Tous les articles par Joseph Catania

Nuisances Sonores : Respectons nos voisins !

Mme Le Maire nous informe d’une démarche auprès de la Sous Prefecture

19 septembre 2019 : Suite aux épisodes précédents, Mme le maire informe officiellement par courrier notre CIQ ainsi que le CIQ Fuveau Ouest, de sa démarche de saisir le Sous-Préfet pour une demande de fermeture administrative de l’établissement à l’origine de nuisances sonores, etc…. Lire le courrier

Résultat des pétitions à l’initiative des riverains

3 septembre 2019 : Les pétitions (papier et en ligne), lancées le 21 août à l’initiative des riverains, côté Argelas, ont recueilli au total 135 signatures. L’ensemble a été envoyé officiellement à M. Le Préfet, M. Le Sous-Préfet, à Mme la Députée des Bouches du Rhone et Mr le Procureur de la république. Par ailleurs, La petition revêtue des 135 signature va être remise en main propre en Mairie de Fuveau et à la Police municipale.  A suivre …

Historique du problème :

C’est l’été, les vacances pour beaucoup d’entre nous, du repos bien mérité, nous sommes nombreux à vouloir profiter du plein-air, en toute liberté, mais attention notre liberté s’arrête là où commence celle de nos voisins ……

Depuis fin mai 2019, plusieurs habitants des quartiers Fuveau-Ouest et Saint-François se plaignent de nuisances sonores récurrentes et les ont portées à la connaissance des Comités d’intérêt de quartiers respectifs : CIQ Fuveau-Ouest et CIQ St-François, fin juin qui tentent une médiation.

Le problème est devenu suffisamment sensible à la mairie de Fuveau pour que nos deux CIQ soient informés directement à l’occasion de la réunion du 10 juillet en Mairie à laquelle ils sont conviés, que cette problématique avait déjà bien été prise en compte par les autorités municipales .
A suivre donc….

Il nous est confirmé que les autorités policières assurent le suivi sous la forme des démarches suivantes :

  • Un dossier transmis au Procureur de la République
  • Un dossier transmis à la Préfecture des Bouches du Rhône
  • Un Arrêté municipal à venir pour interdire le stationnement sur les bas-côtés des voiries communales desservant cet établissement, arrêté pris le 11 juillet 2019.

et restent vigilantes sur ces nuisances sonores récurrentes, les autorités conseillant, par ailleurs, aux riverains de faire un dépôt de plainte auprès de la Gendarmerie

Arrêté municipal stipulant interdiction de stationnement – Protection incendie : Chemin de Saint Francois depuis la RD 96 en direction du Chemin des Ribouets, Chemin des Ribouets, Chemin de la Carraire des Arlésiens.

Un délai raisonnable de quelques jours est nécessaire pour sa mise en application, compte tenu de la mise en œuvre de panneaux de signalisation par les services techniques de la commune.


En août 2019, les soirées du 10, 14, 16, 17, 18 ont générées des nuisances encore bien plus importantes, en volume sonore qu’à l’accoutumé. Plusieurs habitants du quartier nous ont informés qu’ils déposaient plainte. 
S’en suivent d’autre plaintes au peloton de Gendarmerie de Rousset le 22 août 2019.

Le 21 Août des riverains mettent en ligne une pétition. Nous invitons les personnes qui ont été victimes de ces nuisances à la signer, en cliquant sur le lien : « Faites cesser les nuisances dans notre quartier ».
Le 28 Août 2019, 61 personnes l’ont déjà signé et vous ?

Le 23 août 2019 les deux CIQ rencontrent le 2ème adjoint au Maire en charge de l’Urbanisme, qui les écoute et les alerte sur le volet : Respect réglementation des établissements recevant du public (sanitaire, sécurité, conformité, risque incendie, etc..), précisant qu’aucun dossier de modification de l’établissement n’avait été déposé aux services de l’Urbanisme de Fuveau, depuis sa reprise par les responsables actuels.
Les CIQ font remarquer que les interdictions de stationner ne sont pas respectées et que la commune ne fait pas le nécessaire pour qu’elles le soient.

