Archives par mot-clé : Sécurité

vols, agressions, accidents, vitesse excessive, police municipale, gendarmerie

Conseil « Police de Sécurité au Quotidien »

Nous demandions cela depuis 2 ans aux Elus, mais sans résultat.
Le CIQ Saint-Francois était invité à participer, le 13 décembre 2019, au conseil semestriel de la Police de Sécurité au Quotidien (PSQ) organisé en Mairie du Tholonet, par le chef d’escadron de la Compagnie de Gendarmerie Départementale d’Aix en Provence. Ce conseil était consacré au secteur Sainte-Victoire ce qui inclut Fuveau et notre quartier.
Cette démarche fait de nous des interlocuteurs reconnus compétents par les autorités de gendarmerie pour traiter des problèmes de sécurité concernant les habitants du quartier.

Compte Rendu de la Réunion du 13 décembre :

Participation des représentants des CIQ de Fuveau
au conseil de sécurité PSQ
(Police de Sécurité au Quotidien)


Le THOLONET le 13 décembre 2019
La séance débute à 9H45

Suite aux différents contacts, via la Confédération des C.I.Q. avec le Préfet de Police Mr Olivier MAZIERES dans le courant du 1er semestre 2019 et suite à la dernière réunion qui s’est tenue le 22 novembre 2019 au siège de la Gendarmerie en Provence, à Marseille, en présence du Président de la Fédération Est des CIQ, Mr MICHEL Jean-Pierre et de son Vice-Président Mr PELEGRIN Alain, avec le chef d’Escadron Mr GRANDIN Fabrice. Les C.I.Q de FUVEAU et ROUSSET ont pu finalement être invités pour une réunion semestrielle par le chef d’escadron de la compagnie d’Aix en Provence, Mr LEPRINCE Albin.

Ce conseil de sécurité PSQ du secteur Sainte-Victoire, qui englobe les communes de Trets, Châteauneuf le Rouge, Beaurecueil, Saint antonin, Le Tholonet et notamment les communes de Rousset et de Fuveau, s’est tenue à la mairie du THOLONET, salle de l’Ours, le Vendredi 13 décembre à 09H00, en présence de 25 participants.

Réunion sous la présidence de Mr Alain BOISSEAU, chef du cabinet et de la sécurité de la sous-préfecture d’Aix en Provence, représentant le Préfet de police des Bouches du Rhône : alain.boisseau@bouches-du-rhone.gouv.fr

Et en présence des personnes suivantes :

Pour la Gendarmerie :
– Chef d’escadron Albin LEPRINCE (EMS2D CESG EOGN), commandant la compagnie de gendarmerie départementale d’Aix-en-Provence, 04 42 38 87 50 –
06 14 29 99 39. albin.leprince@gendarmerie.interieur.gouv.fr
– Major Mireille ROSE MAJ (BTA ROUSSET) commandant de la gendarmerie de Rousset : mireille.rose@gendarmerie.interieur.gouv.fr,
– Mr MAISTO André ADC (BTA ROUSSET) : andre.maisto@gendarmerie.interieur.gouv.fr,
– Mme MARROU Magali ADC (BTA AIX-EN-PROVENCE) magali.marrou@gendarmerie.interieur.gouv.fr,
– Mr GOUNINE Benoît CNE : benoit.gounine@gendarmerie.interieur.gouv.fr,

Pour FUVEAU :
– Madame le Maire Mme Hélène LHEN,
– Mr Denis BEN BELGACEM – Directeur du pôle réglementation de Fuveau

Représentants les CIQ : Mr Claude FEREOUX – LA BARQUE / Mr Jean-Pierre DUBOIS et ARVIEU Jean-Luc  – SAINT-FRANCOIS / Mr Denis ZIEGLE- FUVEAU-OUEST / Mme CHALIER et Mr Alain PELEGRIN – SOLEIL LEVANT /

Autres participants :
– L’élu en charge de la sécurité de la Mairie du Tholonet
– Deux représentants de la société du Canal de Provence,
– La principale du collège de TRETS, Mme Sophie Cassar
– Des représentants des Polices municipales de plusieurs Communes du secteur

La réunion est animée conjointement par Alain Boisseau Chef de cabinet du Sous-Préfet et par le commandant de gendarmerie Albin Leprince.

