Tous les articles par Admin_webcom

Salon des Ecrivains à Fuveau

30ème Salon des Écrivains à Fuveau les 7 et 8 septembre 2019

Comme tous les ans à la même époque, Fuveau devient le centre névralgique de la culture livresque en pays d’Aix, le temps d’un week-end. Le village organise en son centre les samedi 7 et Dimanche 8 Septembre 2019, son traditionnel et annuel grand Salon Littéraire, malgré les travaux et nombreux chantiers en cours. De nombreux habitants de notre quartier contribuent bénévolement à des titres divers, à l’organisation de cette manifestation.

Organisé par l’association « Les Écrivains en Provence » Le salon célébrera cette année sa 30ème édition en accueillant des écrivains réputés mais hélas strictement aucune célébrité du monde de la chanson, du cinéma, de la télévision ou du journalisme, comme cela à pu être le cas par le passé.

Un public nombreux se presse sous les tentes pour venir faire dédicacer un ou plusieurs livres

Quoi qu’il en soit, ce sont, en tout, plus d‘une centaine d’auteurs, talents nationaux et régionaux en littérature générale, jeunesse, bandes dessinées et beaux livres, qui vont dialoguer avec leurs lecteurs et dédicacer leurs ouvrages dans un salon qui aura cette année pour pays invité : La Belgique.
Un week end où se déroulera également en parallèle la traditionnelle Foire de la Saint Michel.
Le Parrain du Salon est Jean Contrucci.
Le lieu de rencontre avec les écrivains est situé sur le cours Leydet avec les causeries littéraires du côté de la fontaine et nouveauté, la littérature jeunesse dans cour de la mairie en raison des travaux parking jeu de boules.
Voir le site officiel du salon pour plus d’infos sur le programme :
http://www.fuveau.com/
Voir La Page Facebook et les photos

Réunion Coordination des CIQ : « Bâtisse Vitalis »

3 mai 2019 : 1ère réunion de la commission de pilotage sur la destination future de la Bâtisse Vitalis. Toutes les offres devraient y être étudiées et un appel à loyer proposé par la suite aux porteurs de projets éventuellement retenus .

29 avril 2019 : La demande d’un 2ème représentant de la Coordination des CIQ dans la commission devant travailler sur la destination future de la Bâtisse Vitalis est refusé par courriel de madame le Maire.

Réunion de la Coordination des Comités d’Intérêt de Quartier de Fuveau sur le devenir de la « Bâtisse Vitalis » et la désignation
d’un représentant à la Commission municipale
Compte-rendu 

Date : Le 17 avril 2019    –  18h30 –   Lieu :  chez Mr Gérard Pellerin   –


Présents :
Mesdames : Frédérique Franco (CIQ Jeux de Boules-Ste Victoire), Francine Nanni (CIQ Les Planes),
Messieurs : Jean-Luc Arvieu (CIQ St François), Claude Féréoux (CIQ La Barque), Alain Pèlegrin (CIQ Soleil Levant), Gérard Pellerin (CIQ St Michel), Bernard Targowla (CIQ Les Vieux Quartiers), Denis Ziéglé (CIQ Fuveau-Ouest).

Objet : Propositions de la Coordination des CIQ de Fuveau sur le devenir de la « Bâtisse Vitalis » appelé également Immeuble dit « Café du Cours ».


Introduction :
Lors de la réunion publique du 2 avril dernier, dans les locaux de la Mairie, la municipalité a annoncé l’abandon du projet de construction d’un parking semi-enterré, à la place du parking actuel du Jeux de Boules.
Ce projet verra tout de même la démolition partielle de la « Batisse Vitalis ».
Madame le Maire, dans son courrier du 10 avril dernier propose la création dune commission chargée de donner des propositions au Conseil Municipal sur la destination future de la « Bâtisse Vitalis ».
Selon ce courrier, un représentant de la Fédération des CIQ siège à cette commission.


Mr Arvieu fait remarquer le terme impropre qui a été employé :  « Fédération ». En effet, la Fédération des CIQ de Fuveau a été dissoute il y a longtemps.
Un courrier sera adressé à Mme le Maire, pour corriger cette erreur.
Ce sera donc un représentant de la Coordination des CIQ de Fuveau qui siégera.

