Archives de catégorie : Vie du quartier

Evènements, faits divers, environnement, qualité de vie

Projet de modification parking « Guérin Marchi »

29 Mars 2019 :
Suite à un  courriel du CIQ le 11 mars 2019, nous sommes informés,  via Mme le Maire, par courrier du 28 mars 2019, que les responsables CT2 en charge pour le choix de l’emplacement des Points d’apport volontaire, ne souhaitent pas voir leur projet modifié et que c’est donc une fin de non recevoir. Nous en prenons acte.
C’est bien dommage au moment même ou la commune est en train de faire voter un barème de verbalisation pour les incivilités (Abandons de déchets).

19 Février 2019 :
Dans le prolongement de la réunion organisée en mairie le 13 décembre 2018, les services de l’urbanisme nous communiquent un nouveau plan du projet qui tente de tenir compte des remarques des riverains et des propositions du CIQ. Nous accueillons comme un élément positif, cet échange qui esquisse un semblant de concertation. 

Evolution du projet au 15 02 2019

Notre analyse et commentaires :
– La proposition de déport de la piste cyclable sur la droite du parking a été retenue. Elle assure une parfaite continuité sans conflit avec les voitures. c’est un progrès.
– Les modifications apportées sur la partie haute du parking constituent une amélioration au débouché de l’impasse des Garrigues. Elles rétablissent la priorité de l’avenue sur l’impasse et devrait permettre une fluidité correcte de la circulation. c’est un progrès.
– Trois places de parking sont supprimées le long du passage protégé qui rejoint le cheminement piéton central et face au débouché du chemin en contrebas. Cela devrait faciliter les besoins de manœuvres à ce niveau. c’est un progrès.
– Les trois places sont récupérées en haut du parking à gauche, grace à un chemin piéton central plus étroit, car délesté à droite de la piste cyclable.
– Les passages protégés ont été revus, semblent mieux positionnés, de façon fonctionnelle et sécurisée, ainsi que les plateaux ralentisseurs en amont et en aval du parking.
– L’emplacement des containers à ordures ménagères, au débouché de l’impasse semblent plus cohérent dans ce contexte, pour peu qu’ils soient entourés de murets, avec un passage protégé qui permet aux habitants du lotissement d’en face de s’y rendre aussi.
– Quatre candélabres positionnés le long du cheminement piéton, plus un au niveau des containers à ordures ménagères, devraient permettre un éclairage correct du parking.

Reste un point de désaccord :
Le positionnement du point d’apport volontaire, dont nous persistons à dire que sa place est en bas du parking au niveau actuel, mais de l’autre côté de la chaussée
(côté droit à la descente).

– Les usagers portent leurs déchets quand ils s’en vont de chez eux et non le soir quand ils y reviennent.
– Personne ne voudra faire tout le tour du parking en voiture, en étant en plus obligé de faire le tour du rond-point du Général de Gaulle pour aller jusqu’au point d’apport.
– L’emplacement choisi est très dissuasif pour ceux qui font l’effort du tri des déchets.

A la décharge des services de l’urbanisme cela n’est pas de leur seul ressort, mais surtout de la compétence de la Métropole (CT2). Nous avons demandé l’organisation d’une nouvelle réunion sur cette question avec les décisionnaires.

Décembre 2018 :
Évoqué
 lors d’un conseil municipal en décembre 2016, le projet de modification du parking de l’Avenue Guérin Marchi, avec une possibilité d’accroître le nombre de places de stationnement disponibles, revient sur les devants de l’actualité. 

La mairie a donc organisé une réunion publique de présentation/information sur ce projet le jeudi 13 décembre à 18h30 en salle du conseil municipal. Le CIQ Saint-Francois – Fuveau avait invité les habitants et usagers du quartier à venir nombreux, se faire leur propre opinion sur le projet et à exprimer leurs remarques !

La réunion s’est déroulé sans aucune concertation préalable avec les CIQ de Fuveau, ni avec le CIQ Saint-François. Par ailleurs la mairie n’avait pas jugé utile d’informer les Fuvelains de la tenue de cette réunion. Seul le CIQ Saint-François avait été prévenu, la mairie laissant à la charge du CIQ le soin de prévenir les habitants du quartier et les autres.

 

Parking Guérin Marchi dans sa configuration actuelle

Une vingtaine de personnes, qui se sentaient concernées par ce projet avaient fait le déplacement, plusieurs Elus étaient également présents. Nous regrettons que la mairie n’ait pas pris la peine d’informer plus largement l’ensemble des Fuvelains sur ce projet, car le parking Guérin Marchi, même s’il concerne en premier lieu les riverains, n’accueille pas que les véhicules des gens du quartier.
C’est un parking utilisé par les clients de Pizza Caffé, par les parents d’élèves de l’école Sainte-Marie, par les nombreuses mamans avec jeunes enfants qui vont en consultation au « Pôle Pédiatrie POPA », par les adhérents des randonneurs pédestres comme point de rendez-vous, par les clients de la Pharmacie Rieu et par tous les Fuvelains lors des grands événements du village (Salon des écrivains, Floréart, vide grenier AIL, fête de la musique, etc..)

