Archives par mot-clé : Gestion de l’eau

Domaine Saint-François

Inondation d’octobre-novembre en bordure de lotissement (suite)

14 février 2020 : Un rendez-vous en Mairie avait été demandé par les plaignants. A la suite de la réunion de ce jour, il a été reconnu que c’est cette eau pluviale provenant du chemin d’accès au champ Campillo, non fini pour l’instant, était à l’origine de l’inondation.
Un ensemble de deux solutions a été proposé par le bureau d’étude présent et devrait être mis en oeuvre rapidement par la commune afin de collecter plus correctement le pluvial en amont pendant toute la période des travaux d’aménagement qui démarrent maintenant dans le champ Campillo.

2 janvier 2020, entrée du Domaine St-François

Après le grillage du voisin, la barrière tordue coté accès parking, cette fois-ci c’est le nouveau candélabre à LED à l’entrée du Domaine Saint-François qui n’a pas résisté aux manœuvres des camions du chantier. il a été posé tout neuf en mars 2019 (voir plus bas) .
Va-t-il s’éclairer quand même ce soir ? C’est la surprise !

Novembre 2019, travaux en cours chez un des copropriétaires

Octobre 2019, Début d’inondation au domaine Saint-François

Suite aux fortes pluies du mercredi 23 octobre 2019, le bas du « champ Campillo » a été de nouveau inondé ainsi que le jardin, les accès, les abords et le vide sanitaire d’une habitation, en limite dans le Domaine Saint-François.
Difficile de dire si c’est la voie transversale et son prolongement, le chemin d’accès goudronné au terrain » Campillo », en prévision de sa viabilisation, si les travaux on provoqué une modification de l’écoulement du pluvial, ou si c’est le caractère exceptionnel de ces pluies qui en sont la cause. Depuis cette voie d’accès a été provisoirement fermée avec des rebords de trottoir.
Quoi qu’il en soit les angoisses des inondations de 1994-95 resurgissent .

Rappel, inondations de 1995 :

Une partie des dégâts causés par l’inondation de 1994-95. La vague d’eau avait emporté un morceau du mur de clôture.

Nouveaux candélabres à LED à l’entrée du Domaine St-François 24 mars 2019

Orage du 22 août 2019 dans notre quartier !

L’avaloir pluvial d’origine ayant disparu, l’eau de pluie du Pré de l’Ouvière
s’écoule vers le complexe sportif en traversant l’impasse Saint-François
En limite du Pré de l’Ouvière, tranchée ravinée entre les chênes, après l’orage,
l’eau de pluie a emporté terre gravier dans l’impasse Saint-François
Bordure du Pré de l’Ouvière en chantier, fraîchement éventré entre les chênes
pour y enterrer diverses buses, ravinée par l’eau de pluie de l’orage !
Les grilles de l’avaloir bouchées, sur le passage piéton protégé,
l’eau pluviale déboule vers l’entrée complexe sportif quelques mètres plus bas !
Vue générale du chantier de construction des courts couverts
du tennis club après l’orage
Infusion d’aiguilles de pins dans la cour de la maternelle Ouvière
Cour de la maternelle Ouvière inondée, après l’orage,
à quelques jours à peine de la rentrée des classes
Villa mitoyenne en contrebas, du chantier de construction du réfectoire scolaire Ouvière, à la limite d’être inondée par le portillon du jardin, ce jour là !
Voirie inondée et ensablée après l’orage, au niveau du ralentisseur
à la sortie du nouveau parking public (PUP) pas utilisé ce jour là !

Entretien, Chemin du Cros du Pont !

Décembre 2019 après de fortes pluies à répétition

Des ruisseau se forment un peu partout, qui descendent de la colline. Par endroits un ruisseau traverse le chemin, par endroits le chemin devient ruisseau comme au chemin d’Arles ainsi que vers le débouché sur la RD 96.

En l’absence de fossé de part et d’autre du chemin du Cros du pont, et de tout réseau pluvial, un ruisseau pluvial naturel se forme par endroits. Il se fraye un passage le long du chemin, non entretenu, dans les feuilles de chênes, ravinant progressivement le bord de la voie goudronnée.
En l’absence de caniveau, par endroits, l’eau de pluie cesse de suivre le chemin et se déverse vers les maisons en suivant la pente.

