Archives par mot-clé : Danger sur la RD 96

Reprise d’enrobé sur la RD 96, au niveau du CIQ

Goudronnage au niveau du restaurant le « Rendez-vous »

Goudron Neuf, peinture neuve, sur la RD 96 devant « Le Rendez-Vous »

10 juin 2019 : Un mois plus tard, le marquage au sol a enfin été effectué sur la RD 96 à partir du restaurant « Le Rendez-Vous » dans la descente vers la Barque sur 200 mètres environ. La situation est revenue à la normale. Il est temps de dire « Merci le Département » .

RD 96 fraîchement goudronnée au niveau du restaurant « Le Rendez-Vous »

Jeudi 9 Mai 2019 : Une reprise du goudronnage de la RD 96 est effectuée au niveau du restaurant « Le Rendez-Vous » et dans la descente vers la barque par le département, du jour au lendemain,  Personne n’a été prévenu ni par la mairie, ni par le département, aucune information n’est disponible. Comme si ça n’existait pas, comme si ça se passait ailleurs.
Absence de signalisation des travaux, absence provisoire de marquage au sol.

Goudronnage sur la RD 96 au niveau de la « ferme de la Bégude »

Goudron neuf avec marquage neuf sur la RD 96

10 juin 2019 : Un mois plus tard, le marquage au sol a enfin été effectué sur la RD 96 dans les virages à partir du chemin de Gréasque à Fuveau jusqu’au pont du Jas de Bassas sur environ 200 mêtres. La situation est revenue à la normale, si on peut dire, dans ce secteur particulièrement accidentogène. Il est temps de dire « Merci le Département » .

Goudronnage dans les virages après la Ferme de la Bégude

Mercredi 15 mai 2019 : Un autre tronçon de la RD 96  (des virages de la Ferme de la Bégude au pont  du Jas de Bassas) est en cours de goudronnage sans plus d’information. Absence de sécurité routière, sur ces différents tronçons. Tout incite à rouler plus vite sur du goudron neuf bien régulier et sur une route qui parait plus large. « PRUDENCE ».

Accidents RD 96/Ch. de St-François, etc…

Accidents en série 

Traces d’huiles, restées au sol en souvenir du dernier accident.

Vendredi 25 janvier, 10 jours après le précédent (voir ci-dessous), nouvel accident au même carrefour (croisement RD 96 / Chemin de St-François), impliquant en début d’après-midi deux véhicules au minimum.

 

 

 

Mercredi soir, 15 janvier 2019, vers 19h – 19h15, au beau milieu du carrefour RD 96/Chemin de saint François, un nouvel accident s’est produit impliquant deux véhicules, dont un Fuvelain.

Arrivée des secours, sécurisation du périmètre interruption de la circulation

Le cinquième en 5 ans sur la RD 96, sur une portion de  seulement 300 mètres de chaussée.

Les circonstances de l’accident : un véhicule de fonction d’une société de crédit immobilier, conduite par un Fuvelain, descendait du chemin de Saint-François, coté forêt des Espinades. Il s’est engagé sur le carrefour, tandis qu’un autre véhicule, une fourgonnette, avec au volant un jeune conducteur, sortait du virage après la ferme en direction de la barque, en phase d’accélération.

Déploiement des pompiers au milieu d’une circulation dense à cette heure là

Les deux véhicules se sont percutés de plein fouet au milieu du carrefour, plongé dans le noir, en l’absence d’éclairage public, provoquant un ralentissement de la circulation dense à cette heure-là sur la RD 96. C’est un petit miracle si d’autres véhicules n’ont pas été impliqués.
Les pompiers de Fuveau, immédiatement alertés, sont arrivés très rapidement sur les lieux, suivis par la police municipale puis par la gendarmerie. Ils ont éclairé le carrefour avec phares, gyrophares et projecteurs, balisé le périmètre et pris en mains la régulation du trafic.
Heureusement il n’y a pas eu de blessé grave parmi les conducteurs. Le jeune conducteur, qui se plaignait toutefois d’une douleur à la jambe, a été pris en charge par les pompiers. Les dégâts semblent essentiellement matériels. Les secours sont à remercier pour la rapidité et l’efficacité de leur intervention.

