Tous les articles par Joseph Catania

Test Covid-19 à Fuveau, Ou et Quand ?

21 mai 2020, Une série de Tests Sérologiques validés

Depuis le 21 Mai 2020, plusieurs tests sérologiques sont validés CE et CNR c’est à dire, conformes aux standards fixés par la Haute Autorité de Santé, parmi lesquels : VIDAS SARS-COV-2 IgG, ELISA Anti-SARS-CoV-2 (IgG), Elecsys Anti-SARS-CoV-2 et bien d’autres. Pour plus de détails voir plus bas dans l’article.

Tests de dépistage, Où ?

Contrairement à de nombreuses communes voisines (Rousset, Simiane-Bouc Bel Air, Aubagne, etc..), il n’existe pas, jusqu’à présent, sur la commune de Fuveau, de dispensaire de dépistage du Covid-19 mis en place par la municipalité en collaboration avec les médecins libéraux de la commune.
Par ailleurs il n’y a actuellement aucune information officielle sur la situation sanitaire de la comune par rapport à l’épidémie.

Cliquer ici pour connaitre la liste des personnes prioritaires au test PCR

Par contre : Deux possibilités de test PCR au covid-19
dans un laboratoire sur la Commune

😷J’ai des symptômes légers : je contacte mon médecin👨‍⚕️

Contactés par téléphone les deux laboratoires déclarent avoir réalisé depuis le début de l’épidémie beaucoup de test PCR de dépistage COVID-19 en pourcentage de la population de Fuveau .

Le laboratoire de Biologie médicale SYNLAB (ex Laboratoire Estève) pratique le test PCR de dépistage du COVID-19 à Fuveau. Pour qu’on vous fasse le prélèvement, il faut impérativement être muni(e) d’une ordonnance et donc avoir consulté un médecin au préalable.  
Adresse :  Avenue du Maréchal Leclerc, 2 Lotissement du Grand Vallat, 13710 Fuveau
Tel :  04 42 58 79 51 – Ouverture à 7h30 – Fermeture à 18h (Le laboratoire est en attente d’autorisation administrative pour les autres types de tests)

Laboratoire d’Analyses Médicales LABAZUR
Il pratique également le test PCR Covid-19 sous les conditions suivantes : Le gouvernement publie la liste des personnes éligibles de façon prioritaire au test de dépistage COVID-19. Les laboratoires de biologie médicale appliquent strictement la réglementation et ne peuvent réaliser les tests que pour les patients relevant de cette liste.
Adresse : 3 Route de Gréasque, 13710 Fuveau – Tel : 04 42 99 38 32 – Fermeture 18h30. (Le laboratoire est en attente d’autorisation administrative pour les autres types de tests)

Mais il ne faut en aucun cas se rendre directement dans les laboratoires de biologie, il faut les appeler au préalable!

Pour un dépistage dans un laboratoire de ville, le patient doit obligatoirement :
– Figurer dans la liste des patients prioritaires pour le test COVID-19 par PCR.
– Être muni d’une ordonnance du médecin (avec NOM, Prénom, NOM de naissance, date de Naissance écrits de manière très lisible).
– Être muni d’une fiche de renseignements cliniques complétée. Télécharger la fiche

Ces trois conditions sont indispensables à l’acceptation de la demande de prélèvement.

Test de dépistage , Quand ?

De façon générale :
⚠️ Tests de dépistage #Covid_19fr: Quand dois-je me faire tester ?
🙂 Je n’ai pas de symptôme : je reste à mon domicile
😷J’ai des symptômes légers : je contacte mon médecin👨‍⚕️
🤒 J’ai des symptômes plus importants : j’appelle le 15 📞
https://www.paca.ars.sante.fr/coronavirus-en-provence-alpes…

Tarif test PCR : En France, le test réalisé en laboratoire de ville est actuellement facturé 54 euros et remboursé à hauteur de 60% par la Sécurité sociale (organisme géré paritairement par les partenaires sociaux). La somme restante étant à charge des mutuelles assurances mutuelles ou des patients eux-mêmes.