Fin août, ce dossier n’est toujours pas résolu.

Ironie de la situation, la municipalité publiait dans sa newsletter un article pédagogique sur les nuisances sonores en mai 2019 (ci contre) :
Extrait de Fuveau info n°10 de Mai 2019 :
« – Pour les particuliers , les nuisances sonores sont autorisées de 8h à 12h et de 14h à 20h du lundi au samedi inclus et de 10h à 12h les Dimanches et jours fériés.
Pour les professionnels elles doivent cesser entre 20h et 7h ainsi que toute la journée des Dimanches et jours fériés. « 

Lire L’Arrêté préfectoral en vigueur concernant les nuisance sonores (texte intégral)

Extrait :

Article intéressant à lire sur le site de 60 millions de consommateurs : Nuisances sonores

+++A savoir, le BRUIT a une multitude d’impacts dont voici une liste non exhaustive :

  1. Sur la santé, le seuil de risque est de 80dB(A) et le seuil de la douleur est de 120dB(A), (à 120dB(A) si on sent la douleur, Il est alors trop tard, on a commencé à perdre une partie de notre audition).
  2. Le bruit a un coût social : traitement médical, arrêts de travail, coûts immatériels liés à la perte du bien-être, à la fatigue, à la douleur, à la souffrance des malades, au manque de concentration etc…
  3. Répercussions économiques en termes de dévaluation des prix de l’immobilier, perte d’attractivité de secteurs et perte de productivité en lien avec la santé etc…

Signé : CIQ St-François et CIQ Fuveau-Ouest

Grêle à Fuveau, Juillet 2019

Pour information et suite au violent orage avec grêle du Mercredi 3 Juillet, si vous avez subi des dégâts importants, vous pouvez les déclarer à votre assurance (tenir compte de l’éventuelle franchise d’assurance) avec l’attestation météo du jour, que vous pouvez télécharger sur le site de la mairie de Fuveau ou le lien suivant : Attestation Météo

Coupures d’électricité programmées dans notre quartier

Début Septembre

Nouvelle coupure de courant prévue sur le » Domaine Saint -François » et abords (Ecole élémentaire Ouvière, Tennis club de Fuveau, Complexe Sportif Ouvière) le mercredi 25 septembre 2019 de 8h30 à 12h30.
Motif invoqué : Coupure pour travaux, réparation définitive suite à incident.

La Mairie donne les précisions suivantes sur les habitations concernées par la coupure
– Impasse Saint-François : N°2
– Domaine de Saint-François: du N°1 au 13, du N° 4 au 12
– Eclairage public du Domaine de St François
– Chemin de Saint-François : N° 40, 54, 59, 69, du N° 70 au 72
– Lotissement Les Résidences de La Bégude : du N°1 au 9, du N°2 au 10, N°67, 68, du N°91 au 93,du N° 92 au 94
– Quartier du Cros du Pont N° 78
Voir le courrier officiel d’ENEDIS .

Début Août

  • La Mairie de Fuveau nous informe qu’ENEDIS vas procéder à une série de coupures d’électricité dans notre quartier .
  • Jeudi 22 Août 2019 entre 8h30 et 12h00
    • sur le » Domaine Saint -François »
      • des numéros 1 au 13,
      • ainsi que des numéros 2 au 12 .
  • Vendredi 23 Août 2019 de 8h30 à 12h00
    • Chemin de Saint-François
      • numéros 59, 69, 40, 54,  des numéros 70 à 72
    • Quartier Cros du Pont le même jour au numéro 78
    • Lotissement « Les Résidences de la  Bégude »
      • des numéros 1 au 9,
      • numéro 67,
      • des numéros 91 au 93,
      • des numéros 2 au 10,
      • numéro 68,
      • des numéros 92 au 94
  • Lire le courrier ENEDIS : Coupures d’électricité
  • Conseil,  une  coupure de courant peut endommager vos appareils électriques. Il est possible de les protéger en les éteignant ou en les débranchant (ordinateur, TV , BOX, HIFI etc…). Faire également attention au congélateur, frigo (risque de nourriture endommagée), chauffe eau, etc…
  • Il n’est pas précisé si ces coupures ont un rapport ou non avec les travaux à venir dans le  » Pré de l’Ouvière » et les poteaux mal placés sur la voie transversale, mais ce n’est pas exclus.

