Conseil « Police de Sécurité au Quotidien »

Nous demandions cela depuis 2 ans aux Elus, mais sans résultat.
Le CIQ Saint-Francois était invité à participer, le 13 décembre 2019, au conseil semestriel de la Police de Sécurité au Quotidien (PSQ) organisé en Mairie du Tholonet, par le chef d’escadron de la Compagnie de Gendarmerie Départementale d’Aix en Provence. Ce conseil était consacré au secteur Sainte-Victoire ce qui inclut Fuveau et notre quartier.
Cette démarche fait de nous des interlocuteurs reconnus compétents par les autorités de gendarmerie pour traiter des problèmes de sécurité concernant les habitants du quartier.

Compte Rendu de la Réunion du 13 décembre :

Participation des représentants des CIQ de Fuveau
au conseil de sécurité PSQ
(Police de Sécurité au Quotidien)


Le THOLONET le 13 décembre 2019
La séance débute à 9H45

Suite aux différents contacts, via la Confédération des C.I.Q. avec le Préfet de Police Mr Olivier MAZIERES dans le courant du 1er semestre 2019 et suite à la dernière réunion qui s’est tenue le 22 novembre 2019 au siège de la Gendarmerie en Provence, à Marseille, en présence du Président de la Fédération Est des CIQ, Mr MICHEL Jean-Pierre et de son Vice-Président Mr PELEGRIN Alain, avec le chef d’Escadron Mr GRANDIN Fabrice. Les C.I.Q de FUVEAU et ROUSSET ont pu finalement être invités pour une réunion semestrielle par le chef d’escadron de la compagnie d’Aix en Provence, Mr LEPRINCE Albin.

Ce conseil de sécurité PSQ du secteur Sainte-Victoire, qui englobe les communes de Trets, Châteauneuf le Rouge, Beaurecueil, Saint antonin, Le Tholonet et notamment les communes de Rousset et de Fuveau, s’est tenue à la mairie du THOLONET, salle de l’Ours, le Vendredi 13 décembre à 09H00, en présence de 25 participants.

Réunion sous la présidence de Mr Alain BOISSEAU, chef du cabinet et de la sécurité de la sous-préfecture d’Aix en Provence, représentant le Préfet de police des Bouches du Rhône : alain.boisseau@bouches-du-rhone.gouv.fr

Et en présence des personnes suivantes :

Pour la Gendarmerie :
– Chef d’escadron Albin LEPRINCE (EMS2D CESG EOGN), commandant la compagnie de gendarmerie départementale d’Aix-en-Provence, 04 42 38 87 50 –
06 14 29 99 39. albin.leprince@gendarmerie.interieur.gouv.fr
– Major Mireille ROSE MAJ (BTA ROUSSET) commandant de la gendarmerie de Rousset : mireille.rose@gendarmerie.interieur.gouv.fr,
– Mr MAISTO André ADC (BTA ROUSSET) : andre.maisto@gendarmerie.interieur.gouv.fr,
– Mme MARROU Magali ADC (BTA AIX-EN-PROVENCE) magali.marrou@gendarmerie.interieur.gouv.fr,
– Mr GOUNINE Benoît CNE : benoit.gounine@gendarmerie.interieur.gouv.fr,

Pour FUVEAU :
– Madame le Maire Mme Hélène LHEN,
– Mr Denis BEN BELGACEM – Directeur du pôle réglementation de Fuveau

Représentants les CIQ : Mr Claude FEREOUX – LA BARQUE / Mr Jean-Pierre DUBOIS et ARVIEU Jean-Luc  – SAINT-FRANCOIS / Mr Denis ZIEGLE- FUVEAU-OUEST / Mme CHALIER et Mr Alain PELEGRIN – SOLEIL LEVANT /

Autres participants :
– L’élu en charge de la sécurité de la Mairie du Tholonet
– Deux représentants de la société du Canal de Provence,
– La principale du collège de TRETS, Mme Sophie Cassar
– Des représentants des Polices municipales de plusieurs Communes du secteur

La réunion est animée conjointement par Alain Boisseau Chef de cabinet du Sous-Préfet et par le commandant de gendarmerie Albin Leprince.

Préambule (Albin Leprince) :
Depuis 2018, la gendarmerie nationale, sous l’égide de l’autorité
administrative et de concert avec les élus, organise à intervalles
réguliers des rencontres dédiées à la Police de Sécurité au Quotidien,
politique publique dont l’objectif est d’améliorer la prévention et la
lutte contre la délinquance à travers une démarche participative centrée
sur le contact avec l’ensemble des partenaires institutionnels et privés
amenés à échanger avec la gendarmerie dans le cadre de son action de
terrain.

Une fois par semestre à l’échelle d’un bassin de vie – en l’occurrence le
secteur de la Sainte-Victoire pour ce qui concerne vos implantations –
Avec un peu de retard, nous venons d’identifier les comités d’intérêt de
quartier comme structures partenariales complémentaires – à l’instar des
CLSPD pour les communes qui en sont dotées. Intéressés à la démarche
qualité des services publics dans vos implantations respectives, vos
comités sont des interlocuteurs utiles et appréciés dans le cadre de
nos conseils de sécurité.