Différents types de tests existants ou en préparation

Test PCR ( polymérase chain reaction ) :
C’est le test de dépistage utilisé en France depuis le début de l’épidémie. Le test consiste en un prélèvement naso-pharyngé (gorge, nez, nasopharynx) qui se fait à l’aide d’un petit écouvillon (goupillon) inséré dans le nez. Il est obligatoirement effectué par un médecin ou une infirmière. Le dépistage du coronavirus peut aussi être associé à un prélèvement au niveau des voies respiratoires basses (crachats…) L’échantillon est ensuite analysé par un laboratoire spécialisé afin de rechercher la présence du matériel génétique du coronavirus et ainsi confirmer le diagnostic de l’infection. Il s’agit d’un test facile à effectuernon invasif mais désagréable pour le patient.

Test salivaire à venir (pas encore validé mais résultats fin Avril) :
Le CNRS annonce dans un communiqué le lancement d’une étude clinique pour tester la performance du test de dépistage EasyCov à partir du 11 avril 2020 Ce nouveau test a pour objectif d’être simple d’utilisation et de ne pas nécessiter l’emploi de matériel lourd. Il a déjà été testé et validé avec de l’ARN viral isolé au laboratoire Sys2Diag (CNRS) et avec du virus actif au Centre d’études des maladies infectieuses et pharmacologie anti-infectieuse (CNRS/Université de Montpellier). L’étude clinique permettra de confirmer ou infirmer ses performances en conditions réelles. L’étude en double aveugle va être menée sur 180 personnes du CHU de Montpellier auprès de patients testés positifs au COVID-19 et du personnel soignant hospitalier supposé négatif. Il consiste à prélever de la salive, et de la placer avec les réactifs à 65°C pendant 30 minutes. Le personnel soignant peut alors lire le résultat à l’œil nu. Les chercheurs ambitionnent le développement d’une version grand public d’Easycov. (sources : Info Le Quotidien du Médecin)

Tests Sérologiques à venir

De nouveaux tests dits sérologiques viendront prochainement augmenter les capacités de dépistage et permettront de vérifier si le virus circule toujours au sein de la population. Ils devraient être disponibles pour fin avril. Il en existe deux sortes :

  • des tests sérologiques classiques utilisant la méthode Elisa (enzyme linked immunosorbent assay) et réalisables sur des automates capables d’effectuer des centaines de tests par jour ;
  • des Tests Rapides Orientation Diagnostic (TRODs), présentés sous un format unitaire détectent les anticorps à partir d’une simple goutte de sang en quelques minutes. Ces tests individuels pourraient être réservés en priorité aux personnes à risque élevé de forme grave (pensionnaires des EHPADs, malades atteints d’affections chroniques…) et aux personnes exerçant des professions exposées (personnel médical et infirmier, aide-soignants, etc.). C’est en tout cas la recommandation de l’Académie de médecine dans un communiqué publié le 10 avril. Le test dénommé NG-Test IgG-IgM COVID-19 de la société bretonne NG Biotech a obtenu le marquage CE le 27 mars dernier, en prélevant une goûte de sang selon le même principe que pour le diabète, il identifie et différencie simultanément les anticorps IgM et/ou IgG (immunoglobuline M; immunoglobuline G) produits par l’organisme lors de l’infection au SARS-Covid-19 en 15 minutes. Ce test, développé avec le soutien de l’AP-HP (Assistance publique -Hôpitaux de Paris) et du CEA-Saclay est cliniquement validé en France. Il pourrait être bientôt proposé. 

L’ académie de médecine a par ailleurs rappelé que ces tests « sont toujours en phase d’évaluation par le Centre national de référence des virus des infections respiratoires et leurs performances analytiques (sensibilité et spécificité) ne sont pas encore connues ». Une prudence qui est aussi celle de plusieurs syndicats de biologistes ou de médecins.

Dans un communiqué commun publié le 07 avril, ils soulignent qu’il est essentiel que « ces tests sérologiques soient validés auparavant par les instances scientifiques françaises. Les tests sérologiques sont des tests qui, pour le moment, n’ont que le marquage CE obligatoire en Europe pour être commercialisés mais qui n’est en aucun cas un gage de qualité, le marquage CE n’étant que déclaratif ».