Au cas ou vous resteriez sans courant après les jours et heures indiqués,
téléphoner au 09 726 750 13

Le Grand Débat National – C.R. Réunion de Fuveau

Grand Débat National (Initiative d’Etat)

Citoyens participants, La Galerie, 7 mars 2019

Sur Fuveau la réunion organisée par la Mairie s’est déroulée le jeudi 7 mars 2019 à la salle la Galerie en présence de Anne-Laurence Petel, député LREM de la 14eme circonscription. La salle était quasiment pleine, environ une centaine de participants, répartis sur une quinzaine de tables, chaque table étant dédié à l’un des 4 thèmes nationaux. On a pu y voir bon nombre de Fuvelains impliqués dans la vie de la commune à des titres divers ainsi que de nombreux élus.

Si cette réunion a eu le mérite d’exister, coté organisation, quelques moments de flottement ont pu être observés.

Citoyens participants, La Galerie, 7 mars 2019

Le débat a consisté, en fait, à  répondre par tables de 8 -10 personnes et par thèmes au questionnaire préétablit par le gouvernement.
Chaque table présentant ensuite la synthèse des réponses des participants au questionnaire, à partir de quoi une synthèse de la synthèse fut élaborée pour l’ensemble de la salle pour chacun des quatre thèmes préétablis.

De par la formule retenue le « Grand Débat de Fuveau » s’est trouvé très encadré, voire parfois plutôt orienté.

Les débats locaux ont pris fin dans toute la France le 18 mars 2019.
Le résultat de cette cascade de synthèses a été communiqué au site du grand débat pour être mis en ligne ou sont consultables par le public les comptes rendus de toutes les réunions organisées en France entre le 15 janvier le 18 mars 2019.

Pour vous faire votre opinion sur la réunion organisée sur la commune, vous pouvez consulter la synthèse de la réunion du 7 mars 2019 à Fuveau en cliquant sur le lien : Fuveau Grand Débat

Pour consulter les comptes rendus des autres débats cliquer sur le lien :  Compte rendu des réunions locales

Le site est parfois long à charger donc patience .

« Parking Public & voie transversale » : 2018 Aménageurs en action dans le Pré de l’Ouvière

Décembre 2018 :  Arrachage des Chênes

Chêne délibérément déraciné à coups de tractopelle le 19 décembre 2018

19 décembre 2018 :
La création du parking public, justifie-t-elle l’arrachage de trois gros chênes plus que cinquantenaires par la mairie, maître d’oeuvre des travaux ? En dépit de plusieurs promesses écrites de Mme la Maire de préserver la haie ?
Une délégation du CIQ et des riverains se rend sur le chantier, exprimer sa désapprobation face aux responsables du chantier et à l’Élu adjoint aux grands travaux.
Nulle part dans le « PUP-Permis d’Aménager », ni sur aucun plan, il n’est écrit, ni programmé que des arbres avaient besoin d’être déracinés. ???
Chez les riverains c’est la colère, la stupéfaction, l’indignation qui prédomine, coté urbanisme on s’arc-boute sur la promesse de les remplacer conformément au PLU. Force est de constater, qu’une fois de plus, la population est mise devant le fait accompli.