Action du CIQ Saint-François
au 51 du chemin du Cros du Pont

Un accès de plus en plus difficile pour les riverains

3 mars 2019 : Nous sommes contactés par des habitants desservis au N° 51 , le long du canal, par un petit chemin privé pour lequel ils ont une servitude.
Lors de la mise en place du tout à l égout par la commune en 2017, le début de la descente a été mal remis en état. Les travaux ont été fait avec du bitume sur 2 mètres en bordure du chemin du Cros du Pont, puis dans la descente avec du béton de mauvaise qualité.
Deux ans plus tard, avec le passage des voitures, la dégradation du revêtement, le ravinement de l’eau de pluie, des ornières de grande taille sont sont formées.  
Ces personnes nous demandent si la Mairie peut prendre en charge la remise en état de cet accès qui dessert trois maisons

Deux représentants du CIQ se rendent sur place pour se rendre compte et prendre en photo les trous qui se sont creusés. Dans la foulée (courant mars) nous intervenons auprès de la Directrice Générale des Services pour demander (photos à l’appuis) une prise en charge de ces travaux par la commune. Une réponse de principe nous est faite que la question est à l’étude.
Fin juin 2019 nous apprenons de façon officieuse et verbale que la demande est acceptée et que la réalisation sera pour septembre.

Réparation provisoire des riverains ….
en attendant !

Quelques jours plus tard nous avons confirmation écrite de l’accord et une prévision de réalisation pour fin septembre/début octobre 2019.
15 novembre 2019 : Avec les pluies tombées à l’automne, les habitants nous informent que ne pouvant plus attendre, ils ont bricolé quelque chose avec du béton.

15 décembre 2019 : Nous obtenons « gain de cause » !

L’entreprise mandatée par la commune est intervenue et a remis en état le revêtement sur une quinzaine de mètres. La réfection du chemin s’est correctement déroulée et les habitants des trois maisons déservies sont satisfaits. Nous remercions les services de la mairie pour avoir accédé à notre demande.

Inondation, suite à la rupture d’une canalisation d’eau

Travaux de réparation de la voirie le 7 décembre 2018 (goudronnage)

Toujours le 7 décembre 2018
Effectivement dans le journée du 7 décembre, des travaux de goudronnage sont effectués sur le tronçon impacté, les cônes de chantier sont enlevés et la circulation rétablie comme auparavant. A la suite de quoi, le CIQ reçoit de la part des riverains, plusieurs messages de satisfaction et de remerciements, qui sont retransmis en mairie.

7 décembre 2018 :
Nous recevons la réponse suivante de la Direction Générale de Fuveau, qui nous transmet la réponse apportée par la Société des Eaux de Marseille : « En réponse à votre demande j’ai contacté l’entreprise Bronzo qui a programmé la réfection de chaussée pour demain Vendredi 7/12. Il s’agit d’une réparation de fuite canalisation réparée par entreprise Guigues lors de travaux d’astreinte (Bronzo indisponible ce jour-là)

5 décembre 2018 :
A la demande de plusieurs riverains, le CIQ exprime par l’envoi d’un mail, une demande d’ informations, auprès des services mairie concernés, sur les intentions de la commune, à propos de ce tronçon de voirie du chemin du Cros du Pont, à savoir s’il est envisagé ou pas une reprise de la voirie permettant une réparation pérenne et si oui dans quels délais.

10 novembre 2018 : Il ne s’est plus rien passé depuis l’inondation, deux cônes de chantier délimitent toujours l’endroit ou la fuite s’est déclarée.  La chaussée qui s’est légèrement affaissée, n’a pas été reprise. Les riverains et usagers du chemin du  Cros du Pont commencent à s’interroger, surtout que le camion de ramassage des ordures ménagères, continue en emprunter ce tronçon fragilisé, qui ne laisse qu’un passage étroit et ou il est impossible de se croiser.
C’est pourtant bien un chemin communal. Les services techniques envisagent ils d’intervenir ?

