Chantier Cœur Saint-François-Pré de L’Ouvière

Dommage que ce ne soit pas un éco-quartier !
Cliquer/Voir ce qu’est un éco-quartier

Construction des 18 premiers logements

(Cliquer sur les photos pour les voir en grand format, plus possibilité de zoom)

Planning du chantier pour le mois d’août (Source direction générale des services)

Le chantier conduit par l’entreprise MARIGNAN (18 logements en accession à la propriété privée) va se poursuivre pendant le mois d’août.
Les carreleurs et les peintres vont poursuivre leur chantier en équipe réduite mais ne peuvent l’interrompre, car ils ont pris énormément de retard suite à la crise du COVID-19 et ils ne peuvent pas se le permettre financièrement.

La Sté MARIGNAN a fait savoir de son coté que les VRD (Voirie et Réseaux Divers) et tous les raccordements doivent aussi être faits pendant cette période, car peu de trafic de véhicules et peu de monde sur le chantier en août.
Détail des intervenants sur le chantier de logements, sis Impasse St François, pendant le mois août :

  • Lot VRD : A partir du 04/08/20 (voirie et réseaux divers internes aux 18 logements et raccordement)
  • Lot Plomberie : Jusqu’au 07/08/20
  • Lot Carrelage : A partir du 03/08/10
  • Lot Peinture : A partir du 03/08/20
  • Lot Etanchéité : Jusqu’au 14/08/20 

Le groupe ARCADE (foyer logements et logements sociaux) devrait démarrer ses travaux (2ème phase) en septembre 2020.
En conclusion le mois d’août devrait être assez tranquille pour les riverains.

Remerciements à Mme Laurence Vic Massol pour ces renseignements.

23 juillet, début du démontage de la grue

15 juillet 2020, la mise hors d’eau est effective

A la demande de riverains, le CIQ a interrogé les services de la Mairie, il y quelques jours, pour demander des informations sur la suite du chantier : 2ème phase (Résidence senior, et logements sociaux). Nous sommes en attente d’une réponse.

Les 18 logements en accession à la propriété

Le chantier vue du sommet de la tête du Grand Puech (mimet)

Vue de la grue et du Pré de l’Ouvière depuis la tête du Puech (778 m)-Mimet

15 juin 2020, toitures et balcons en cours, mise hors d’eau du bâtiments prochainement

D’un coté de la barre de béton, une partie de la toiture est en cours de réalisation et se couvre progressivement de tuiles, laissant entrevoir le niveau final de hauteur pour ce bâtiment. La mise hors d’eau des bâtiments devrait intervenir d’ici la mi-juillet.
De l’autre coté, le gros oeuvre des balcons est en cours de finition, mettant en évidence leur situation : aux premières loges en surplomb sur la voirie “transversale” et vue plongeante sur le parking public goudronné.

Evolution du chantier début juin 2020

Une belle barre de béton ou vous serez seul et tranquille. (voir panneau publicitaire dans l’angle du champ). Les promoteurs font semblant de ne pas être au courant de toutes les autres constructions qui vont venir ensuite. Les 24 logements (dont 16 sociaux) avec le champ Campillo et les 60 logement du foyer pour personnes âgés, pour un total de 102 logements au final , pour ce programme municipal d’urbanisation.

Vue aérienne de la barre de béton qui se déploie en travers du paysage

23 avril 2020, le chantier redémarre

Les ouvriers déconfinés ont fait leur réapparition sous la pluie. C’est reparti pour un tour avec les bip, bip, tac, tac, Zing….., Zang……., Bam!, bam!, bam!, coups de klaxons de la grue, Etc…
Parmi les 18 logements “sociaux” en accession à la propriété, Il reste encore deux appartements libres à la vente sur le site du promoteur au prix de “à partir de 345 000,00€”.
La 2ème tranche de travaux ( la construction du foyer logement pour personnes âgées) doit être effectuée par une autre entreprise. Il faut s’attendre à ce que la grue actuelle soit démontée, pour être remplacée par l’installation d’une nouvelle grue positionnée à quelques mètres de la première.

Les murs s’élèvent dans le champ, jour après jour !

10 avril 2020 : 4ème semaines de confinement

Le chantier est à l’arrêt depuis le 19 mars et le quartier n’a jamais été aussi tranquille. Plus le moindre camion à l’horizon sur le chemin de Saint-François. Seul le Gazouillis des oiseaux et le bourdonnement des insectes sur les fruitiers en fleurs viennent troubler, par moment, le silence.
Mais non, soudain une voix de haut parleur se fait entendre dans le quartier.
Serait-ce le retour d’un cirque de village qui annonce sa prochaine représentation ?
Pas du tout, la voiture se rapprochant, nous comprenons qu’il s’agit d’une annonce de la mairie diffusée par mégaphone, mais difficilement compréhensible.

