Archives par mot-clé : Direction des routes 13

Travaux sur la RD 7n, impactant “La Barque” et la D6

22 septembre 2020, démarrage ou opération en suspens ?

Les panneaux d’affichage de « contournement” ou d’indication de “route barrée” et toute
la signalisation concernant le plan de déviation sont en place.
Par contre, le chantier, lui même, n’a pour l’instant, semble-t-il, pas commencé, tandis que les maires de Fuveau, Meyreuil, Rousset, Châteauneuf-Le-Rouge, Trets, auraient demandé un rendez-vous auprès du Préfet et de la Présidente du Conseil Départemental, pour obtenir une suspension de l’opération.

Début des travaux annoncé pour le 15 septembre sur un site d’information basé à Trets.

D’après l’article de Trets Actu, qui cite la Mairie de Trets, le répis de l’été une fois passé, les travaux devraient bel et bien commencer le 15 septembre 2020 (ils devaient débuter au 1er juillet à l’origine), et ce malgré le tollé général déclenché juste au début des grandes vacances (protestation des élus fuvelains et de communes voisines).
Début des travaux au 15 septembre, confirmé depuis par le service communication de la Mairie de Fuveau

Les usagers du quartier, mais pas seulement, les Fuvelains usagers de ce secteurs et les habitants de la barque en particulier, vont devoir subir une augmentation du trafic en plus de celui déjà existant sur la RD 96 entre le Canet de Meyreuil et la traversée de La Barque, puis sur la D6 jusqu’à Trets, puisque c’est le déviation qui sera mise en place pour palier à la fermeture de la Rn7 pendant les travaux, d’une durée de plusieurs mois.
Pour en savoir plus cliquer sur : Trets Actualité.

Ci-contre copie du courrier, en date du 10 septebre, envoyé par le Maire de Châteauneuf-Le-Rouge à la Présidente du Département pour demander une concertation de toute urgence sur ces travaux.

(Cliquer dessus pour voir les plans en grand format)

Extrait article Trets Actu du 4 septembre 2020

Autres conséquences de la déviation mise en place

Information Métropole Mobilité :
En raison de la fermeture de la sortie La Barque en venant de Rousset à partir de mardi 15/09 : La ligne 161 Trets – Pôle d’Activités d’Aix les milles ne pourra plus desservir l’arrêt “École de La Barque”, le matin. Les arrêts de reports sont “Les Bastidons” ou “La croix” à Meyreuil ou “La Plaine” à Rousset.

Travaux de réfection sur la RD 7n, par le Département, avec des déviations impactant le hameau de la Barque, et la D6 pendant la durée du chantier.

Affiche de la réunion

Jeudi 9 juillet 2020, une réunion publique d’information est organisée, à la demande de la Mairie, sur la réfection, pour une première tranche, de la RD 7n (Ex nationale 7) entre le péage du Canet de Meyreuil et le Var (St Maximin). D’après les Services Voiries du Département, cela augmenterait, par une déviation de la circulation pendant les travaux, de 42% le trafic routier actuel à La Barque, ce qui impactera fortement la vie du hameau….Du coup, tous les habitants de la commune et les usagers qui traversent le hameau se trouvent concernés.

Compte rendu de la Réunion Publique du 9 juillet 2020, organisée par la Mairie

Les Participants :

  • Une vingtaine d’habitants de La Barque,
  • Mme Bonfillon-Chiavassa,  Maire de Fuveau,
  • Mr Gouirand, 1er Adjoint,
  • Mr Michelosi, élu de la majorité,
  • Mme Bagousse, élue de la majorité,
  • Mme Féréoux, élue de la majorité,
  • Mme Pellenz, élue de la minorité,
  • Mme Laurence Vic-Massol, Directeur Général des Services,
  • Mme Schembri, CIQ de La Barque
  • Mr Féréoux, CIQ de La Barque,
  • Mr Denis Ziéglé, CIQ Fuveau-Ouest

