnaud fait remarquer que de plus en plus de personnes fréquentent ce chemin pour rejoindre et revenir du centre commercial de l’Europe et du club de Fitness. Réponse : il sera positionné sur le « Budget prévisionnel 2016 » . Mme Barral du Jas de Bassas souhaite le nettoyage des bordures prés de chez elle, pour que les eaux de ruissellement puissent continuer à s’écouler dans le lit du Vallat. M. Gouirand propose de s’adresser aux services techniques.
    F) Projet immobilier chemin du Cros du Pont:
    Deux adhérents du CIQ, résidant au chemin du Cros du pont, interpellent les élus sur leurs inquiétudes à propos du projet de construction de douze logements sociaux sur un terrain trop étroit selon eux. Ils regrettent l’absence totale d’information sur la nature (forme, taille) et le positionnement des constructions prévues.
    Gouirand confirme qu’il s’agit bien de douze logements sociaux sur 3700m2 et explique que « le COS ( ?) sera modifié en conséquence », lors de la prochaine modification du PLU (NDLR avec la loi ALUR la notion de COS a été supprimée). Le permis de construire est actuellement à l’instruction, l’élu déclare refuser qu’il soit consulté avant d’être accordé par la mairie, avançant la possibilité d’un recours judiciaire dans les deux mois.
    Les habitants du quartier, ainsi que le président du CIQ, renouvellent avec vigueur leur demande de concertation sur un projet important de leur quartier.
    G) Projet immobilier du Rond point de l’Europe:
    Les riverains ainsi que Corinne Ferrouillet expliquent qu’ils n’ont pas d’information, qu‘ils ne souhaitent pas engager d’action contre le projet, mais qu’ils demandent un minimum de concertation.
    Mme Lefort propose alors une prise de rendez-vous avec l’adjoint à l’urbanisme
    H) Projet immobilier du pré de l’Ouvière:
    Ayant eu connaissance de l’appel à projet lancé le 18 février 2015 par L’EPF PACA (Etablissement Public Foncier) à la demande de la Commune de Fuveau, Jean Claude Escaffit regrette la mise à l’écart du CIQ dans le processus de désignation de l’opérateur final. Il rappelle l’engagement de concertation du maire et renouvelle sa demande.
    Réponse de M. Gouirand : C’est l’EPFR (Etablissement Public Foncier Régional) qui est maître de la situation. « Vous serez informé quand le candidat aura été choisi ». Actuellement quatorze candidats ont répondu à l’appel à projet, deux sont retenus pour détailler plus avant leurs propositions. Ils devront remettre leurs propositions détaillées et définitives courant juin 2015, à l’issue de quoi une commission statuera pour désigner l’entreprise retenue.
    Il rappelle ensuite les grandes orientations du projet : En l’absence d’autorisation pour la réalisation d’un EPHAD, c’est la formule d’un foyer-logements qui a la préférence des élus avec salles communes, animations et services, laissant ouverte la possibilité d’une requalification future en EPHAD. Egalement prévu, la construction de 30 logements sociaux. Une partie sera en accession à la propriété.
    Il rappelle les concessions faites par rapport au projet initial en particulier l’augmentation du nombre de places de parkings et met en avant l’espace vert demandé à l’opérateur.

Jean-Claude Escaffit renouvelle sa demande, à savoir que le CIQ ait un représentant au sein de la commission de désignation du projet retenu et un accès au dossier. Devant un nouveau refus, le président du CIQ souhaite connaitre la composition de cette commission. Il est répondu que c’est du seul ressort de l’EPFR. Sur la demande insistante de l’assistance, l’élu consent à dire que c’est bien pourtant la mairie qui a la décision finale puisqu’elle accorde le permis de construire.
Le président du CIQ réitère en vain sa demande d’information préalable, concluant qu’il prendra contact directement avec l’EPFR.

Il est rappelé pour finir, que la fête des voisins aura lieu le vendredi 29 mai dans le pré de l’Ouvière avec un groupe musical pour l’animation ! L’ordre du jour étant épuisé, le président lève la séance et l’assemblée générale prend fin vers 12h30. L’assistance est invitée à venir prendre le verre de l’amitié avant de se séparer.

