Drame de voisinage à Fuveau

Article la Provence, 20 septembre 2018

Mardi 18 septembre 2018, un quinquagénaire a tué son voisin d’un coup de fusil à bout portant, à deux pas d’ici, de l’autre coté de la RD 96, dans l’impasse des Mésanges, le petit lotissement récent juste en dessous de la cité Brogilum, prés du carrefour de l’Europe… Pour une histoire de chat et de chien. Ça donne à réfléchir !
L’ homme, soupçonné du meurtre de son voisin, aurait agi par vengeance après que le chien de ce dernier avait été soupçonné d’avoir tué son chat.

Les faits, se sont produits mardi 18 septembre 2018 à Fuveau, dans les Bouches-du-Rhône. Un quinquagénaire sans histoire, résidant dans le lotissement des Mésanges, a retrouvé son chat mort et dépecé. L’homme a immédiatement soupçonné le chien d’une famille voisine, chez qui il s’est rendu, hors de lui.
“Je vais le buter, ton chien”, aurait-il crié selon des témoins.La suite du récit fait l’objet d’une enquête de gendarmerie. Un septuagénaire, père du propriétaire du chien, se serait interposé pour empêcher le voisin, armé d’une carabine, de tuer l’animal. Celui-ci a alors tiré sur le grand-père à bout portant, sous les yeux de son épouse.
La victime est décédée avant l’arrivée des secours. Le tireur s’est lui rendu aux forces de l’ordre.
On ne rappellera jamais assez les quelques règles de bon voisinage et le danger que représente la détention d’armes à feu

Lire l’article de La Provence daté du 20 septembre 2018