Un exposé des travaux prévus est fait par Mr Polyno Ung et Mme Claire Portejoie, de la Direction des Routes :
Il s’agit de refaire 15 km de route, entre le péage du Canet de Meyreuil, et le Var (Saint Maximin). Voir plus bas les plans des trois tranches de travaux (Section 1- durée 4 mois, section 2 – durée 5 mois, section 3 -durée 4,5 mois) . Ils nécessitent la mise en place d’une déviation impliquant La Barque et la D 6.
Ces travaux de réfection de la chaussée de la RD 7n sont indispensables, avant dégradation de la chaussée. Si ces travaux sont repoussés, la chaussée va continuer à se dégrader, et un coût supplémentaire serait à envisager.

Un résidant de La Barque montre son mécontentement (colère) face à un projet de plus, alors que le projet de déviation de La Barque n’est pas finalisé. Cette personne quitte la réunion, exprimant son dépit.

L’exposé peut poursuivre :
– Les travaux utiliseront des techniques innovantes et seront confiés à des entreprises installées dans les Bouches-du-Rhône.
– Les 3 entreprises retenues auront chacune un secteur. Il est important de garder 2 voies, et un accotement de 1,5m pour les urgences.
– Cet accotement pourra servir pour un mode de déplacement doux : (piste cyclable, et voie piétonnière à proximité d’abribus).

  • Eurovia : rabotage de la chaussée, retraitement immédiat de l’enrobé raboté, et repose de cet l’enrobé reconditionné, le tout en continu.  Durée des travaux : 4 mois.
  • Eiffage : utilisation de matériaux recyclés, en particulier du papier. Durée des travaux : 5 mois.
  • Colas : déroulement d’un tapis en fibre de verre pour le renfort de la chaussée. Durée des travaux : 3 mois.
Panneaux d’information

– Il sera mis en place un sens unique, du Var vers Aix, pour les véhicules légers.
Les poids lourds seront détournés par La Barque et la D6. (Voir plus bas le plan des déviations prévues)
– 5 panneaux lumineux seront installés, pour indiquer, en temps réel, les difficultés rencontrées. (Voir le plan section N°1 plus bas)
– Les feux tricolores de La Barque seront régulés en fonction de l’importance du trafic.
– L’allée de Trets sera fermée à la circulation (sauf riverains).
– Les poids lourds, venant de Trets par la D6, continueront vers Gardanne, sortie au rond-point des Bastidons, pour reprendre la D6 direction Trets, sortie Fuveau, et prendre le nouveau rond-point (rond-point dit du covoiturage), traversée de La Barque, et direction du pont de l’Arc, pour l’autoroute vers Nice, ou vers Aix (au niveau de Bachasson).
– La proposition de mise en gratuité du péage de La Bouilladisse (sens Aubagne-Aix) qui pourrait alléger le trafic n’est pas envisageable. Escota, gérante de l’infrastructure autoroutière, s’y refuse.

La RD 7n

La question se pose du pourquoi des travaux sur la RD 7n avant la réalisation de la déviation de La Barque.
Réponse : Parce que le budget est prêt, et que toutes les autorisations ont été accordées, ce qui n’est pas le cas pour la déviation. Pourtant, les premières études d’une déviation  autour de La Barque datent de 1974 !

Le rond-point prévu à Bachasson :
Ce carrefour actuel permet, en venant de La Barque, de prendre à droite pour rejoindre l’autoroute vers Nice,  puis plus loin à droite, de prendre le chemin de la Muscatelle, ou de continuer tout droit vers le rond-point du Canet de Meyreuil et vers Aix.
Promis pour la fin 2019, La réalisation de ce rond-point se voit repoussée pour la fin 2021.

