Travaux sur la RD 7n, impactant “La Barque”

Travaux de réfection sur la RD 7n, par le Département, avec des déviations impactant le hameau de la Barque, pendant la durée du chantier.

Affiche de la réunion

Jeudi 9 juillet 2020, une réunion publique d’information est organisée, à la demande de la Mairie, sur la réfection, pour une première tranche, de la RD 7n (Ex nationale 7) entre le péage du Canet de Meyreuil et le Var (St Maximin). D’après les Services Voiries du Département, cela augmenterait, par une déviation de la circulation pendant les travaux, de 42% le trafic routier actuel à La Barque, ce qui impactera fortement la vie du hameau….Du coup, tous les habitants de la commune et les usagers qui traversent le hameau se trouvent concernés.

Compte rendu de la Réunion Publique du 9 juillet 2020, organisée par la Mairie

Les Participants :

  • Une vingtaine d’habitants de La Barque,
  • Mme Bonfillon-Chiavassa,  Maire de Fuveau,
  • Mr Gouirand, 1er Adjoint,
  • Mr Michelosi, élu de la majorité,
  • Mme Bagousse, élue de la majorité,
  • Mme Féréoux, élue de la majorité,
  • Mme Pellenz, élue de la minorité,
  • Mme Laurence Vic-Massol, Directeur Général des Services,
  • Mme Schembri, CIQ de La Barque
  • Mr Féréoux, CIQ de La Barque,
  • Mr Denis Ziéglé, CIQ Fuveau-Ouest

Un exposé des travaux prévus est fait par Mr Polyno Ung et Mme Claire Portejoie, de la Direction des Routes :
Il s’agit de refaire 15 km de route, entre le péage du Canet de Meyreuil, et le Var (Saint Maximin). Voir plus bas les plans des trois tranches de travaux (Section 1- durée 4 mois, section 2 – durée 5 mois, section 3 -durée 4,5 mois) . Ils nécessitent la mise en place d’une déviation impliquant La Barque et la D 6.
Ces travaux de réfection de la chaussée de la RD 7n sont indispensables, avant dégradation de la chaussée. Si ces travaux sont repoussés, la chaussée va continuer à se dégrader, et un coût supplémentaire serait à envisager.

Un résidant de La Barque montre son mécontentement (colère) face à un projet de plus, alors que le projet de déviation de La Barque n’est pas finalisé. Cette personne quitte la réunion, exprimant son dépit.

L’exposé peut poursuivre :
– Les travaux utiliseront des techniques innovantes et seront confiés à des entreprises installées dans les Bouches-du-Rhône.
– Les 3 entreprises retenues auront chacune un secteur. Il est important de garder 2 voies, et un accotement de 1,5m pour les urgences.
– Cet accotement pourra servir pour un mode de déplacement doux : (piste cyclable, et voie piétonnière à proximité d’abribus).

  • Eurovia : rabotage de la chaussée, retraitement immédiat de l’enrobé raboté, et repose de cet l’enrobé reconditionné, le tout en continu.  Durée des travaux : 4 mois.
  • Eiffage : utilisation de matériaux recyclés, en particulier du papier. Durée des travaux : 5 mois.
  • Colas : déroulement d’un tapis en fibre de verre pour le renfort de la chaussée. Durée des travaux : 3 mois.
Panneaux d’information

– Il sera mis en place un sens unique, du Var vers Aix, pour les véhicules légers.
Les poids lourds seront détournés par La Barque et la D6. (Voir plus bas le plan des déviations prévues)
– 5 panneaux lumineux seront installés, pour indiquer, en temps réel, les difficultés rencontrées. (Voir le plan section N°1 plus bas)
– Les feux tricolores de La Barque seront régulés en fonction de l’importance du trafic.
– L’allée de Trets sera fermée à la circulation (sauf riverains).
– Les poids lourds, venant de Trets par la D6, continueront vers Gardanne, sortie au rond-point des Bastidons, pour reprendre la D6 direction Trets, sortie Fuveau, et prendre le nouveau rond-point (rond-point dit du covoiturage), traversée de La Barque, et direction du pont de l’Arc, pour l’autoroute vers Nice, ou vers Aix (au niveau de Bachasson).
– La proposition de mise en gratuité du péage de La Bouilladisse (sens Aubagne-Aix) qui pourrait alléger le trafic n’est pas envisageable. Escota, gérante de l’infrastructure autoroutière, s’y refuse.

La RD 7n

La question se pose du pourquoi des travaux sur la RD 7n avant la réalisation de la déviation de La Barque.
Réponse : Parce que le budget est prêt, et que toutes les autorisations ont été accordées, ce qui n’est pas le cas pour la déviation. Pourtant, les premières études d’une déviation  autour de La Barque datent de 1974 !

Le rond-point prévu à Bachasson :
Ce carrefour actuel permet, en venant de La Barque, de prendre à droite pour rejoindre l’autoroute vers Nice,  puis plus loin à droite, de prendre le chemin de la Muscatelle, ou de continuer tout droit vers le rond-point du Canet de Meyreuil et vers Aix.
Promis pour la fin 2019, La réalisation de ce rond-point se voit repoussée pour la fin 2021.