Préambule (Albin Leprince) :
Depuis 2018, la gendarmerie nationale, sous l’égide de l’autorité
administrative et de concert avec les élus, organise à intervalles
réguliers des rencontres dédiées à la Police de Sécurité au Quotidien,
politique publique dont l’objectif est d’améliorer la prévention et la
lutte contre la délinquance à travers une démarche participative centrée
sur le contact avec l’ensemble des partenaires institutionnels et privés
amenés à échanger avec la gendarmerie dans le cadre de son action de
terrain.

Une fois par semestre à l’échelle d’un bassin de vie – en l’occurrence le
secteur de la Sainte-Victoire pour ce qui concerne vos implantations –
Avec un peu de retard, nous venons d’identifier les comités d’intérêt de
quartier comme structures partenariales complémentaires – à l’instar des
CLSPD pour les communes qui en sont dotées. Intéressés à la démarche
qualité des services publics dans vos implantations respectives, vos
comités sont des interlocuteurs utiles et appréciés dans le cadre de
nos conseils de sécurité.

La compagnie de Gendarmerie d’Aix en Provence est divisée en 3 secteurs ou unités de mode d’actions :

  • Celui de Sainte-Victoire avec notamment Fuveau, Rousset et Trets…
  • Celui de Gardanne, Bouc Bel Air…
  • Celui du nord de la Durance…

Mr le Chef d’escadron LEPRINCE Albin et le chef de cabinet de la sous-préfecture d’Aix, Mr Alain BOISSEAU prennent la parole à tour de rôle :
Le but de ces réunions est notamment d’être à l’écoute des citoyens à travers les différentes instances et notamment les C.I.Q.

1  / Un point statistique est fait pour le secteur d’Aix dans son ensemble Il est constaté :

Année 2018 : Cambriolages – 25% en moyenne par rapport à 2017 dans le secteur
Année 2019 : 129 cambriolages déclarés jusqu’au début décembre 2019
Vols de voitures : – 15% AIX / + 3% TRETS / + 9% ROUSSET- FUVEAU

La délinquance est souvent en provenance de Marseille et encore plus souvent des Pays de l’EST. L’un des problèmes est que les adresses des délinquants ne sont pas fixes et qu’il est donc difficile de les appréhender. De plus la proportion des mineurs est importante, les butins (bijou, or, numéraires) rapidement écoulés d’où peu d’affaires résolues.
L’accent est mis sur la recherche du flagrant délit pour les appréhender avec des preuves et déboucher sur des sanctions pénales !

2 / Atteintes aux personnes

Les atteintes aux personnes sont en augmentation. Avec le Grenelle liés aux violences conjugales, de nets progrès ont été faits et seront poursuivis.

De plus en plus de personnes violentées portent plaintes. Il s’agit globalement de violences non crapuleuses, donc intraconjugales ou familiales. Violence d’’un conjoint violent avec éviction de domicile. 

Une réunion s’est tenue le 28 novembre dernier sur ce thème en présence de Mme la Ministre SCHIAPPA. Une convention a été signée avec le Parquet pour que chaque dossier lui soit remonté, afin qu’elle puisse les suivre. Elle a indiqué aussi que pour chaque déclaration de violence il y aura une garde à vue, comme l’indique les règles de l’article 40.

Les gendarmes ont pour instruction de donner suite systématiquement à tout signalement, indépendamment de l’enregistrement des déclarations sur les mains courantes.
Il est fait remarquer que l’alcool est un facteur aggravant.
Constat actuel malgré ce dispositif : Féminicides, 140 femmes tuées par un conjoint en 2019.
Deux associations sont spécialisées pour ces violences dont SOS femmes 13.
Depuis décembre 2019 un bracelet peut être placé sur un suspect. 

3 / Vols et Cambriolages

De façon générale, une recrudescence des vols est constatée régulièrement en période de fêtes. Le commandant de gendarmerie met en évidence et décrit toutes les actions des forces de police concernées pour faire acte de présence sur la voie publique et le moyens mis en œuvre. Il précise que la gendarmerie est vigilante et multiplie les rondes. Par exemple, la garde républicaine à cheval se déploiera sur Marseille. Il y aura en plus le concours de la brigade de recherche si la production de délits le nécessite. Des rondes avec véhicules banalisés sont aussi mis en place, en renfort.