Projet 2018, Compte-rendu de la Réunion : 

Présentation du projet effectué par le bureau d’étude SA CIC Conseils en la personne de M. Grégory Stanley, complété par Daniel Gouirand (Urbanisme) et Denis Ben Belgacem (Réglementation).

Projet :
Actuellement le parking à une capacité d’une vingtaine de places et l’espace disponible n’est utilisable qu’à moitié.

Plan du projet de réaménagement présenté par la commune pour le futur parking Guérin Marchi

Il est prévu de réaménager totalement le parking et la voirie au départ de l’avenue Guérin Marchi, en créant un îlot central pour un passage sécurisé des piétons et des vélos (à la montée) grâce à une bordure de trottoirs hauts avec de part et d’autre de ce passage dit « Cheminement doux, vers les groupes scolaires et complexes sportifs », des places de stationnement en épis, dans le sens de la montée, coté montée et dans le sens de la descente, coté descente.
il est prévu de porter ainsi la capacité du parking au nombre de 38 places au total, pour une largeur de 2,50 m chacune (les trottoirs hauts servants de butée pour les voitures). Coté voie descendante, en gagnant un peu sur le bord de la voirie, il est prévu d’ajouter 8 places de stationnement supplémentaires qui porteront le total global des possibilités de stationnement à 46 places d’après le plan. sera réservé
Une place de stationnement « Handicapé » sera réservée.

La voie montante sera déportée sur la droite, accentuant le virage en sortant du rond-point du Général de Gaulle, en haut du parking, elle reviendra avec un angle assez malcommode (en particulier pour les véhicules volumineux) vers la gauche, pour reprendre le tracé actuel de la montée, avec un « STOP » en sortant de cette chaussée-parking.

Coté droit (en descendant) du futur parking

La voie descendante sera décalée sur la droite, en rognant dans le virage et en gagnant sur le bas-côté de la route (emprise Commune). Chacune des voies sera portée à 4,50 m de large, ce qui n’empêchera pas chaque véhicule, en train de manœuvrer pour se garer ou pour partir, de bloquer la circulation, déjà bien encombrée à l’heure de la sortie des écoles. La voie descendante sera longée, depuis le virage, par un trottoir aux normes de 1,50m de large (croisement de poussettes), par intermittence (accès voiture maisons voisines) et sans candélabre au milieu du trottoir, jusqu’au rond-point du Général de Gaulle.

Des passages protégés sont prévus en bas et en haut du parking, par demi-chaussée. Un prolongement du cheminement cyclable est prévu en haut du parking pour rejoindre le bord de la chaussée montante vers le groupe scolaire.

Point d’Apport Volontaire actuel en bas du parking Guérin Marchi

Il est envisagé de déplacer les points d’apports volontaires sur l’îlot central (piéton) vers le haut du parking (différent du plan), tandis que les containers des ordures ménagères resteraient sensiblement au même niveau qu’actuellement. Il est prévu de déplacer les candélabres sur l’axe central du parking, avec des ampoules LED et la possibilité de diminuer l’intensité de l’éclairage à partir d’une certaine heure, la nuit.

L’ensemble sera complété par des plateaux ralentisseurs et par quelques îlots d’espaces verts avec plantations arbustives qui devront éviter de masquer la visibilité. Le pluvial sera repris, ainsi que la pente des voiries avec des avaloirs et l’eau de pluie ne devrait plus s’écouler pour partie vers l’impasse des Garrigues, ni faire flaque en bas de la descente.
Un bassin de rétention sera réalisé sous la voirie, en partie basse du parking pour recueillir le pluvial, avant rejet vers le Grand Vallat. Un caniveau avec grilles est prévu le long de la voie descendante pour l’accès aux habitations voitures et piétons, côté droit.

Parking Guérin Marchi Actuel, (bordure gauche en descendant)

Le début des travaux est prévu pour :  Dès que les travaux du parking public du Pré de l’Ouvière seront terminés. C’est-à-dire d’après les estimations les plus récentes, au printemps 2019. Les travaux de réaménagement du parking Guérin Marchi devraient durer 3 mois et devraient se dérouler en même temps que ceux du parking derriere le futur restaurant du groupe scolaire.

Le financement et le montant des travaux n’ont pas été abordés par les Elus à l’origine du projet.


Les réserves émises par le CIQ :

Partie haute du parking et virage sujet à polémiques

– Concernant l’emplacement des containers des ordures ménagères :  Si on tient compte du fait que les habitants portent leurs ordures aux containers quand ils s’en vont de chez eux et non quand ils y reviennent (ils ne se promènent pas toute la journée avec), il serait raisonnable de les positionner en bas du parking côté droit de la chaussée. Ceci ne pose aucun problème pour le camion de ramassage. Par ailleurs, les containers à ordures ménagères (bacs verts) doivent être protégés par un mur en double U, afin de les rendre moins visibles côté extérieur, pour raison esthétique.

Containers ordures ménagères, localisation actuelle, pas très discrète

– Concernant le point d’apport volontaire :  il est actuellement en partie basse du parking, coté gauche, pour les mêmes raisons que pour les containers à ordures ménagères.
il serait raisonnable de le positionner en partie basse du parking, mais côté droit de la chaussée, quitte à perdre quelques places de stationnement qui pourraient être récupérées de l’autre coté en haut du parking.
Ce positionnement ne génère aucun problème pour les camions de ramassage. Cette option permettrait à l’usager d’utiliser les places de stationnement mitoyennes des containers en journée, pour effectuer son dépôt sans entraver la circulation, car sur le plan présenté il n’est apparemment pas prévu de place de stationnement pour les automobilistes venant jeter leurs déchets.