Chemin du Cros du Pont : Avant L’inondation

Vendredi 12 octobre 2018 vers 19h , une conduite d’eau cède au début du chemin du Cros du Pont, au niveau du cimetière, libérant en continu, d’importantes quantités d’eau, provoquant rapidement un torrent d’eau boueuse qui se rependit sur la chaussée le long du mur du cimetière, entraîné par la pente de la route.
Arrivée au niveau de l’entrée du cimetière, le torrent de boue, tourna sur la droite vers plus de pente encore, dévalant le jardin public en contrebas pour arriver sur la RD 56E, là ou elle devient la RD 46 et, poursuivant sa course sur la route, la traversa pour se répandre vers le chemin Lou Ben Dou Souda et vers quelques jardins en contrebas.

Chemin du Cros du Pont : Quelques jours après la réparation de la fuite

Alertés par le bruit de l’eau, deux voisins se précipitèrent dans la rue, pour y  découvrir stupéfait le début de l’inondation. Rapidement prévenue par téléphone, la SEM intervint en urgence et peu de temps après dans la nuit la fuite était colmatée.  Il était temps : Chemin du Cros du Pont, entre deux arbres, la terre du bas coté de la route ravinée par dessous, par la forte pression de l’eau, au départ de la fuite, commençait à montrer un léger affaissement le long du mur du cimetière qui enlevait toute envie d’y stationner.

Reste aujourd’hui deux carrés de goudron frais signalés par des cônes de chantier, seul témoignage visible restant de ce fait divers. L’aspect provisoire de cette réparation laisse espérer une  intervention future pour terminer correctement ce chantier, d’autant que la voie de circulation s’en trouve rétrécie et le croisement des véhicules difficile.

Les attentes des riverains, et des usagers du chemin et du CIQ
  • Un éclairage public moins violent, la nuit sur le parking le long du cimetière.
  • Un effort de certains voisins, pour ne pas transformer le point d’apport volontaire de tri des déchets, situé à l’entrée du Chemin du Cros du Pont, en dépotoir
  • Une présence accrue des services d’entretien de ce point d’apport et un enlèvement rapide lorsque les containers sont pleins, pour ne pas inciter aux incivilités.
  • Un débroussaillage des bas-côtés du chemin plus fréquent et plus accentué, en raison du peu de visibilité et des difficultés à se croiser, en certains endroits déjà étroits.

Insécurité  » Voisins Vigilants et solidaires « :
Suite à une série de cambriolages, plusieurs riverains, en réaction face à cette situation, se sont réunis au sein d’un groupement de voisins vigilants. Ceux qui souhaitent les rejoindre peuvent contacter directement
le site « Voisins Vigilants »
et rejoindre le groupe déjà existant. 

Action du CIQ Saint-François au débouché
du chemin sur la RN 96

Piquets métalliques dangereux en bordure de la RD 96 à L’intersection avec le chemin du Cros du Pont

En 2015, nous constatons que le débouché du chemin du Cros du Pont sur la RD 96 est dangereux à plusieurs titres avec ces piquets métalliques en bord de route à grande circulation, régulièrement accrochés par les camions à l’occasion de manœuvres, successibles de provoquer des crevaisons ou de blesser des cyclistes. Nous entreprenons d’écrire au Département à la Direction des Routes pour demander l’installation de balises de croisement .

Balises d’intersection – débouché chemin du Cros du Pont / RD 96

Quelques temps plus tard , de retour à la même intersection, nous constatons que nous avons été entendu, que deux balises de croisement ont été posées, les piquet métalliques retirés et un panneau stop remis en place correctement.
Nous remercions les services d’intervention de la Direction des Routes, pour l’installation d’une signalisation correcte au débouché du chemin du Cros du Pont.

Equipement du Chemin du Cros du Pont (sens cimetière-D96) pour la collecte des Ordures Ménagères (container vert) et des emballages, journaux, papiers (container jaune).

Point d’apport volontaire à l’entrée du chemin du Cros du Pont, en dessous le cimetière : J’évite de commettre des incivilités ! 