RD 96 – Accident du 15 janvier 2019

Un nouvel exemple s’il en était besoin de la dangerosité de ce carrefour, qui se rappelle au bon souvenir des pouvoirs publics, en l’absence d’éclairage, et d’un réel soucis d’aménagement sécurisé pour ce carrefour, malgré les efforts de sensibilisation fait par le CIQ depuis des années, pour attirer l’attention sur ce dossier.

 

 

RD 96 – Accident du 16 janvier 2019

Un deuxième accident s’est produit sur la RD 96, probablement dans la nuit de mercredi 15 au jeudi 16 janvier, peu avant le croisement indiquant direction  » Fuveau »  par  le pont et la D 56 E. Le conducteur d’un véhicule qui semble-t-il descendait vers la barque, en a perdu le contrôle pour une raison inconnue. il est sorti de la route pour venir atterrir dans le fossé, deux mètres en contrebas, contre un bosquet d’arbres, après avoir franchi le grillage, une fois de plus  sollicité, dans le terrain en bordure de la RD 96.

Grillage détruit en contrebas de la RD 96, lors de précédentes sorties de route

RD 96 – Accident du 19 janvier 2019

Un troisième accident s’est produit samedi 19 janvier dans l’après-midi vers 15h, sur la RD 96, toujours dans le même secteur, juste après le débouché du chemin du Clos de la ferme, dans l’enfilade de virages. Il s’agit cette fois d’une collision semi-frontale entre deux véhicules légers, des blessés sont à déplorer.

 

En l’absence d’un réel réaménagement, cette portion de la RD 96 est toujours aussi terriblement accidentogène 2019.

Lire aussi : 

Projet Sécurisation, « Aux abords du Rond-Point de l’Europe », des progrès ?

Réunion publique d’information organisée par la mairie pour présenter les projets secteur Rond-point de l’Europe : « voies douces et sécurisation piétonnière » (Îlots des Vertus, Rond-point de l’Europe, Cité Brogilum), le mardi 9 octobre, salle du conseil municipal à 18 h.
Phase 1 :
 Prolongement des pistes cyclables et piétonnières de l’îlot du chemin des vertus  au rond-point de l’Europe (Maîtrise d’ouvrage communale)
Phase 2 : Création de cheminements piéton et vélo du rond point de l’Europe au hameau  Brogilum (Maîtrise d’ouvrage départementale)

Compte Rendu de la Réunion dans l’ordre des présentations :

1- Voie « Verte » RD 96. (Compétence Département, ex CG13)

RD 96 après le Rond-Point de L’Europe Vers Brogilum. La voie verte sera à droite en montant.

Présentation : Les représentants de la direction des routes.
Il est prévu de créer une voie verte, en bordure de la RD 96 entre la cité Brogilum et le Rond-Point de l’Europe du côté des lotissements récemment construits (Les Mésanges, Les Mélissanes, etc..) et rien de l’autre côté (pas de trottoir). Il est prévu de reprendre le tracé de la RD 96 (décaler) sur cette portion et de procéder un re-goudronnage rendant la circulation moins bruyante. Pour réaliser ces travaux, des bandes de terrains le long de la route seront être achetées à l’amiable aux riverains, par le département, lorsque c’est nécessaire.

– La « Voie Verte »
sera de 3 mètres de large séparée de la voie de circulation par un aménagement paysagé de largeur variable (4 mètres au maximum), et permettra aux – piétons (enfants en particuliers) et vélo de longer la RD 96 en sécurité.