Rappel de précaution : Ne pas se faire livrer de colis à domicile (repérage cambriolage), ni en boîtes aux lettres (vols dans les boîtes aux lettres), mais préférer le point-relais (mais c’est plus cher) !

4 / La Vidéo Protection

Plusieurs questions sont posées par le CIQ Soleil Levant sur la mise en place de vidéo protection et sur son efficacité.

*Réponse de la gendarmerie : Il nous est confirmé que suite à l’équipement de secteurs en vidéo surveillance, les caméras ont un rôle dissuasif en général et aussi par rapport aux incivilités à proximité des PAV (l’exemple de Bouc Bel Air est cité).
Dans certains cas les caméras ont permis la résolution de méfaits (possibilité de lire les plaques des véhicules la nuit).

Nous sommes informés, qu’il existe deux militaires spécialisés, formés tout spécialement pour le volet technique qui sont à la disposition des communes : Notamment l’adjudant CLERC. Les Mairies qui le souhaitent peuvent faire appel à eux pour des conseils en la matière, et en particulier pour le choix des points d’implantation des caméras.

Mr Denis Ben Belgacem fait un point sur la situation de Fuveau en matière de Vidéo Protection.

il nous indique que la Commune est équipée de 41 cameras à ce jour. C’est, semble-t-il, le prestataire qui fournit les caméras, qui prodigue les conseils. C’est un investissement coûteux à l’achat entre 1000 € et 4000 € par caméra suivant les modèles, mais aussi à l’entretien et au suivi (visionnage). Le matériel devient rapidement obsolète (tous les 5 ans). Les générations précédentes ont une autonomie de 3 jours, tandis que la nouvelle génération peut aller jusqu’à 10 jours d’autonomie.
La Commune de Fuveau va s’équiper d’un tout nouveau modèle (à 360°) qui sera installé devant la Mairie et de deux caméras dites « panoramiques », l’une au skate-parc, l’autre au City Park.

Mr Alain BOISSEAU, complète et conclu le sujet en indiquant que, bien sûr, il faut l’accord du Préfet pour installer des caméras et communique l’information aux participants selon laquelle, il existe une petite enveloppe financière peut aussi aider les Mairies développer la vidéo protection.

*Avis de la Gendarmerie : La mise en place des caméras de vidéo-protection doit :
– permettre de rassurer les habitants connaissant l’existence de ce dispositif préventif,
– permettre à la gendarmerie d’obtenir des éléments pouvant orienter ses investigations,
– permettre d’empêcher par leur présence que certaines personnes soient tentées de commettre des délits.
Pour finir, la mise en place d’un tel dispositif n’est nullement destiné à épier la population.
Ceci n’a qu’un but bien déterminé, à savoir, préserver la tranquillité de tous.

Mme le Maire de Fuveau fait savoir de son côté que la mairie a diffusé un flyer avec des conseils aux habitants pour se prémunir des cambriolages.   

5 / Tour de table des autres préoccupations des CIQ

Plusieurs personnes prennent la parole, pour demander des précisions sur les sujets traités. Puis les CIQ de Fuveau reviennent sur les sujets suivants :

  • Claude Féréoux pose Le problème de la vitesse à la Barque et le transport de marchandises dangereuses en camion qui traversent la barque. Mr Alain BOISSEAU conseille de lui adresser un courrier.
  • Les problèmes de nuisances (sonores et autres) posés par le restaurant «Le Domaine de Fuveau» cet été sont abordés :

Les CIQ (St-François et Fuveau Ouest) remercient Mme le Maire pour son courrier de soutien et Mr Alain BOISSEAU pour le traitement du dossier et l’arrêté pris par mesure de précaution qui envoie un signal fort d’avertissement à l’établissement.

Les CIQ posent la question de savoir quoi faire en cas de récidive l’été prochain ?

Réponse du chef du cabinet et de la sécurité : Il leur est conseillé pour la saison prochaine de faire intervenir la police municipale (en journée) et si les nuisances continuent les amendes seront lourdes, compte tenu des incidents passés.
Si la gendarmerie intervient sur un tapage nocturne à partir de 23h30, elle fait arrêter la musique immédiatement.
S’il y a récidive sur des faits déjà constatés l’été dernier, au premier constat de gendarmerie, dans un délai administratif légal de 15 jours obligatoire, la Préfecture Police peut procéder à la fermeture y compris définitive de l’établissement.