Les premières réactions :
« Quelle gabegie ! Scandalisé par le déracinement de cette haie de vieux chênes. Alors que nous nous sommes battus des années pour les préserver et que toutes les assurances avaient été soit disant données ! Y compris ces dernières semaines par le maire !  Je comprends la colère des riverains. »

« C’est la démonstration que la municipalité Maître d’Ouvrage ne maîtrise pas la conception et la réalisation des travaux exécutés sous sa responsabilité et surtout en reniant les promesses écrites depuis longtemps sur la préservation de spécimens centenaires irremplaçables. Une succession d’incompétence des maîtres d’œuvre et des entreprises dont la culture de l’espace public se résume au fonctionnement du bulldozer. »

 » L’actuelle mairie préfère le béton aux arbres, et ne sait pas écouter ses habitants : cela produit ces résultats catastrophiques. »

Etc….

10 décembre 2018 :
Avancement des travaux, coté voie transversale au N°69 chemin de Saint-François et accès champ Campillo (Cliquer sur les photos pour les voir en grand format)

Avancement des travaux du parking, coté entrée domaine Saint-François. Chantier interdit au public, entouré de grilles de protection (Cliquer sur les photos pour les voir en grand format)

16 novembre 2018 :
Coté N°69 chemin de Saint-François 
(Cliquer sur les photos pour les voir en grand format)

Coté entrée domaine Saint-François (Cliquer sur les photos pour les voir en grand format)

13 Novembre 2018 :
Les terrassements se déplacent progressivement vers le N° 69 du chemin St-François , en remontant le long de « l’Impasse Campillo ».
L’ Algéco de chantier se retrouve perché au sommet d’un talus du fait des excavations tout autour.
D’après les dernières informations fournies par les réponses de Mme Le Maire à nos questions, le parking devrait être livré fini, fin 2018. Ceci devrait donner le signal du démarrage des travaux de construction par SNC Marignan et SFHE  début 2019 dans le champ. (Cliquer sur les photos pour les voir en grand format)

Panneau, listant les entreprises intervenantes

5 novembre 2018 :
Est-ce une conséquence de notre dernière liste de questions à Mme le maire ou nous demandions :  Pour quelles raisons l’entreprise GIL TP effectuait les travaux à la place de l’entreprise Malet sans que personne ne le sache, sans que son nom figure nulle part ?
Quoi qu’il en soit un  nouveau panneau vient d’être installé avec inscription d’un début de liste d’entreprises et le nom des financeurs.

 


3 novembre 2018 :

Impasse St-François, dégâts causés aux chênes par le raccordement des réseaux

Pour les besoins du chantier, les ouvriers ont de nouveau éventré l’impasse Saint-François au niveau du bosquet d’arbres au pied des chênes afin de procéder au raccordement des réseaux humides (pluvial, eaux usées). De nombreuses branches sont cassées, au sol sur le trottoir ou pendantes. A l’évidence personne n’a pris soin des arbres.

 

 


24 octobre 2018 :

Camion benne renversé sur le coté, sur le futur parking public

Un accident s’est produit sur le chantier du « Pré de l’Ouvière », ce matin vers 9h30. Un camion benne en train de décharger du gravier se renverse pour une raison inconnue sur le côté, sur le parking public en construction. Les gendarmes et les pompiers prévenus arrivent peu après. Espérons qu’il n’y a pas de blessé ! C’est le premier, espérons que ce sera le seul !