– Comment traverser : Il est prévu par le Département que les piétons iront pour traverser jusqu’au Rond-Point de l’Europe, profiteront du ralentissement de la circulation à ce niveau, et d’un terre-plein entre les 2 sens de circulation pour traverser en deux temps, vers le centre commercial, vers le village, ou vers le collège, sans création de passage protégé.
– Demande des habitants de passage clouté : Refusé,
– Demande des habitants de feux tricolores : Refusé,
– Demande d’éclairage public au niveau du Rond-point de l’Europe (compétence mairie) : Refusé
– Impossible aussi d’installer un éclairage uniquement sur la voie dite » Verte » entre Brogilum et le Rond-Point de l’Europe, car hors agglomération.
Pourtant cette voie sera empruntée par les enfants pour se rendre au collège et l’hiver il fait nuit le matin et le soir tôt….Il n’est pas tenu compte des habitudes des habitants : Actuellement les enfants traversent plus haut, à leurs risques et périls, au niveau de l’impasse des vertus, qui constitue un raccourci pour aller au collège Font D’Aurumy.

Aménagements prévus autour du Rond-Point de L’Europe

Quand il est expliqué au Département (Représentants direction des routes) que le problème rencontré pour traverser la RD 96, n’est pas vraiment traité et pas réellement résolu par ce projet, les représentants du Département proposent en « Off » à la mairie de fermer les yeux, et de ne pas effacer les bandes blanches, si la mairie souhaite en faire peindre autour du Rond-Point de l’Europe sur les quatre voies d’accès. Mais, rien de plus.

Par contre M. Daniel Gouirand (Adjoint aux grand travaux) a confirmé après le départ des quatre représentants de l’ex Conseil Général que la ville lors des travaux la concernant, fera installer au Rond-Point de l’Europe des fourreaux pour le passage de câbles dans le futur et procédera à la matérialisation au sol de passages pour piétons sur les quatre chaussées du Rond-Point de l’Europe.

Commentaire CIQ :
 Un effort est fait pour des aménagements sécurisants autour du rond point de l’Europe, mais il manque encore le plus important peut-être, un passage protégé, coté Avenue du Maréchal Leclerc pour se rendre au centre commercial . S’imagine -t-on que les piétons arrivant du coté de l’avenue Maréchal Leclerc, par le cheminement piéton nouvellement crée, vont faire tout le tour du rond-point pour aller au centre commercial ? (voir le plan)


– 
La vitesse sur la RD 96 :  Elle restera autorisée à 80 km/h en approche au niveau du Rond-Point alors qu’elle est à 70Km/h au niveau de la Cité Brogilum. Le département ne veut pas baisser la vitesse, même à 70Km/h… C’est le même cas de figure de l’autre coté du Rond-Point

– Planning :
Achats des terrains, affinage du projet et préparation du chantier entre fin 2018-fin 2019. Travaux et fin des travaux fin 2020.

2- Cheminement Piéton et Vélo, avenue Maréchal Leclerc (RD 46)

RD 46 vers le chemin des Vertus. Le cheminement piétonnier sera coté droit de la route.

Entre le Rond- point de l’Europe et le carrefour/départ du Chemin des Vertus vers le collège. (Compétence mairie) Présentation M. Daniel Gouirand :
D’entrée, il nous est expliqué que cette 2ème partie est prévue dans un milieu contraint (moins de place disponible de part et d’autre de l’avenue). Il s’agit d’un projet plus réduit, sur l’emprise foncière déjà existante de la RD 46 (appartenant au Département) et moins ambitieux financièrement.

 

 

– Le projet consiste en une voie piétonne et vélo, double sens, de 3 mètres de large, séparée de la route par un muret, bordée de l’autre côté, par une rambarde au niveau du franchissement du Grand Vallat, d’un fossé par la suite, puis des murs crépis de clôture des constructions récentes et donc situé coté des habitations et du Chemin des Vertus, le tout avec un éclairage public double (coté voirie et coté chemin piéton). Cette voie se trouvera au niveau du Rond-point de l’Europe dans le prolongement du projet « Voie Verte Département » et en assurera la continuité vers le village et le collège.
Une possibilité de traverser la voie piétonne est anticipée pour l’accès d’un riverain, une seconde sera peut-être à envisager pour un autre riverain (La demande/autorisation passe par le département).
A la demande de riverains la voie sera peut-être prolongée de quelques mètres vers le Chemin des Vertus pour traverser « hors boue », l’ilôt paysager au carrefour.
A noter : Un éclaire public  est prévu en partie haute côté route et partie basse côté cheminement piéton. Une bonne chose pour faire baisser le sentiment d’insécurité des enfants et des personnes âgées.