Mr Pèlegrin rappelle qu’une réunion ayant pour thème « le parking du Jeux de Boules » avait eu lieu le 19 décembre 2019, réunissant :
Mme le Maire, Mr Gouirand, Mme Vic-Massol, pour la Mairie,
Mme Colé, Mme Franco, Mr Pèlegrin, Mme Tevonian pour le CIQ Jeux de Boules-Ste Victoire.
Des interrogations se posent, suite à la modification du projet.

Nature du parking :

L’ensemble des CIQ se demande quelle sera la nature du parking. Il est précisé, dans le flyer « Info Travaux Fuveau » d ‘avril 2019, que ce parking serait aérien.
Il existe 3 types de parkings : enterré, de surface, aérien (c’est à dire à étages).
Ce point sera à éclaircir, quant à la nature de cette réalisation.

Démolition :

Quelles sont les parties destinées à être démolies ? Il semblerait que seuls les quatre murs d’origine seraient conservés. La surface restante représenterait environ 400 à 500 m2.

Dans quel état sera cette bâtisse  après une démolition risquée ?

Appels à projets :

La Mairie demande aux Fuvelains des propositions de projet, par l’intermédiaire d’un coupon-réponse à remettre avant le 26 avril prochain.

Ces propositions seront transmises à la Commission, qui, après les avoir étudiées, rendra ses conclusions  au Conseil Municipal, qui statuera.

Devenir du bâtiment :

Le devenir de ce bâtiment pourra répondre à :

  • attirer du monde au centre ville, avec un projet « locomotive ».
  • pallier à un manque existant, (il n’y a pas à Fuveau de…………..),
  • pallier à un manque conjoncturel. (le…………..est trop petit, et pourrait être déplacé).

Ce bâtiment pourrait être :

  • à usage unique, (une seule destination prévue),
  • à usage polyvalent, (destinations différentes selon les heures de la journée),
  • à usage différencié (chaque niveau ayant son utilisation propre).

Il est à noter que le parking répond à deux utilisations différentes :

  • avant 18 heures : stationnement ponctuel, pour achats, visites etc.
  • après 18 heures : pour riverains.

et que cela peut avoir une incidence sur le devenir de cette bâtisse.

Propositions :

Il a été unanimement admis que les CIQ se devaient d’avoir une réponse unique à cette problématique. Ce bâtiment devra évidemment répondre aux normes « accueil du public ».

Il est donc proposé :
La cave : Espace de rangement pour le matériel utilisé lors de manifestations festives sur la place.

Plan Bâtisse Vitalis cave

Le rez-de-chaussée : Une brasserie- bar-restaurant « moderne » avec vente de produits du terroir (en tous cas un local commercial).

Plan Bâtisse Vitalis rez-de-chaussée

Le 1er étage : Une « Maison du Bel Age », lieu de rencontres et d’aide aux personnes âgées, lieu financé par le Conseil Départemental,

Plan Bâtisse Vitalis 1er étage

Le 2ème étage : Associations, et culture. Lieu d’activités attirant les jeunes. Un musée ? compte-tenu des documents que possède la Ville de Fuveau.

Plan Bâtisse Vitalis 2ème étage

Représentation à la Commission :

Il  sera demandé à la Mairie que deux représentants des CIQ soient présents à la commission. (Mr Pèlegrin et Mr Ziéglé).
Si un refus était prononcé, Mr Alain Pèlegrin siégera, Mr Ziéglé étant suppléant.
Mr Pèlegrin résume les décisions prises, et le secrétaire de séance, Mr Ziéglé, rédigera le compte-rendu, qui sera envoyé aux participants.

L’objet de la réunion étant respecté, la séance est levée à 20 heures.
(Sources : Compte-rendu rédigé par Denis Ziéglé)

En complément :

Prendre connaissance du Diagnostic Patrimonial effectué par l’ architecte du Patrimoine pour tout savoir sur la Bâtisse Vitalis.

