Pré de l’Ouvière : L’opérateur dévoile le projet

Mars 2016 : l’Opérateur dévoile son projet (photo ci-dessus)
30 juillet 2018 : L’opérateur dévoile son projet final 2018 (photo ci-dessous)

Maquette de l’EHPA 2018, annexé au Permis de construire du 30/07/2018

A noter :  Les décors en fond sont déformés, décalés légèrement vers la gauche, et de plus en plus surélevés vers l’angle gauche de l’image. L’ensemble ne correspond pas à ce que sera la réalité de l’implantation au final.

Mars 2016 : Après examen de dix candidatures de promoteurs, le groupe Arcade SFHE/BPD projet ouvièreMarignan/Sud Générations Accueil  a été choisi (opérateur qui avait déjà présenté un projet il y a quatre ans et vu sa demande de permis de construire rejetée). Début des travaux, printemps 2017.
Il s’agit de réaliser une résidence senior pour personnes autonomes de 60 logements (15 T1 et 45 T2), 12 logements sociaux, conçus en villas (destinés aux Fuvelains), 18 maisons de ville en accession à la propriété.
Une présentation publique du nouveau projet 2016  par le groupement lauréat et l’architecte a été  faite le 30 mars, salle du conseil municipal.
Le bureau du CIQ qui a été reçu auparavant se réjouit qu’une  réflexion commune a pu être réalisée et considère avec satisfaction  la prise en compte d’un grand nombre de ses propositions, lors de l’enquête publique. Selon les  recommandations du commissaire enquêteur (cité au Conseil municipal du 21.10.2013 : “cette concertation devra précéder toute décision définitive »). Toutefois, le CIQ a formulé, lors de la présentation, un certain nombre de remarques, avec les parents d’élèves et le Tennis club, concernant le stationnement des véhicules, le cheminement piétonnier, la largeur du trottoir en surplomb du champ, la circulation. Remarques, entendues par la collectivité publique concernée (la mairie) et qui, espérons-le, pourront-être effectivement prises en compte. Le CIQ y veillera.
Lire le détail des informations sur le projet et le planning chantier
Lire détail de l’appel à Projet

Rappel des faits : 

Prévu en juin 2015 et reporté en septembre, le choix de l’opérateur et du projet immobilier, parmi dix candidats, n’était toujours pas connu en octobre 2015.
“Compte tenu de la complexité de ce dossier et  de tous les aspects à étudier, plusieurs réunions de travail seront encore nécessaires avant le choix final de l’équipe retenue”, nous communique Mme Vic Massol, directrice générale des services. Il est envisagé la construction d’un foyer de 70 logements pour personnes âgées (valides) et de “trente maisons sociales”.
Parking saturé : Photo prise un matin ordinaire au pré de l’Ouvière : envahi de voitures au delà des places de stationnement sur la gauche. A raison de 2,5 véhicules par famille (source mairie), où se gareront les résidents et personnels de la centaine de logements prévus ? Les 45 places supplémentaires de parking public (70 moins 25 existantes) seront-elles suffisantes ?

parking L'ouvière

Les trois associations de parents d’élèves des écoles de l’Ouvière, FCPE, PEF et PEEP, ont déposé le 3 octobre en mairie, un recours auprès du commissaire enquêteur, sur ce problème.
Lire leur lettre :   A l’attention de Mr Julien Lagier, enquêteur  public projet quartier de l’Ouvière
Nous, parents d’élèves de l’école Ouvière, située en face du futur projet de maison de retraite considéré dans l’enquête publique, souhaitons une nouvelle fois attirer  votre attention sur  les conséquences liées à l’augmentation du trafic et du stationnement automobile dans ce secteur (cf. notre courrier en date du 17/1/2015).

Nous vous signalons les points suivants :

  1. A ce jour, les voitures en stationnement quotidien pour l’école (enseignants, aides, personnel périscolaire) représentent pas moins d’une quinzaine de places de parking en moyenne.
  2. Les infrastructures sportives attenantes mobilisent tout au long de la journée les places du parking devant l’école et dans  le champ « aménagé »  soit environ  15  voitures minimum stationnées en permanence.
  3. Les parkings existants 17 places devant l’école et 20 environ dans le champ, sont donc au trois quart occupés tout au long de la journée.
  4. Lors des heures de pointes (8h30 et 16h30 en semaine, 11h30 le mercredi et jeudi) l’afflux de voitures (70 à 90 voitures) sans places pour se garer génèrent inévitablement des stationnements sauvages, des  embouteillages, du stress de ne pouvoir garer sa voiture pour chercher son enfant, tout autant de facteurs dangereux pour la sécurité surtout  des piétons et notamment des enfants.
  5. Il est à noter également que les riverains quittent ou accèdent difficilement à leur domicile à ces heures.

Les projets de maison de retraite  et logements envisagés prévoient un parking d’uniquement 40 places, ce qui parait largement sous-dimensionné si l’on tient compte :

  1. De la situation actuelle déjà difficile,
  2. Des évolutions de la population sur la commune : plusieurs projets en 2014-2016 sont des projets de lotissements avec des logements de petite à moyenne taille (Route de la Bouilladisse, l’Ouvière, rond point d’entrée de Fuveau-Gréasque ou encore domaine du golf). Ces habitations, de par leur taille et les budgets d’achat associés, vont concerner davantage des jeunes couples que des retraités ou quadra-quinquagénaires, ce qui conduira automatiquement à une augmentation de la population de jeunes enfants sur la commune.
  3. Les projets mentionnés ci-dessus auront automatiquement un effet d’accroissement du nombre d’enfants à l’école l’Ouvière,et ses annexes. Cela doit être anticipé.      A noter :Evolution des effectifs de l’école Ouvière (8 classes en 2014/15, 10 classes en 2015/16 soit 40 élèves de plus environ sur une année… et ce n’est pas fini).
  4. Des visiteurs de la maison de retraite qui n’affiche pas le volume de personnel, de patients, le nombre de parking prévu dans son enceinte dans le projet ;
  5. Des visiteurs des logements additionnels prévus dans cette zone
  6. Des personnes associées aux activités additionnelles qui pourront être développées sur le site.

En conséquence, nous vous demandons de revoir, avec la mairie, le volume des parkings prévus dans le périmètre de notre école, d’agrandir les voies d’accès pour que les voitures puissent se croiser, se garer sur le bas-côté aménagé, les piétons emprunter des trottoirs…

Peut être serait il judicieux de réviser l’aménagement des lots pour agrandir le dispositif de parking, prévoir une participation collective à l’effort de parking (Mairie comprise) et en cas de maintien de la même surface au sol,  imposer la construction d’un double parking avec sous-sol et en surface permettant d’accueillir au moins 80 places, afin de maintenir une sécurité et un minimum de logique dans ces aménagements futurs avec prise en compte prospective de l’évolution de la commune.
Nous vous prions de croire, Monsieur, à l’expression de nos meilleurs sentiments.

Fuveau, le 2 octobre 2015

Pour la PEF                                      Pour la FCPE                         Pour la PEEP