La compagnie de Gendarmerie d’Aix en Provence est divisée en 3 secteurs ou unités de mode d’actions :

  • Celui de Sainte-Victoire avec notamment Fuveau, Rousset et Trets…
  • Celui de Gardanne, Bouc Bel Air…
  • Celui du nord de la Durance…

Mr le Chef d’escadron LEPRINCE Albin et le chef de cabinet de la sous-préfecture d’Aix, Mr Alain BOISSEAU prennent la parole à tour de rôle :
Le but de ces réunions est notamment d’être à l’écoute des citoyens à travers les différentes instances et notamment les C.I.Q.

1  / Un point statistique est fait pour le secteur d’Aix dans son ensemble Il est constaté :

Année 2018 : Cambriolages – 25% en moyenne par rapport à 2017 dans le secteur
Année 2019 : 129 cambriolages déclarés jusqu’au début décembre 2019
Vols de voitures : – 15% AIX / + 3% TRETS / + 9% ROUSSET- FUVEAU

La délinquance est souvent en provenance de Marseille et encore plus souvent des Pays de l’EST. L’un des problèmes est que les adresses des délinquants ne sont pas fixes et qu’il est donc difficile de les appréhender. De plus la proportion des mineurs est importante, les butins (bijou, or, numéraires) rapidement écoulés d’où peu d’affaires résolues.
L’accent est mis sur la recherche du flagrant délit pour les appréhender avec des preuves et déboucher sur des sanctions pénales !

2 / Atteintes aux personnes

Les atteintes aux personnes sont en augmentation. Avec le Grenelle liés aux violences conjugales, de nets progrès ont été faits et seront poursuivis.

De plus en plus de personnes violentées portent plaintes. Il s’agit globalement de violences non crapuleuses, donc intraconjugales ou familiales. Violence d’’un conjoint violent avec éviction de domicile. 

Une réunion s’est tenue le 28 novembre dernier sur ce thème en présence de Mme la Ministre SCHIAPPA. Une convention a été signée avec le Parquet pour que chaque dossier lui soit remonté, afin qu’elle puisse les suivre. Elle a indiqué aussi que pour chaque déclaration de violence il y aura une garde à vue, comme l’indique les règles de l’article 40.

Les gendarmes ont pour instruction de donner suite systématiquement à tout signalement, indépendamment de l’enregistrement des déclarations sur les mains courantes.
Il est fait remarquer que l’alcool est un facteur aggravant.
Constat actuel malgré ce dispositif : Féminicides, 140 femmes tuées par un conjoint en 2019.
Deux associations sont spécialisées pour ces violences dont SOS femmes 13.
Depuis décembre 2019 un bracelet peut être placé sur un suspect. 

3 / Vols et Cambriolages

De façon générale, une recrudescence des vols est constatée régulièrement en période de fêtes. Le commandant de gendarmerie met en évidence et décrit toutes les actions des forces de police concernées pour faire acte de présence sur la voie publique et le moyens mis en œuvre. Il précise que la gendarmerie est vigilante et multiplie les rondes. Par exemple, la garde républicaine à cheval se déploiera sur Marseille. Il y aura en plus le concours de la brigade de recherche si la production de délits le nécessite. Des rondes avec véhicules banalisés sont aussi mis en place, en renfort.

Rappel de précaution : Ne pas se faire livrer de colis à domicile (repérage cambriolage), ni en boîtes aux lettres (vols dans les boîtes aux lettres), mais préférer le point-relais (mais c’est plus cher) !

4 / La Vidéo Protection

Plusieurs questions sont posées par le CIQ Soleil Levant sur la mise en place de vidéo protection et sur son efficacité.

*Réponse de la gendarmerie : Il nous est confirmé que suite à l’équipement de secteurs en vidéo surveillance, les caméras ont un rôle dissuasif en général et aussi par rapport aux incivilités à proximité des PAV (l’exemple de Bouc Bel Air est cité).
Dans certains cas les caméras ont permis la résolution de méfaits (possibilité de lire les plaques des véhicules la nuit).

Nous sommes informés, qu’il existe deux militaires spécialisés, formés tout spécialement pour le volet technique qui sont à la disposition des communes : Notamment l’adjudant CLERC. Les Mairies qui le souhaitent peuvent faire appel à eux pour des conseils en la matière, et en particulier pour le choix des points d’implantation des caméras.

Mr Denis Ben Belgacem fait un point sur la situation de Fuveau en matière de Vidéo Protection.

il nous indique que la Commune est équipée de 41 cameras à ce jour. C’est, semble-t-il, le prestataire qui fournit les caméras, qui prodigue les conseils. C’est un investissement coûteux à l’achat entre 1000 € et 4000 € par caméra suivant les modèles, mais aussi à l’entretien et au suivi (visionnage). Le matériel devient rapidement obsolète (tous les 5 ans). Les générations précédentes ont une autonomie de 3 jours, tandis que la nouvelle génération peut aller jusqu’à 10 jours d’autonomie.
La Commune de Fuveau va s’équiper d’un tout nouveau modèle (à 360°) qui sera installé devant la Mairie et de deux caméras dites « panoramiques », l’une au skate-parc, l’autre au City Park.