OPPOSITION très nette des participants.
Question : Ne peut-on pas faire les travaux la nuit ? Réponse : Non, car ce serait deux fois plus cher.
Question : Y a-t-il urgence des travaux RD 7n ? Réponse : Non, pas d’urgence. Mais les travaux ne peuvent pas se faire l’hiver, car les techniques sont incompatibles avec le froid.
Question : Que penser de l’état de la RD 7n actuellement, en comparaison des axes traversant La Barque ? Ornières, enfoncement de l’enrobé, revêtement bruyant. La priorité ne serait-elle pas plutôt la réfection des axes traversant le hameau ?
Autres arguments présentés : Les Barquais insistent également sur l’incidence que cela pourra avoir sur les commerces, déjà durement touchés par le confinement.
Il y aura une incidence énorme sur le trafic des petites routes secondaires, déjà saturées, et peu adaptées à une circulation plus intense.

La RD 7n

La réunion de ce soir a été demandée à l’initiative de la Mairie. C’est la deuxième du genre, sur ce projet entre la Direction des Routes et une Commune, la première ayant eu lieu à Rousset.
La Commune de Rousset a demandé un report des travaux au printemps, (durée 6 mois), de mars à août 2021.
Une réunion du même genre sera organisée à Châteauneuf-le-Rouge, mais la date n’est pas encore fixée. Les Barquais demandent que cette date leur soit communiquée, pour y participer. La Mairie s’engage à donner toutes les informations dont elle disposera.

En résumé, Mme le Maire prend la parole et s’élève vivement CONTRE ce projet.

Elle déclare qu’elle fera appel au représentant de l’Etat (le Préfet) pour le report de ce projet après la réalisation de la déviation promise, et se rapprochera des communes impactées par ce projet (Châteauneuf-le-Rouge, Rousset) pour avoir leur soutien.

Fin de la réunion à 20 heures.

Post Scriptum : Ceci n’est pas un document officiel, mais la mise en forme de notes prises pendant la réunion par Denis Ziéglé (CIQ Fuveau ouest) que nous remercions pour ce précieux travail.

Plan de la 1ère tranche : Canet de meyreuil-Châteauneuf-le- Rouge

Plan de le 2ème Tranche : Châteauneuf-le-Rouge – Le Logis de la Colle

Plan de la 3ème Tranche : Le Logis de la Colle – La Grande Pugère

Plan des boucles de déviation prévues pendant le chantier

Carte : Portion totale de la RD 7n concernée par le chantier

Compléments d’informations

(source ancien ingénieur TP de la Direction des Routes)

Origine de la situation de la RD 7n constatée en 2020
La RD 7n

Dans le cadre de la décentralisation routière, l’Etat a transmis la gestion de la plupart des routes nationales dès 2004, notamment, sur la commune de Fuveau, la RN96 (devenue RD96) et la RN7 (devenue RD7n puisque la RD7 existe déjà). Ces routes ont été récupérées dans un état d’entretien souvent très moyen ce qui a nécessité la programmation d’importants travaux de rénovation pour mettre le patrimoine routier national transféré au niveau de qualité requis pour assurer sa durabilité. C’est dans ce contexte que s’inscrivent les travaux de renforcement de la RD 7n.

Ces travaux ont été définis à partir d’un diagnostic (mesures de déflexion de la chaussé sous charge verticale et carottages) réalisé  par un laboratoire spécialisé. Ce diagnostic a montré qu’au-delà du vieillissement des couches d’enrobés visibles en surface (remontées de fissures localisées et baisse de d’adhérence), la fondation (structure située sous les couches d’enrobés) n’a plus la rigidité requise pour assurer la durabilité de nouvelles couches d’enrobés et c’est donc toute la structure qu’il est nécessaires de rénover.

Le report de ces travaux après la mise en service de la future déviation (2025 ?) fait courir le risque de voir la chaussée se dégrader davantage brutalement d’ici là.