 L’argument opposé, de proximité avec le Grand Vallat et des risques d’inondations n’est pas très sérieux, alors qu’ils sont déjà actuellement en bas du parking depuis plusieurs années et que des permis de construire continuent d’être délivrés à proximité du Grand Vallat. Par contre si le positionnement envisagé est retenu, il ne fera qu’accroître la congestion probable de la circulation, plus passage piéton, plus passage vélo, en un même endroit en haut du parking.

– Concernant le choix de trottoirs hauts pour délimiter la voie de cheminement doux et bloquer les voitures : Il est fait remarquer que ce n’est pas du tout pratique pour les piétons, les poussettes, les personnes âgées, les handicapés en fauteuil roulant, les vélos etc…Un cheminement piéton de plain-pied avec la voirie serait beaucoup plus commode pour les usagers, et moins onéreux.  La possibilité d’installer à la place des plots bloquants pour les véhicules, en stationnement (il faut les empêcher de déborder sur le trottoir) est largement suffisante.

L’argument opposé : Les plots bloquants sont détériorés à la longue par les véhicules, ils nécessitent un entretien et donnent plus de travail aux services techniques.
Notre commentaire : force est de constater que sur ce point en tout cas, la préoccupation des futurs usagers n’est pas, à priori, la principale. Chacun appréciera.

– Concernant le débouché haut du parking sur l’impasse des Garrigues et sur l’Avenue Guérin Marchi :
Tel qu’il est envisagé, en plus du fait qu’il est malcommode pour les véhicules de gros volume, par l’angle qu’il constitue avec la voie à la reprise de la montée. L’impasse des Garrigues deviendra de fait prioritaire sur la voie principale. Ce qui n’a pas grand sens. Le « STOP » va accroître les embouteillages à certaines heures de la journée et rendre les sorties de parking difficiles. Le « STOP » doit être sur l’impasse des Garrigues au vu des flux de circulation…

Il semblerait plus raisonnable d’intégrer au parking la partie (cadre rouge sur le plan), initialement réservée pour le point d’apport volontaire, de prolonger  le parking un peu plus haut, de supprimer le refuge ou se trouvent actuellement les containers à ordures ménagères, d’intégrer à la voirie montante le début de l’impasse, pour obtenir une courbe à gauche en montant plus facile à négocier, un accès direct à droite à la montée vers l’impasse des Garrigues, à compléter à la sortie de l’impasse sur le parking par un « céder le passage ou STOP ». Il permettrait de surcroît de créer quelques places de stationnement supplémentaires.
Sur le plan présenté, on peut se poser la question sur la nécessité du dégagement devant l’emplacement du tri sélectif pour rejoindre l’impasse des Garrigues, avec une intersection quelques mètre plus haut ?

Débouché Impasse des Garrigues, sans réel dénivelé avec le parking

Les arguments opposés :

  1. a) La perte de l’effet ralentisseur dans le plan initialement proposé, reste à prouver surtout en partie montante, la courbure du virage restant assez prononcée, et des plateaux ralentisseurs étant prévus au niveau du parking.
    b) Le dénivelé trop important entre l’avenue Guérin Marchi/Parking et l’impasse des garrigues (2 mètres) qui obligerait à creuser, à faire des travaux de terrassement important, puis des murs. De visu, sur le terrain, le dénivelé constaté varie entre 50 cm et 1 mètre maximum. Il ne parait pas insurmontable aux regard des travaux de terrassement entrepris par la commune dans le Pré de l’Ouvière pour le parking public ou plus anciennement à la Roque Martine.

Question posée par Le CIQ sur l’option envisagée :

Question : Quels sont les arguments qui ont justifié le choix de cette option à la place de l’autre possibilité qui aurait consisté en une voirie centrale à double sens, bordé d’un parking en épis de part et d’autre de cette voirie.
Réponse mairie : C’est est un gain de places de stationnement pour l’option retenue, sans que la preuve en soit fournie.
Commentaire du CIQ : L’autre option permettait un tracé moins sinueux pour l’avenue Guérin Marchi et une meilleure visibilité, elle permettait également que la voie ne soit pas totalement obstruée lors de manœuvres pour se garer ou repartir. Enfin, l’autre option avait l’avantage, au moins à la descente, de fournir un accès direct au trottoir, une fois stationné, sans avoir à traverser, un gain notable de sécurité pour tous et pour la clientèle de centre pédiatrique en particulier(mamans avec enfants à bas âge et poussettes).

Autre variante proposée par le CIQ :
Supprimer la piste centrale et la reporter sur la droite de la chaussée montante afin d’éviter un conflit dans la partie supérieure entre 2 roues et voitures. Après réflexion, cette piste centrale, apparaît de moins en moins, comme une bonne idée.