Gestion de l’eau, Protection au gel, etc… !

Janvier 2020 une conduite « eaux usées » fuit dans le petit Vallat

Fuite du tout à l’égout dans le petit Vallat

Après les fortes pluies de novembre et décembre, pour la 3ème fois en moins de 5 ans une conduite du tout à l’égout située entre les lotissements de la Bégude et du Domaine Saint-François, se répand dans le petit Vallat, puis dans le Grand Vallat. Une requalification de cette partie du réseau ne serait-elle pas nécessaire ?Voir aussi : L’exutoire du Petit Vallat : Pluvial PUP « Pré de l’Ouvière » Fuveau

Novembre 2019, Gestion des eaux usées : Changement de prestataire

Depuis le 1er novembre 2019, c‘est la Régie des Eaux du Pays d’Aix (REPA) mise en place par les communes d’Aix en Provence, Gardanne et Venelles, qui reprend la gestion et l’entretien du réseau d’assainissement, précédemment confié à la SEMM.
Ce changement intervient à la suite du transfert de compétence qui a échu à la Métropole Aix-Marseille-Provence au 1er janvier 2018.
C’est la Métropole qui a décidé d’effectuer ce changement avec avis favorable de la commune. Il a pour effet, contrairement à la tendance générale, de permettre la reconquête d’un service public par les collectivités.

Eaux usées : Le coût du m3 d’eau usée traitée, voté lors de l’assemblée générale de la REPA, ressort à 1,32€/m3 pour une facture moyenne de 120 m3 d’eau usées, soit une économie de 74 centimes/m3 (36 % d’économie). Ce qui constitue une diminution de tarif notable pour l’usagé (plus d’1/3).
Ce nouveau tarif sera appliqué sur la facture du mois d’avril 2020, avec effect rétroactif sur les consommations effectuées depuis le 1 er novembre 2019. C’est à se demander pourquoi, on ne l’a pas fait plutôt, mais il y a peut-être des raisons.
Pour les personnes nouvellement raccordées au réseau d’assainissement, les taxes de Participation pour le Financement de l’Assainissement Collectif (PFAC) restent inchangées.
Renseignements pratiques :
– Coordination Astreinte : 07 64 19 74 64
– Agence de Gardanne : 04 42 51 79 75
– Siège de la REPA : 185, Avenue de Pérouse, 13090 Aix en Provence : 04 13 57 39 00
Site internet : Régie des Eaux du Pays d’Aix

Eau Potable : La question se pose, à quand un passage en Régie avec des économies pour l’usager ? Mais le contrat de fourniture d’eau potable, voté en Conseil municipal, qui lie la commune avec la SEM, n’arrivera à échéance qu’en 2023. Donc il faudra attendre …

Novembre 2019, Protection du compteur d’eau

Un compteur gelé peut occasionner de nombreux désagréments : coupure d’eau, fuites, etc…
En cas de froid intense, il incombe à l’usager, locataire ou propriétaire, de protéger son compteur d’eau en période de gel
Un conseil, pour protéger son compteur d’eau, une seule solution : l’isoler ! 

Comment protéger son compteur d'eau en période de gel

Si le compteur est placé à l’extérieur de l’habitation, dans un regard, ce qui est le cas de la plupart des maisons individuelles actuellement, le meilleur matériau à utiliser reste le polystyrène. On peut l’utiliser sous forme de sacs de billes ou de débris qui remplissent le regard ou de plaques qui en tapissent les parois. Inutile de se lancer dans des frais importants pour cela : il suffit de récupérer tous les morceaux qui calent dans leur emballage tous les appareils électriques ou électroniques que l’on achète, soit en gardant les plaques entières, soit en les débitant en petits morceaux que l’on enferme dans des sacs.
Une chance : autour de Noël, la source en est quasiment inépuisable !