Conséquences d’un chantier de travaux, la nuit :

Les travaux de nuit permettent de ne dévier que la circulation nocturne et de remettre en service la route au petit matin ce qui limite la gêne des usagers et des riverains.
Ces travaux présentent toutefois des inconvénients pour des chantiers linéaires qu’il faut mettre dans la balance : surcoûts liés à la baisse de rendement qui entraîne aussi un allongement de délai, majoration des salaires, exécution et contrôle des travaux plus difficile en vision nocturne notamment pour les techniques innovantes, et risque accru pour la sécurité des personnels.

Commentaires du CIQ

Il n’est pas étonnant que les habitants de la Barque, et les usagers Fuvelains de ce secteur, découvrant ce nouveau chantier, qui va fortement impacter le trafic et la qualité de vie des riverains et usagers fuvelains, et sur lequel personne n’avait communiqué jusqu’à présent, demandent à l’unisson, que soit réalisé, en premier lieu, le contournement de la Barque, puis les travaux de la RD 7n avec déviation provisoire des poids lourds venant de Trets par les nouvelles voies.

Au lieu de cela, ils voient le démarrage des travaux du contournement de la Barque reculer d’année en année, sans plus bien en comprendre la raison.

Le début des travaux sur la RD 7n était prévu, semble-t-il pour la rentrée 2020, mais devant la levée de boucliers des communes concernées, aucune date de démarrage n’a été confirmée lors de la réunion.
Une question demeure : en demandant un report des travaux de rénovation de la RD 7n, est-on certain de faire accélérer les travaux de la déviation ?

Dossiers à suivre …

L’autre compte rendu de la réunion, source “La Provence”

Contournement du hameau de “La Barque”

Le démarrage du chantier de contournement de La Barque à nouveau repoussé

Lors de la réunion du 9 juillet, nous apprenons, de la bouche du directeur adjoint de la direction départementale des routes, que le démarrage du chantier du contournement de La Barque (en particulier le giratoire nord) est pour l’instant de nouveau repoussé, en raison de nouvelles études environnementales (impact faune, flore, biodiversité) demandés par la DREAL (La Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement Provence-Alpes-Côte-d’Azur). Voir la précédente étude figurant dans le dossier de 2015.

9 juillet 2020, Travaux sur la RD 7n – Déviation par La Barque et la D 6

Une réunion publique d’information est organisée, a la demande de la Mairie, sur la réfection, pour une première tranche, de la RD 7n entre le péage du Canet de Meyreuil et le Var (Saint-Maximin). D’après les Services Voiries du Département, cela augmenterait, par une déviation de la circulation pendant les travaux, de 42% le trafic routier actuel à La Barque….Du coup, tous les habitants de la Commune et les usagés qui traversent le hameau se trouvent concernés. Voir le compte rendu de cette réunion.

19 février 2020, le conseil départemental donne quelques informations

Peut être poussée par nos interrogations publiques (voir plus bas), ou par des Fuvelains influents, madame le Maire interroge par courrier le 12 décembre 2019, le conseiller départemental, Mr Jean-Pierre Bouvet en charge du dossier, sur les itinéraires de déviation envisageables, lorsque les travaux impacteront la circulation (RD 6), se faisant ainsi l’écho des inquiétudes de certains Fuvelains.
Le 12 février 2020, le Conseiller départemental délégué aux routes lui répond.
C’est cette réponse qui vient de nous être transmise et dont nous vous invitons à prendre connaissance, ci dessous :

Les travaux vont commencer par le rond-point nord sur la commune de Châteauneuf le Rouge.
D’après ce que nous comprenons, cette réponse apporte quelques informations aux Barquais, mais pas vraiment aux autres Fuvelains qui traversent le hameau de La Barque.
Une réunion semble prévue, mais impossible de dire à la lecture de cette réponse, s’il s’agira d’une réunion en interne ou d’une réunion publique.

Début des travaux de contournement annoncés à l’automne 2019

Actuellement des sondages pour la mise en place de piliers de pont sont réalisés dans la zone du Pont de Bachasson, et des Bastidons. La première tranche de travaux concernera le rond-point de Bachasson (entrée de l’autoroute A8), la deuxième tranche, une voie d’accès aux riverains, parallèle à la CD6, entre La Barque et le Chemin du Hameau des Lagiers.
La fin des travaux de ce contournement serait prévue pour 2023 d’après la Préfecture.

