Tous les articles par Article Collectif

Travaux sur la RD 7n, impactant « La Barque »

Travaux de réfection sur la RD 7n, par le Département, avec des déviations impactant le hameau de la Barque, pendant la durée du chantier.

Affiche de la réunion

Jeudi 9 juillet 2020, une réunion publique d’information est organisée, à la demande de la Mairie, sur la réfection, pour une première tranche, de la RD 7n (Ex nationale 7) entre le péage du Canet de Meyreuil et le Var (St Maximin). D’après les Services Voiries du Département, cela augmenterait, par une déviation de la circulation pendant les travaux, de 42% le trafic routier actuel à La Barque, ce qui impactera fortement la vie du hameau….Du coup, tous les habitants de la commune et les usagés qui traversent le hameau se trouvent concernés.

Compte rendu de la Réunion Publique du 9 juillet 2020, organisée par la Mairie

Les Participants :

  • Une vingtaine d’habitants de La Barque,
  • Mme Bonfillon-Chiavassa,  Maire de Fuveau,
  • Mr Gouirand, 1er Adjoint,
  • Mr Michelosi, élu de la majorité,
  • Mme Bagousse, élue de la majorité,
  • Mme Féréoux, élue de la majorité,
  • Mme Pellenz, élue de la minorité,
  • Mme Laurence Vic-Massol, Directeur Général des Services,
  • Mme Schembri, CIQ de La Barque
  • Mr Féréoux, CIQ de La Barque,
  • Mr Denis Ziéglé, CIQ Fuveau-Ouest

Un exposé des travaux prévus est fait par Mr Polyno Hung et Mme Portejoie, de la Direction des Routes :
Il s’agit de refaire 15 km de route, entre le péage du Canet de Meyreuil, et le Var (Saint Maximin). Voir plus bas les plans des trois tranches de travaux (Section 1- durée 4 mois, section 2 – durée 5 mois, section 3 -durée 4,5 mois) . ils nécessitent la mise en place d’une déviation impliquant La Barque et la D 6.
Ces travaux de réfection de la chaussée de la RD 7n sont indispensables, avant dégradation de la chaussée. Si ces travaux sont repoussés, la chaussée va continuer à se dégrader, et un coût supplémentaire serait à envisager.

Un résidant de La Barque montre son mécontentement (colère) face à un projet de plus, alors que le projet de déviation de La Barque n’est pas finalisé. Cette personne quitte la réunion, exprimant son dépit.

L’exposé peut poursuivre :
– Les travaux utiliseront des techniques innovantes et seront confiés à des entreprises installées dans les Bouches-du-Rhône.
– Les 3 entreprises retenues auront chacune un secteur. Il est important de garder 2 voies, et un accotement de 1,5m pour les urgences.
– Cet accotement pourra servir pour un mode de déplacement doux : (piste cyclable, et voie piétonnière à proximité d’abribus).

  • Eurovia : rabotage de la chaussée, retraitement immédiat de l’enrobé raboté, et repose de cet l’enrobé reconditionné, le tout en continu.  Durée des travaux : 4 mois.
  • Eiffage : utilisation de matériaux recyclés, en particulier du papier. Durée des travaux : 5 mois.
  • Colas : déroulement d’un tapis en fibre de verre pour le renfort de la chaussée. Durée des travaux : 3 mois.
Panneaux d’information

– Il sera mis en place un sens unique, du Var vers Aix, pour les véhicules légers.
Les poids lourds seront détournés par La Barque et la D6. (Voir plus bas le plan des déviations prévues)
– 5 panneaux lumineux seront installés, pour indiquer, en temps réel, les difficultés rencontrées. (Voir le plan section N°1 plus bas)
– Les feux tricolores de La Barque seront régulés en fonction de l’importance du trafic.
– L’allée de Trets sera fermée à la circulation (sauf riverains).
– Les poids lourds, venant de Trets par la D6, continueront vers Gardanne, sortie au rond-point des Bastidons, pour reprendre la D6 direction Trets, sortie Fuveau, et prendre le nouveau rond-point (rond-point dit du covoiturage), traversée de La Barque, et direction du pont de l’Arc, pour l’autoroute vers Nice, ou vers Aix (au niveau de Bachasson).
– La proposition de mise en gratuité du péage de La Bouilladisse (sens Aubagne-Aix) qui pourrait alléger le trafic n’est pas envisageable. Escota, gérante de l’infrastructure autoroutière, s’y refuse.

La RD 7n

La question se pose du pourquoi des travaux sur la RD 7n avant la réalisation de la déviation de La Barque.
Réponse : Parce que le budget est prêt, et que toutes les autorisations ont été accordées, ce qui n’est pas le cas pour la déviation. Pourtant, les premières études d’une déviation  autour de La Barque datent de 1974 !

Le rond-point prévu à Bachasson :
Ce carrefour actuel permet, en venant de La Barque, de prendre à droite pour rejoindre l’autoroute vers Nice,  puis plus loin à droite, de prendre le chemin de la Muscatelle, ou de continuer tout droit vers le rond-point du Canet de Meyreuil et vers Aix.
Promis pour la fin 2019, La réalisation de ce rond-point se voit repoussée pour la fin 2021.