Octobre 2019, L’eau distribuée dans notre quartier par la SEMM :

Le point sur la qualité de l’eau consommée en 2018 : Pour connaitre sa provenance et le résultat des différentes analyses conformes au code de la santé publique, mais malheureusement avec un an de décalage, cliquer sur le lien pour ouvrir le document

Avril 2019, information pratique : C’est au copropriétaire qui conteste l’exactitude des relevés de son compteur d’eau de prouver un éventuel dysfonctionnement. (Cass.civ. 3e du 07/02/19,N°17-21568)

Convention Confédération des CIQ – La SEMM – signature septembre 2018

La SEEM a signé une convention avec la confédération CIQ qui implique un certain nombre d’engagements vis à vis de chaque CIQ y compris le notre :
Lire la convention en entier

L’eau distribuée dans notre quartier par la SEMM : Le point sur la qualité de l’eau consommée en 2017.

Pour connaitre sa provenance et le résultat des différentes analyses conformes au code de la santé publique, mais avec un an de décalage : Cliquer sur le lien pour ouvrir le document  

Décembre 2018, Risque de gel : Pensez à protéger votre compteur d’eau !

Un compteur gelé peut occasionner de nombreux désagréments : coupure d’eau, fuites, etc…Pour le protéger, vous pouvez profiter de l’offre de la SEMM comme l’an passé ou vous procurer un peu de polystyrène ou de la laine de roche et l’isoler vous même ainsi.

Décembre 2017, Risque de gel : Pensez à protéger votre compteur d’eau !

Pose du kit de protection mis à disposition par la SEMM

Un compteur gelé peut occasionner de nombreux désagréments : coupure d’eau, fuites… Pour le protéger, la Société des Eaux de Marseille Métropole met à la disposition de ses abonnés un kit de protection facile à installer, efficace et gratuit.
Le procédé consiste en un sac isolant breveté, similaire à ceux qui sont utilisés pour protéger les envois de colis.  Que ce soit en niche ou en regard, ce kit s’adapte parfaitement.
Pour se procurer ce kit, il suffit de se rendre dans l’une des agences de la SEEM, muni d’une facture d’eau et d’une pièce d’identité, pour récupérer le kit de protection du compteur.

– Secteur Centre, agence de Marseille : 1, La Canebière – 13001 Marseille. Accueil du lundi au vendredi, de 8h à 18h, et le samedi matin de 8h à 12h30.
– Secteur Est, agence de la Ciotat : 110, avenue de la Plaine Brunette Zone Athélia II -13600 La Ciotat. Accueil du lundi au vendredi, de 8h à 17h30, et de 12h à 13h30 sur rendez-vous tel: 04 91 00 67 23.
Et si on se groupait à plusieurs voisins en covoiturage, pour aller en chercher …

Quelques conseils simples
pour économiser l’eau potable au quotidien !

  1. Prendre une douche plutôt qu’un bain.
  2. Utiliser un pommeau de douche économique.
  3. Chasser moins d’eau dans les toilettes.
  4. Éviter les fuites et les réparer.
  5. Éviter de laisser couler l’eau inutilement.
  6. Choisir des appareils économes.
  7. Arroser avec parcimonie.
  8. Utiliser des toilettes sèches.
  9. Utiliser l’eau de pluie

Fosses Septiques : Les Contrôles du SPANC

Obligations de contrôle « Diagnostic-Assainissement » pour les fosses septiques à Fuveau, décembre 2018, début 2019 :

21 mars 2019 :
Lors de la réunion annuelle des CIQ avec les Elus de la commune, il a été apporté  certaines précisions par des élus à propos du contrôle « Diagnostic-Assainissement SPANC » :  « 110 € pour un contrôle décennal, cela fait 11€ par an et cela n’est pas cher. La taxe d’assainissement pour les administrés raccordés au tout à l’égout revient plus chers à ceux raccordés au tout à l’égout que le contrôle du SPANC à ceux détenteurs d’une fosse septique. »
Notre commentaire : il n’est pas certain que les deux coûts soient du même ordre et puissent être valablement mis en parallèles pour être comparés.
Par ailleurs à aucun moment, il n’a été fait état de possibles cas particuliers dérogatoires à cette obligation, contrairement à ce qu’une réunion précédente (permanence mairie du 17 octobre 2018) avait laissé entendre.