  • Risques de cambriolages pour les fêtes et en début d’année prochaine :

Le CIQ St-François demande si des patrouilles supplémentaires sont prévus sur la Commune de Fuveau pour les Fêtes de fin d’Année ?
Il lui est répondu que des rondes de surveillance par les patrouilles sont prévues pour sécuriser les abords des commerces à la nuit tombée.

Le CIQ St-François pose la même question pour le début de l’an prochain (janvier-février), compte tenu de la recrudescence des cambriolages constatés l’an passé à pareille époque sur la commune ?
Il lui est répondu que la gendarmerie a prévu de faire preuve d’un regain de vigilance.

  • Dépôt de plaintes :

La question est posé par le CIQ Fuveau Ouest, de savoir à quelle gendarmerie, les Fuvelains doivent-ils se rendre, s’il doivent déposer une plainte ?
Réponse de l’adjudant chef, gendarmerie de Rousset : Il est possible de déposer plainte à Gréasque (le plus prés), Gardanne, Rousset, Trets, mais Fuveau dépend de la gendarmerie de Rousset et la plainte sera au final transférée à Rousset, d’ou un délais plus long pour le traitement du dossier. Il vaut mieux donc déposer sa plainte directement à la gendarmerie de Rousset.

6 / Autres sujets abordés par les autres participants

Mme La principale du collège de Trets : Elle remercie et félicite la gendarmerie pour leur coopération, indiquant que les problèmes apparus l’année précédente aux abords du collège ont été solutionné.
Il est fait remarquer que la gendarmerie dispose d’une équipe cynophile, qu’il est possible de faire intervenir sur demande, dans les établissements scolaires y compris à titre pédagogique et préventif. Ces actions obtiennent de très bons résultats en termes de dissuasion.

– Société du Canal de Provence : Sont évoqués les problèmes des personnes qui tombent dans le canal et qui (ou leur famille) se retournent ensuite contre la Ste du Canal, ainsi que les personnes qui s’y noient (suicides, autres motifs), les moyens mis en œuvre et les enquêtes qui en découlent. 

La séance est levée vers 11H45

Compte Rendu Collectif réalisé en collaboration avec le CIQ Soleil Levant et le CIQ Fuveau Ouest.
Remerciements à Alain Pélegrin, Denis Ziégle et Jean-Pierre Dubois

Une partie des participants, Salle de l’ours, Mairie du Tholonet 13 décembre 2019

Sécurité de quartier ! Pendant les Fêtes et toute l’année !

Vendredi 11 septembre 2020, Première réunion locale de sécurité à Fuveau (sans participation des CIQ)

Réunion locale de sécurité en l’absence des CIQ

Madame le Maire Béatrice Bonfillon-Chiavassa, accompagnée de Laurence Vic-Massol Directeur Général des Services, Denis Ben Belgacem Directeur du Pôle Réglementation & Yannick Lelièvre chef de la Police Municipale, a rencontré le vendredi 11 septembre 2020 les acteurs de la sécurité publique de la Commune, pour partager les doléances des administrés, mais aussi travailler en corrélation avec la Gendarmerie sur les orientations de politique de sécurité pour Fuveau.
Tous les aspects relatifs à la sécurité ont été abordés avec la Gendarmerie représentée par Mme Mireille Rose commandant de la Brigade de Rousset et son Adjoint, L’adjudant-chef André Maistro.
Très honorés de sa présence, nous avons eu le plaisir d’accueillir lors de cette premiere rencontre, le nouveau commandant de la compagnie d’Aix en Provence, le Chef d’Escadron Monsieur Loïc Py.
Des pistes de travail ont été évoquées, avec notamment des actions mutualisées Police/Gendarmerie, sur la sécurité routière.

Mme le Maire et Le Commandant de la compagnie, ont scellé un accord important : Travailler ensemble, avec un seul et même objectif, assurer la sécurité de nos concitoyens fuvelains.
Des opérations de prévention et de contrôles sont d’ores et déjà programmées.
(Information Source mairie)

Commentaire CIQ : Le CIQ Saint François se félicite de la tenue de cette réunion.
Un regret toutefois, les CIQ n’ont été ni prévenus, ni invités, ni représentés par un membre de leur Coordination à cette réunion, pour exprimer les doléances des habitants des quartiers de Fuveau et avoir connaissance, de première source, des éléments de l’accord Mairie/Gendarmerie, qualifié “d’important”.