 

(Cliquer sur les photos pour les voir en grand format)

15 octobre 2018 :
Le parking public commence à prendre forme, avec la voie transversale sur la droite (voir photo). Les plaques métalliques des regards donnent une idée du niveau de la future voie.  La voie transversale connait un début de réalisation dans le prolongement du parking derrière la maison enclavée, avec le creusement que nous découvrons, d’une sorte de gorge en contrebas de plusieurs mètres par rapport au niveau naturel du terrain. Vue de l’impasse « Campillo » on se rend encore mieux compte de la pente crée vers le parking lors du creusement de la  voie transversale.
(Cliquer sur les photos pour les voir en grand format)

5 octobre 2018 :
Tandis que l’enfouissement des réseaux humides se poursuit, nous découvrons que c’est l’entreprise GIL TP dont le nom ne figure nulle part, qui effectue les travaux de terrassement en lieu et place de l’entreprise Malet officiellement. Nous allons interroger la mairie sur cette substitution.
(Cliquer sur les photos pour les voir en grand format)

 

28 septembre 2018 :
Tandis que certains chênes montrent des signes de faiblesse, que des fissures commencent à apparaître chez certains riverains mitoyens. (Plus de deux mois de brise-roche, et de vibrations, ce n’est pas anodin !). Voir la situation du chantier en images, avec le début de réalisation des réseaux humides, du réseau pluvial (PUP) en 400 de diamètre avec regards de visite alignées au milieu de la future voie transversale, et en parallèle réseaux  SEM eau potable (tuyau en fonte), réseau eaux usées.
(Cliquer sur les photos pour les voir en grand format)

20 septembre 2018 :

Bassin de rétention enterré en cours de construction au 20 septembre 2018

L’excavation s’est poursuivie avec le bris-roche et le creusement du bassin de rétention, mettant par endroits, la haie de chênes en danger. Le va et vient des camions qui évacuent la terre et de ceux qui amènent les éléments du bassin de rétention continue. Les caissons de stockage et de filtration des eaux de pluies en polypropylène (Résine thermoplastique) sont progressivement empilés au fond de la cavité, ainsi créée. D’après les informations que nous avons pu obtenir sur le chantier, le dispositif est complété par une cuve de décantation pour filtrer les hydrocarbures, avec possibilité d’infiltration sous le bassin vers la nappe phréatique souterraine et équipé d’un raccordement sur-verse vers le réseau du pluvial.
Plus d’informations sur :
– La mise en oeuvre de ces structures monoblocs alvéolaires
Les caractéristiques de ces caissons

 

 

10 septembre 2018 :

Excavation au pied des arbres, Haie de chênes centaines en danger !

Suite au courrier du 23 août envoyé par le CIQ à Mme le Maire, qui entre autres remarques, l’alertait à nouveau sur ce problème et suite à l’intervention d’un riverain du domaine Saint-François (Lire le message du riverain), il semblerait qu’il a été décidé de reculer d’un mètre les fouilles au niveau des arbres concernés. Mais n’est-ce pas déjà trop tard ? Des racines ont déjà été arrachées.
Ce n’est pourtant pas faute d’avoir prévenu à l’avance, dit et répété depuis des mois.

 

 

 

 

 

Situation du chantier courant septembre : (Cliquer sur les photos pour les voir en grand format)

3 septembre 2018 : Le brise-roche a repris sa besogne.

Le parking public ne sera pas prêt pour la rentrée scolaire du 3 septembre 2018 .

Camion benne en cours de chargement 28/08/2018

Lundi 27 Août : Les travaux ont repris le jour de la Sainte Monique. Le ballet des camions bennes a recommencé. Il va falloir s’habituer à ces bruits de tonnes de rochers que chaque godet libère dans les bennes. Un camion après l’autre, au fur et à mesure que le tractopelle les rempli, Ils évacuent les talus de roches concassées en trop, en passant par le chemin de Saint-François en direction de la RD 96.

Au 69 du chemin de Saint-François des riverains se rebellent !

 

Le bassin de rétention du parking public, enterré sous le gravier 24/08/18

Lundi 20 Août :  Pour l’instant seul le bassin de rétention, d’un seul bloc, normalement à vidange avec débit régulé différé a été enterré sous ce qui sera le futur parking et recouvert de gravier. il serait d’une capacité de 420 m3. Le reste n’est que monticules de roches et terrassements en cours.  Vu l’état d’avancement du chantier pour création d’un futur parking public, il est difficile d’imaginer qu’il sera opérationnel pour la rentrée des classes et le re-démarrage du complexe sportif. Il risque donc d’y avoir du sport !