21 mai 2020, Tests Sérologiques validés

Depuis le 21 Mai 2020, plusieurs tests sérologiques sont validés CE et CNR c’est à dire, conformes aux standards fixés par la Haute Autorité de Santé, parmi lesquels : VIDAS SARS-COV-2 IgG, ELISA Anti-SARS-CoV-2 (IgG), Elecsys Anti-SARS-CoV-2 et bien d’autres. Pour en savoir plus, voici la liste complète de tous les tests Sérologiques et PCR: https://covid-19.sante.gouv.fr/tests . A savoir: les tests homologués prescrits par les médecins traitants seront remboursés par la sécurité sociale, les tarifs des tests sérologiques varient entre 30€ et 60€.

Bon à savoir, il existe 5 classes d’immunoglobulines :

  • Les IgG sont les plus abondantes 75 à 80 % des anticorps circulants , elles sont fabriquées lors d’un contact avec un antigène (corps étranger pour l’organisme). Elles protègent l’organisme contre les bactéries, les virus, et les toxines qui circulent dans le sang et la lymphe. D’autre part, elles fixent rapidement le complément (un des constituants du système immunitaire). Elles participent également à la réponse mémoire, base de l’immunité sur laquelle repose le mécanisme de la vaccination (les IgG traversent le placenta et, de ce fait, entraînent une immunité passive chez le fœtus).
  • Les IgM sont des immunoglobulines sécrétées lors du premier contact de l’organisme avec un antigène. C’est la première classe d’immunoglobulines libérée par une variété de globules blancs : les plasmocytes. La présence d’igM dans le sang indique une infection en cours.
  • Les IgA se trouvent essentiellement dans les sécrétions comme la salive, le suc intestinal, la sueur et le lait maternel. Le rôle essentiel des IgA. est d’empêcher les agents pathogènes de se lier à la cellule et plus spécifiquement aux cellules de recouvrement constituant les muqueuses et l’épiderme (couche superficielle de la peau).
  • Les IgD sont une variété d’immunoglobulines le plus souvent attachées à la surface des lymphocytes B. où elles jouent un rôle de récepteurs des antigènes. Elles interviendraient dans la maturation des lymphocytes, c’est-à-dire dans le mécanisme permettant à ces globules blancs de devenir efficaces.
  • Les IgE sont sécrétées par une variété de globules blancs, les plasmocytes, dans la peau, les voies digestives, les amygdales (tonsiles) et les voies respiratoires. Cette variété d’immunoglobulines est reliée aux mastocytes et aux  granulocytes  basophiles (variétés de globule blanc) par une tige. Dès la capture d’un antigène, l’immunoglobuline déclenche la libération de produit participant à la réaction inflammatoire, et d’histamine entrant dans la réaction allergique. Les concentrations d’immunoglobulines augmentent en cas d’allergie grave, et en présence de parasites (parasitose) dans le tube digestif.

Vœux 2020 de la Confédération des CIQ

Présentation des vœux 2020 de la Confédération des CIQ
de Marseille et des environs.

Vendredi 17 Janvier 2020, trois CIQ de Fuveau ont assisté aux “Vœux” de la Confédération des CIQ au Salon d’Honneur de l’Hôtel du Département à Marseille.

Les représentants des CIQ de Fuveau et de La Ciotat

Mr Alain Pelegrin Président du CIQ “Soleil Levant”, Mr Denis Ziegle Président du CIQ “Fuveau Ouest” et pour représenter le CIQ “Saint François” Joseph Catania le Trésorier.

Devant un parterre d’élus, de représentants de l’état et des représentants des CIQ de la Métropole, un concert très applaudi des « Petits Violons des Calanques » (élèves de l’école des calanques à la Cayolle, orchestre constitué à l’initiative du CIQ Hauts de Mazargues La Cayolle et  Nicole Bonfils, la présidente du CIQ) a été offert suivi du discours de Monsieur Jean-Marc Chapus Président de la Confédération des CIQ de Marseille et des Communes environnantes.

L’orchestre des « Petits Violons des Calanques »

Points d’orgue du discours :

« À certains CIQ qui demandent : mais que fait la Confédération ? J’ai envie de répondre en plagiant John Fitzgerald Kennedy « Chers CIQ, ne vous demandez pas ce que la Confédération peut faire pour vous, mais demandez-vous ce que vous pouvez faire pour la Confédération ».

Jean-Marc Chapus président de la Confédération des CIQ.