Novembre 2019 : Par ou, vont passer les habitants du quartier ?

Par ou vont passer les habitants du quartier, les Fuvelains et les autres qui se rendent quotidiennement à Aix-en-Provence en descendant par la RD 96 et qui en reviennent tous les soirs, une fois les travaux commencés et en particulier lors de la construction des rond-points situés à la sortie de l’autoroute A8 et de l’autre coté de la voie rapide (RD 6) ?
La question se pose vraiment, avec acuité et urgence. Pourtant cela ne semble pas être la préoccupation de nos Elus. Aucune information n’a été donné sur la question à ce jour, le sujet n’a même pas été abordé.
S’imagine-t-on que tout naturellement, tout le monde va passer par la D 46 et faire le tour par Châteauneuf-le-Rouge pour aller à Aix ou va aller chercher l’autoroute à Pas de Trets pour revenir vers Aix ?

6 septembre 2019 : Le démarrage des travaux de contournement a été annoncé une nouvelle fois lors de la réunion publique du 30 août. Cette fois-ci, ce serait pour le mois de septembre ou octobre 2019. Tandis que les habitants du hameaux attendent les travaux de contournement comme le messie, les usagers quotidiens du carrefour, voient leur inquiétude croire à l’approche de la nouvelle échéance pour le lancement de ce chantier, en raison des bouchons déjà constatés matin et soir, en temps normal.
Un synthèse de ce qui serait les attentes de habitants de La Barque a été présentée par l’AUPA. Côté municipalité, il est moins question de mettre en avant un projet, mais plutôt de pistes de réflexions à l’étude …Cependant la volonté de reconstruire l’école au même endroit, en bordure de la RD 96 est à nouveau affirmée… Pourra-t-elle accueillir les enfants de toutes les futures constructions (150) prévues à La Barque ?

Compte rendu de la Réunion du 30 Août 2019 à La Barque

(source article publié dans “La Provence” du 2 septembre 2019)

30 juillet 2019 : Le Hameau de La Barque, un quartier pas apaisé pour l’instant et pas avant 2023 au mieux contrairement à ce qui claironné dans la revue d’information municipale Aujourd’hui Fuveau N° de juillet 2019. S’en suit un article sur le Hameau de la Barque avec un catalogue d’objectifs et d’ambitions. A suivre …

Simulation non contractuelle du carrefour des 4 chemins en 2023, si …

L’Avenir du Hameau de La Barque 

20 Juillet 2019 : Une nouvelle réunion est annoncée pour le 30 août 2019, à l’école de la Barque à 18h30. C’est une réunion d’information ou devrait y être présenté le compte rendu des éléments recueillis au cours de “la balade” effectuée deux mois et demi plus tôt et les préconisations suite à ce qui est considéré comme une concertation.

Samedi 15 juin, La balade à la Barque :
Nous attendons un retour sur cette balade, à l’initiative de l’AUPA, en espérant qu’elle aura suscité de l’intérêt de la part des habitants du hameau. A suivre …

Le 5 juin 2019, s’est tenue la réunion publique dans les locaux de l‘école primaire présentée par Mme Le Maire et L’adjoint à L’urbanisme.
Une soixantaine de personnes étaient présentes.
Partant des prévisions envisagées de baisse de trafic, qui devraient voir le trafic routier passer de 17000 véhicules/jour dont 3000 poids lourds/jour actuellement, à 3300 véhicules/jour (circulation interne principalement, poids lourds interdits sauf livraison et transport collectif) une fois le contournement réalisé, l’AUPA (L’Agence d’Urbanisme du Pays d’Aix) a réalisé, à la demande de la commune, une étude sur ce à quoi pourrait ressembler le hameau de la Barque à échéance 2030-2035.
C’est cette étude qui a été présentée par serge Larda, le directeur de l’agence d’urbanisme..