OPPOSITION très nette des participants.
Question : Ne peut-on pas faire les travaux la nuit ? Réponse : Non, car ce serait deux fois plus cher.
Question : Y a-t-il urgence des travaux RD 7n ? Réponse : Non, pas d’urgence. Mais les travaux ne peuvent pas se faire l’hiver, car les techniques sont incompatibles avec le froid.
Question : Que penser de l’état de la RD 7n actuellement, en comparaison des axes traversant La Barque ? Ornières, enfoncement de l’enrobé, revêtement bruyant. La priorité ne serait-elle pas plutôt la réfection des axes traversant le hameau ?
Autres arguments présentés : Les Barquais insistent également sur l’incidence que cela pourra avoir sur les commerces, déjà durement touchés par le confinement.
Il y aura une incidence énorme sur le trafic des petites routes secondaires, déjà saturées, et peu adaptées à une circulation plus intense.

La RD 7n

La réunion de ce soir a été demandée à l’initiative de la Mairie. C’est la deuxième du genre, sur ce projet entre la Direction des Routes et une Commune, la première ayant eu lieu à Rousset.
La Commune de Rousset a demandé un report des travaux au printemps, (durée 6 mois), de mars à août 2021.
Une réunion du même genre sera organisée à Châteauneuf-le-Rouge, mais la date n’est pas encore fixée. Les Barquais demandent que cette date leur soit communiquée, pour y participer. La Mairie s’engage à donner toutes les informations dont elle disposera.

En résumé, Mme le Maire prend la parole et s’élève vivement CONTRE ce projet.

Elle déclare qu’elle fera appel au représentant de l’Etat (le Préfet) pour le report de ce projet après la réalisation de la déviation promise, et se rapprochera des communes impactées par ce projet (Châteauneuf-le-Rouge, Rousset) pour avoir leur soutien.

Fin de la réunion à 20 heures.

Post Scriptum : Ceci n’est pas un document officiel, mais la mise en forme de notes prises pendant la réunion par Denis Ziéglé (CIQ Fuveau ouest) que nous remercions pour ce précieux travail.

Plan de la 1ère tranche : Canet de meyreuil-Châteauneuf-le- Rouge

Plan de le 2ème Tranche : Châteauneuf-le-Rouge – Le Logis de la Colle

Plan de la 3ème Tranche : Le Logis de la Colle – La Grande Pugère

Plan des boucles de déviation prévues pendant le chantier

Carte : Portion totale de la RD 7n concernée par le chantier

Compléments d’informations

(source ancien ingénieur TP de la Direction des Routes)

Origine de la situation de la RD 7n en 2020
La RD 7n

La RD 7n était une route nationale avant 2005. L’Etat déjà « désargenté » avait différé les travaux d’entretien courant sur cet axe routier fréquenté, sachant qu’il allait la transférer au Département.
Dès 2010, la chaussée de la RD 7n avait été identifiée par le Département comme devant faire l’objet d’une réfection complète.
Aujourd’hui, 15 ans plus tard, pour les professionnels, il est indéniable que cette chaussée est en fin de vie, même si cela ne se voit pas forcément pour l’œil non averti. Elle est susceptible de se dégrader brutalement et en profondeur si aucun travaux de réfection n’est entrepris.

Consequences d’un chantier de travaux, la nuit :

Faire les travaux de nuit pose beaucoup de problèmes techniques, de coût et de sécurité. Cela nécessite de mettre en place une déviation lourde et de la retirer tous les matins, d’amener et de replier l’imposant matériel de Travaux Publics, avec pour conséquences une perte de rendement, un renchérissement des coûts et un allongement du délai.
Par ailleurs, les techniques innovantes actuelles nécessitent un contrôle visuel difficile à réaliser de nuit.
Le personnel de chantier est également plus exposé aux accidents de travail la nuit.
Aussi pour cet ensemble de raisons, le Département n’envisage pas cette possibilité.

Recul des travaux RD 7n, au printemps ?

Contrairement à ce que tout le monde croit, le trafic routier n’est pas moins important au printemps. C’est en réalité en été que le trafic est moindre du fait des trajets « domicile-travail » qui baissent avec la période des congés.

Commentaire du CIQ

On peut comprendre que les habitants de la Barque, et les usagers Fuvelains de ce secteur, qui découvrent ce nouveau chantier, sur lequel personne n’avait communiqué jusqu’à présent, eussent préférés qu’en premier lieu, soit réalisé le contournement de la Barque, puis les travaux de la RD 7n avec déviation provisoire des poids lourds venant de Trets par les nouvelles voies.
Au lieu de cela, ils voient le démarrage des travaux du contournement de la Barque reculer d’année en année, sans plus bien en comprendre la raison.
Le début des travaux était prévu, semble-t-il pour la rentrée 2020, mais devant la levée de boucliers, aucune date n’a été formulée lors de la réunion.
Dossiers à suivre …

Les mesures de déconfinement concernant le quartier

Réouverture des Piscines du Pays d’Aix à partir du 1er juillet et de la Piscine Virginie Dedieu à Fuveau

Cliquer dessus pour voir les pages en grand

Pas de réservation à faire, des créneaux horaires différents.
Du lundi au vendredi
– 10h-11h30 : Centres Aérés
– 12h-13h30 : Nageurs
– 14h-18h30 : Familles
Samedi et dimanche
– 10h-13h : Familles
– 14h-18h30 : Familles
Pas d’avantage particulier pour les habitants de Fuveau à la Piscine Virginie Dedieu.