Un schéma alternatif a été remis par le Vice-Président du CIQ (Architecte-Urbaniste), à M. Daniel Gouirand, après la réunion avec les précisions suivants : « Vous noterez que j’établis un circuit autour du parking, cela me parait plus raisonnable sans coût supplémentaire. La piste cyclable sur la droite assure une parfaite continuité sans conflit avec les voitures. Je préconise la continuité du trottoir afin de sécuriser les sorties de voitures qui ne se feront pas directement sur la chaussée et un dégagement devant les poubelles. Je préconise deux mats d’éclairage modernes ainsi qu’un alignement de plantations d’arbres à feuillage persistant(ex : chêne vert) dans l’axe du parking ». A Suivre….

Schema de proposition alternative de la part du CIQ

Demande d’un riverain : L’installation d’une caméra de surveillance en raison de trafics douteux constatés sur le parking, il y a quelques années.
Réponse  mairie: La demande est rejetée, les arguments présentés sont que la politique actuelle de la commune est plutôt orientée un redéploiement des moyens vidéos disponibles vers les espaces ludiques et scolaires, etc…
Commentaire du CIQ : Comment inciter les Fuvelains à stationner de nuit sur ces parkings s’il n’y a pas de sécurité ?

Préoccupations exprimées par plusieurs riverains :
L’absence d’un plan général et d’une vue d’ensemble des différents chantiers en cours et à venir dans le quartier qui sont comptés au nombre de six devant se dérouler de façon quasi simultanée, et qui sont traités morceaux par morceaux au fur et à mesure par la commune. Il est répondu qu’il est prévu un bulletin d’information sur le phasage des chantiers par la DGS, prochainement.

Conclusion :
Comme toujours la commune présente un seul plan, déjà quasi ficelé, sans variantes, ni vision alternative. Il a été cependant proposé d’entendre nos remarques et de répondre à nos questions
Il est incroyable que le bureau d’étude SA CIC Conseils ait fait son étude sur des plans anciens, non à jour en terme de voirie ! Ce n’est pas professionnel !

Le projet lui, devrait représenter un progrès en termes d’augmentation de la capacité de stationnement. Certains points méritent d’être encore étudiés, car perfectibles. Ils ont encore besoin d’être améliorés, si la mairie y consent, pour tenir compte des habitudes de vie des habitants, des propriétaires mitoyens et des remarques des usagers du parking et de l’avenue Guérin Marchi pour que ce réaménagement s’impose comme une réelle réussite, aux yeux des usagers.

A noter par la même occasion : Le dessin des îlots du rond- point (de la fontaine) du  Général de Gaulle ne sont plus adaptés aux retouches de circulation faites depuis la création du monument/stèle de « L’appel du 18 juin 1940 ».

Observations signalées par des riverains en marge de la réunion :

Il a été signalé des bus scolaires de 50 places, le matin, remontant l’avenue Guérin Marchi, vers le groupe scolaire, ce qui est en totale contradiction avec le plan de circulation prévu pour le ramassage scolaire, mis en place conjointement par la mairie et le département. Ces bus ne sont prévus qu’à la descente en provenance de la RD 96, via le passage étroit du chemin de Saint-François et le groupe scolaire. Les Elus en ont pris note, en présence d’un responsable de la réglementation silencieux.
– Il a été également signalé que des camions et des engins de travaux publics ont été vus, circulants aux abords de la Maternelle, pour la construction du Restaurant Scolaire, aux heures de Rentrée/Sortie scolaire, contrairement aux engagements formels pris par la mairie sur ce point et aux instructions données aux entreprises intervenantes. Les Elus en ont pris note.

Historique du Projet de modification parking Guérin Marchi :

Février 2017 :
La municipalité  annonce un réaménagement prochain du parking au début de l’avenue Guérin Marchi afin d’optimiser le nombre de places de stationnement. A la vue du parking actuel, cela semble une évidence.

parking à demi utilisé depuis l’origine

C.M. du 19 décembre 2016:
« Le 
réaménagement complet du parking de Guérin Marchi afin de sécuriser les cheminements et créer plus de places de stationnement et de conforter l’éclairage public ».

Pour la petite histoire on se souviendra que la même conseil municipal avait voté l’extinction de l’éclairage public, la nuit pour faire des économies d’électricité. Ceci créant un effet d’aubaine pour les voleurs avait aboutit au vol des câbles électriques et à la dégradation des candélabres, avenue Guerin Marchi et chemin de Saint François.
Aucune concertation sur ce projet n’est prévue à ce jour.

Cependant dernièrement, il se dit que les places du futur parking serait réparties de part et d’autre de l’avenue Guérin Marchi, légèrement décalée sur la droite, permettant ainsi d’en doubler sa capacité et facilitant l’accès au centre médical des pédiatres.  Les conteneurs de tri sélectifs, récemment enfouis avec un financement de l’ex CPA (ce sont aussi nos impôts locaux) seraient de leur côté, regroupés en haut du parking avec les conteneurs des ordures ménagères. Il n’est pas certain que ce soit du goût des habitants mitoyens, ni que ce la corresponde aux critères d’implantation des services compétents de la métropole. Les candélabres seront également déplacés.

Aucune information, à notre connaissance n’est disponible, ni sur le financement, ni sur le coût des futurs travaux pour refaire ce parking, ni sur la date.  A suivre …

Lire aussi  : Avenue G. Marchi /Rond-Point G. de Gaulle : Quoi de neuf ?