Elle débute par un historique et l’évolution du hameau au fil du temps, jusqu’à la situation récente des trente dernières années qui a motivé la demande par les habitants, le CIQ de la Barque, la commune, d’un contournement et son obtention officiellement depuis 2017. Différentes cartes et plans sont projetés.
Puis le résultat de l’étude :

Carrefour des quatre chemin et centre du hameau de la Barque

Au niveau du carrefour, c’est principalement un réaménagement des trottoirs qui envisagé. Il représente l’essentiel de la proposition d’avenir. La question est posée de savoir si la station-service fermera en raison d’une baisse importante de fréquentation ou sera malgré tout maintenue. Ce point ne dépend pas de la commune. Si la station essence est effectivement supprimée, il pourra être envisagé la construction d’un bâtiment avec un espace pour redessiner le carrefour.

Au niveau de la zone d’activité (centre du griffon, Appart city, etc…), elle va continuer à se développer, sans plus de précisions.

Concernant la zone entre la future voie de contournement (actuellement des champs) et la partie ouest de la zone urbanisée (le long du Vallat), il est annoncé un projet d’espace sportif et ludique sans dire vraiment quoi. Conjointement il n’est pas prévu de constructions supplémentaires d’habitats à cet endroit-là (En réalité, une grande partie est inconstructible en raison de la Loi Barnier). Les seuls équipements sportifs existant dans le secteur sont le terrain de jeu de boules et la piscine communautaire « Virginie Dedieu » géré directement depuis Aix en Provence.

Côté urbanisation, il est annoncé 150 constructions nouvelles sur 15 ans, mais il n’est pas précisé s’il s’agit de maisons individuelles ou d’immeubles. Cela se fera par une densification de la zone déjà urbanisée et des constructions dans les zones prévues au PLU de part et d’autre de la RD 96 (entre les 2 Vallats ouest et est de la Barque). Les Elus insistent sur le fait qu’il y a toujours un déficit de logements sociaux sur la commune et que chaque nouveau programme en comprendra 25%. Ils justifient cette annonce en expliquant qu’ils préfèrent commencer à organiser l’urbanisation future du hameau, sinon c’est la Métropole qui s’en chargera le moment venu, avec la menace qu’elle prendra moins en compte les intérêts des habitants, qu’ils ne le font eux même.

Coté services publics, pas de projets particuliers, le seul point abordé est celui de l’école élémentaire (la construction d’une nouvelle école à la Barque est déjà attendue depuis quelques années). Un seul projet est présenté : la reconstruction d’une école plus grande à l’emplacement de l’école actuelle en bordure de route. Pas de projet alternatif présenté, pas de terrain acheté par la Commune pour cela (contrairement à ce qui était prévu dans le Contrat Départemental de Développement et d’Aménagement 2017-2019), la raison invoquée serait la difficulté à trouver du foncier à acquérir par la Commune.

La question des déplacements piétons est abordée, le plan présenté montre qu’ils restent limités dans le hameau en raison de nombreuses impasses. Pour les améliorer, Il est proposé aux habitants de s’impliquer en participant à des balades futures dans les rues et les chemins avec les élus et les représentants de l’AUPA afin de mieux connaitre les habitudes des habitants. C’est le volet concertation. La première est proposée pour le 15 juin 2019.

La présentation terminée une deuxième partie « Débat » commence :
– Plusieurs personnes témoignent d’avoir le sentiment de ne pas faire partie du hameau et d’être laissé à l’abandon. L’une d’entre elle, déclare : « je ne figure même pas sur les cartes que vous affichez ».
– Un élu de la minorité municipale, prend la parole, complimente les personnes de l’AUPA pour la qualité de l’étude et encourage vivement les habitants à prendre leur destin en main.
– Une autre regrette qu’il n’y ait qu’un seul projet pour la future école de la Barque.
– D’autres s’étonnent que les travaux du contournement n’aient pas encore commencé et insistent pour en connaitre la raison.
– Il sera finalement évoqué à demi-mots qu’un propriétaire foncier de la Barque concerné par les expropriations serait revenu sur son accord, retardant ainsi le démarrage du chantier.