C.R. Conseils Municipaux 2019

Les informations et décisions qui ont des incidences sur notre quartier et sur Fuveau :

Conseil Municipal du 23 septembre 2019 :
Compte rendu en attente
Conseil Municipal du 29 juillet 2019 :
Affection des locaux de la « Bâtisse Vitalis », Lire le Compte rendu intégral du C.M.
Conseil Municipal du 25 juin 2019 : Lire le Compte rendu intégral du C.M.
Conseil Municipal du 29 avril 2019 :
Passages protégés Av Maréchal Leclerc (CD 46) et Rond point de l’Europe, Lire le compte rendu intégral du C.M.
Conseil Municipal du 25 mars 2019 : 
  • Acquisition par la commune de la parcelle BM 92 quartier Saint-Francet, secteur Cros du Pont

Parcelles BM 92, 88, 87,158 quartier Saint-Francet

Il est voté par le conseil municipal, l’acquisition par la commune de la parcelle cadastrée BM 92, quartier St-Francet, dans le secteur du Cros du Pont au dessus du chemin de Saint-François, d’une superficie de 4046 m² au prix de 100 000€.
Cette acquisition est justifié par les élus, par le fait que la commune est déjà propriétaire des parcelles mitoyennes BM 88, BM 87 et de la parcelle 158 (emplacement réservé, bassin de rétention zone AUH2) et qu’elle se trouve dans leur continuité.
L’ensemble se situe dans un zonage AUH2 qui avait fait, il y a longtemps, l’objet d’un projet de lotissement.

En vert ébauche d’un futur parc « Vallon Cros du Pont »

Il est annoncé que cette réserve foncière, baptisée « Vallon du Cros du Pont » sera utilisée, non pas pour un lotissement mais pour réaliser un parc. (Voir la carte).
Commentaire CIQ : Ceci est plutôt une excellente nouvelle, en bordure d’une zone (NL) non constructible .

  • Verbalisation et taxation pour non enlèvement et dépôts sauvages des déchets

Les services techniques et la police municipale ayant constaté des abandons réguliers et de plus en plus nombreux sur certains secteurs de la commune,  Il est donc voté la mise en place d’une facturation pour les dépôts sauvages de déchets de tous ordres suivant la grille ci-dessous, indépendamment et en plus de la verbalisation qui est une action pénale.

Commentaire CIQ :
– Cette grille s’apparente à une liste à la « Prévert ». Avec un tel barème, combien cela va coûter pour se débarrasser d’un four ou d’un aspirateur balai ?
– Plus sérieusement, ceci met en evidence l’insuccès des services de la Métropole qui en ont la compétence (avec leurs ambassadeurs de tri), et de la commune aussi, à éduquer au tri et sensibiliser la population aux incivilités en faisant acte de pédagogie. Il a même été essayé de déléguer cette tache aux CIQ, lors de plusieurs réunions tripartites.
–  Avant de punir la population, il serait important de s’assurer que le CT2 soit d’abord irréprochable dans sa gestion des déchets et son action au service du public : choix emplacement des Point d’Apports volontaires, nombre de P.A.V., désignation des containers, communication, etc…
Les CIQ avaient fait la proposition pour lutter contre l’incivilité journalière sur les P.A.V. , d’installer une vidéosurveillance, incitative…Cela n’a pas été retenu, alors qu’au moment ou la fibre va être installé sur la commune, c’était l’occasion de le faire avec un coût minimum.
– Une fois de plus c’est la logique punitive, négative, qui prime, aucune action incitative n’est proposée aux habitants.
– Et même si c’est vraiment un grille punitive qu’il faut mettre en place, pourquoi ne pas avoir prévu une tarification  au forfait qui permettrait d’établir un barème progressif ( 1ère fois, 2ième, etc, …), qui pourrait être distinctif entre des Fuvelains et des non Fuvelains (qui ne payent pas d’impôts sur la commune), entre des particuliers et des professionnels, etc…. ?

A l’occasion de ce vote les Elus de la minorité ont proposé les dossiers/rapports suivants à la consultation, comme source d’information, montrant comment le problème est analysé et traité ailleurs :
– ZEROWASTE France
– ADEME Caractérisation de la Problématique des déchets sauvages 2019

  • Dénomination d’une nouvelle voie – Quartier Cros du Pont –
    « IMPASSE DE LA FERME »

La Commune a été sollicitée par les riverains (3 propriétaires), de l’impasse située quartier
Cros du Pont, débouchant sur la RD 56E, et desservant quatre habitations et qui, à ce jour, n’a pas de dénomination.
Les riverains de cette impasse ont souhaité la nommer : « Impasse de la Ferme » pour des
raisons pratiques (acheminement des colis, accès des visiteurs). cette proposition a été adopté à l’unanimité par le conseil municipal.