Lundi 13 Août : La haie de chênes remarquables le long du Domaine Saint-François et le bosquet de chênes centenaires : En danger !

Les racines sont coupés, les consignes ne sont pas respectées

Pourtant un courrier mairie du 27 novembre 2017 nous affirmait : « Le bureau d’étude a été sensibilisé à l’obligation de préserver les chênes.Cela sera aussi notifié à l’entreprise désignée (Ste MALET) et rappelé au chef de chantier dés la première réunion technique. » Or nous constatons, (voir la photos ci-contre) que les racines ont été coupées par les engins de terrassement de la société MALET près des pieds des chênes. Les consignes n’ont pas été transmises ou ne sont pas respectées ! 

 

Tranchée « Gaz de ville », creusée au ras des chênes centenaires, sans pitié pour les racines !

Et c’est pas tout : la tranchée creusée impasse Saint-François par GRDF pour le réseau gaz de ville, passe au ras du bosquet de chênes centaines, et les racines des arbres ont été coupé au mépris des engagements contraire de protection pris par la mairie.
Rien n’empêchait pourtant,au niveau des chênes de s’en écarter et de creuser une tranchée, au milieu ou de l’autre coté de la voirie.
Pour tout cela les arbres ne vous disent pas merci !

Prendre connaissance de la réglementation en matière de préservation des arbres

Lundi 6 août 2018 : Tout est redevenu calme, les conducteurs d’engins de terrassement sont partis en congés annuels pour 3 semaines. Ci- dessous, le chantier après la pluie : Ne serait-on pas en présence d’un bassin de rétention naturel ?

Texte intégral du document PUP-Pré de l’Ouvière :
Préambule : 
Faute d’avoir eu accès à un permis d’aménager, promis (lire le courrier correspondant, point 1) mais jamais publié, il aura fallu, pour pouvoir prendre enfin connaissance du dossier officiel « PUP-Pré de l’Ouvière », attendre le 30 juillet 2018, que le permis de construire du projet immobilier soit rendu public, pour le découvrir en document annexe, soit un mois après le démarrage des travaux dans le champ.

Courant juillet : Après le creusement de la future voie transversale parallèle au chemin privé qui descend vers le champ « Campillo », c’est le creusement du bassin de rétention sous le futur parking de 103 places qui génère l’essentiel des travaux actuels.

Brise-roche en action pendant tout le mois de juillet

Le Brise-roche : Était-ce prévu ? Est-ce une surprise ?
Pour nous, c’en est une, en tous cas … le son du brise-roche tous les matins pendant 3 semaines, dés 6h40 du matin certains jours, 7h10, 7h20 les autres jours.
On comprend bien qu’ils aient besoin de travailler à la « fraîche », mais toute de même ! Ils ont semble-t-il trouvé des marnes et l’excavation s’est transformé en carrière.

 

(Cliquer sur les photos pour les voir en grand format)

Les camions bennes : Le matin de bonne heure, ils viennent charger en grands fracas pour évacuer les monticules de terre et de pierre accumulés par l’engin de terrassement. Contrairement à ce qui nous avait été promis, Les camions bennes de plusieurs tonnes empruntent le chemin de Saint-François vers le haut, dans sa portion la plus étroite en direction du débouché vers la D 96.
Attention croisements quasi-impossibles dans les virages sans rouler au pas. Soyez prudent !