Et de terminer :

« Pour finir cette nouvelle année, je vous souhaite d’oser, osez réaliser vos rêves, osez concrétiser vos projets, osez profiter de votre bonheur, osez apprécier l’amour que l’on vous donne, osez avoir tout le succès que vous méritez. Tout cela est en vous, il ne vous reste qu’à oser.
Bonne et heureuse année 2020, santé, joie, bonheur et amitié. »

Responsables de CIQ Fédération EST

Risques Miniers : Réunion d’information sur le projet de P.P.R.M.

14 Novembre 2019, 18h30 – Salle du conseil municipal
de Fuveau – Mairie de Fuveau

Première Réunion publique d’information sur le projet du dernier Plan de Prévention des Risques Miniers (PPRM), prescription préfectorale du 7 Octobre 2019, concernant 19 communes du bassin minier de Provence.

Objectif : Concertation publique durant 2 mois avec recueil des remarques des habitants.

Les principaux intervenants :
Mr Pascal Jobert, Directeur adjoint de la DDTM (Direction Départementale des Territoires et de la Mer) aux : risques, sujets agricoles, eau, biodiversité, dialogue de gestion, conditions de travail (Voir l’organigramme).
Mr Thierry Delaunay, expert chez GEODERIS.

Présentation

Aléas risques miniers-effondrement

Mr Delaunay a présenté et expliqué tous les “Aléas” liés à l’exploitation du charbon dans les sous-sols du département des Bouches du Rhône depuis le XVI ème siècle, jusqu’à l’arrêt des travaux  en 2003 (Voir le dossier). Ces aléas représentent  des risques d’évènements en surface des sols et notamment dans les zones habitées.

Il a été rappelé qu’en date du 27 Janvier 2017, la sous-préfecture des Bouches du Rhône informe les communes sur les aléas résiduels et leurs conséquences en matière d’urbanisme.

 Après 10 années d’études d’investigations (collecte des informations dans les archives nationales, départementales, communales et minières) et des mesures de ces risques, il a été porté à connaissance (PAC)  des cartographies de ces risques (Voir le plan) qui dorénavant serviront de base sur les PLU (Plan Local d’Urbanisme) actuels et PLUi (Plan Local d’Urbanisme Intercommunal) futurs.

L’aléa du risque étant ainsi calculé :

ALEA DU RISQUE=INTENSITE x PROBABILITE D’OCCURRENCE.

Débat public : Questions – Réponses

Suite à cela, le public présent a pu poser des questions. En voici quelques-unes synthétisées :

  • Concernant le Terril de BRAMEFAN qui a pris feu en Décembre 1997, existe-t-il toujours un risque de reprise de feu ?

Réponse : Oui, mais il reste sous surveillance de l’Etat comme tous les autres Terrils ainsi que le bâti. Mais aucune action autre n’est envisagée car trop onéreuse (il y a 34 terrils sur l’ensemble du bassin dont 7 à Fuveau).

  • Qu’en est-il concernant le risque inondation des galeries et montée des eaux ?

Réponse : si les zones minières sont chapeautées d’une couche calcaire, le risque est minime et si au-dessus  ce sont des marnes, l’argile qu’elles contiennent provoque un risque de gonflement de terrain.

  • Quelles solutions pour prévenir que les aléas ne génèrent des désordres en surface ?

Réponse : pas de solution, si ce n’est de renforcer les structures en surface et ne pas construire dans les zones à haut risque, en respect du PLU en vigueur et du PLUi futur.

  • Pourquoi ne pas inonder les galeries en prévention des risques?

Réponse : l’eau peut abimer les piliers de soutènement naturels, et l’ennoiement des galeries entrainerait un nouvel exutoire et des modifications du régime de résurgences ; il a été remarqué que les piliers secs des galeries tiennent mieux.

  • La délimitation des zones à haut risque est-elle définie avec certitude, car par endroit elles apparaissent bizarrement rectilignes ; n’existe-t-il  pas de marge d’erreur ou de pression foncière?

Réponse : non elles sont basées sur les cartes des anciennes mines et sous la responsabilité des experts qui les ont définies.

  •  Qu’en est-il des indemnités sur les biens immobiliers qui ont, et auront subi des désordres en lien avec les aléas miniers et qu’il faut démolir sans reconstruction possible ? Quid de la valeur du terrain perdu ?