– Consulter le compte rendu officiel complet du Conseil Municipal du 25 mars 2019

Arrêté Municipal de limitation de Tonnage sur l’ensemble de la commune au 10 12 2018Voir le document

Conseil Municipal du 29 janvier 2019 :
  • Vote des taux d’imposition des taxes d’habitation et foncières – année 2019.

Comme annoncé lors du Rapport d’Orientation Budgétaire du 20 décembre 2018, les taux d’imposition communaux resteront stables pour l’année 2019. Taux (Votés par le Conseil):  Taxe d’habitation 19,50 %, Taxe foncière bâtie 21,02 %, Taxe foncière non bâtie 37,00 %
Commentaire CIQ : Le pourcentage du taux d’imposition de la taxe foncière n’a pas augmenté à Fuveau depuis l’an 2000. Par contre il peut être constaté par tout un chacun que la base taxable pour l’impôt foncier, sur lequel s’applique ce pourcentage à augmenté elle, de plus de 20 % en 10 ans entre 2008 et 2018. Ceci a pour eu pour conséquence de provoquer une augmentation non négligeable de la taxe foncière dans notre quartier ces dernières années.
– A prévoir la Taxe GEMAPI en plus en 2019
– Prendre connaissance du PowerPoint/présentation du budget primitif 2019 pour se faire son opinion des finances de la commune.

  • En Marge de L’adoption du budget primitif  de la Commune – Exercice 2019

Il a été dit que « la Métropole a un plan stratégique sur 4 à 5 ans qui va obliger des communes à avoir des objectifs de constructions de logements neufs libres (privés) ou de constructions de logements locatifs sociaux. Prochainement, en Conférence du Conseil de Territoire, et après de la Métropole, les élus auront à se prononcer sur ces objectifs qui sont déclinés commune par commune. Donc Fuveau, dans les trois mois qui viennent, saura à combien il faut qu’elle s’engage à faire des logements pour respecter ce PLH qui s’impose au PLUi que va faire le CT2. »
Commentaire CIQ : L’urbanisation à marches forcées a de fortes chances de se poursuivre dans notre voisinage.
– Consulter le compte rendu officiel complet du Conseil Municipal du 29 janvier 2019

Voiries Départementales /Communales / Privées : Quartier et Commune

Gestion de la voirie : Qui fait quoi ? à qui s’adresser ?

Notre secteur est entouré par 3 voiries qui sont départementales (RD96, RD46, RD56e), pour le reste du réseau est constitué de voiries communales, chemin ruraux et chemin privés .
Les voiries communales seront transférées à la Métropole (Conseil de territoire du pays d’Aix) en janvier 2020. Il y aura probablement une période de transition.

Les Routes Départementales sont gérées par le Département mais la signalisation des RD en agglomération (passage protégés, feux, régimes de priorité, etc.) reste de la compétence du maire ou de la Métropole, tout comme les trottoirs, l’éclairage, etc.

Hors agglomération, le Département ne fait pas d’éclairage, de trottoirs, de ralentisseurs, de passage protégé et de feux tricolores.

Modalités d’intervention suivant l’état, communal ou privé, des Voiries

L’état des chemins et les modalités d’intervention sur les chemins privés :

  • L’étude à été menée à la demande du Conseil de Territoire 2 (CT2) de la Métropole Aix-Marseille-Provence et sur son propre cahier des charges.
  • Il s’agit d’un inventaire complet des chemins communaux en utilisant une nomenclature qui permet une comparaison de l’état des chemins entre les différentes communes. Il s’en suit un certain nombre de statistiques et de tableaux à analyser.
  • Les compétences sur les voiries communales devraient être transférées à la métropole en 2020, mais les mairies souhaitent conserver les compétences de proximité (Zone urbanisée).
  • Il a également été dit qu’à partir de 3 maisons sur un chemin privé, il ne peut pas être fermé pour des raisons de sécurité (incendie, samu, etc..), que même en cas de transfert de compétences à la métropole, la commune conserve le pouvoir de police sur la voirie communale et la responsabilité en cas d’accident lié à un nid de poule par exemple.

Voirie Communale

Définition Voie Communale : (Code de la voirie routière)– C’est une Voie publique du domaine PUBLIC de la Commune. Cette voie est inaliénable (ne peut être cédée) et imprescriptible (ne peut être acquise par la possession).
– Toutes les décisions relatives à son emprise (classement, déclassement, alignement, aliénation, agrandissement, redressement, remembrement…) doivent obligatoirement faire l’objet d’une délibération du Conseil Municipal après enquête publique.
– Son entretien est assuré par la Commune (dépenses obligatoires).