Chantier chemin de Saint François, pour amener le gaz de ville jusqu’au champ

Les premières tranchées ont été creusées pour amener le gaz de ville a proximité du « Pré de L’Ouvière » et du Domaine Saint-François (par l’impasse Saint-François), provoquant par moment  la mise en place d’une circulation alternée sur le Chemin de Saint-François (au niveau de l’école élémentaire), heureusement peu de circulation en juillet sur cette voie.
Cette première tranche de travaux devrait durer 7 mois. En principe le chantier devrait s’arrêter au mois d’août pour cause de congés annuels.

(Cliquer sur les photos pour les voir en grand format)

6 juillet 2018 : Le chantier se poursuit par une excavation de 20 m par 15 m et d’un mètre de profondeur, au fond du champ, sur l’emplacement du futur parking public, côté Domaine Saint-François.

Excavation correspondant à la création d’un bassin de rétention et du futur parking public. Au début était la terre…

La future nouvelle voie d’accès transversale qui longe le chemin privé

5 juillet : Suite à la demande de ces riverains du N°69 chemin de Saint-François qui longe la nouvelle voie d’accès, une barrière de sécurité a été installée entre les deux au bout de plusieurs jours et une réunion d’information leur a été proposée sur le terrain le Mercredi 11/07/2018 à 8h15.
Les aménageurs tentent de rattraper le coup.
Un représentant du bureau du CIQ Saint- François, bien que non convié, sera présent sur place.
Voir la lettre d’information qui n’a pas été communiqué au CIQ

De son côté, Le CIQ avait adressé un courriel en mairie demandant des explications sur ces dysfonctionnements et des mesures pour sécuriser les abords du chantier.
Réponse de Madame le Maire :
Elle semble aussi surprise que nous de la façon dont à démarré ce chantier. Elle en rend responsable l’entreprise Malet et nous assure de sa volonté de faire appliquer des mesures de sécurité autour du chantier, ainsi que de son intention de délivrer des information aux riverains.  Lire la réponse officielle

Vue sur le terrain

Début de la voie transversale qui va partager le terrain en deux et rejoindre le futur parking vers le fond, côté Domaine Saint-François.

 

 

 

 

 

Tractopelle à quelques mètres des habitations, ou vivent des familles avec des enfants, sans aucune protection

4 juillet : Ces premiers travaux ont été effectués sans aucun avertissement, ni pancarte, ni aucune prévention,  ce qui aurait été la moindre des choses, puisque les ouvriers ont du emprunter une voie privée pour effectuer leur tache et que de surcroît des enfants jouent dans les jardins autour des maisons dont certains ouverts donnent sur l’impasse.
D’autres riverains ont constaté des coupures du réseau téléphonique entraînées par ces travaux .

 

3 juillet : Les premières images, les premiers dysfonctionnements !

Démarrage du chantier sans aucune protection, vis à vis du chemin d’accès aux quatre villas mitoyennes

Des riverains au N°69 chemin de Saint-François (impasse qui descend vers le champ Campillo) partis travailler le matin à 8h30 sans rien constater, découvrent en rentrant le soir à 18h avec surprise que des travaux (débroussaillage) ont été effectués tout le long devant leur habitation dans la journée, en bordure de leur chemin d’accès actuel. Les aménageurs se sont cru « seul au monde ».

 


Début Juillet : Le vœux de tous
(groupe scolaire, complexe sportif, riverains, CIQ) était que puisque chantier il devait y avoir, autant qu’il commence en juillet, pendant les vacances. Le calendrier administratif, après des retards successifs à finalement permis qu’il soit exhaussé.
Explications : La commune avait perdu la maîtrise d’ouvrage depuis le 1er janvier 2018, sur les réseaux humides au profit de la métropole. Elle vient officiellement de les récupérer de façon provisoire depuis le 28 mai 2018.  (Lire l’extrait du conseil municipal du 28 mai 2018)
Après les Géomètres, les poseurs de piquets,les débroussailleurs, maintenant les tractopelles, le chantier a débuté le Lundi 2 juillet 2018, sans information des riverains, sans protection du chantier. Plusieurs  riverains s’en émeuvent à juste titre.