19 mars 2020, chantiers à l’arrêt pour cause de confinement

Mars 2020

20 février 2020, après le grue, girouette des temps modernes, les camions toupies, qui abreuvent le champ de béton liquide, les fondations finies, les planchers qui apparaissent, les premiers murs sortent des coffrages métalliques, pans de béton sans fenêtres qui se dressent vers le ciel.
Le chantier se poursuit même le samedi, au rythme des ouvriers qui communiquent entre eux bruyamment, dans un langage venu d’ailleurs, ponctué des klaxons des engins divers qui s’affairent dans le champ.

17 février 2020, le chantier se poursuit avec du béton !
Et pendant ce temps, le tractopelle s’occupe avec son tas de terre

Le mélange béton nécessaire à la construction est apporté par une noria de camions-toupies qui se relayent jours après jours, d’après ce que nous pouvons observer. C’est donc cette solution qui a été adopté et non l’installation sur place d’une centrale à béton.

Les promoteurs avaient promis en 2016, sur l’ensemble du chantier, un label H et E (habitat et environnement) qui devrait permettre un chantier propre, s’il est effectivement respecté.

Engagements non respectés

Les camions-toupies passent par le haut et la partie étroite du chemin de Saint-François en contradiction avec ce qui avait été déclaré à l’A.G. du CIQ St François par l’adjoint à l’urbanisme : « les camions ne passeront jamais par le haut » ( PV A.G. du 24 Avril 2014).

Toujours en 2016, lors des réunions publiques, il avait été indiqué que la voie transversale (également voie d’accès au champ Campillo) serait la voie d’accès au chantier pour les camions, ce qui n’est absolument pas le cas depuis le début du chantier, puisqu’ils arrivent tous, par l’impasse Saint-François.

Sur la photo de gauche, on constate que le niveau naturel du terrain de ce coté, se trouve à deux mètres en dessus du plancher des constructions.

La sécurité mise à rude épreuve devant l’école !
La capture d’écran de la page Facebook montre bien que l’information a été publiée à 17h35 et non à 8h35 comme nous l’écrit Mme Le Maire

Le 3 février 2020 après s’être concerté en bureau, nous envoyons un 2ème courriel à Mme le Maire en réponse à sa lettre publiée ci-dessous, ou nous précisons et rétablissons quelques éléments incontestables (voir photo ci-jointe) et reposons la question sur le non respect des engagements de 2016. Lire la réponse du CIQ

11 février 2020 : Pas de nouvelle réponse reçue à ce jour de la part de l’actuelle municipalité.

28 janvier 2020 : Alerté par des habitants du quartier, nous apprenons qu’à 8h20 devant l’école élémentaire Ouvière au moment de la rentrée des classes, plusieurs camions dont un convoi exceptionnel avec des éléments de la grue du chantier obstruent l’accès à l’école, provoquent un embouteillage monstre. Ce qui pose un grave problème de sécurité et de visibilité au moment ou 200 enfants (accompagnés pour la plupart en voiture, en raison de la carte scolaire) en l’espace de 10 minutes sont censés enter dans l’école.
On notera :
– l’absence de la police municipale.
– Le non respect des assurances données aux parents d’élèves par les responsables de la Commune à propos des instructions devant être signifiées aux entreprises retenues pour le chantier, afin qu’elles respectent des horaires ne gênant pas les entrées et sorties d’école.
– L’inaccessibilité du parking de 100 places situé au fond.
– Le non respect des engagements pris publiquement en 2016.

A la suite de ce dysfonctionnement le président du CIQ a envoyé un courriel à Mme Le Maire le 28 au soir : Lire le courriel du CIQ
Nous avons reçu une réponse de Mme le Maire le 30 Janvier 2020 : Lire la réponse de Mme Le Maire (que nous publions à sa demande).
Dans cette réponse, il nous est fait un procès d’intention ou le président du CIQ est accusé de ne pas respecter le paragraphe 3, alinéa 7 de la Charte : ” Ils agissent en vertu du principe d’intérêt général uniquement, en respectant une totale neutralité d’un point de vue politique, religieux et philosophique “
alors que notre démarche était effectuée dans le respect du paragraphe 3, alinéa 2 de la Charte : ” Ils collectent et transmettent les remarques et les suggestions de leurs habitants à la Municipalité ”

29 janvier 2020 : Montage de la grue de chantier “Potain”

le chantier prend une nouvelle tournure.