Plan de la Barque

Commentaire du CIQ :
L’étude s’est limité à ce que l’actuelle municipalité a demandé à l’AUPA, et manque peut-être un peu d’ambition, expliquant certains reproches faits par les habitants. A priori, pas de vision globale du hameau de la Barque englobant les Bastidons, la Roqette à l’ouest mais aussi l’est le long de la RD 6.
Par ailleurs on aura noté quelques insuffisances, comme l’absence à priori, d’un véritable projet de centre de vie autour du carrefour des quatre chemins avec des commerces, des activités de services et des services publics qui généreraient des déplacements piétons réguliers à partir des quartiers urbanisés alentours. II reste peut-être à l’élaborer avec les habitants.

21 mai 2019,annonce d’une réunion sur l’avenir de la Barque
Dans le prolongement du projet de contournement du Hameau de la Barque, une réunion publique sur le devenir de la Barque est organisée par l’actuelle municipalité le mercredi 5 juin 2019 à l’école primaire de la Barque à 18h30. Cette réunion est présentée comme une réunion de concertation, sans plus de précisions.

Article publié le 7 mars 2019, dans la Provence.

Projet de contournement du Hameau de la Barque 

Février 2019 : Dernière phase de consultation avant le démarrage des travaux

Future liaison raccordant la RD6 à l’autoroute A8, impliquant trois communes

Nouvelle consultation de la population dénommée officiellement  “Concertation”.
Fuveau : Du 29 janvier au 5 février et du 7 février au 8 février 2019, en salle du conseil municipal de 8h30 à 12h et de 13h30 à 17h.
La Barque : Du 28 janvier au 6 février 2019 de 9h à 12h et 13h30 à 17h30 à la mairie annexe.


S’intéresser à la question pour se faire son opinion :
Un progrès pour les habitants du hameau de la Barque (1200 habitants)sans aucun doute.

Par contre, La commune n’ayant pas obtenu que le raccordement à l’autoroute se fasse au niveau des entrepôts logistiques, vers la Zac Saint Charles et la ZI de Rousset, les habitants de notre quartier et l’ensemble des Fuvelains (8800 habitants) devront, chaque fois qu’ils souhaiteront se rendre en direction d’Aix en Provence, faire un détour de 1,8 km passant successivement par quatre ronds-points et par cette voie de raccordement, car la traversée du hameau de la Barque, ne sera plus possible.

Il va falloir s’entraîner à négocier les carrefours giratoires correctement. Petit rappel :

Voici comment négocier un rond point correctement

Autre question, par ou devront passer les habitués de la Piscine Virginie Dedieu, en venant de Fuveau ?

Mise à jour de 2018

Document du Conseil Général de février 2018 qui donne des estimations de fréquentation différentes surtout dans la traversée de la Barque après travaux du “Barreau” (déviation).

Les travaux pour le barreau (rocade) sont prévus jusqu’en 2021…
A terme, il y aura d’aprés les études, au moins sur cette zone 18 000 véhicules/jour sur la rocade et 3 300 (estimé à 4 100) qui continuerons d’emprunter la RD 96, soit le nombre impressionnant de 21 300 véhicules/jour….. dans ce secteur.
Il est à craindre que la pollution et le bruit persistent.
Le contournement semble destiné a accueillir une augmentation future de la circulation sur le secteur visible sur le plan.

Consulter les documents actuellement disponibles :

Plan zonage La Barque

Avril  2018 :
Plan du projet de liaison RD6 – Autoroute A8  ayant pour ambition de désengorger le carrefour du hameau de “La Barque” (commune de Fuveau) présenté lors de la réunion annuelle CIQ/mairie du 10 avril 2018. Les travaux devaient commencer en 2018, la livraison quand à elle était prévue en 2020.
Construction  prévue, de quatre rond-points en tout.
Le premier déjà en service a-t-il eu un effet positif sur la congestion bi-quotidienne du carrefour de la Barque ?