Complement d’information, Article la Provence
du 25 septembre 2020

Plus de sécurité près de chez moi ? Dans mon quartier, dans ma commune, que dit le ministère de l’intérieur ?

Depuis février 2018, la police de sécurité du quotidien (PSQ) a été mise en place sur l’ensemble du territoire national.
La PSQ a pour objet de répondre concrètement aux attentes exprimées par les citoyens. Elle a pour mission d’assurer la tranquillité et la sécurité publiques en luttant contre les délits et les comportements qui ne respectent pas la loi et les citoyens (incivilités, rodéos motorisés, agressions, trafics…). Et à Fuveau ?
La mesure doit :

  • permettre aux policiers et gendarmes d’adapter leurs actions aux situations particulières qui existent dans leur quartier ;
  • améliorer les relations avec la population et l’accueil des victimes dans les commissariats et les gendarmeries ;
  • simplifier les démarches.  
POURQUOI CETTE RÉFORME ?

Cette réforme permet de mieux garantir la sécurité des habitants, quel que soit leur lieu d’habitation.
La police de sécurité du quotidien permet de :

  • renforcer la présence des policiers et gendarmes dans les rues ;
  • proposer une police adaptée aux besoins de la population de chaque quartier ;
  • améliorer la qualité du service public rendu aux citoyens.

Pour tous, partout : la police de sécurité du quotidien est la police de tous les citoyens, partout sur le territoire national. Les efforts sont plus importants dans les quartiers où la délinquance et les nuisances quotidiennes sont plus importantes. Et à Fuveau ?

COMMENT CELA FONCTIONNE ?

C’est simple : la PSQ est une police de résolution de problèmes, à l’écoute des préoccupations des citoyens.
1- Une police « sur mesure » en fonction du lieu
Dans une grande ville, une zone touristique ou un quartier dont la population est très concentrée, les formes de délinquance sont différentes. Par conséquent, dans le cadre de la police de sécurité du quotidien, chaque service ou unité met en œuvre des plans d’action adaptés aux types de délinquance de ses quartiers.
2- Une police partenariale
L’action est coordonnée avec tous les acteurs de la sécurité du quartier : policiers, gendarmes, élus locaux, bailleurs, opérateurs de transport, polices municipales, agents de sécurité, conseils de quartier (Les CIQ)Et à Fuveau ?
3- Une police à l’écoute des habitants
Chaque jour, les forces de l’ordre sont en contact avec la population. Un délégué ou référent dans chaque commissariat de police ou compagnie de gendarmerie est en contact avec les conseils de quartier (Les CIQ) et les associations d’habitants et de commerçants. L’accueil des victimes est amélioré.
La qualité du service rendu fait l’objet d’une évaluation régulière pour permettre une adaptation permanente aux besoins exprimés par la population.
4- Des moyens plus nombreux

  • 10 000 postes supplémentaires de policiers et de gendarmes d’ici 2022 ;
  • des effectifs supplémentaires viennent renforcer les quartiers de reconquête républicaine: dès leur arrivée, ces personnels supplémentaires sont immédiatement opérationnels et vont sur le terrain ;
  • plus de caméras vidéo dans les rues et les transports, et des forces de l’ordre équipées de caméras-piétons pour réduire les risques et constater les infractions.
    => Cliquer/lire le texte intégral du ministère de l’intérieur.

    Et à Fuveau ?