27 janvier 2020, le chantier prend une nouvelle tournure. Les fondations ont été creusées et en cours d’être coulées. Amenées à grands renforts de camions, types “Convoi exceptionnel “, des structures métalliques, éléments de la grue de chantier sont en cours de montage, à l’aide d’une monumentale grue télescopique qui trône depuis ce matin au milieu du champ. (Voir photos ci-dessous) 

Mise en place de la cabine de la Grue Jaune à venir

23 janvier 2020, inquiétant : Le réseau de tout à l’égout auquel doit se raccorder ce programme de constructions est à nouveau bouché au niveau du Complexe sportif, du Tennis et du nouveau Réfectoire des écoles.

20 Janvier : Les fondations sont en train d’être creusées et le béton coulé au fond des tranchées.
Un bassin de rétention est en principe prévu entre ce programme et le futur foyer logement pour séniors. A-t-il est creusé lui ?

Le voisinage est prévenu

15 janvier : Cette fois ci, on sait qui c’est qui creuse, c’est HD Construction, quartier le plan, route des Vignerons, 13112 La Destrousse. Tel: 04 42 71 81 21
Chantier sous télésurveillance…,
Mais de qui ont-ils peur ?
Les terrassements s’éternisent, le brise roche brise toujours. Le début des fondations devait commercer le 6 janvier, mais le chantier prend du retard.

Des algécos sont installés, quartier général du chantier entouré de grillages
de protection

Les fondations vont démarrer deux bons mètres en dessous du niveau naturel
Le terrain est mis progressivement au niveau du parking
L’étendue des terrassements effectués en prévision des fondations
des 18 logements à venir
Le brise roche à l’ouvrage

6 Janvier 2020 : Les terrassements se sont poursuivis pendant les fêtes de fin d’année à un rythme soutenu ainsi que le ballet des camions . Un  brise roche a rejoint le tractopelle. A force de creuser, ils ont fini par trouver une source ou tout du moins à libérer une nappe d’eau souterraine. Il leur faut maintenant l’évacuer d’ou le dispositif mis en place : une moto-pompe pour pomper l’eau et un tuyau à gros diamètre pour l’envoyer sur la voie transversale ou elle s’évacue par l’avaloir à l’entrée du parking. 

Ont-ils trouvé une source ?

Décembre 2019 : d’importants travaux de terrassement se poursuivent dans le champ, le long de la première partie de la voie transversale. Ils préparent le terrain pour les fondations des 18 premiers appartements. De grandes quantités de terres arables sont évacués par camions.  Par contre les engagements formulés lors des réunions de 2016-2017, de ne pas faire passer les camions par le haut du chemin de Saint-François, ni par l’impasse Saint-François, mais par la nouvelle voie transversale, puis vers le bas, ne sont pas respectés.
Nous espérons que l’étude géologique rendue obligatoire par la loi Elan, dans les secteurs argileux a bien été effectuée et que les prescriptions stipulées à l’article 5 du permis de construire, concernant les zones d’affaissement à caractère souple (risques résiduels miniers) sont scrupuleusement suivies.  

Lundi 4 novembre 2019 démarrage du chantier de construction

Des travaux de terrassement démarrent dans le Pré de l’Ouvière, sans aucune information auprès des riverains, sans aucun affichage de l’entreprise intervenant, sans sécurisation du chantier, sauf condamnation de l’ancien parking.

Affichage de l’Arrêté  rectificatif du 17 octobre

Le 25 octobre 2019 : Un nouveau panneau apparaît au bord du chemin de Saint-François au N° 69.
La société bénéficiaire du permis de construire a changé de nom. Ceci confirmerait la rumeur, comme quoi le chantier était bloqué pour une question de documents, et expliquerait pourquoi les travaux de construction dans le champ n’ont pas démarré plutôt. Voir le document d’urbanisme rectificatif 

Annonce de la fermeture du parking dans le Pré de l’Ouvière

Pendant les vacances de la Toussaint la mairie communique sur le parking. Après avoir diffusé le 22 octobre, un document faux (Voir le document erroné), elle diffuse le document ci-joint pour informer les usagers de la fermeture du parking en terre, resté provisoire pendant 9 ans, dans le « Pré de l’Ouvière », devant l’école élémentaire Ouvière. La fermeture sera effective à partir du 4 novembre 2019. Ceci est présenté comme un aménagement. 

Plans des 18 constructions

La livraison est prévue par le promoteur au 1er trimestre 2021.

Vue d’ensemble du chantier “Cœur Saint François”