Réunion mairie de Fuveau/Coordination CIQ/CT2 : Tri déchets juin 2018

Compte-rendu de la réunion tripartie du 21 juin 2018 :

Le Contexte:
Début juin 2018,  Sensibilisation au tri, la mairie communique :
“Dans le cadre de sa démarche Agenda 21, la Commune souhaite renforcer le travail de sensibilisation effectué par le Conseil de Territoire du Pays d’Aix-Marseille Métropole (AMP), et mettre en place un partenariat tripartite mairie/CIQ/AMP. Une réunion, le mardi 19 juin 2018 à 18h30, en salle du Conseil Municipal, est proposé à l’ensemble des CIQ de Fuveau, afin d’exposer l’expérimentation « CIQ, relais du conseiller du tri » que le mairie souhaite mettre en place”. Notre commentaire : Les CIQ sont appelés à la rescousse, mais jusque là tout va bien ! 

Puis la réunion est reportée de façon unilatérale par la mairie au 21 juin à 9h du matin, transformant l’invitation en une sorte de convocation tout en mettant un certain nombre de CIQ dans l’impossibilité d’y participer en raison de l’horaire matinal décrété, créant ainsi un début de polémique.
Suite à des invitations lancées tantôt à tous les CIQ, tantôt aux seuls représentants de la coordination, à des invitations devenues une injonction, le CIQ Saint-François décide de renoncer à participer à cette réunion et s’en remet aux représentants de la Coordination des CIQ de Fuveau pour le représenter (s’ils le peuvent). Le CIQ Saint-François ne sera pas le seul à manquer à l’appel.

Dommage c’est la Conseil de Territoire du Pays d’Aix et la mairie , qui sont demandeurs de l’aide des CIQ. Dommage car nous avions beaucoup de choses à dire sur la façon d’intervenir des services du CT2 dans notre secteur, si dans ce monde de brutes quelqu’un souhaite vraiment  établir “une concertation”.

Actuellement, Comment s’y prend-on pour sensibiliser le population de notre quartier ?

22 -24 mai 2018. Pendant trois jours, la Métropole a fait distribuer dans les boites à lettres, par une société sous-traitante, de façon quasi anonyme, des “kits de sensibilisation au tri des déchets” sur Fuveau,  (Le 22 : quartier St-François, la Bégude l’Ouvière), sans faire aucune information en amont, sans prévenir les CIQ, sans prévenir les présidents des associations de copropriétaires. Ces distributeurs de publicité sont pressés de remplir le plus de boites à lettres possible en un minimum de temps.
Pour le coté “Ambassadeur du tri”, c’est pas l’idéal !. Pour la démarche “CIQ, relais du conseiller de tri” ça promet …!
Ces kits sont constitués :
– D’un courrier sur papier glacé énumérant le détail du kit,
– D’un dépliant publicitaire sur papier glacé appelé guide de tri (le même que les fois précédentes) expliquant comment il faut trier,

Sac de Pré-collecte avec les consignes de tri

– D’un grand sac cabas en plastique (recyclé ou pas ?) tressé non biodégradable, appelé sac de pré-collecte vert et jaune,
– D’un bulletin pour passer commande d’un composteur ou lombri-composteur à 10€ (il faut mettre un scotch pour utiliser l’enveloppe incluse, elle n’est pas aux bonnes dimensions) et la réponse est renvoyée dans une enveloppe format A4 ??? pour une feuille simple (procédure administrative avec gaspillage maximum),

– D’une feuille format A4 avec un plan sommaire des 27 points d’apport volontaire existants sur la commune de Fuveau, (rien n‘indique que les documents ont été imprimés sur du papier recyclable),  (Voir le plan)

– D’un autocollant “Stop à la Pub” pour votre boite à lettres, c’est le bouquet ! (consigne que ces distributeurs, les premiers, ne respectent pas, eux mêmes).
Le tout est scellé sous emballage plastique épais non biodégradable.

Dans notre quartier, nous en sommes à la 2ème, ou 3ème distribution du fameux kit, toujours le même. Il est vécu par une majorité des habitants comme un encombrant kit publicitaire supplémentaire qui vient surcharger leur boite à lettres avec un profond sentiment de mauvaise utilisation de l’argent public, au détriment de l’amélioration de la collecte.

Rénovation des points d’apport volontaire, chemin de Saint-François, par la métropole.

Le Conseil de Territoire du Pays d’Aix, service tri des déchets, basé à Rousset (métropole),  a imposé en février 2018, la rénovation des points d’apport volontaire, chemin de Saint-François (pour une raison qu’eux seuls connaissent), alors que ni les habitants ni le CIQ nous ne demandions rien. Quand nous avons été mis au courant, le CIQ a exprimé le souhait que cette rénovation soit réalisée de façon apporter un progrès pour les utilisateurs, les habitants du quartier (containers mieux enterrés pour les personnes âgées, un containers ordures ménagères en plus pour les riverain du chemin Saint-François et de la desserte du champ Campillo (Rien entre l’école maternelle et la RD 96), un container verre moins sonore (toute le quartier en profite, à chaque apport de bouteille en verre ).
Un responsable nous avait expliqué avec un certain agacement, à l’occasion d’une rencontre sur site, en présence de Mme Gaelle Barthélémy (élue déléguée au tri et gestion des déchets), qui ne l’a pas contredit,  qu’il n’était pas prévu de concertation, ni de tenir compte de nos remarques, et que tout était déjà décidé.

Un chantier de prés de trois mois a abouti au remplacement des trois containers de tri, presque de plain-pied, par trois autres nouveaux, à différents niveaux.
Résultat : Ce n’est pas un progrès et pourtant ce sont nos impôts locaux qui sont ainsi mal utilisés. Les habitants sont mécontents. il va falloir s’attendre à une recrudescence des incivilités aux abords des containers. (Lire l’article complet)

Nouvelle configuration
Avant : Tout était quasiment de plain-pied, pourtant les personnes âgées se plaignaient déjà que les ouvertures étaient trop hautes !

 

 

 

 

 

 

Incivilités face au Chemin Lou ben dou sauda  : A gauche de la route en montant, côté CIQ Saint-François.
“Y en a qui z’ont pas tout bien compris ! “

 

Il semblerait qu’un gros potentiel de progrès soit possible tant du point de vue des habitants que de celui des intences concernées.