Réponse : l’état indemnisera à hauteur du préjudice. Il reste garant des problèmes miniers avec ou sans PPRM.

  • Pourquoi a-t-on accordé massivement des permis de construire quelques mois avant la parution de l’avant dernier PAC des PPRM dans les zones dites « cassantes » ?

Réponse : la pression immobilière est de plus en plus forte de manière générale dans toutes les communes, ce qui les oblige, sans autre information de l’état sur les risques miniers,  à accorder la plupart des demandes.

  •  Habitant une zones considérée maintenant  comme cassante, n’ayant pas d’autre possibilité de changer d’habitation, toutes ces informations nous sont particulièrement angoissantes ; avez-vous des solutions pour apaiser ces angoisses ?

Réponse : Non, les risques existent, mais restent mineurs, et le recours à une indemnité en cas de désordre sera toujours possible.

Plan – zonage réglementaire risques miniers –
Commune de Fuveau

Les constructions sont interdites sur les zones en rouge et en violet.
Les zones de couleur marron sont inconstructibles.
Les constructions sont possibles avec prescriptions sur les zones en bleu et en vert.
Pour plus de détails et pour accéder au plan interactif cliquer sur le lien

Après ces échanges, le public est informé que le dossier complet est déposé en Mairie de Fuveau et consultable par tous les habitants pendant 2 mois à partir de cette réunion information du 14/11/2019, dans la salle du conseil municipal. Une exposition de panneaux avec cartographie y est en place.

Dans le même temps, chaque habitant pourra poser des questions à l’enquêteur public et faire des remarques ou même contester, sur un registre de recueil  internet.
Mode d’emploi, cliquer sur :
Suivre tous les liens sur le site de la préfecture des Bouches du Rhone

Remarque du CIQ : Les réponses ici notées dans cet article étant « orales », il serait souhaitable de les « reposer », afin d’obtenir des réponses officielles par écrit.

Lien à utiliser pour poser les questions par Courriel : mailto:ddtm-risque-minier@bouches-du-rhone.gouv.fr

Calendrier prévisionnel de la procédure d’approbation
du projet de P.P.R.M.

 
1) Prescription préfectorale du PPRM : 7 Octobre 2019
2) Concertation publique à partir du 14 Novembre 2019, réunion publique, registre de recueil des remarques mises en ligne internet.
3) Consultation des POA Fin 1er trimestre 2020.
4) Enquête publique et Approbation préfectorale fin 2020 début 2021.
Comme indiqué par la projection de la diapositive :

La réunion se termine à 21h00

Attention : à ce jour, les horaires de consultation et le nom du commissaire enquêteur ne sont pas connus de la Mairie, elle fera une information officielle dés qu’elle en aura connaissance. 

Annexes

Sites d’informations :
Préfecture des BDR (Environnement,risques-naturels et technologiques, prévention) : Fuveau : bassin de lignite de Provence
DREAL PACA ( Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement PACA),
BRGM (Bureau de recherches géologiques et minières),
Charbonnages de France,
Archives nationales charbonnage de France,
Département Prévention et Sécurité Minière

Acronymes  de cet article :
– PAC : Porté A Connaissance.
– DDTM : Direction Départementale des territoires et de la Mer.
– PLU : Plan Local d’Urbanisme.
– PLUi : Plan Local d’Urbanisme intercommunal (remplace dorénavant le PLU).
– PPRM : Plan de Prévention des Risques Miniers.
– POA : Personnes et Organismes Associés

Remerciements

Ce compte rendu a été rédigé en collaboration avec le CIQ Fuveau Ouest (Président Denis Ziéglé) que nous remercions.

Article de presse paru dans la provence

Nuisances Sonores : Respectons nos voisins !

22 juin, nouvelles nuisances en bordure de RD 96 ?

Des entretiens, des discussions sont actuellement en cours concernant de probables nuisances  sonores avec un restaurant faisant partie du secteur du CIQ « Fuveau-Ouest ».

18 juin 2020 : Rappel de la réglementation concernant les bruits dits « du quotidien » en vigueur dans le quartier et à Fuveau

Les nuisances sonores produites par des professionnels doivent cesser entre 20h et 7h, ainsi que toute la journée des dimanches et jours fériés.