Equipements municipaux : Mise à jour au 10/06/2020 – Source Mairie

Equipements municipaux : Mise à jour au 12/05/2020 – Source Mairie

Tableau synthétique de la 2ème phase de déconfinement à partir du 2 juin 2020

23 mai 2020, Re-ouverture des lieux de culte et de l’église de Fuveau

La messe dominicale pourra de nouveau avoir lieu à l’église Saint Michel à Fuveau dès dimanche 24 mai 2020 à 10h30 en respectant certaines précautions : Désinfection des mains et masque obligatoire, filtrage à l’entrée. Les cérémonies religieuses vont en effet pouvoir reprendre dès ce samedi selon des modalités fixées par un décret publié au journal officiel le 22 mai 2020. 

Ré-ouverture partielle du bureau de Poste de Fuveau dans le cadre du déconfinement

  • A partir du lundi 25 mai 2020 : Le bureau de Poste du centre village à Fuveau sera ouvert au public les Lundi, Mercredi et Vendredi de 9h à 12h et de 14h à 16h30.
  • La levée du courrier est toujours fixée à 15 h.
  • A partir du lundi 18 mai 2020 : Le bureau de Poste du centre village à Fuveau sera ouvert au public les Mercredi et Vendredi de 9h à 12h et de 14h à 16h30.
  • A partir du Jeudi 14 Mai : Le Bureau de Poste de La Barque sera ouvert les Lundi, Mardi, Jeudi, Vendredi de 8h30 à 12h.
  • A partir du lundi 11 mai 2020 : Le bureau de Poste du centre village à Fuveau sera ouvert au public le Mercredi de 9h à 12h et de 14h à 16h30. => + d’Infos, lire l’article.

Réouverture partielle de l’Ecole Ouvière maternelle et Élémentaire, le 12 mai 2020

25 mai 2020 : Sauf contre ordre les autres niveaux devraient faire leur rentrée le lundi 25 mai.
11 mai 20120 : L’école Maternelle pour les GS et Élémentaire pour les CP et CM2 re-ouvrira le 12 mai, avec la mise en place d’un protocole sanitaire très strict et sur la base du volontariat. => + d’Infos, lire l’article.

Collecte des déchets et déchetteries, reprise des services réguliers « Métropole »

  • A partir du 20 mai 2020 : Reprise du service  » Métropole » de collecte des encombrants auprès des particuliers, sur rendez-vous. => + d’Infos, lire l’article.
  • A partir du 11 mai 2020 : La collecte des bacs jaunes réservés aux papiers et aux emballages, reprendra et toutes les déchetteries du Pays d’Aix seront à nouveau accessibles, sans prise de rendez-vous préalable. => + d’Infos, lire l’article.

Réouverture du Tennis Club de Fuveau, à partir du 11 mai !

Le tennis reprend en pratique « loisir » à compter du 11 mai, uniquement en simple et sur des terrains extérieurs, pour un jeu à l’air libre et sous condition de respect d’un protocole de déconfinement établi avec la Fédération Française de Tennis. => + d’Infos , lire l’article.

Urbanisation du terrain Campillo, le chantier à repris ce matin !

Le chantier a redémarré, le 7 mai 2020 avec la destruction des différents bâtiments (maison et dépendances). Lire l’article pour en savoir plus. 

Annonce d’une distribution de masques par le Municipalité pour les habitants du quartier et les Fuvelains

  • 18 mai 2020 : Pour ceux qui n’ont pas pu se déplacer lors des précédentes distribution des masques, ou qui n’ont pas eu l’information en temps voulu, il sera possible vous pouvez venir les chercher lors d’une nouvelle distribution, soit le mardi 19 mai de 9 h à 12 h soit le mercredi 20 mai de 9 h à 12 h à la Salle du Conseil Municipal.
  • 6 mai 2020 : La Municipalité a annoncé sur sa page Facebook et sur le site internet Mairie la distribution d’un masque masque en tissu, pour chaque Fuvelain de plus de 3 ans, dans les prochains jours. Une information papier doit être diffusé dans les boites aux lettres. Début de la distribution à partir du 8 mai (La Barque) et dans le quartier, pour ceux qui dépendent du bureau de vote de l’Ouvière, le 17 mai. => + d’infos sur les modalités de distribution, lire l’article.

Le chantier du « Pré de l’Ouvière – Programme Cœur St-François » à repris   !