Rapport d'activités 2014-2015A.G. CIQ 11-04-2015

Cette année écoulée a été rythmée par moins d’événements marquants, pour notre CIQ, que les années précédentes. Ce qui ne signifie pas moins de transformation de nos quartiers. Pas moins de projets en train de germer de manière plus ou moins souterraine. Et donc pas moins de vigilance… 
L'année a été marquée par un certain nombre de réflexion et d'actions au service de nos quartiers.

Lire la suite

1- Sécurité du carrefour D 96-chemin de St-François et du parcours scolaire.
 Suite à l’accident du camion citerne contre la ferme de la Bégude, nous avons envoyé, avec le CIQ des Espinades, un courrier à la Direction des routes du Conseil général, rappelant l’extrême dangerosité du carrefour, notamment pour la traversée des enfants sortant des bus scolaires, sans passage protégé, ni visibilité , ni éclairage le soir. Après plusieurs rappels, nous avons pu obtenir une rencontre, le 17 septembre, des quatre parties concernées (les deux CIQ, la direction des routes, le maire avec son adjoint), rencontre à l’initiative de la mairie.
Puis, le 6 novembre s’est déroulée une visite sur le terrain avec la direction des routes et son bureau d’études. Rencontre à laquelle  étaient absents de façon inexpliquée les représentants de la mairie. Entre temps une enquête a été menée auprès des usagers par deux membres de notre CA : Jean-Luc Arvieu et Jean-Pierre Dubois. Premières mesures positives :  pose de  panneaux de danger et d’intersection incitant à la vigilance des automobilistes, taille d’une haie de conifères privée qui gênait la visibilité, en attendant les solutions de fond. Après plusieurs sollicitations, le Conseil général vient de nous faire savoir par courrier qu’il répondait favorablement à notre requête sur la traversée piétonne et devrait nous communiquer les projets de travaux avant l’été.
C’est une première avancée, mais à nos yeux insuffisante. Rien n’est dit sur le débouché aussi dangereux du chemin de Gréasque à Fuveau, alors qu’il était envisagé un détournement de ce débouché. Rien non plus sur l’éclairage du haut du chemin de Saint-François, que les collégien(e)s empruntent les nuits d’hiver, qui concerne pourtant la mairie.
C’est pourquoi nous allons en faire une action prioritaire de ces prochains mois. Mais nous avons besoin de la mobilisation de tous, riverains et parents d’élèves.

2- L’aménagement de l’avenue Maréchal Leclerc. Et notamment la sécurisation du carrefour devant l’immeuble Riva di Fuveau, avec plateau ralentisseur et feu clignotant, voie cyclable menant au collège… Dossier suivi notamment par  Guy Arnaud et Vahé Muradian. Un certain nombre de remarques ont été faites par nos administrateurs (notamment sur les feux, la hauteur du ralentisseur non conforme, ou encore sur l’aménagement de la chaussée entre les pompiers et la maison du garde barrière – Riva di Fuveau) Très peu ont été suivies d’effet.
Nous estimons qu’il est dans les attributions du CIQ de participer à la réflexion sur l’aménagement urbain de notre quartier. C’est pourquoi nous réitérons notre demande de concertation sur la restructuration de la place de la gare routière.

3- Le contournement de la Barque : En lien avec le CIQ de ce quartier et des autres CIQ, dans le cadre de la coordination que nous avons créée, nous souhaitons que ce contournement sans cesse retardé soit remis en priorité. Pour cela nous envisageons des actions communes. Au passage, c’est notre CIQ qui a pu obtenir la remise du panneau de direction Fuveau, au carrefour de Meyreuil, à la sortie de l’autoroute A9.