Gare aux cambriolages pendant les fêtes ! Et aussi le reste de l’année

Février 2019 :
Suite a une recrudescence des cambriolages sur la commune depuis quelques temps, (Voir articles parus dans la Presse, ci-dessous)

 – Hausse importante des cambriolages (Source LA PROVENCE 03/02/2019) 
« Les services de la compagnie de gendarmerie d’Aix enregistrent ces derniers temps une reprise des vols par effraction qui touche l’ensemble des zones résidentielles du pays d’Aix. Au regard des plaintes enregistrées depuis quelques semaines, des équipes écumeraient certains quartiers en commettant des séries de méfaits avant de disparaître, ce qui explique les vagues observées sur des secteurs et à des heures proches. Depuis janvier, 120 cambriolages ont été recensés. Une hausse importante a été enregistrée depuis septembre par rapport à l’an dernier. 
Au sud, les communes de Fuveau, Châteauneuf-le-Rouge, Gardanne et Bouc-Bel-Air ont été particulièrement visés ces derniers temps. À titre d’exemple, dans la nuit de jeudi à vendredi, pas moins de cinq garages ont été cambriolés à Meyreuil. »

– Cambriolages en série dans le pays d’Aix (Source : Timour Ozturk, France Bleu Provence, Lundi 11/02.2019  )
« Ils sont concentrés à Châteauneuf-le-Rouge, Gardanne, Meyreuil et surtout Fuveau. Cette dernière commune est concernée par un tiers de ces cambriolages : 86 dans le pays d’Aix sur le seul mois de janvier soit prés d’une trentaine à Fuveau. Les habitations touchées se trouvent dans des quartiers résidentiels riches, où les maisons sont éloignées les unes des autres et les accès nombreux et discrets. Pour la gendarmerie, plusieurs équipes sont sans doute responsables, mais leur mode opératoire se ressemble : repérage, surveillance des résidents, et vol pendant leur absence. Dans la plupart des cas, ils ouvrent une porte ou une baie vitrée avec un pied-de-biche, ou un tournevis et ne restent que 10 min à l’intérieur, pas plus. Les malfaiteurs repartent alors avec du liquide et des bijoux. La présence des gendarmes a été renforcée sur la zone et des enquêtes sont en cours. »

Mme le maire écrit à l’ensemble des CIQ.
Nous ne pouvons qu’être satisfait de ce que Mme le Maire et Mme le 1er adjoint, nous manifestent leur intérêt, en ce début d’année, pour les problèmes de cambriolages survenus sur notre commune.
Lire la lettre de Mme Le maire du 1er février 2019, envoyée aux CIQ de Fuveau

Quelques commentaires après lecture du courrier :

Après nous avoir expliqué le peu qu’il est possible de faire, on trouve de bon aloi de nous prodiguer quelques conseils pour nous aider.

Nous sommes un peu surpris qu’il nous soit suggéré d’inciter avec nos voisins à se conduire en supplétifs des forces de sécurité.

Par ailleurs, nous comprenons qu’il soit souhaitable de soutenir le commerce local, et en particulier pourquoi pas les « Colis Relais » (Version anglaise de Relais Colis ?), mais est-ce une raison pour jeter le discrédit sur les livreurs, sans vouloir le dire, mais en le disant malgré tout.

Et tant que nous y sommes, pourquoi est-ce qu’on n’insinuerait pas aussi que les postiers (livreurs de nombreux colis suivis) seraient devenus, subitement depuis quelques mois, des cambrioleurs potentiels sur notre commune, dont il faudrait se méfier ?
Pourtant ils sont vecteurs de lien social et très majoritairement appréciés.

Au delà de ces conseils, quelques interrogations se font jour sur la situation actuelle dans notre commune :

  • Qui est en capacité d’intervenir dans notre quartier et sur Fuveau la nuit et particulièrement entre 1h et 5h30 du matin, quand la Police municipale termine son service à 20h30 le soir et quand la gendarmerie de Rousset transfère les appels téléphoniques sur un standard à Marseille
  • Quelle efficacité concernant le réseau de vidéo surveillance communal déployé sur certains axes (21 lieux équipés, 31 caméras en 2017).
  • Existe-t-il une demande en cours et une volonté d’obtenir l’installation d’une gendarmerie sur Fuveau (Fuveau : 10 000 habitants en 2019, Rousset 5000 habitants seulement) ?
  • Dans certaine communes il existe depuis longtemps un Conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance (CLSPD) qui se réunit périodiquement pour faire le point sur ces questions. A Fuveau ce n’est pas le cas ?

Eviter les cambriolages à l’approche de Noël

Décembre 2018 :
La période des fêtes de Noël et du Nouvel An est une période de plaisir et de festivités. C’est le moment de se retrouver en famille, de partager des cadeaux, de bien manger… Malheureusement, les fêtes sont aussi une période où de nombreux domiciles sont cambriolés. Les cadeaux de Noël qui attendent patiemment d’être ouverts, les départs de vacances pour aller dans la famille, sont autant d’opportunités pour les cambrioleurs, aussi restez vigilants.