Dès le 23 avril 2020, le chantier a redémarré, les ouvriers déconfinés ont fait leur réapparition un jour de pluie. => + d’Infos lire l’article

Réouverture partielle des « Jardins Partagés » sur autorisation municipale

Dès le 18 avril 2020, après un mois de fermeture, la Commune a autorisé la réouverture partielle des « Jardins Partagés » conditionné au respect d’un protocole sanitaire très strict. Un seul jardinier par parcelle, les enfants sont interdit, pas de discussion, pas de pique nique, pas de rassemblement, aucun travail sur les espaces collectifs. Obligation de mise à disposition de savon pour se laver les mains, ainsi que de lingettes pour nettoyer les manches des outils et des arrosoirs.

Autres mesures de déconfinement sur la Commune

Protocole de déconfinement
Bibliothèque et Ecole de Musique (source Mairie)

Point sur l’accessibilité des équipements sportifs
au 11 mai 2020 (source Mairie)

jeudi 7 mai, dernière version du projet national de déconfinement

À 4 jours de l’échéance du 11 mai, le gouvernement a dévoilé ce jeudi les derniers détails de la remise en marche progressive du pays.

04 mai 2020, Dernières informations sur les mesures gouvernementales de déconfinement

  • Commerces :

 Réouverture des commerces à partir du 11 mai sauf cafés et restaurants. Les marchés seront autorisés sauf décision contraire des maires et préfets.
 Réouverture des cafés et restaurants décidée à la fin de la première phase de déconfinement qui débutera le 2 juin.
 Respect d’un cahier des charges stricts pour tous les commerces : limitation du nombre de personnes dans le magasin et port du masque grand public recommandé, un commerçant pourra subordonner l’entrée dans le magasin au port du masque.
→ Pour les autres activités économiques, le télétravail doit rester la règle quand il est possible de le mettre en place. 
 

  • Transports :

→ Les transports en commun sur courtes distances (bus, métro, tram) verront leur capacité augmenter, mais des mesures spécifiques permettront de faire respecter la distanciation sociale : banalisation d’un siège sur deux, protection des chauffeurs, heures de pointe « étendues »… 
→ Les trajets inter-régionaux de plus de 100km resteront restreints, et il faudra se munir d’une attestation justifiée disponible prochainement. 
→ Le port du masque est rendu obligatoire dans tous les transports en commun et les taxis/VTC. 
 

  • Activités culturelles :

 Les médiathèques, les bibliothèques ainsi que les petits musées pourront réouvrir dès le 11 mai. Les grands musées qui attirent du monde resteront quant à eux fermés.
 Les salles polyvalentes resteront fermées au moins jusqu’au 2 juin.
→ Les manifestations de plus de 5000 participants ne pourront pas se tenir avant septembre. 
 

  • Éducation :

La scolarité pourra être suivie soit au sein de l’école, soit au domicile avec un enseignement à distance gratuit, soit en étude, soit dans le cadre d’activités 2S2C (Sport, Santé, Culture, Civisme).

→Une réouverture très progressive est proposée à compter du 11 mai pour les maternelles et les écoles élémentaires, partout sur le territoire et sur la base du volontariat.
 À partir du 18 mai, mais seulement dans les départements où la circulation du virus est faible, la réouverture des collèges sera envisagée en commençant par les classes de 6ème et 5ème.
 Une décision sera prise fin mai quant à la réouverture des lycées, en commençant par les lycées professionnels début juin.

Mesures sanitaires :
 Pas plus de 15 élèves par classe.
 Une vie scolaire organisée autour du respect des gestes barrières, de mesures d’hygiène strictes et de la distribution de gels hydroalcooliques.
→Tous les enseignants et encadrants des établissements scolaires recevront des masques.

Pinède: Pin de St-Francet/Impasse des Rubiettes/ Chemin de St-François

 » Une pinède du quartier qui cause bien des soucis à certains riverains !  »

Cliquer sur le lien pour voir le plan cadastral du secteur impacté ou aller le consulter en fin d’article.

Juin 2020, des mois de démarches sans résultat, face à un danger qui s’accroît avec la chaleur !

Malgré l’action entreprise depuis l’automne 2019, le CIQ n’a pas réussi à obtenir une réelle prise en compte par la municipalité, du problème posé par l’accumulation anormale de bois mort, ni aucune intervention de nettoyage sur cette pinède.

Difficile de comprendre le peu d’intérêt des autorités compétentes, alors qu’une partie des parcelles impactées appartiennent à la Commune.
A aucun moment la Commune n’a envisagé la possibilité de se substituer à des propriétaires défaillants ou à intervenir sur ses propres parcelles.
A moins qu’il y ait des raisons que nous ignorons à laisser le problème en l’état.

Le problème reste donc entier, l’état sanitaire de la pinède continue de s’aggraver sans qu’on en connaisse vraiment la raison, si ce n’est que cette pinède est à l’abandon, alors qu’avec les fortes chaleurs à venir, le risque d’incendie augmente grandement.

Dernière relance en mars 2020

Le CIQ a effectué une ultime relance le 21 mars, auprès de la direction générale des services en s’appuyant sur l’ Article L.2213-25 du code général des collectivités territoriales, mais sans résultat.