Mr Alain BOISSEAU, complète et conclu le sujet en indiquant que, bien sûr, il faut l’accord du Préfet pour installer des caméras et communique l’information aux participants selon laquelle, il existe une petite enveloppe financière peut aussi aider les Mairies développer la vidéo protection.

*Avis de la Gendarmerie : La mise en place des caméras de vidéo-protection doit :
– permettre de rassurer les habitants connaissant l’existence de ce dispositif préventif,
– permettre à la gendarmerie d’obtenir des éléments pouvant orienter ses investigations,
– permettre d’empêcher par leur présence que certaines personnes soient tentées de commettre des délits.
Pour finir, la mise en place d’un tel dispositif n’est nullement destiné à épier la population.
Ceci n’a qu’un but bien déterminé, à savoir, préserver la tranquillité de tous.

Mme le Maire de Fuveau fait savoir de son côté que la mairie a diffusé un flyer avec des conseils aux habitants pour se prémunir des cambriolages.   

5 / Tour de table des autres préoccupations des CIQ

Plusieurs personnes prennent la parole, pour demander des précisions sur les sujets traités. Puis les CIQ de Fuveau reviennent sur les sujets suivants :

  • Claude Féréoux pose Le problème de la vitesse à la Barque et le transport de marchandises dangereuses en camion qui traversent la barque. Mr Alain BOISSEAU conseille de lui adresser un courrier.
  • Les problèmes de nuisances (sonores et autres) posés par le restaurant «Le Domaine de Fuveau» cet été sont abordés :

Les CIQ (St-François et Fuveau Ouest) remercient Mme le Maire pour son courrier de soutien et Mr Alain BOISSEAU pour le traitement du dossier et l’arrêté pris par mesure de précaution qui envoie un signal fort d’avertissement à l’établissement.

Les CIQ posent la question de savoir quoi faire en cas de récidive l’été prochain ?

Réponse du chef du cabinet et de la sécurité : Il leur est conseillé pour la saison prochaine de faire intervenir la police municipale (en journée) et si les nuisances continuent les amendes seront lourdes, compte tenu des incidents passés.
Si la gendarmerie intervient sur un tapage nocturne à partir de 23h30, elle fait arrêter la musique immédiatement.
S’il y a récidive sur des faits déjà constatés l’été dernier, au premier constat de gendarmerie, dans un délai administratif légal de 15 jours obligatoire, la Préfecture Police peut procéder à la fermeture y compris définitive de l’établissement.

  • Risques de cambriolages pour les fêtes et en début d’année prochaine :

Le CIQ St-François demande si des patrouilles supplémentaires sont prévus sur la Commune de Fuveau pour les Fêtes de fin d’Année ?
Il lui est répondu que des rondes de surveillance par les patrouilles sont prévues pour sécuriser les abords des commerces à la nuit tombée.

Le CIQ St-François pose la même question pour le début de l’an prochain (janvier-février), compte tenu de la recrudescence des cambriolages constatés l’an passé à pareille époque sur la commune ?
Il lui est répondu que la gendarmerie a prévu de faire preuve d’un regain de vigilance.

  • Dépôt de plaintes :

La question est posé par le CIQ Fuveau Ouest, de savoir à quelle gendarmerie, les Fuvelains doivent-ils se rendre, s’il doivent déposer une plainte ?
Réponse de l’adjudant chef, gendarmerie de Rousset : Il est possible de déposer plainte à Gréasque (le plus prés), Gardanne, Rousset, Trets, mais Fuveau dépend de la gendarmerie de Rousset et la plainte sera au final transférée à Rousset, d’ou un délais plus long pour le traitement du dossier. Il vaut mieux donc déposer sa plainte directement à la gendarmerie de Rousset.

6 / Autres sujets abordés par les autres participants

Mme La principale du collège de Trets : Elle remercie et félicite la gendarmerie pour leur coopération, indiquant que les problèmes apparus l’année précédente aux abords du collège ont été solutionné.
Il est fait remarquer que la gendarmerie dispose d’une équipe cynophile, qu’il est possible de faire intervenir sur demande, dans les établissements scolaires y compris à titre pédagogique et préventif. Ces actions obtiennent de très bons résultats en termes de dissuasion.

– Société du Canal de Provence : Sont évoqués les problèmes des personnes qui tombent dans le canal et qui (ou leur famille) se retournent ensuite contre la Ste du Canal, ainsi que les personnes qui s’y noient (suicides, autres motifs), les moyens mis en œuvre et les enquêtes qui en découlent. 

La séance est levée vers 11H45

Compte Rendu Collectif réalisé en collaboration avec le CIQ Soleil Levant et le CIQ Fuveau Ouest.
Remerciements à Alain Pélegrin, Denis Ziégle et Jean-Pierre Dubois

Une partie des participants, Salle de l’ours, Mairie du Tholonet 13 décembre 2019