4- Projet du Pré de L’Ouvière : Un appel à projets à été lancé en février (lire) auprès de divers promoteurs, par l’Etablissement public foncier régional, propriétaire du terrain, à la demande de la mairie. Nous avons été alertés par des riverains qui avaient été sollicités par des promoteurs. A notre connaissance une dizaine d’opérateurs auraient posé leur candidature. Trois doivent être pré-sélectionnés par l’EPFR, puis un choisi par une commission sur un projet plus précis remis en juin. Nous avons demandé instamment à faire partie de cette commission ou du moins de pouvoir donner notre avis avant le choix définitif. Plus que jamais, nous devons exercer notre vigilance. Mme le maire s’est engagée publiquement à nous consulter dans les différentes phases du projet. Nous veillerons à ce que l’engagement soit tenu. Pour info : un plan local de l’habitat défini avec la communauté du Pays d’Aix a fixé les objectifs de logements pour les 5 ans à venir. Pour Fuveau : 259 logements, dont 176 sociaux.

5- Problème des déchets verts et des ordures ménagères. Devant l’impossibilité de brûler une commission de réflexion inter-CIQ a été créée, à notre initiative, avec la mairie. Quelques assouplissements ont été possibles et des conseils relayés par notre site internet. Mais ne peut-on pas envisager une aide au ramassage ou au stockage des déchets verts ? De même, nous souhaitons nous saisir du dossier des ordures ménagères : entre  les bacs roulants placés de façon souvent gênante ou inesthétique  et les poubelles individuelles ramassées par les camions de la CPA de façon arbitraire. C’est du ressort de la CPA, mais aussi de la mairie. Quelle place aussi pour les bacs de tri environnemental ? Parmi toutes les communes de la CPA, Fuveau est dans les dernières places.

6- Les questions de sécurité et de bruit : Nous avons été à diverses réunions d’information en mairie et avons intercédé sur le bruit, à la demande de riverains.

7- L’information : Notre site internet ciqsaintfrancois.com continue à se développer avec une newsletter, environ tous les deux mois, qui a 180 destinataires, habitant du quartier et décideurs. Cependant, nous souhaiterions qu’elles soient plus lues.

8 – La convivialité : Elle est primordiale à nos yeux. Elle définit le vivre ensemble d’une communauté géographique et la solidarité de voisinage.  Nous l’encourageons sous toutes ses formes. Nous avons participé,  avec une centaine d’autres marcheurs, à une grande randonnée à l’initiative de l’Office du tourisme et de la FFSP (Fédération française de sport populaire) : 12 km à travers la commune sur des chemins inédits.
Et bien sûr, nous  avons organisé pour la troisième fois notre  fête des voisins. Elle a connu en juin dernier un beau succès, 84 participants sur le pré de L’Ouvière. Cette année nous remettons ça le 29 mai, avec une animation musicale renforcée… et les talents artistiques de tous les voisins.

En conclusion, je voudrais rappeler l’ objectif du Comité d’Intérêt de Quartier tel qu’il est défini par la charte des CIQ, un document de référence qui a cours dans la plupart des communes de France, mais qui n’a toujours pas été signée à Fuveau : L’objectif des CIQ est de favoriser une participation effective des citoyens à la vie de leur quartier et de leur ville, au service de l’intérêt général, par l’information et la concertation. Nous entendons être cette force de consultation, de proposition et de représentation officielle du quartier, comme cela est précisé dans le document. Pas plus, pas moins…

Le 11 avril 2015, pour le Conseil d’administration

Le président
Jean-Claude Escaffit


photos AG CIQ 2014 006 (1)AG Samedi 24 mai 2014 

Elle s’est déroulée samedi matin 24 mai avec la participation en fin de matinée de Mme Lhen, maire, Mme Marie-France Lefort, première adjointe (chargée des relations avec les CIQ), M. Daniel Gouirand, adjoint chargé de l’urbanisme.

Procès verbal de l'AG et rapport d'activités

Lire la suite

Ordre du jour :

  1. Bilan financier
  2. Bilan moral
  3. Débat et tour d’horizon des questions
  4. Election nouveau conseil d’administration
  5. Intervention du maire et de ses adjoints

Le samedi 24 mai à 9h50, le président du CIQ a ouvert l’Assemblée générale  du CIQ St François, en présence de 26 familles adhérentes. Les rapports soumis aux votes ont pu être illustrés par des images du nouveau site Internet du CIQ.