Les Trottoirs :

Il existe une loi de 2005, un décret et un arrêté d’application qui imposent des règles d’aménagement (normes PMR) qui concernent, pour la voirie située en agglomération, les cheminements (trottoirs), le stationnement, les passages protégés par feux, et les arrêts de bus. Cette réglementation concerne le droit à l’accessibilité des voies publiques des personnes à mobilité réduite et bénéficie bien sûr également aux valides.
Il faut être conscient que chaque individu est susceptible de devenir un jour une personne à mobilité réduite.
Normes PMR : Voir le document complet « Une voirie accessible » (du Ministère de l’Ecologie, du Développement, et de l’Aménagement durable.

Pour les trottoirs, les principales règles sont les suivantes :

  • Largeur de trottoir recommandée est de 1,8 m.
  • Minimum 1,40 m entre obstacles latéraux (poteaux, murs, bordures de trottoir, etc.),
  • Peut être réduit à 1,20 m en absence d’obstacles latéraux (cas des chemins bordés d’espaces verts).
  • La hauteur libre doit être de 2,20 m sous panneaux de signalisation.
  • Le dévers doit être <2% et la pente générale <à 5%.
  • A partir d’une pente de 4%, il faut un palier de 1,40 m tous les 10 m. Au-delà de 5% (si impossibilité topographique), il faut réduire la distance entre paliers.

Les ralentisseurs : Normes à respecter

Les ralentisseurs doivent être conformes à la norme Afnor NF P 98-300 de juin 1994. La non-conformité entraîne la mise en cause de la commune ou de la Métropole sur le plan civil (réparation véhicule endommagé) et pénal (dommages corporels).
Le Département ne réalise pas de ralentisseur sur son réseau hors agglomération.

  • En agglomération, ils ne doivent pas dépasser 10 centimètres de hauteur.
  • Les ralentisseurs de type dos d’âne doivent avoir une longueur de 4 mètres.
  • Les ralentisseurs de type trapézoïdal sont composés de deux pentes de 1 à 1,4 mètres et d’un plateau de 2,50 à 4 mètres (à 5% près).
  • Il existe aussi « les coussins berlinois », dalles en plastique fixées sur la chaussée qui permettent au bus et camion de passer entre les coussins pour éviter l’inconfort et le bruit des bennes.
  • Il est interdit d’implanter un passage piéton sur un ralentisseur de type dos d’âne, et à l’inverse, le ralentisseur trapézoïdal comporte obligatoirement un passage piéton.

Dos d’âne ou ralentisseur de type trapézoïdal ?
Prendre connaissance des caractéristiques et des conditions de réalisation des ralentisseurs de type dos d’âne ou de type trapézoïdal : le Décret n°94-447 du 27 mai 1994
Pour plus de précisions voir  le dossier complet : Quelles normes pour les ralentisseurs sur la voie publique ?

Autre Voirie

Définition des Chemins Ruraux : (Code rural)
– Ce sont des chemins qui font partie du domaine PRIVE de la Commune, donc qui appartiennent à la Commune, et sont toujours situées hors agglomération (hors d’une zone urbaine).
– ils n’ont pas fait l’objet d’une procédure de classement (enquête publique, délibération), et n’ont pas été classés comme voies communales.Ils sont affectées à l’usage public.
– Leur entretien peut être assuré par la Commune, mais ce n’est pas une obligation légale. Par contre la Commune a un devoir de police et de conservation (c’est à dire de vérification des règles de circulation et de son état pour une bonne circulation du public).

Définition des Chemins Privés :
Voies du domaine PRIVE dont l’usage peut être privé ou public.

  1. Usage privé : c’est un chemin privé, indiqué comme tel. (chemin privé, passage interdit). Il peut être barré (portail, barrière).
  2. Usage public : c’est un chemin passant sur des parcelles privées. Mais un chemin privé peut être réputé ouvert au public à partir de la desserte de 3 habitations.

–  La commune exerce son droit de police sur ces chemins. L’entretien incombe aux propriétaires des voies, même si la commune peut contribuer, en vertu de l’intérêt général, aux dépenses d’entretien des voies privées, lorsque ces voies  sont ouvertes à la circulation publique par leurs propriétaires.