Quelques recommandations de bon sens :

Les cambrioleurs qui profitent de cette période ne sont pas forcement des professionnels. La plupart d’entre eux sont des amateurs qui cherchent à obtenir des biens rapidement, comme l’électronique, les bijoux et les gadgets facilement revendables. Voici quelques façons de se protéger des cambriolages pendant les fêtes de fin d’année.

  • Mettez une pancarte « Chien Méchant »
  • Installez de fausses caméras avec un pancarte « maison ou propriété sous vidéo surveillance »
  • Installez un simulateur de présence (pour quelques euros)
  • Mais aussi …..
1) Soyez discret !

Ne tentez pas les cambrioleurs avec vos cadeaux de noël !
Une des manières les plus faciles pour les cambrioleurs de dire s’il y a des objets de valeur dans un domicile est l’observation. Avant Noël, il suffit d’observer le va et vient des personnes qui vont faire les courses et reviennent avec des paquets. De plus, une fois Noël passé, il faut faire attention aux emballages des cadeaux dans votre poubelle. Comme le dit le proverbe, « dis moi ce que tu manges, je te dirai qui tu es« . Un simple coup d’œil sur votre poubelle et il est facile de savoir ce qui se trouve à l’intérieur du foyer.

A titre d’exemple, si vous avez un nouveau téléviseur ou ordinateur, assurez-vous d’écraser ou de détruire au mieux le carton d’emballage. Pour plus de sécurité, vous pouvez conserver vos cartons d’emballage qui sont volumineux dans le garage et les amener vous-même à la déchetterie. Vous pouvez également attendre de mettre dehors vos emballages jusqu’à la veille de la collecte de déchets. Ainsi, personne ne s’attardera autour de chez vous, ce qui n’incitera pas les cambrioleurs.

2) Minimisez la visibilité depuis la rue

Un autre point important est la disposition des cadeaux avant Noël. Il est certes beau de voir un tas de cadeaux sous l’arbre de Noël. Mais cet arbre, ne donne t-il pas juste en face d’une fenêtre ? Et cette fenêtre, ne donne t-elle pas sur la rue ? Si des cadeaux sont visibles depuis la rue, les cambrioleurs n’ont pas à faire beaucoup d’effort pour s’introduire chez vous et les voler. Pour éviter ce problème, gardez vos volets, rideaux ou stores fermés la nuit. Vous pouvez aussi positionner votre sapin de Noël afin qu’il ne soit pas visible depuis la rue. Enfin, vous pouvez simplement attendre la veille de Noël avant de placer les cadeaux sous le sapin.

3) Avoir un éclairage adéquat

La dernière chose qu’un cambrioleur veut, c’est d’être repéré lors de la tentative d’intrusion. C’est pourquoi il faut installer des appliques extérieures avec détecteur de mouvement. En cas de présence, les appliques vont s’allumer. Vous pouvez également investir dans un programmateur  pour les lumières intérieures si vous vous absentez pour une longue – et une courte – période de temps. Les lumières devraient servir de moyen de dissuasion contre les voleurs potentiels.

4) Soyez prudent avec les réseaux sociaux

Si vous vous absentez pour les vacances, vous devriez faire preuve de prudence et de discrétion avec les informations que vous divulguez sur vos réseaux sociaux. Si votre profil n’est pas bien sécurisé, il est facile de savoir que vous n’êtes pas chez vous. Cela qui peut faire de votre domicile une cible pour un cambriolage.

5) Prenez des photos et enregistrez des numéros de série

Pour tous les cadeaux à prix élevé, il est judicieux et pertinent de prendre un maximum d’informations (numéro de série, numéro IMEI, etc). Cela est facile à faire et ne prend pas de temps. Il suffit de prendre une photo et de l’enregistrer sur clé USB ou sur le cloud. Dans le pire des cas, cela permet à la police ou à la gendarmerie de retracer les objets volés.

6) Prévenir ses voisins ou la gendarmerie en cas d’absence :

Avant de partir :

  • Ne laissez jamais d’objets de valeur visibles depuis l’extérieur.
  • Fermez vos volets, ils restent de bons dispositifs anti-cambriolages !
  • Prévenez vos voisins (et demandez-leur de relever votre courrier si vous vous absentez un certain temps afin que la boîte aux lettres ne déborde pas, invitant le premier cambrioleur débutant à visiter votre logement).
  • Laissez les décorations de Noël allumées, laissez un poste radio allumé.

Vous pouvez signalez votre absence à la police municipale (06 23 14 22 02) patrouille à l’écoute du lundi au vendredi de 7h à 20h30 ou à la brigade de gendarmerie de Rousset (04 42 29 00 03) ouverte  du lundi au samedi de 8h à 12h  de 14h à 18h et le dimanche matin de 9h à 12h. Dans le cadre de leurs missions quotidiennes et de leurs horaires de travail, les forces de sécurité pourront effectuer des rondes de surveillance.

En complément :
Prendre connaissance de la plaquette financée par le fond interministériel de prévention de la délinquance ou Flyer des « 3 P »diffusé en septembre sur le stand des CIQ de Fuveau lors du Forum des Associations.