Les arbres et le bois mort continuent de s’accumuler au sol.

Avec l’été et les journées de canicules qui s’annoncent, le risque d’incendie s’accroît fortement, alors qu’aucune mesure n’est prise pour protéger cette pinède qui n’est soumise à aucune réglementation et reste de fait en accès libre.

3 mars 2020, réponse de la Direction Générale des Services

La réponse qui nous est faite nous oblige à constater que la Commune n’entend pas donner pas suite à notre proposition d’une visite commune de cette pinède, ni à notre souhait d’expertise sanitaire par un expert forestier.

La Direction Générale des Services se limite à confirmer qu’elle a écrit aux propriétaires des parcelles privées 4 et 5 afin de les sensibiliser et les inciter à nettoyer leur propriété, puis se retranche derriere l’argument que la Commune ne disposerait d’aucun moyen légal pour exiger l’entretien de ces terrains pour ne rien faire de plus, oubliant qu’une partie des parcelles impactées appartiennent à la Commune, ou donc elle a tout pouvoir d’intervention.

Pas d’espoir d’intervention côté Métropole

Pour compléter la réponse il nous est indiqué que les services de la Métropole ont été saisis par la commune pour avis, conseils et éventuel chantier de débroussaillement, mais c’est pour nous préciser aussitôt, que c’est sans espoir d’intervention du coté Métropole (manque de temps, de budget, etc..).
Cela nous sera confirmé par la responsable du service forêt, territoire pays d’Aix, de la Métropole avec l’argument que la surface concernée est trop petite pour une « intervention Métropole ».

Ceci nous amène à comprendre que l’actuelle municipalité ne serait pas contre le principe d’un chantier de débroussaillement dans ce massif, mais à condition que ce ne soit quelqu’un d’autre qui fasse le travail.

28 février 2020, le CIQ relance la Direction Générale des Services et fait des propositions

Nous faisons part, à la Direction Générale des Services, des constatations faites le 24 Février 2020 sur le site et notamment de nos observations sur la propagation du phénomène.

Nous faisons valoir que d’après nos observations ce n’est plus simplement un problème d’entretien et de débroussaillement, mais aussi un problème sanitaire qui prend de
l’ampleur.

Nous proposons l’organisation d’une rencontre et d’une visite du site avec les services
concernés et l’élu municipal en charge de ces questions (environnement -cadre de vie) pour une constatation visuelle, une prise en compte du problème, ainsi qu’avec un professionnel (expert forestier), pour un avis sur l’état sanitaire du massif.

Nous demandons à nouveau que la Commune fasse usage des pouvoirs de police dont elle dispose pour obtenir une évacuation du bois mort accumulé et l’entretien de cette partie de la pinède, en argumentant que cette pinède est bordée d’habitations, coté chemin de Saint-François au sud, coté accès chemin du pin de Saint-Francet à l’est, et coté impasse des Rubiettes au nord, avec un risque incendie important.

Octobre 2019-février 2020, le temps passe, rien ne se passe !

Le lundi 24 février 2020, le CIQ prend l’initiative d’aller se rendre compte, sur place, de l’état réel de la végétation dans cette pinède, constater de visu la quantité de bois mort qui s’y trouve, essayer de comprendre le pourquoi de cette surmortalité, et pour voir si le phénomène s’est propagé depuis l’automne 2019.

Nous constatons ce jour là, que la forêt est bien malade avec de nombreux grands pins d’Alep morts, déracinés ou avec le tronc brisé qui jonchent le sol avec beaucoup de bois mort et de branchages à terre, inflammables. De nombreux jeunes chênes pubescents morts sont également visibles.
Difficile de dire la part liée aux maladies et parasites (Des champignons sont visibles par endroits sur les troncs, ainsi que des coulées de sève) et la part liée au réchauffement climatique.
Une chose est sure, cette pinède n’est plus entretenue depuis longtemps bien que des sentiers la parcourent en tous sens et aussi donc des promeneurs régulièrement.

Nous pouvons vérifier que les témoignages qui nous ont alerté à l’origine, sont effectivement exacts et constatons que la parcelle BM 117 a été aussi impactée.
Une partie de la zone tampon, entre les parcelles bâties et celles non bâties, a été débroussaillée, le bois coupé en bûches et rangé en petits tas.

Exemple des efforts faits par les riverains en contre-bas

Nous observons que les parcelles en mauvais état sanitaire avec beaucoup de bois mort, en dessus du chemin de Saint-François, sont surtout la parcelle BM 5 (propriété privée en indivision non bâtie), une partie de la parcelle BM 4 (propriété privée non bâtie) et que le phénomène se propage vers la parcelle BM 3 (propriété privée non bâtie) dans une moindre mesure à ce stade.
Plus au nord, nous constatons que les parcelles BM 158 (emplacement réservé), BM 87 et BM 88 (parcelles communales) commencent à être également impactées.