1  Bilan Financier

Voté à l’unanimité

2 Rapport d’activités.  Voir annexe, voté à l’unanimité
3  Election Conseil d’administration
2 sortants : Joelle SICCARDI, Gratien BOULET
Sont proposées : Ludivine PRIGENT, Sylvaine ASTEGGIANO
Vote : CA élues à l’unanimité :

  • Bureau :

Président : Jean-Claude Escaffit, journaliste
Vice-président : Vahé Muradian, architecte-urbaniste 
Secrétaire : Monique Fournier, artiste-peintre,
Secrétaire adjoint : Jean-Luc Arvieu,
Trésorier : Michel Rondet, retraité,

Membres du CA :

Guy Arnaud (Riva di Fuveau Av Mal Leclerc)
Jean-Pierre Dubois (Lotissement L’Ouvière)
Ludivine PRIGENT (Lotissement L’Ouvière)
Sylvaine ASTEGGIONO (Domaine de Saint François)

4   Intervention des représentants de la mairie à la suite de la visite terrain et sur les questions recensées par les adhérents :

Sont présents : Mme Hélène LHEN, maire, Mme Marie-France LEFORT,1ère adjointe, M. Daniel  GOUIRAND, adjoint chargé de l’urbanisme
Mme  LHEN exprime son désir de relations correctes de part et d’autre. Jean-Claude Escaffit lui répond que c’est bien ainsi qu’il l’entend, même si certains échanges peuvent être vifs, ils seront toujours respectueux.
Mme LEFORT, première adjointe, en charge des relations avec les CIQ, nous assure de sa disponibilité pour les CIQ et de sa volonté de communiquer avec eux : ils seront toujours reçus en mairie et par les élus.

Problèmes évoqués par l’AG et suite de la visite des élus sur le terrain avec le bureau du CIQ :

  • Dangerosité du croisement RD 96/ chemin de Saint-François (cf. accident en mars 2014, d’un camion-citerne qui s’est retourné, déversant 10 000 litres de fuel). Nécessité d’agir avant qu’un drame plus grave puisse se produire.  Sont exposés particulièrement les écoliers sortant des bus scolaires.

Question qui relève de la compétence du conseil général. Il a été convenu qu’un courrier adressé aux services départementaux  serait soutenu par la mairie.

  • De même, l’absence d’éclairage public sur la partie du chemin de Saint-François pose un problème de sécurité pour les enfants rentrant la nuit en hiver ! La réponse de M. Gouirand concernant les nécessaires économies d’énergie ne satisfait pas le CIQ.
  • Eboulements récurrents le long du chemin de Saint-François entre la Bégude et la RD 96 . Pas de solution en vue. L’étroitesse de la route pose également problème. Quid du passage des camions, lors des travaux sur le pré de l’Ouvière ? M. Gouirand nous assure que, les camions ne passeront pas par ce côté.
  • Les divers emplacements de poubelles d’ordures ménagères mal positionnées en lisière du chemin de St-François. Arrêt dangereux pour les voitures. La question a été notée par Mme Lefort.
  • Elargissement des trottoirs qui ne sont pas aux normes le long du chemin : Ce n’est possible que pour les surfaces relevant du domaine public. La demande devrait être cependant  prise en compte pour la partie en bordure du pré l’Ouvière qui subira des travaux.
  • Révision du PLU : une modification simplifiée est déjà actée pour mettre le PLU en accord avec la loi ALUR, notamment la disparition des règlements de lotissement ayant plus de 10 ans. Mais avant  l’entrée (2015 ?) de la commune dans la métropole marseillaise, qui aura compétence dans ce domaine, une révision devrait être lancée suite à disparition de la notion de COS et faire en sorte de maintenir les normes de l’actuel PLU.Il n’est pas non plus envisagé d’enquête publique, mais – « bien que ce n’est pas prévu par la loi »-  mise à disposition en mairie d’un cahier de remarques pendant un mois. Le projet sera voté en conseil municipal le lundi 26 mai et visible sur le site de la mairie à partir de mi-juin.
  • Demande de raccordement au tout à l’égout pour les maisons côté nord du chemin de Saint-François toujours sur fosses septiques. Mise en garde de la municipalité à ces riverains qui passeraient de ce fait en zone urbaine, avec tout ce que cela implique de densité.
  • Pré de l’Ouvière : le terrain Mallet (environ 15 000 m2) a été acheté par l’EPFR, Etablissement public foncier régional. La vente d’une autre parcelle de 4000 m2 est en cours de négociation avec Mme Tallone. Les projets d’urbanisation ne se concrétiseront pas tant que ce deuxième terrain n’est pas acquis. Cet organisme devrait revendre les terrains à un « aménageur » choisi par la mairie (qui souhaite aussi avoir des logements d’accession à la propriété à côté de logements sociaux). La municipalité prend l’engagement que le CIQ sera consulté sur le projet. Vahé Muradian suggère au nom du CIQ que l’aménagement soit soumis à un concours d’architectes. De même, notre CIQ qui ne remet pas en cause l’ensemble du projet, souhaite donner son avis et revoir certains points comme des emplacements de parking et le plan de circulation qui posent problème à ses yeux.
  • Nuisances sonores. Un riverain du quartier Guérin-Marchi signale le bruit intempestif de la fête foraine au-delà de l’heure autorisée, particulièrement les veilles de jours travaillés. Mme le maire demandera à la police municipale, présente tard sur le terrain les jours de cette fête, de veiller au respect des règles. De même, pour les cris et nuisances observés au tennis-club très  au-delà de l’heure autorisée.