Autres pistes possibles pour essayer de se prémunir contre les cambriolages en général, exemples :
Quartier Cros du Pont, Insécurité   » Voisins Vigilants et solidaires « 
Suite à une série de cambriolages en 2018, plusieurs riverains, en réaction face à cette situation, se sont réunis au sein d’un groupement de voisins vigilants. Ceux qui souhaitent les rejoindre peuvent contacter directement le site « Voisins Vigilants » et rejoindre le groupe déjà existant.
Copropriété Riva di Fuveau, à la suite de plusieurs cambriolages, les habitants ont pour leur part pris leurs précautions depuis plusieurs années en adhérant à  « Voisins Vigilants » .

Nettoyons Notre Quartier Ensemble

Compte-rendu de la matinée de nettoyage

Samedi 15 Décembre 9h15 :
Il faisait -4° degrés, devant le Gymnase Font d’Aurumy, le regroupement général des bénévoles fuvelains, trés motivés, dans les starting blocs pour commencer l’opération « Nettoyons Fuveau Ensemble » s’effectue pour la photo officielle (communication mairie oblige). Guillaume Volant (Courir à Fuveau)ainsi que Lydia Répossi (Agenda 21) donnent les dernières instructions et conseils (Photo 1). Les groupes se constituent et se concertent sur la répartition des secteurs (Photo 2). Le groupe constitué du CIQ Saint François « Nettoyons Notre Quartier Ensemble », composé d’une dizaine de bénévole part en direction du Centre Commercial du Carrefour de l’Europe, rejoindre le reste de l’équipe. Au total nous seront une quinzaine à œuvrer dans le quartier.

Samedi 15 Décembre 11h30, après récolte et tri des déchets dans les différents sacs prévus à cet effet (recyclables, non recyclables, verres), gros volumes ou encombrant dans la benne rouge, retour devant le gymnase, avec le résultat de notre nettoyage. Le tas grossit au fur et à mesure que les équipes de deux nous rejoignent (photos ci-dessous).

En blanc, les artères et les zones nettoyées par les bénévoles du CIQ Saint François.

Content et satisfait  du travail accompli,  notre quartier est un peu plus propre, grace aux bénévoles du CIQ.

Nous avons nettoyé tout autour du Centre commercial du Rond-point de l’Europe, l’impasse du Jas de Bassas, tout le long de l’avenue du Maréchal Leclerc et de l’avenue de 18 mai 1945 jusqu’au rond point, l’avenue Guérin Marchi, le chemin de Saint-François, jusqu’à la RD 96, de part et d’autre de la RD 96 d’un coté jusqu’à la « Ferme » de l’autre jusqu’au restaurant le rendez-vous, enfin la RD 56E de la RD 96 jusqu’au cimetière.
Pendant ce temps des bénévoles du « Tennis Club de Fuveau », nettoyaient les abords du Tennis, tandis que des bénévoles des « Jardins Partagés », nettoyaient du coté du cimetière, puis vers le Chemin d’Aix.

 

 

En fin de matinée, le groupe de bénévoles du CIQ Saint-François avait concrètement fait, d’une certaine manière, vivre son quartier, ce matin, utilement, dans la bonne humeur et la convivialité.

Nos remerciements à l’organisation Courir à Fuveau, Agenda 21, Mairie pour l’intendance et la logistique.
Le bilan officiel pour l’ensemble de Fuveau fait état de 80 bénévoles au total ayant collecté 850 kg de déchets dont 120kg  valorisables et 100kg de verre.

« Pour garder le quartier propre, pensez
et faites penser, 
à ne rien jeter, en dehors
des poubelles ! »

Les bénévoles du nettoyage, n’ont pas les yeux dans la poche :
Cette aventure nous a permis d’observer que le cantonnage est bien défaillant dans bon nombre de bords de voiries, qu’elles soient communales ou départementales, envahies qu’ils sont par des ronces, des herbes hautes, des buissons, des feuilles mortes, que les caniveaux du pluvial sont mal entretenus, souvent bouchés en grande partie par de la végétation, des branchages, des blocs de pierre, de la terre et des restes de travaux non évacués. Le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il reste encore du boulot …


Samedi matin 15 Décembre 2018,
 » Nettoyons Notre quartier Ensemble »

Le Comité d’Intérêt de Quartier « Saint-François » s’associe pour la première fois cette année, à la journée du Samedi 15 Décembre 2018,  » Nettoyons Fuveau Ensemble » organisée par la Commune et Courir à Fuveau.

Affiche officielle de l’opération

Nous proposons à ceux qui peuvent consacrer quelques heures de bénévolat le samedi matin à cette action, de venir nous rejoindre soit à 9h à la salle du Tir à l’Arc au Gymnase Font d’Aurumy pour le regroupement général et l’accueil café, soit directement à 9h30 sur le parking « Netto » pour la formation des équipes et la répartition des zones à nettoyer sur notre secteur (triangle à l’intérieur de la RD96/RD56E/RD46).

A noter que dans notre quartier « Le Tennis Club » et l’association « Rando-Fuveau-ARPF » participent également à cette opération. 

Matériel nécessaire pour passer à l’action : 1 Gilet jaune, 1 paire de gants, un sac poubelle, des souliers tous terrains et des vêtements chauds et confortables.

Parlez-en à vos voisins !

Si vous souhaitez vous engager sur cette matinée, pour nous permettre de nous organiser inscrivez -vous en envoyant un Courriel à  ciqsaintfrancois@gmail.com.