– Côté opposé de la RD 46, on se limitera à raboter, le virage en face le départ du Chemin des Vertus et de l’avenue Santa Theresa Di Riva, à créer un tout petit bassin de rétention (obligatoire) et de procéder à la requalification du fossé jusqu’aux abords du centre commercial, donc toujours pas de trottoir de ce côté-là.

Emprise de l’Avenue Maréchal Leclerc élargie dans le virage face au carrefour

– Réalisation des travaux : Prévue début 2019.

Situation vue du ciel, en rouge tracé des deux projets de voies piétonnes et vélos

– Comment traverser la RD 46 pour aller vers le centre commercial ?
Daniel Gouirand, reconnait qu’il n’a pas trouvé de solution pour permettre de traverser la RD 46 au niveau du Grand Vallat, à partir du chemin piéton vers le centre commercial et vice-versa. Les arguments : Il faudrait partir dans un trop gros chantier, un trop gros dossier, en raison du Grand Vallat avec un gros Budget, que la commune n’a pas.
Conseils donnés : Il est donc conseillé aux habitants du quartier (Riva di Fuveau, Avenue Alexandre Philip, etc..) qui se rendent au centre commercial à pieds de continuer à passer par l’impasse du Jas de Bassas, impasse pour laquelle le CIQ continue à demander l’installation d’un éclairage public.

Conclusion :
Ces projets proposent des améliorations, toujours bonnes à prendre, mais nous sommes encore est loin d’une véritable sécurisation des déplacements piétons dans le secteur.

Commentaire CIQ : La demande prioritaire des habitants riverains : Particulièrement aux enfants de pouvoir traverser en toute sécurité la RN 96 et l’avenue Maréchal Leclerc pour aller au collège du Font d’Aurumy ou pour les adultes au centre commercial, n’est pas traitée dans ces projets.

Tracés en blanc, les passages protégés que les riverains aimeraient bien voir réalisés.

Informations annexes :
– En complément, il nous est reconfirmé que la mairie a déposé une demande d’entrée de ville à la métropole pour le rond-point de l’Europe, qui permettrait peut-être de sécuriser les abords immédiats du rond-point et laisse un espoir pour plus tard.
– Les travaux d’enfouissement de la ligne à haute tension et son raccordement, devraient être finis en totalité vers mars-avril 2019.

 

Ligne à Haute Tension : Enfouissement en bordure de la RD 96 & sur-élévation au-dessus de la Bégude

Reste juste à faire le raccord final avec le Pylône

12 octobre 2018, (Information de source municipale) :
Les travaux d’enfouissement de la ligne à haute tension et de raccordement, devraient être finis en totalité vers mars-avril 2019.

15 Août 2018 : Les travaux d’enfouissement des câbles à haute tension le londg de la RD 96 depuis le rond point de l’Europe semblent terminés, jusqu’au raccordement vers le pylône en surplomb situé en face de la ferme de la Bégude. Reste Juste le raccord final à faire.
Cependant au niveau du lotissement du Jas de Bassas, en face du centre commercial, 30 mètres de câbles environ sont à l’air libre, au bord, le long de la RD 96, sans protection particulière.

Radar pédagogique en action, sur la RD 96 à l’entrée des virages, devant la ferme de la Bégude

Sur la RD 96 :  Tout l’installation qui annonçait une circulation à sens unique alternée, a disparue. Seul subsiste le radar pédagogique bien utile (vitesse limitée à 70kms/h), à l’entrée des deux virages dangereux en venant du hameau de la Barque.

Début Juillet que se passe-t-il sur la RD 96 ?