OPPOSITION très nette des participants.
Question : Ne peut-on pas faire les travaux la nuit ? Réponse : Non, car ce serait deux fois plus cher.
Question : Y a-t-il urgence des travaux RD 7n ? Réponse : Non, pas d’urgence. Mais les travaux ne peuvent pas se faire l’hiver, car les techniques sont incompatibles avec le froid.
Question : Que penser de l’état de la RD 7n actuellement, en comparaison des axes traversant La Barque ? Ornières, enfoncement de l’enrobé, revêtement bruyant. La priorité ne serait-elle pas plutôt la réfection des axes traversant le hameau ?
Autres arguments présentés : Les Barquais insistent également sur l’incidence que cela pourra avoir sur les commerces, déjà durement touchés par le confinement.
Il y aura une incidence énorme sur le trafic des petites routes secondaires, déjà saturées, et peu adaptées à une circulation plus intense.

La RD 7n

La réunion de ce soir a été demandée à l’initiative de la Mairie. C’est la deuxième du genre, sur ce projet entre la Direction des Routes et une Commune, la première ayant eu lieu à Rousset.
La Commune de Rousset a demandé un report des travaux au printemps, (durée 6 mois), de mars à août 2021.
Une réunion du même genre sera organisée à Châteauneuf-le-Rouge, mais la date n’est pas encore fixée. Les Barquais demandent que cette date leur soit communiquée, pour y participer. La Mairie s’engage à donner toutes les informations dont elle disposera.

En résumé, Mme le Maire prend la parole et s’élève vivement CONTRE ce projet.

Elle déclare qu’elle fera appel au représentant de l’Etat (le Préfet) pour le report de ce projet après la réalisation de la déviation promise, et se rapprochera des communes impactées par ce projet (Châteauneuf-le-Rouge, Rousset) pour avoir leur soutien.

Fin de la réunion à 20 heures.

Post Scriptum : Ceci n’est pas un document officiel, mais la mise en forme de notes prises pendant la réunion par Denis Ziéglé (CIQ Fuveau ouest) que nous remercions pour ce précieux travail.

Plan de la 1ère tranche : Canet de meyreuil-Châteauneuf-le- Rouge

Plan de le 2ème Tranche : Châteauneuf-le-Rouge – Le Logis de la Colle

Plan de la 3ème Tranche : Le Logis de la Colle – La Grande Pugère

Plan des boucles de déviation prévues pendant le chantier

Carte : Portion totale de la RD 7n concernée par le chantier

Compléments d’informations

(source ancien ingénieur TP de la Direction des Routes)

Origine de la situation de la RD 7n constatée en 2020
La RD 7n

Dans le cadre de la décentralisation routière, l’Etat a transmis la gestion de la plupart des routes nationales dès 2004, notamment, sur la commune de Fuveau, la RN96 (devenue RD96) et la RN7 (devenue RD7n puisque la RD7 existe déjà). Ces routes ont été récupérées dans un état d’entretien souvent très moyen ce qui a nécessité la programmation d’importants travaux de rénovation pour mettre le patrimoine routier national transféré au niveau de qualité requis pour assurer sa durabilité. C’est dans ce contexte que s’inscrivent les travaux de renforcement de la RD 7n.

Ces travaux ont été définis à partir d’un diagnostic (mesures de déflexion de la chaussé sous charge verticale et carottages) réalisé  par un laboratoire spécialisé. Ce diagnostic a montré qu’au-delà du vieillissement des couches d’enrobés visibles en surface (remontées de fissures localisées et baisse de d’adhérence), la fondation (structure située sous les couches d’enrobés) n’a plus la rigidité requise pour assurer la durabilité de nouvelles couches d’enrobés et c’est donc toute la structure qu’il est nécessaires de rénover.

Le report de ces travaux après la mise en service de la future déviation (2025 ?) fait courir le risque de voir la chaussée se dégrader davantage brutalement d’ici là.

Conséquences d’un chantier de travaux, la nuit :

Les travaux de nuit permettent de ne dévier que la circulation nocturne et de remettre en service la route au petit matin ce qui limite la gêne des usagers et des riverains.
Ces travaux présentent toutefois des inconvénients pour des chantiers linéaires qu’il faut mettre dans la balance : surcoûts liés à la baisse de rendement qui entraîne aussi un allongement de délai, majoration des salaires, exécution et contrôle des travaux plus difficile en vision nocturne notamment pour les techniques innovantes, et risque accru pour la sécurité des personnels.

Commentaires du CIQ

Il n’est pas étonnant que les habitants de la Barque, et les usagers Fuvelains de ce secteur, qui découvrent ce nouveau chantier qui va fortement impacter le trafic et la qualité de vie des riverains, et sur lequel personne n’avait communiqué jusqu’à présent, demandent qu’en premier lieu, soit réalisé le contournement de la Barque, puis les travaux de la RD 7n avec déviation provisoire des poids lourds venant de Trets par les nouvelles voies.

Au lieu de cela, ils voient le démarrage des travaux du contournement de la Barque reculer d’année en année, sans plus bien en comprendre la raison.

Le début des travaux sur la RD 7n était prévu, semble-t-il pour la rentrée 2020, mais devant la levée de boucliers des communes concernées, aucune date de démarrage n’a été confirmée lors de la réunion.
Une question demeure : en demandant un report des travaux de rénovation de la RD 7n, est-on certain de faire accélérer les travaux de la déviation ?

Dossiers à suivre …

L’autre compte rendu de la réunion, source “La Provence”