Septembre 2019, Alerté sur la situation sanitaire de cette parcelle, le CIQ se saisit du problème

17 septembre 2019 : Dans les jours qui suivent, le CIQ, à son tour, alerte les autorités compétentes en la matière (La Direction Générale des Services), en demandant que le propriétaire de la parcelle BM 5 soit prévenu, et qu’il lui soit demandé de procéder à un entretien de son terrain en préconisant un traitement éventuel contre les parasites, sils sont confirmés.
Le CIQ interroge également la commune, sur la possibilité qu’elle pourrait avoir à se substituer au propriétaire, en cas de défaillance de celui-ci.

Réponse des services communaux

19 septembre 2019 : Rapidement il nous est répondu que les propriétaires de cette parcelle vont être sensibilisés sur l’état de la végétation et des résineux et être invités à la « nettoyer ».
Il nous est indiqué que ces propriétaires n’ont aucune obligation de le faire (parcelle non bâtie).
Par contre, il nous est rappelé les obligations pour les propriétaires des maisons mitoyennes, qui doivent eux débroussailler dans un périmètre de 50 m autour de leur habitation et donc éventuellement « déborder » sur cette parcelle (O.L.D.).

Les premières photos jointes pour illustrer la description du phénomène inquiétant

Historique du problème

Septembre 2019, le CIQ est alerté par des riverains sur une forte dégradation de l’état des arbres situés sur la parcelle BM 5

A l’issue de l’été 2019, il est constaté par des riverains du chemin de Saint François, une assez forte dégradation de l’état des résineux (pins) situés sur la parcelle BM 5 en-dessus des terrains bâtis en un court laps de temps.

De nombreux arbres sont tombés, troncs cassés, et jonchent la pinède, tandis que d’autres paraissent assez mal en point. Ils est suspecté que les arbres ont été attaqués par des parasites. Vue la rapidité de propagation, la crainte est formulée que les pins présents en contrebas sur les parcelles bâties, voire l’ensemble de la pinède, soient à leur tour contaminés.

L’accumulation de bois mort en quantité sur cette parcelle, non entretenue et non débroussaillée depuis des année présente, avec le temps, un risque incendie important pour les habitations situés sur trois cotés, en lisière de cette pinède.

Dés le printemps 2019, les riverains en contrebas de la pinède avaient pris l’initiative, comme le préconisent les OLD (Obligations légales de débroussaillement), de débroussailler sur le haut de leur parcelle en empiétant sur la parcelle BM 5, et procédé à abattage des arbres déjà morts, penchés et menaçants en bordure de terrain pour prévenir de nouvelles chutes d’arbres, susceptibles d’occasionner des dégâts en contrebas.

Début 2019 déjà, des promeneur nous avaient indiqué avoir remarqué beaucoup de bois mort au sol, dans la pinède. Nous en avions pensé, dans un premier temps, à un possible début de débroussaillage, entrepris sur une parcelle privée.

Plan cadastral du secteur concerné

Confinement, Solidarité de voisinage !

Mai 2020, Le facteur du quartier remercie les habitants de leurs marques de soutient !

Notre facteur Didier a été très sensible aux marques de soutien qui lui ont été manifestées, tout au long de sa tournée, sur vos boites aux lettres dans le quartier, pendant le confinement.
Il les a prise en photo et nous en a envoyé quelques unes pour que nous puissions les publier comme une marque de remerciement en retour.
Si d’autres voisins se sentent inspirés et veulent en faire autant, dites vous que Didier est d’accord et qu’il les prendra en photo pour en garder le souvenir.

Avril 2020, Des volontaires ont répondu à l’appel du CIQ

Suite à l’appel lancé par le CIQ Saint-François dès le 21 mars une quinzaine d’habitants du quartier se sont rapidement portés volontaires pour rendre des services divers, à des personnes en difficultés de leur proche voisinage.
Qu’ils soient ici remerciées :
Julia B., Dominique F., Julien L., Nathalie B., Jean-Paul C., Sandrine G., Mathieu R., Céline V., Jean-Pierre D., Joseph C., Jean-Claude E., Vahé M., Aurélie J., Genevieve E., Ludivine P., Sandrine C., Sylvie B.

Au fil des jours, et après avoir contacté par téléphone de nombreux habitants du secteur du CIQ, il s’avère que peu de réel besoin est constaté.
Les échos qui nous reviennent sont que les habitants se sont naturellement organisés avec leurs voisins ou avec un parent pour les courses, ou avec les aides ménagères ou soignantes, ou en se faisant livrer les courses par les commerçants, ou encore en bénéficiant d’un portage de repas par des sociétés d’aide à la personne comme l’Agafpa, ou Adomeasy par exemple.

Il semblerait que de son coté le CCAS Mairie aide au total 26 personnes ou couple sur toute la commune pour plus de 10 000 habitants.

La question prioritaire à traiter, face à la pénurie, à l’absence d’information sur le sujet, semble la fabrication de masques en prévision du futur déconfinement.
Le besoin est pour la grande majorité de la population. L’action du CIQ s’est donc reportée dans cette direction, sous différente formes et avec ceux des bénévoles qui bien voulu y participer.