La séance a été levée à 12h30.

Rapport d’Activités 2014

Cette année écoulée a été marquée par deux événements pour notre CIQ : les élections municipales en mars dernier et les décès le même jour, ou presque, de notre maire, Jean Bonfillon et de notre ancienne présidente, Michèle Marre-Chevalier. Permettez-moi de rendre hommage d’abord à notre amie Michèle, membre active de notre CA jusqu’à son départ tragique. Son décès soudain nous a surpris et profondément attristés. Durant plus de dix ans, Michèle  Marre-Chevalier s’est donnée avec beaucoup de dévouement au vivre ensemble de notre quartier. Nous voudrions lui redire ce merci du fond du cœur que nous avons eu l’occasion, de manifester, lors de ses obsèques. C’est également avec une grande émotion que nous avons appris le décès de notre maire, Jean Bonfillon, le 5 décembre dernier.  Par-delà quelques différents et débats que nous avons eus avec lui, nous gardons en mémoire sa chaleureuse convivialité, son courage face à la maladie et sa grande fidélité à nos rendez-vous de quartier.  Nous lui avons rendu un hommage spécifique lors de ses émouvantes obsèques avec une gerbe que nous avons tenus à offrir en lien avec les CIQ de Fuveau.
Elections municipales : notre CIQ a cherché à respecter scrupuleusement le pluralisme d’opinions de ses membres et ne pas s’engager dans la campagne électorale. Cependant, cette période étant propice à une réflexion sur l’aménagement de nos quartiers et sur la concertation avec les instances représentatives, nous n’avons pas manqué de poser des questions aux différentes listes.

Quatre maîtres mots peuvent caractériser notre action au cours de cette année écoulée : Vigilance, pédagogie, concertation, convivialité.