On progresse ! on progresse !

Dans la montée, au lieu dit « La Bégude », sur le côté gauche de la route départementale, la ligne électrique à haute tension est enterrée dans une tranchée, fraîchement rebouchée, de bitume.  Pendant ce temps la circulation est toujours à sens unique alternée.

Travaux de sur-élévation de la ligne à haute tension :

8 juin 2018 : Les groupes électrogènes sont enlevés un a un. La quartier est de nouveau connecté au réseau électrique. Les heures creuses sont de retour. Malgré des conditions difficiles (orages, pluies à répétition) les travaux se terminent le vendredi soir 8 juin. Le quartier (L’Ouvière, la Bégude, l’impasse de la Farigoule) peut retrouver son calme et un peu de sérénité pour quelques temps. Tandis que sur la RD 96, ça continue.

31 mai 2018 au-dessus de la RD 96 : Cliquer sur les photos pour les voir en grand format.

 Et pendant ce temps que se passe-t-il sur la RD 96 ?

Enfouissement de la ligne à haute tension en cours le long de la RD 96, coté CIQ des Espinades. La circulation est alternée, ce qui n’est pas sans poser quelques problèmes entre le panneau « Jas de Bassas » et le panneau « la Bégude ». Heureusement la mairie avait annoncé : « travaux sans incidence sur la circulation » sur son site.
On se croirait sur la Nationale 7 en 1970 au départ en vacances des congés payés !
Cliquer sur les photos pour les voir en grand format.

30 mai 2018, l’après-midi : Suite et fin des opérations. Cliquer sur les photos pour les voir en grand format.


30 mai 2018, le matin  :
 Les grands travaux dans les airs commencent, voir la matinée en images : Cliquer sur les photos pour les voir en grand format.

29 mai 2018 au soir : Le président de l’ASL des « Résidence de la Bégude »  met dans les boites à lettres de la copropriété le courrier suivant (Lire le courrier). En fait il concerne tous les habitants du quartier impactés par ce chantier sauf qu’il n’est pas prévu en principe que des particuliers soient obligés de se substituer aux institutions et aux entreprises pour faire l’information des abonnées aux réseau électrique.

28 mai 2018, Le CIQ Communique :  » Pendant le déroulement du chantier, lors de la mise en marche des générateurs, les heures creuses ne seront plus déclenchées par ENEDIS.  Les habitants de la Bégude, de l’Ouvière de l’Impasse des Farigoules et du Cros du Pont sont invités à être vigilant et à penser à mettre leur compteur électrique en position « marche forcée » pour continuer à avoir de l’eau chaude, entre autre, jusqu’au 10 juin au moins  ».

28 mai 2018 :  Le service communication de la mairie nous envoi le document suivant qui concernent  en fait l’avancement des travaux impasse de la jacasse. (Voir le document )
tandis que sur la commune de Greasque un collectif de personnes se mobilise pour défendre la destruction de la forêt, texte joint ci-dessous :
 » Si vous habitez Gréasque ou ses environs vous êtes directement concernés. Tous ceux qui vivent plus loin peuvent signer en solidarité pour une cause commune: la protection d’une large partie d’un bel espace forestier sacrifié à l’autel de l’économie marchande. Le choix qui a été fait dans le dos des administrés portera un coup fatal à une forêt déjà bien éprouvée par l’empreinte désastreuse de l’homme. Aidez nous à soutenir un autre choix afin de sauver la vie de ces arbres qui sont nécessaires à notre vie. Partagez largement auprès de vos contacts et de vos réseaux. La forêt vous le rendra ! »
Lien pour ceux qui souhaitent participer à la pétition: https://www.change.org/p/nature-forêt-bien-être-forêt-de-gréasque-bouches-du-rhône

Semi-remorque garé devant le transformateur, au centre névralgique de la copropriété