Pour les particuliers, les nuisances sont autorisées de 8h à 12h et de 14h à 20h du lundi au samedi inclus et de 10h à 12h les dimanches et jours fériés.

En ce qui concerne les brasseries, bars, cafés et autres débits de boissons permanents ou temporaires à consommer sur place, l’heure d’ouverture est fixée à 6h30 du matin sur toute la commune de Fuveau.

L’heure de fermeture des brasseries, bars, cafés et autres débits de boissons permanents ou temporaires à consommer sur place, est fixée comme suit :

Du 1er janvier au 31 mai et du 1er octobre au 31 décembre :
– A 22h30 tous les jours de la semaine,
– Sauf le vendredi et le samedi fermeture à 00h00

Du 1er juin au 30 septembre :
– A 23h00 tous les jours de la semaine,
– Sauf le vendredi et le samedi fermeture à 00h00

Arrêté de fermeture administrative prise par le Préfet de Police à l’encontre du restaurant incriminé

27 septembre 219 : Nous apprenons par la Directrice Générale des service de la ville de Fuveau, que la Préfecture de Police des Bouches du Rhone à pris un Arrêté de “Fermeture Administrative” à compter du 26 septembre 2019 pour une période de 2 mois à l’encontre de l’établissement fautif de nuisances sonores, de divers désordres et autres manquements aux réglementations.
Lire l’Arrêté du Préfet de Police.
il semblerait que l’intervention de Mme le Maire a été le plus qui a fait pencher la balance en faveur de cette décision basée sur un dossier de plaintes déjà bien épais.
Lire La réponse de la Sous-Prefecture à Mme Le Maire.

Notre Commentaire : La décision du Préfet de Police représente un résultat positif dans l’immédiat et un motif de satisfaction provisoire pour les plaignants. Nous avons remercié Mme le Maire pour son intervention.
Cependant sur le fond, le problème n’est pas réglé dans la mesure où la décision obtenue laisse la possibilité aux exploitants de recommencer à l’identique l’été prochain.

Mme Le Maire nous informe d’une démarche auprès de la Sous-Préfecture

19 septembre 2019 : Suite aux épisodes précédents, Mme le maire informe officiellement par courrier notre CIQ ainsi que le CIQ Fuveau Ouest, de sa démarche de saisir le Sous-Préfet pour une demande de fermeture administrative de l’établissement à l’origine de nuisances sonores, etc…. Lire le courrier

Résultat des pétitions à l’initiative des riverains

3 septembre 2019 : Les pétitions (papier et en ligne), lancées le 21 août à l’initiative des riverains, côté Argelas, ont recueilli au total 135 signatures. L’ensemble a été envoyé officiellement à M. Le Préfet, M. Le Sous-Préfet, à Mme la Députée des Bouches du Rhone et Mr le Procureur de la république. Par ailleurs, La petition revêtue des 135 signature va être remise en main propre en Mairie de Fuveau et à la Police municipale.  A suivre …

Historique du problème :

C’est l’été, les vacances pour beaucoup d’entre nous, du repos bien mérité, nous sommes nombreux à vouloir profiter du plein-air, en toute liberté, mais attention notre liberté s’arrête là où commence celle de nos voisins ……

Depuis fin mai 2019, plusieurs habitants des quartiers Fuveau-Ouest et Saint-François se plaignent de nuisances sonores récurrentes et les ont portées à la connaissance des Comités d’intérêt de quartiers respectifs : CIQ Fuveau-Ouest et CIQ St-François, fin juin qui tentent une médiation.

Le problème est devenu suffisamment sensible à la mairie de Fuveau pour que nos deux CIQ soient informés directement à l’occasion de la réunion du 10 juillet en Mairie à laquelle ils sont conviés, que cette problématique avait déjà bien été prise en compte par les autorités municipales .
A suivre donc….