Début octobre 2018 : Un certains nombre d’habitants du quartier, comme de nombreux Fuvelains, qui n’ont pas la chance d’être raccordé au tout à l’égout ont appris, par un courrier (Voir le courrier), l’obligation de satisfaire à un contrôle décennal  de leur fosse septique. Il sera très prochainement, diligenté par le SPANC (Service Public d’Assainissement Non Collectif), sous couvert de la Métropole, Territoire du Pays d’Aix. .

Une permanence en mairie  a été organisé le vendredi 17 octobre 2018 pour répondre aux questions et permettre un complément d’information. Ci-dessous les informations et conseils recueillis à cette occasion par un membre de la coordination des CIQ de Fuveau :

  • Les contrôles se déroulent ou se dérouleront sur la France entière;
  • Il y a eu un contrôle gratuit en 2006/2008 sur Fuveau;
  • Actuellement le SPANC ( Service Public d’Assainissement Non Collectif) vient d’achever les contrôles sur Lambesc et se trouve en activité sur Meyreuil.
    La venue sur Fuveau est prévue en Décembre 2018 et début 2019;
  • Il y a une redevance de 110€ (voir explications sur le document joint). Nous avons indiqué notre mécontentement sur ce tarif élevé, qui représente 10% de la pension moyenne d’un retraité…Mais ce tarif est semble-t-il fixe sur de nombreuses régions en France , voire toute la France;
  • Ceux qui n’ont pas reçu de courrier, ne devraient pas être contrôlé;
  • Les contrôles ont lieu et devraient avoir lieu tous les 10 ans;
  • Pour ceux qui ont reçu le courrier, le SPANC les contactera pour une prise de Rendez-vous. Le report de rendez-vous est possible en cas de contrainte, mais le contrôle doit être effectué obligatoirement et relève du code de santé publique.
  • Il est recommandé de ne pas vidanger les ouvrages avant contrôle ; de rendre les ouvrages (fosse septique) accessibles ; de présenter des photos et des factures de travaux si vous en disposez.
  • Voir la plaquette d’information :
    – Déroulement de la visite Page 1 
    – Déroulement de la visite page 2

    Détail du prix 

D’après ce qui a été compris, mais cela est à vérifier :

  1. S’il y a absence de fosse septique; il y aura des travaux à faire rapidement.
  2. S’il existe des risques sanitaires ; Il y aura des travaux à effectuer sous 4 ans.
  3. Si les ouvrages sont significativement sous dimensionnés, en cas de vente de la maison, le vendeur ou l’acquéreur,  devra effectuer des travaux de réhabilitation sous 1 an.

Précision : Avant d’entreprendre des travaux, attention, il faudra déposer un dossier auprès du SPANC pour que ces travaux soient validés.

Cas particulier : Pour les détenteurs de fosse septique, devant être prochainement raccordés au réseau du tout à l’égout, à savoir s’il peuvent ou pas être exempté de cette obligation de contrôle, compte tenu que d’éventuels travaux seraient à effectuer sous 4 ans, la question a été posée  ce jour-là.
La réponse : Ces cas seraient à prendre en considération. A suivre …

Aspect légal :

– Cette question est traitée dans le code général des collectivités territoriales à l’article L.2224-8 : Lire l’article .
Au paragraphe III de cet article il est précisé que les communes assurent le contrôle des installations d’assainissement non collectif pour en vérifier le fonctionnement et l’entretien.
– Un arrêté ministériel de 2012 fixe les modalités de ce contrôle : Lire les modalités 
Il est bien prévu une redevance de contrôle à la charge du propriétaire à l’article 7- paragraphe h).

Pour plus d’informations, ou pour tout cas particulier contacter le S.P.A.N.C :
Emanuelle COLIN
METROPOLE AIX-MARSEILLE
Secteur du Pays d’Aix
Direction de l’Eau , de l’Assainissement et du Pluvial
S.P.A.N.C.
CS40868
13626 Aix-en-Provence Cedex 01
Tél. : 04 42 91 55 76
Courriel : spanc.paysdaix@ampmetropole.fr
Courriel : emanuelle.colin@ampmetropole.fr