Tous les soirs à 20h un maximum de bruit dans le quartier

Pour les éboueurs, les infirmières, les aides soignantes, les aides à domicile, le personnel de nettoyage des hôpitaux, le personnel de nettoyage des voiries, les pompiers, les caissières, les enseignants, les facteurs, les livreurs, les commerçants alimentaires (boucher, boulangers, fruits et légumes), les petites mains qui fabriquent des masques.

« Applaudissements aux fenêtres aux balcons, dans les jardins
avec des casseroles, devant chez vous à coup de klaxons »

31 mars 2020, Création d’un plateforme d’entraide initiative solidaire de citoyens sur Fuveau, soutenue par plusieurs CIQ

31 mars 2020, Face à une situation de confinement qui se prolonge, à des besoins nouveaux qui risquent d’apparaître, au souhait de certains de se rendre utile, une plateforme d’entraide (dans le cadre de la réserve civique) au service des habitants avec pour objectif de contribuer aux missions vitalesen respectant les règles de sécurité des volontaires, se met en place sur la Commune, grace à des bénévoles soutenus par plusieurs plusieurs CIQ (en conformité avec l’objet de leurs statuts) et probablement d’autres associations par la suite. 

Pour exprimer vos besoins ou proposer vos services :
=> Cliquer sur Fuveau Entraide Covid-19
=> Cliquer sur La Page Facebook

Mars 2020, Appel à bénévolat et entraide de voisinage

21 mars 2020 : Communiqué aux habitants du quartier :
« Nous savons que nombre d’entre vous prennent régulièrement des nouvelles de vos proches voisines et voisins. Certains font des courses pour eux.
Cependant, peut-être existe-t-il des personnes plus isolées qui ne bénéficient pas d’une solidarité de voisinage. 
Nous souhaitons avoir une idée des besoins, dans le but avec l’aide de volontaires, d’organiser des déplacements pour effectuer des achats de premières nécessité à leur place, tout en respectant bien entendu les règles sanitaires actuelles.
Merci de nous les signaler avec nom, adresse, téléphone, mail.
Merci aussi de nous dire si vous êtes volontaire, sachant que l’idéal serait de se déplacer dans un périmètre proche de chez vous.
Merci par avance de votre attention.
Le CIQ Saint-François
ciqsaintfrancois@gmail.com

Marques de reconnaissance de proximité

Penser à mettre des petits mots d’encouragements sur vos conteneurs à ordures ménagères et sur vos boites aux lettres dans le quartier, ça fait partie des marques de reconnaissance de proximité pour ceux qui continuent à travailler en première ligne au service des confinés.

Kit « Voisins Solidaires » à usage des copropriétés

Un kit « Voisins Solidaires Coronavirus » permet de prendre soin les uns des autres, surtout des personnes isolées, dans le respect des gestes barrières. Cliquer dessus pour ouvrir le document (3 pages).

Questions posées pour les Elections Municipales par les adhérents du CIQ St-François & Réponses

Résultats des Elections Municipales (1er tour) à Fuveau (source Mairie). On s’achemine donc vers un 2ème tour.

20 Février 2020, communication des réponses reçues

Etape finale, d’un processus annoncé dès notre Assemblée Générale d’octobre 2019, nous remercions les trois listes de s’être prêté à cet exercice qui n’était pas des plus facile, compte tenu des questions des adhérents du quartier qui étaient assez précises et parfois plutôt techniques.
Les réponses : (Cliquer sur chaque ligne pour ouvrir le document correspondant)

janvier 2020, explication de la démarche, rédaction et envoi du questionnaire spécifique du CIQ Saint-François

Par souci d’équité et de neutralité, c’est cette façon de procéder qui avait été retenue par le conseil d’administration de l’association, dés la préparation de l’assemblée Générale en septembre 2019, vis à vis des élections municipales de mars 2020 .

Annoncé officiellement, lors notre Assemblée Générale du 26 octobre 2019, en vue des prochaines Elections Municipales de Mars 2020, le Comité d’intérêt de Quartier a offert à ses adhérents la possibilité de formuler des questions sur les sujets qui les préoccupent concernant le quartier (actuel et/ou futur) et qu’ils souhaitaient poser aux candidats à la Mairie de Fuveau, pour éclairer leur choix. 

Nous avons fait une synthèse des réponses pour établir un questionnaire que nous avons transmis aux différents candidats le 15 janvier 2020.
Conformément au droit à l’information, nous communiquerons les réponses que nous aurons reçues par Mail/ Newsletter et nous les publierons sur le site internet du CIQ.

Ci-dessous le questionnaire envoyé le 15 janvier 2020 :

Questionnaire des adhérents & habitants
du CIQ Saint-François – Fuveau 

                                                                                                     Janvier 2020           

Pouvez-vous envisager de mettre à l’ordre du jour de la prochaine mandature les demandes suivantes, si vous êtes élus à la Mairie de Fuveau ?