28 mai 2018: Sans aucun préavis, ni aucune information les groupes électrogènes ont été mis en route. 24 mai 2018 : Le démarrage du chantier annoncé pour le 22 est en retard, par contre un énorme semi-remorque est venu manœuvrer dans la copropriété ce matin et a fini par se garer devant le transformateur, au point de croisement des véhicules des habitants des copropriétés de l’Ouvière et de la Bégude. Personne n’avait été prévenu sur ce volet du chantier. Le semi-remorque contient un générateur (Groupe électrogène) dans un conteneur métallique qui a été relié au transformateur par un ensemble de gros câbles électriques.  Il est prévu de stationner au même endroit jusqu’au 10 juin 2018. Sa fonction est de prendre le relais, pendant les travaux, afin d’assurer la continuité de l’alimentation en électricité des résidents. Il a été entouré de Rubalise et de cônes de chantier pour le signaler, en particulier la nuit.
Le président de l’ASL des « Résidences de la Bégude » a du demander avec insistance, la pose de barrières pour compléter la protection autour de cette installation, surtout vis à vis des enfants, pour que cela devienne effectif.
La chaussée en est rétrécie de moitié, aussi la plus grande prudence est de mise en phase de croisement.

Groupe électrogène en haut de la montée des Lauriers (La bégude)

Un deuxième groupe électrogène a été installé en haut de la montée des Lauriers. Mardi à 14h il ne fonctionnait plus. Le transformateur entrouvert est  vaguement protégé par un bout de plastique et deux pierres. C’est totalement irresponsable de la part des entreprises intervenantes.

 

 

Groupe électrogène sans protection, relié au transformateur de l’Ouvière

 

Le Lotissement « L’Ouvière » est également impacté par l’implantation d’un groupe électrogène et d’un raccordement au niveau du transformateur de l’Ouvière. Même problème et même recommandations pour les heures creuses.

 

 

Groupe électrogène installé impasse de la farigoule devant M. Gal, sans protection particulière

L’Impasse de la Farigoule est également impactée par l’implantation d’un groupe électrogène et d’un raccordement au niveau du transformateur situé en haut de la montée, à l’entrée de l’impasse. Même problème et même recommandations pour les heures creuses.

 

 

 

Le quartier Cros du pont, Chemin du pin de St-Francet, chemin du Canal, impasse des Rubiettes seraient également impactés, mais nous n’avons pas trouvé ou le groupe électrogène a été installé.

Début mai  2018 : En complément des travaux en cours le long de la RD 96, RTE nous informe de travaux prévues sur la ligne à haute tension 63000 Volt (Auriol – La Palun – Z. Rousset ) sur la partie qui traverse « Les résidences de la Bégude » semaine 21, 22, 23. (Voir le dossier d’information)

La Ligne à haute tension « 63000 Volt », qui traverse notre quartier

RTE (Réseau de Transport d’Electricité) à pris la peine de prévenir le président de la copropriété, ainsi que plusieurs riverains directement concernés.
A partir du mardi 22 mai du matériel sera entreposé sur le parking situé en haut à droite de la montée des pins. A partir du lundi 28 mai une grue installera successivement deux portiques en bois, l’un en haut de la montée des pins, l’autre sur le parking situé à droite, jusqu’au lundi 4 juin 2018. En fonction de la météo les travaux pourraient se prolonger semaine 23 jusqu’au vendredi 8 juin inclus.

Base du Pylône en construction qui va remplacer l’ancien au fond, en ré-haussant la ligne

Le but final de cette intervention est de surélever la ligne par rapport au sol et aux habitations qui se trouvent en dessous afin d’en atténuer les nuisances et la nécessité d’entretien de la ligne (élagages) .
Pendant la durée des travaux, en raison du passage obligé d’engins de grosses dimensions, il est recommandé aux habitants de la montée des pins, d’éviter de laisser stationner leurs véhicules dans la montée. L’ensemble des riverains de la copropriété doivent s’attendre à un va et vient de véhicules de chantier pendant cette période.

Voir aussi ce qui est annoncé au dessus des « Résidences de la Bégude »
17 avril 2018 : voir avis RTE d’intervention sur la commune de Fuveau pour élagage/entretien des lignes à haute tension. 