Il nous est confirmé que les autorités policières assurent le suivi sous la forme des démarches suivantes :

  • Un dossier transmis au Procureur de la République
  • Un dossier transmis à la Préfecture des Bouches du Rhône
  • Un Arrêté municipal à venir pour interdire le stationnement sur les bas-côtés des voiries communales desservant cet établissement, arrêté pris le 11 juillet 2019.

et restent vigilantes sur ces nuisances sonores récurrentes, les autorités conseillant, par ailleurs, aux riverains de faire un dépôt de plainte auprès de la Gendarmerie

Arrêté municipal stipulant interdiction de stationnement – Protection incendie : Chemin de Saint Francois depuis la RD 96 en direction du Chemin des Ribouets, Chemin des Ribouets, Chemin de la Carraire des Arlésiens.

Un délai raisonnable de quelques jours est nécessaire pour sa mise en application, compte tenu de la mise en œuvre de panneaux de signalisation par les services techniques de la commune.


En août 2019, les soirées du 10, 14, 16, 17, 18 ont générées des nuisances encore bien plus importantes, en volume sonore qu’à l’accoutumé. Plusieurs habitants du quartier nous ont informés qu’ils déposaient plainte. 
S’en suivent d’autre plaintes au peloton de Gendarmerie de Rousset le 22 août 2019.

Le 21 Août des riverains mettent en ligne une pétition. Nous invitons les personnes qui ont été victimes de ces nuisances à la signer, en cliquant sur le lien : “Faites cesser les nuisances dans notre quartier”.
Le 28 Août 2019, 61 personnes l’ont déjà signé et vous ?

Le 23 août 2019 les deux CIQ rencontrent le 2ème adjoint au Maire en charge de l’Urbanisme, qui les écoute et les alerte sur le volet : Respect réglementation des établissements recevant du public (sanitaire, sécurité, conformité, risque incendie, etc..), précisant qu’aucun dossier de modification de l’établissement n’avait été déposé aux services de l’Urbanisme de Fuveau, depuis sa reprise par les responsables actuels.
Les CIQ font remarquer que les interdictions de stationner ne sont pas respectées et que la commune ne fait pas le nécessaire pour qu’elles le soient.

Fin août, ce dossier n’est toujours pas résolu.

Ironie de la situation, la municipalité publiait dans sa newsletter un article pédagogique sur les nuisances sonores en mai 2019 (ci contre) :
Extrait de Fuveau info n°10 de Mai 2019 :
“- Pour les particuliers , les nuisances sonores sont autorisées de 8h à 12h et de 14h à 20h du lundi au samedi inclus et de 10h à 12h les Dimanches et jours fériés.
Pour les professionnels elles doivent cesser entre 20h et 7h ainsi que toute la journée des Dimanches et jours fériés.

Lire L’Arrêté préfectoral en vigueur concernant les nuisance sonores (texte intégral)

Extrait :

Article intéressant à lire sur le site de 60 millions de consommateurs : Nuisances sonores

+++A savoir, le BRUIT a une multitude d’impacts dont voici une liste non exhaustive :

  1. Sur la santé, le seuil de risque est de 80dB(A) et le seuil de la douleur est de 120dB(A), (à 120dB(A) si on sent la douleur, Il est alors trop tard, on a commencé à perdre une partie de notre audition).
  2. Le bruit a un coût social : traitement médical, arrêts de travail, coûts immatériels liés à la perte du bien-être, à la fatigue, à la douleur, à la souffrance des malades, au manque de concentration etc…
  3. Répercussions économiques en termes de dévaluation des prix de l’immobilier, perte d’attractivité de secteurs et perte de productivité en lien avec la santé etc…

Signé : CIQ St-François et CIQ Fuveau-Ouest

Grêle à Fuveau, Juillet 2019

Info pratique pour les habitants du quartier :

Pour information et suite au violent orage avec grêle du Mercredi 3 Juillet, si vous avez subi des dégâts importants, vous pouvez les déclarer à votre assurance (tenir compte de l’éventuelle franchise d’assurance) avec l’attestation météo du jour, que vous pouvez télécharger à partir du lien suivant : Attestation Météo
Voir la vidéo

La grêle n’est pas reconnue comme catastrophe naturelle

La direction générale de la sécurité civile et de la gestion des crises explique que l’état de catastrophe naturelle ne concerne pas les chutes de grêle, mais sert à uniquement couvrir les dégâts causés par les inondations et coulées de boue. Les désordres provoqués par la Grêle sont pris en charge uniquement par les assurances.
Lire l’article publié dans Libération le 25 juin 2019.