Un verre de l’amitié vous sera offert en fin de matinée.

Pour un engagement citoyen, générateur de lien social, rejoignez nous le samedi 15 décembre 2018.

Entretien, Chemin du Cros du Pont !

Inondation, suite à la rupture d’une canalisation d’eau

Travaux de réparation de la voirie le 7 décembre 2018 (goudronnage)

Toujours le 7 décembre 2018 :
Effectivement dans le journée du 7 décembre, des travaux de goudronnage sont effectués sur le tronçon impacté, les cônes de chantier sont enlevés et la circulation rétablie comme auparavant. A la suite de quoi, le CIQ reçoit de la part des riverains, plusieurs messages de satisfaction et de remerciements, qui sont retransmis en mairie.

7 décembre 2018 :
Nous recevons la réponse suivante de la Direction Générale de Fuveau, qui nous transmet la réponse apportée par la Société des Eaux de Marseille : « En réponse à votre demande j’ai contacté l’entreprise Bronzo qui a programmé la réfection de chaussée pour demain Vendredi 7/12. Il s’agit d’une réparation de fuite canalisation réparée par entreprise Guigues lors de travaux d’astreinte (Bronzo indisponible ce jour-là)

5 décembre 2018 :
A la demande de plusieurs riverains, le CIQ exprime par l’envoi d’un mail, une demande d’ informations, auprès des services mairie concernés, sur les intentions de la commune, à propos de ce tronçon de voirie du chemin du Cros du Pont, à savoir s’il est envisagé ou pas une reprise de la voirie permettant une réparation pérenne et si oui dans quels délais.

10 novembre 2018 : Il ne s’est plus rien passé depuis l’inondation, deux cônes de chantier délimitent toujours l’endroit ou la fuite s’est déclarée.  La chaussée qui s’est légèrement affaissée, n’a pas été reprise. Les riverains et usagers du chemin du  Cros du Pont commencent à s’interroger, surtout que le camion de ramassage des ordures ménagères, continue en emprunter ce tronçon fragilisé, qui ne laisse qu’un passage étroit et ou il est impossible de se croiser.
C’est pourtant bien un chemin communal. Les services techniques envisagent ils d’intervenir ?

Chemin du Cros du Pont : Avant L’inondation

Vendredi 12 octobre 2018 vers 19h , une conduite d’eau cède au début du chemin du Cros du Pont, au niveau du cimetière, libérant en continu, d’importantes quantités d’eau, provoquant rapidement un torrent d’eau boueuse qui se rependit sur la chaussée le long du mur du cimetière, entraîné par la pente de la route.
Arrivée au niveau de l’entrée du cimetière, le torrent de boue, tourna sur la droite vers plus de pente encore, dévalant le jardin public en contrebas pour arriver sur la RD 56E, là ou elle devient la RD 46 et, poursuivant sa course sur la route, la traversa pour se répandre vers le chemin Lou Ben Dou Souda et vers quelques jardins en contrebas.

Chemin du Cros du Pont : Quelques jours après la réparation de la fuite

Alertés par le bruit de l’eau, deux voisins se précipitèrent dans la rue, pour y  découvrir stupéfait le début de l’inondation. Rapidement prévenue par téléphone, la SEM intervint en urgence et peu de temps après dans la nuit la fuite était colmatée.  Il était temps : Chemin du Cros du Pont, entre deux arbres, la terre du bas coté de la route ravinée par dessous, par la forte pression de l’eau, au départ de la fuite, commençait à montrer un léger affaissement le long du mur du cimetière qui enlevait toute envie d’y stationner.

Reste aujourd’hui deux carrés de goudron frais signalés par des cônes de chantier, seul témoignage visible restant de ce fait divers. L’aspect provisoire de cette réparation laisse espérer une  intervention future pour terminer correctement ce chantier, d’autant que la voie de circulation s’en trouve rétrécie et le croisement des véhicules difficile.

Les attentes des riverains, des usagers du chemin et du CIQ
  • Un éclairage public moins violent, la nuit sur le parking le long du cimetière.
  • Un effort de certains voisins, pour ne pas transformer le point d’apport volontaire de tri des déchets, situé à l’entrée du Chemin du Cros du Pont en dépotoir
  • Une présence accrue des services d’entretien de ce point d’apport et un enlèvement rapide lorsqu’ils sont pleins, pour ne pas inciter aux incivilités.
  • Un débroussaillage des bas-côtés du chemin plus fréquent et plus accentués, en raison du peu de visibilité et des difficultés à se croiser en certains endroits déjà étroits.

Insécurité  » Voisins Vigilants et solidaires « :
Suite à une série de cambriolages, plusieurs riverains, en réaction face à cette situation, se sont réunis au sein d’un groupement de voisins vigilants. Ceux qui souhaitent les rejoindre peuvent contacter directement
le site « Voisins Vigilants »
et rejoindre le groupe déjà existant.

Lire aussi : Projet immobilier secteur Cros du Pont 

Equipement du Chemin du Cros du Pont (sens cimetière-D96) pour la collecte des Ordures Ménagères (container vert) et des emballages, journaux, papiers (container jaune).


Point d’apport volontaire à l’entrée du chemin du Cros du Pont, en dessous le cimetière : J’évite de commettre des incivilités !