Enfouissement de la ligne à haute tension, sous le rond point de l’Europe :

10 avril 2018 : A l’occasion d’une réunion CIQ /mairie, l’élu à l’urbanisme, nous apporte des précisions sur les travaux à venir. Il nous confirme que le forage du tunnel (fourreau des futurs câbles électriques) va se prolonger sous la RD 96 jusqu’aux pilonnes situés en face de la « Ferme de la Bégude » et du lotissement des « Résidences de la Bégude ». Il nous indique que RTE (Réseau de Transport d’Electricité, filiale d’EDF) sera amené  dans quelques mois à instaurer un deuxième point de passage alterné des voitures sur la RD 96, pour procéder au forage de puits d’accès intermédiaires en bordure de la voirie.
Il faut donc s’attendre à des perturbations supplémentaires pour la circulation dans ce secteur pendant les mois à venir et jusqu’en 2019.
Il n’est pas certains que les riverains et surtout les nombreux nouveaux arrivants 
(après l’enquête publique) aient été prévenus de ces désagréments, ni par RTE (Réseau de Transport d’Electricité, filiale d’EDF), ni par la mairie.

Congestion sur la RD96 en raison de la circulation alternée, imposée par l’enfouissement d’une ligne à haute tension

RD 96, après le rond-point de l’Europe, vers la Bouilladisse : Circulation alternée !!!

Depuis le 27 mars 2018, tandis qu’une partie des travaux s’enfonce dans l’impasse de la Jacasse, la circulation sur la RD 96 s’effectue de façon alternée après le rond-point de l’Europe en direction de La Bouilladisse. On ne peut plus dire, contrairement à ce qu’annonçait la mairie de Fuveau que les travaux sont sans incidence sur la circulation. Des complications techniques dues à la nature du sous-sol, semblent retarder la progression du chantier.

 

Un tractopelle creuse une tranchée le long de la D96 côté Lotissement du « Jas de Bassas »

19 Mars 2018 :  De nouveaux travaux en bordure de la RD 96, en face du centre commercial de l’Europe, le long du lotissement du Jas de Bassas ont débuté. Il s’agit d’un puits qui permet, avec un véhicule de vidange, chaque jour l’extraction de l’eau nécessaire à la foreuse, au fur à mesure qu’elle creuse. L’eau ainsi récupérée est filtrée puis réinjectée à nouveau pour contribuer à la progression du creusement d’un tunnel souterrain de 50 cm de diamètre sur 300 mètres de long. Il se prolonge le long de la RD 96, vers la « Ferme de la Bégude », après avoir traversé sous le carrefour de l’Europe.

Début mars 2018 : Les travaux sont toujours en cours en bordure de la RD 96.

Travaux d’enfouissement de la ligne à haute tension, réalisés en bordure de la D 96

Février 2018 : La mairie nous informe un peu à la dernière minute: L’entreprise RTE va effectuer l’enfouissement de la ligne de 63 K/VOLT au rond-point de l’Europe du 1er au 28 février 2018. et formule un commentaire laconiquement rassurant : « Pas de gêne de la circulation sur le RD 96 ». Travaux à Suivre…

Annonce officielle des Travaux, mai 2017 :

La ligne à Haute Tension Aéro-souterraine entre Rousset et Saint Savournin de 63k/Volt (63000 volts) sera prochainement enterrée le long de la RD 96.
Suite à une enquête d’utilité publique qui s’est déroulée en octobre-novembre 2015, le projet d’enfouissement partiel de la ligne à haute tension aéro-souterraine de 63 k/Volt en cours de création entre Rousset et Saint Savournin est confirmé dans un soucis de sécurisation (il s’agit de doubler une ligne afin d’assurer une alimentation continue).
Lire l’arrêté de la Préfecture des Bouches du Rhône du 17 août 2017