A savoir : Dans le cadre de l’amélioration de » l’environnement et de la sécurité » mais aussi afin d’encourager les riverains de ces chemins privés à les entretenir, la Municipalité subventionne à hauteur de 30% du montant hors taxes, les travaux de réfection (goudronnage), plafonnés à 5 500 €, avec conditions (avis services techniques). (Délibération du Conseil Municipal du 18 décembre 1992).

Élagage des arbres et entretien des abords des réseaux électriques (Propriétés privés/Domaine public) : Voir le PowerPoint mairie

Limitation de Tonnage sur la Commune de Fuveau

Tout savoir sur les tonnages autorisés sur les voiries de la commune de Fuveau, depuis décembre 2018 :

Voiries départementales

Plan de prévention du bruit dans l’environnement (PPBE) des routes départementales :

En application de la Directive européenne 2002/49/CE relative à l’évaluation et à la gestion du bruit dans l’environnement, le Département des Bouches-du-Rhône a mis en place un Plan de Prévention du Bruit dans l’Environnement (PPBE) en 2016 visant les nuisances sonores engendrées par la circulation sur les routes départementales.
Ce Plan a été reconduit jusqu’en 2023 selon les recommandations de l’État.
Voir le dossier complet du Plan de Prévention sur le site du Département et des décisions prises.
L’Assemblée Départementale a reconduit le Plan de Prévention du Bruit dans l’Environnement le 29 juin 2019 jusqu’en 2023.

Retrouvez l’intégralité des documents en téléchargement.
Le Plan de Prevention du Bruit dans l’Environnement
– La Délibération du 25/03/2016
– La Délibération du 29/06/2019

Afin d’informer le public sur cette démarche, le Département organise une consultation électronique destinée à présenter les enjeux et les objectifs de ce plan.
Celle-ci se déroulera du 15 août au 15 octobre 2019. Les personnes intéressées sont invitées à formuler leurs remarques à l’adresse mail suivante : routes@departement13.fr

Pour notre quartier et Fuveau: le Département a identifié 67 zones sensibles au total dont la RD 96 entre le rond point de l’Europe et la Barque, et la RD 46 en traversée de Fuveau puis son prolongement vers la RD 6 ; et également la RD 6 (qui n’est pas dans le périmètre du CIQ St François).
Sur ces zones la mise en place d’une couche de roulement à faible émissivité acoustique dit « enrobé acoustique » serait prévue selon le PPBE lors du renouvellement des enrobés : couche de 2,5 cm d’épaisseur avec formulation spéciale, notamment pour les sections où la vitesse est > à 50 km/h.

L’atténuation suite au changement du revêtement est la suivante : 50 km/h de l’ordre de 3 dB(A), 70 à 90 km/h de 3 à 5 dB(A) et 110 à 130 km/h supérieur à 5 dB(A). Pour mémoire l’atténuation n’est pratiquement pas sensible à l’oreille en dessous de 3 dB(A).

Déplacement Urbain : La Métropole lance une concertation numérique

La Métropole lance une concertation publique dans le cadre de son Plan de Déplacements Urbains (PDU). Celle-ci aura lieu de février à avril 2019.

Tous les acteurs du territoire sont invités à  participer à la démarche de concertation en s’ inscrivant aux différents ateliers organisés dans les bassins de mobilité :

Deux temps forts sont prévus :
–       Le premier permettra de partager, en travail en sous-groupe, l’état actuel des réflexions de la Métropole en matière de mobilité : quels sont les projets engagés, quel regard sur les orientations et actions, autant de sujets à enrichir ensemble,
–       Le second fera l’objet du partage du projet de PDU nourri des productions des ateliers, de la définition des priorités et de la déclinaison concrète du plan d’action.
En complément, 6 ateliers thématiques seront consacrés aux thèmes jugés prioritaires dans la Métropole.

En appui à l’ensemble de la démarche, un outil précieux : le registre numérique de concertation, ouvert et accessible à tous.

Ce registre permet de prendre connaissance en permanence de l’évolution des éléments présentés en concertation, de prendre part à des questionnaires destinés à mieux connaître la perception de la mobilité métropolitaine, et de s’inscrire aux ateliers thématiques : www.registre-numerique.fr/concertation-pdu-amp
Pour participer, aux ateliers de votre choix, via le bulletin prévu à cet effet via le registre numérique, inscrivez-vous en cliquant sur inscrivez-vous