Jas de Bassas :
– Un éclairage public intelligent dans l’impasse du Jas de Bassas conduisant au Centre commercial Europe, comme cela est demandé depuis 2013 ? (Oui/Non)
– Un véritable accès piéton, poussette et PMR au Centre commercial au bout de l’impasse du Jas de Bassas ? (Oui/Non)

Rond-point de l’Europe :
– Un éclairage public ? (Oui/Non)
– Un cheminement piéton sécurisé par des passages protégés tout autour du rond-point ? (Oui/Non)

Avenue Maréchal Leclerc : 
– Une restructuration de la gare routière ? (Oui/Non)
– Une urbanisation à visage humain, le long de l’avenue, devenue un axe urbain, intégrant une stratégie de réduction du transit des véhicules sur la RD 46, qui passent par cet axe pour des trajets de liaison Aubagne-Rousset, au lieu de passer par la Barque ? (Oui/Non)

Pares-vues en plastique :
– Quelle est votre position sur les pares-vues en plastique (inesthétiques et source de pollution) visibles sur le domaine public (exemple : services techniques) et la possibilité de remplacer par des haies végétales ? (Pour/Contre)

RD 96 (entre le rond-point de l’Europe et le carrefour avec le chemin de Saint-François) :
– Un déplacement des limites d’agglomération sur cette portion de route de l’autre côté de la RD 96 pour, en priorité, la sécuriser avec une réduction de la vitesse du trafic ? (Oui/Non)

Groupe scolaire Ouvière :
– La mise en place d’une réflexion sur les possibilités de désengorgement du groupe scolaire surdimensionné et sur une refonte de la carte scolaire favorisant les déplacements piétons ? (Oui/Non)
– La mise aux normes du trottoir entre l’école élémentaire Ouvière et le parking Guérin Marchi. (Oui/Non)

Chemin de Saint-François :
Confirmation de la mise en place d’un collecteur pour le tout à l’égout dans le cadre de l’urbanisation du pré de l’Ouvière, du début du chemin de Saint-François jusqu’au N°69 (Carrefour avec feu tricolore) ? (Oui/Non)

Chemin de Saint-François (partie haute entre l’entrée des lotissements « La Bégude & L’Ouvière » et le carrefour avec la RD 96) :
– Un éclairage public, comme cela est demandé depuis 2013 ? (Oui/Non)
– Une reprise du tracé dangereux du dernier virage ? (Oui/Non)
– Un déplacements en retrait de la voirie des 4 containers poubelles (ordures ménagères et emballages) à l’angle de l’impasse de la Farigoule ? (Oui/Non)
– Une solution pour stopper les éboulements récurrents de terre et de pierres ? (Oui/Non)
– La suppression du rond-point giratoire malcommode devant l’entrée des lotissements « La Bégude & L’Ouvière » et son possible remplacement par un marquage au sol en peinture ? (Oui/Non)
– La mise en abattage des pins qui menacent de tomber sur le chemin ? (Oui/Non)
– La reprise du pluvial inopérant (plusieurs avaloirs sont situés du mauvais côté de la chaussée par rapport à la pente de la voirie) ? (Oui/Non)
– La reprise en peinture de ligne blanche continue devenue non visible ? (Oui/Non)
– La limitation du tonnage autorisé à 3,5 T (habitations en mitoyenneté immédiate en contrebas ? (Oui/Non)

Carrefour Chemin de Saint-Francois/RD 96 :
– Un éclairage publicducarrefour ainsi qu’ autour de l’abribus du ramassage scolaire ? (Oui/Non)

RD 56E (entre le rond-point du cimetière et le pont au carrefour avec le RD 96) :
– Un déplacement des limites d’agglomération sur cette portion pour en priorité sécuriser les accès aux nombreuses habitations ? (Oui/Non)
– Obtenir du Département une diminution de la vitesse autorisé ? (Oui/Non)
– Obtenir la sécurisation du débouché du lotissement « Les Jardins du Repos » ? (Oui/Non)

Avec la lettre d’accompagnement suivante :

Bonjour Madame, Monsieur,

Dans le cadre des élections municipales, et conformément à l’objet de notre CIQ : « La défense et la promotion du quartier et de ses habitants, …dans les domaines suivants : la défense du cadre de vie et des intérêts généraux des habitants du quartier, la défense et le maintien des sites et de la qualité de la vie, le respect d’un urbanisme à visage humain, la représentation et la défense des intérêts généraux patrimoniaux ou moraux de ses habitants… »

Le Comité d’Intérêt de Quartier Saint-François – FUVEAU a demandé à ses adhérents les sujets qui les préoccupent prioritairement à l’échelle de notre quartier.
Nous avons regroupé ces sujets dans un questionnaire que nous vous soumettons ci-joint.

Nous vous serions reconnaissant de bien vouloir nous répondre par écrit, ou par courriel de manière sommaire ou plus complète, en fonction des questions posées et de nous faire part de vos réponses au plus tard le 15 février 2020. 

Vos réponses seront communiquées aux habitants et rendues publiques.

Nous vous remercions par avance pour votre attention et votre participation, nous vous prions de croire, Madame, Monsieur, à l’assurance de nos sentiments les meilleurs.