Nature des travaux :
La ligne à haute tension sera enterrée le long de la RD 96, après  le rond-point de l’Europe, vers la Bouilladisse pour aller jusqu’à l’entrée de « l’Impasse de la Jacasse », avant la cité Brogilum, la ligne se poursuivant ensuite sur ce chemin vers la commune de Gréasque en direction de Saint Savournin. Dans l’autre direction la ligne sera enterrée pour passer sous le rond point de l’Europe, puis se prolongera côté quartier des Espinades, en passant sous le RD 96, devant le lotissement du « Jas de Bassas », puis continuera sous la sous la RD 96 jusqu’à la Ferme de la Bégude, en face de la limite du lotissement des « Résidences de la 0 mai L’aprés Midi Bégude ». Au total 4 kms de lignes souterraines.

Planning et Coût :
Début des travaux février 2018, le chantier doit se prolonger sur 2018 et 2019.  Coût total de l’opération réalisée par RTE France (Réseau Transport Electricité filiale d’EDF) : 19 millions d’Euros (d’après Daniel Gouirand, l’élu à l’urbanisme en 2017), 31 millions d’euros ont été évoqué par la même personne lors de la réunion CIQ/ Mairie du 10 04 2018.

A Lire également
Extrait des réserves des habitants figurant dans les conclusions de l’enquête publique, suite à un courrier contresigné par une vingtaine de propriétaires:
 » Il nous parait cependant nécessaire d’insister sur un point particulier : le questionnement du public concernant le maintien permanent de l’accès à leurs propriétés, pendant la durée des travaux, aussi bien pour les riverains du chemin « Impasse de la Jacasse » sur la commune de Fuveau , côté route RD 96, que etc… »
Lire de rapport du commissaire enquêteur
Autres préoccupations mises en avant : la possible nocivité des Champs électromagnétiques générés par les câbles à haute tension.
Les zones traversées par cet enfouissement ont été classé par l’état début 2017 en zone inconstructible ou constructible avec réserves en raison des risques d’affaissement (Aléas miniers résiduels), dans ces conditions on a du mal à imaginer que cet enfouissement soit totalement sans risque pour les riverains.

 

Abribus carrefour RD 96/Chem. de Saint-François

19 mars 2018 : l’abribus est réparé !

Merci pour nos enfants.

 

Abribus « La Bégude » Vandalisé : le CIQ est indigné !!

Abribus vandalisé, seules les mauvaises herbes ont survécu

Nous déplorons avec force les dégradations subies par l’abribus du ramassage scolaire, à l’arrêt « La Bégude » en amont du carrefour RD 96/Chemin de Saint François,  tout récemment vandalisé (Parois de verre brisées évacuées par les services municipaux). Actuellement hors service , nous formulons le souhait, pour les enfants du quartier, usagers , qu’il soit rapidement remis en état, compte tenu de l’approche de l’hiver.
Nous avons envoyé un courrier dans ce sens à Madame le Maire en rappelant que l’éclairage public, demandé par le CIQ depuis le réaménagement du carrefour, aurait pu avoir un effet dissuasif. ( Lire notre courrier)
Les services techniques ont fait un effort en venant couper les mauvaises herbes (au premier plan sur la photo). Restera à trouver des bénévoles pour les arracher les racines …
Pour ce qui est du remplacement des vitres, c’est de la compétence de la métropole…

13 Février 2017 : un abribus tout neuf

Le CIQ se réjouit que la Métropole d’Aix Marseille, territoire Pays d’Aix, a enfin fait installer Abris bus La Bégudeà l’arrêt dénommé « La Bégude » un abribus, dans l’encoche bétonnée prévue à cet effet, lors du réaménagement en 2015, en amont du carrefour RD 96/Chemin Saint François. Ce nouvel abribus constitué d’une structure métallique et de panneaux de verres est équipé d’un petit banc et d’un éclairage « Led » alimenté par panneau solaire en toiture. Il permettra à nos collégiens et lycéens d’attendre le bus du ramassage scolaire dans de bien meilleures conditions, surtout l’hiver.