Plan de la création de 4 rond-points et du raccordement de la RD 6 à l’Autoroute A8 au niveau du hameau de la Barque

On notera que le périmètre d’inconstructibilité de 75 m de part et d’autre de la voie, conformément à la Loi Barnier est clairement indiqué.

Première concertation sous forme d’une enquête publique réalisée en mai 2014.
En 2013 le département prévoyait que les travaux se dérouleraient  entre 2016 et 2018.
Voir le dossier du conseil général : Liaison_RD6-A8 – CG13 – juillet 2013

Lettre à la direction des routes (3.6.2015)

A M. Polyno Ung, Direction départementale des routes (3/06/2015)

Soyez remercié pour ce projet de sécurisation du carrefour RD 96-Chemin de Saint-François présenté en mairie de Fuveau, le 1er juin. Ce travail réalisé de façon diligente constitue une avancée importante vers une meilleure sécurité des enfants qui descendent des cars scolaires.
Cependant, nous souhaitons attirer votre attention sur des points capitaux, qui nous ont à nouveau sautés aux yeux en nous rendant sur les lieux ce mercredi.
– L’abri-bus côté village (est de la route, face au restaurant) : le maintien ici de ce lieu de ramassage de tous les enfants le matin et de dépôt d’une partie d’entre eux, le soir, pose un double problème :
1- Il va se trouver bien au dessus du passage aménagé en dessous du carrefour. Rien n’indique que les enfants suivront les recommandations (même les plus insistantes) de traverser 30 m plus bas.
2 – L’arrêt sauvage de l’un des cars sur la D 96 risque fort de perdurer, en contravention avec le code de la route et avec les risques que l’on connait. D’autant que rien n’est aménagé pour s’arrêter sur le chemin de Saint-François. Et il est inconcevable, vu la dimension des cars de 50 places, que le chauffeur s’arrête sur cette chaussée étroite (avec la présence d’une ligne continue) provoquant un blocage de la circulation dans les deux sens, aux heures de pointe de surcroît. Et en infraction au code de la route également.
Avez-vous abandonné votre hypothèse d’implantation de l’arrêt de bus en dessous de l’intersection de St-François, avec un léger décentrement de l’axe de la chaussée ?
– De plus, l’éclairage du carrefour et du trottoir du chemin de St-François (jusqu’à l’entrée du lotissement La Bégude) par des candélabres solaires, nous parait indispensable, ainsi que de la sortie du chemin de Gréasque à Fuveau jusqu’à l’abris bus. Un point important de sécurité qui concerne aussi la mairie et que nous souhaitons examiner avec elle.
Conscients de l’importance des travaux et des moyens financiers qui vont être engagés, nous souhaitons, dans un souci d’usage optimisé des fonds de la collectivité, que la réflexion sur les divers aspects soit poussée à son terme, avec le professionnalisme que nous vous reconnaissons.
Croyez, Monsieur, en l’expression de nos sentiments distingués.
> Jean-Claude Escaffit et Jean-Luc Arvieu (CIQ Saint-François)
> Corinne Ferrouillet (CIQ des Espinades)

Enfin de vrais panneaux “Fuveau” de direction

 

 

photophotoDurant plus de deux ans le panneau de direction Fuveau-Aubagne avait été chassé par Escota, au Canet de Meyreuil, sortie 32 de l’autoroute A 8.  Les touristes perdus passaient par Chateauneuf  le Rouge ! Demandes réitérées à la direction des routes qui nous a enfin entendus.  Des habitants de Fuveau avaient eu en attendant une initiative originale (voir la photo).

De plus , envoi de courrier sur le grave danger que courent  les écoliers fuvelains  traversant la RD 96. voir la lettre