Parking réservé du réfectoire scolaire “Ouvière”

Coût du parking réservé du réfectoire du groupe scolaire Ouvière :

Ce parking réservé a coûté 166 179 €, soit divisé par 29 places de stationnement : 5730 € pour chaque place de parking. Il a été financé par nos impôts locaux à raison de 55% Département, 15% Métropole, 30% la Commune.

Début décembre 2019 des résidus de chantier toujours présents aux abords du réfectoire

Sans commentaire !
9 octobre 2019, le “Parking Réservé” de 29 places est terminé :
Entrée en terre battue du parking, sur la gauche le talus de protection du pluvial

Réalisé pendant l’été en surplomb sur le canal, coté sud du réfectoire, il est destiné à accueillir les véhicules du personnel éducatif (enseignants) et des intervenants municipaux dans le réfectoire du groupe scolaire.

L’idée est de libérer des places de stationnement devant la maternelle, coté avenue Guérin Marchi, pour les parents des élèves de plus en plus nombreux à accompagner leurs enfants en voiture, en raison de l’éloignement provoqué par la carte scolaire actuelle.

L’accès à ce parking, est resté en terre battue (opposition de la Ste du Canal de Provence à son goudronnage), et la barrière « sécurité » du canal a du être été reculée jusqu’à l’entrée du parking. 

Absence de protection pour les enfants
coté lotissement du “Grand Vallat”

Bien que longeant l’école maternelle, aucune protection n’a été installée en bordure de la voie d’accès, côté lotissement du Grand Vallat situé en contrebas qui avec une haie de broussailles et d’épineux pour seule séparation, peut présenter un danger de chute pour un enfant échappant à la vigilance de ses parents.

A noter que le fléchage du chantier à partir de le RD 96 en direction de la RD 56E est toujours en place début octobre alors que ce chantier est maintenant terminé. Un Oubli ? 

Parking réservé de 29 places

En l’absence de concertation préalable avec le CIQ et/ou les riverains, le chantier s’est déroulé dans une ambiance conflictuelle permanente (horaires de travaux non respectés, bruit, poussière, déchets de chantier aux quatre vents, écoulement pluvial mal maîtrisé) avec les habitants mitoyens du Lotissement du “Grand Vallat”. Les riverains  ont finalement obtenu, en fin de chemin d’accès, la création d’un talus de terre, en limite de propriété, comme solution pour bloquer et dévier les eaux de pluie futures. Rien d’autre n’est prévu le long du chemin d’accès, ni muret ni clôture grillagée de protection côté aval. 

Des travaux ” Maîtrise d’ouvrage municipale ” effectués
avant l’obtention du permis !

Un affichage bien discret au fond du parking

Une fois les déboires des riverains mis de coté, ce qui apparaît comme le plus choquant, dans le processus de création de ce parking, c’est que le document officiel des services d’urbanisme de Fuveau, qui l’autorise et le valide, est postérieur à la réalisation des travaux, puisqu’il a été affiché en Mairie le 14 octobre 2019 et transmis en Préfecture le 16 octobre 2019 et affiché sur place le 13 novembre 2019 (Voir photo ci-jointe). Voir le document de non opposition, valant permis de travaux. 

En fait les travaux du parking ont démarré fin juin. ils ont été effectués au cours de l’été, pendant que le dossier était instruit, en contradiction avec le document officiel qui stipule que “les travaux peuvent commencer dés que l’autorisation est exécutoire” , dans ce cas le 14 octobre 2019, sans respecter non plus les possibilités de recours qui sont indiquées à la fin du document de non opposition.

Le Parking réservé derrière le réfectoire, en cours de finition.

20 août 2019 : On a un peu de mal en regardant l’aménagement de surface à imaginer comment ce parking va pouvoir à la fois contenir 29 places de parking, être une aire de retournement pour le camion poubelle et un accès sécurité pour les pompiers. 

Le mur de soutènement du parking

Sans réelles fondations, monté avec une simple rangée parpaings sur 2 m/2,50m de hauteur, sur une longueur d’environ 50 m sans renforts en béton armée, sans ouverture, ni pissette pour  l’écoulement de l’eau de pluie, la construction de ce mur de soutènement du parking, en surplomb du canal et des villas, ne semble pas exempt de possibles déconvenues futures.