La Vigilance : A propos du pré de l’Ouvière, nous y avons été fidèles au service d’une urbanisation raisonnée et respectueuse de l’environnement. Sur ce projet de résidence senior et de logements sociaux, nous avons noté des avancées importantes, dont une réduction significative de la densité de l’habitat. Mais nous souhaitons pouvoir apporter encore quelques améliorations au projet dans la confiance et la concertation avec la mairie.
– Vigilance sur la modification du PLU. Notre CIQ a participé activement à l’enquête publique ouverte  l’été dernier sur le plan local d’urbanisme. Par plusieurs rendez-vous avec le commissaire enquêteur et diverses remarques écrites. Plusieurs de nos avis ont été repris dans son rapport, ainsi qu’un souhait insistant de voir associer les habitants à la réflexion sur le devenir de leur commune.
– Vigilance en assistant à différentes réunions, à l’initiative de notre maire, sur la sécurité de proximité et divers travaux de nos secteurs. Cette vigilance de proximité se traduit aussi par la présence d’un membre du CA dans chacun de nos quartiers ; ils sont vos relais, faisant remonter les informations et signalant les problèmes. Ainsi, avons-nous accompagné la demande et le suivi de la sécurisation de l’avenue Maréchal Leclerc. Il a été créé un plateau ralentisseur au niveau de Riva di Fuveau, une voie piétonne et une piste cyclable. Par ailleurs, intervention auprès des services techniques sur l’éclairage public déficient à Guérin Marchi….
– Vigilance enfin avec une opération originale, initiée par notre vice-président Vahé Muradian : les « CA promenades »,  les 15 novembre, les 15 mars, Une visite du terrain par le conseil d’administration pour se rendre compte des problèmes concrets. Puis, le 23 mai, avec Mme le Maire, deux adjoints et le chef des services techniques. C’était une requête que nous avions formulée à plusieurs reprises et à laquelle la nouvelle municipalité a spontanément souscrit. Nous lui en sommes reconnaissants. Des Photos ont été mises en ligne sur notre site (projection). Nous avons aussi obtenu la suppression de l’ilot en ciment qui obligeait le bus scolaire à passer en sens interdit.
Pédagogie : Vous informer le plus possible. Cela s’est traduit en décembre par la création d’un site internet et par la diffusion de lettres d’information (newsletter) tous les deux mois, reçues par 134 abonnés : habitants de notre quartier et décideurs de notre ville. Il y eut aussi des réunions d’information comme celle du 6 juin 2013 sur les objectifs et modalités de fonctionnement du Plan local d’urbanisme (PLU).
Concertation : Nous la souhaitons non seulement entre nous dans notre fonctionnement interne, mais aussi avec les autres CIQ de Fuveau et bien sûr avec la municipalité. – Avec les pouvoirs publics, nous l’avons toujours appelée de nos vœux et nous notons la déclaration le 21 mars de Mme Lhen, notre maire, deux jours avant les élections : « Je suis favorable à une concertation sur différents projets structurants et importants de notre commune. » De même, nous avons présenté aux deux listes candidates à la gestion municipale une charte type des CIQ qui définit l’esprit et les modalités de cette concertation. Charte dont Fuveau n’est toujours pas dotée. Mme le maire nous a répondu : « Nous sommes très favorables à une Charte des CIQ. Si nous sommes élus nous serons prêts à discuter du contenu de cette Charte.» – Pour appréhender de façon globale les problèmes de notre commune, notre CIQ a pris l’initiative de réunir les autres CIQ de Fuveau (10 actifs). Nous étions neuf CIQ représentés le 27 septembre dernier. Tour d’horizon instructif, ambiance cordiale et décision de créer une coordination pour se tenir informés les uns les autres, en attendant de ressusciter éventuellement une fédération mise en sommeil depuis de nombreuses années. Et d’avoir une réunion commune annuelle de tous les CIQ avec le maire. Nous nous réjouissons en tout cas d’avoir instauré des relations plus ou moins régulières avec les autres CIQ. Une réunion plénière est prévue en septembre prochain.
La convivialité : Elle est primordiale à nos yeux. Elle définit le vivre ensemble d’une communauté géographique et la solidarité de voisinage.  Cela se traduit par une grande convivialité entre nous les 9 membres de notre CA et  par de multiples initiatives de voisinage que nous cherchons à favoriser. Mais aussi et surtout par notre fête des voisins, pour prendre du temps d’échanger autour des spécialités de chacun et de faire connaissance avec les nouveaux venus. L’année dernière, elle a eu lieu le 31 mai, sous un vent glacial. On espère que cette année, la troisième du genre, le temps sera plus clément : le vendredi 6 juin, sur le bord du pré l’Ouvière, près du complexe sportif…. Ni courroie de transmission municipale, ni contre-pouvoir, notre CIQ entend être un instrument citoyen de concertation et de proposition au service de l’intérêt général et du vivre ensemble de notre quartier. Comme c’est sa vocation. C’est dans ce sens qu’ont travaillé vos élus et qu’ils entendent  poursuivre leur tâche.

Le 23 mai 2014, pour le Conseil d’administration Le président Jean-Claude Escaffit