Été 2020 : Opération “Tranquillité Vacances” dans le quartier et à Fuveau

La Police Municipale reconduit l’opération « Tranquillité Vacances » du 1er juillet au 31 août 2020. Pour en bénéficier, une condition, procéder à une inscription sur le fichier « Tranquillité vacances » de la Police Municipale (Cliquer pour pour télécharger la fiche à remplir), les forces de sécurité peuvent effectuer, durant votre absence, des passages sur le site de votre domicile au cours de leurs patrouilles et ainsi réduire les risques de cambriolage. Ce service est gratuit.
Police Municipale – Tel : 06.23.14.22.02

Parallèlement, il existe quelques réflexes, très simples, qui peuvent éviter les désagréments d’un cambriolage :
– Informer votre entourage avant votre départ en vacances
– Faire suivre son courrier ou le faire relever par une personne de confiance : une boîte aux lettres débordant de plis révèle une longue absence
– Transférer vos appels sur votre téléphone portable ou sur une autre ligne
– Ne pas diffuser vos dates et vos photos de vacances sur les réseaux sociaux
– Ne pas laisser dans le jardin de votre maison une échelle, des outils, un échafaudage : ils offrent des moyens d’entrer chez vous
– Créer une illusion de présence dans votre appartement ou maison à l’aide d’un programmateur pour la lumière, la télévision ou la radio.

13 décembre 2019 réunion PSQ Mairie au Tholonet avec les CIQ

Suite à nos demandes, grace à l’intervention d’un responsable de la Fédération des CIQ (Alain Pèlegrin) nous avons reçu le courriel suivant du Chef d’escadron Albin LEPRINCE, commandant la compagnie de gendarmerie départementale d’Aix-en-Provence :

Depuis 2018, la gendarmerie nationale, sous l’égide de l’autorité administrative et de concert avec les élus, organise à intervalles réguliers des rencontres dédiées à la Police de Sécurité au Quotidien, politique publique dont l’objectif est d’améliorer la prévention et la lutte contre la délinquance à travers une démarche participative centrée sur le contact avec l’ensemble des partenaires institutionnels et privés amenés à échanger avec la gendarmerie dans le cadre de son action de terrain.
Une fois par semestre à l’échelle d’un bassin de vie – en l’occurrence le secteur de la Sainte-Victoire pour ce qui concerne vos implantations – nous nous efforçons d’élargir le périmètre de nos réunions en y associant – outre les acteurs institutionnels régaliens et les élus locaux – les représentants des établissements scolaires, bailleurs de logements, transports publics, etc.
Avec un peu de retard, nous venons d’identifier les comités d’intérêt de quartier comme structures partenariales complémentaires – à l’instar des CLSPD pour les communes qui en sont dotées. Intéressés à la démarche qualité des services publics dans vos implantations respectives, vos comités seraient des interlocuteurs utiles et appréciés dans le cadre de nos conseils de sécurité. Aussi, je vous invite à participer ou à vous faire représenter au prochain conseil de sécurité PSQ du secteur Ste Victoire, qui englobe notamment les communes de Rousset et de Fuveau.”

Sécurité du quartier le CIQ agit

Alors que jusqu’à présent, nos interlocuteurs municipaux faisait comme si ça n’existait pas, suite à ces contacts, le CIQ St-François sera présent (ainsi que d’autres CIQ) le 13 décembre, au prochain Conseil semestriel de la Police de Sécurité au Quotidien organisé cette fois-ci à la Mairie du Tholonet,  en présence de responsables de la Compagnie de Gendarmerie Départementale d’Aix en Provence, concernant le secteur Sainte Victoire qui englobe Fuveau et notre quartier.
Cliquer pour prendre connaissance du Compte rendu complet de cette réunion.

29 novembre 2019, information Mairie :

Cette année l’équipe municipale prend les devants et prodigue un certain nombre de conseils pour que les habitants se prémunissent des cambriolages.
A part cette action de communication aucune mesure nouvelle n’est annoncé dans le document pour sécuriser les biens et les personnes. Voir la fiche info ci-dessous.

Nouvelle vague de cambriolages

15 Mai 2019 : Une nouvelle série de cambriolages est déploré sur la commune, quartier Rives Hautes, Chemin de Tratra. Soyez vigilants !

Début 2019, faits divers en série sur la Commune
et dans le Pays d’Aix

Article La Provence édition Aix 19/02/2019

Février 2019 :
Suite a une recrudescence des cambriolages sur la commune depuis quelques temps, (Voir articles parus dans la Presse, ci-dessous)

 – Hausse importante des cambriolages (Source LA PROVENCE 03/02/2019) 
“Les services de la compagnie de gendarmerie d’Aix enregistrent ces derniers temps une reprise des vols par effraction qui touche l’ensemble des zones résidentielles du pays d’Aix. Au regard des plaintes enregistrées depuis quelques semaines, des équipes écumeraient certains quartiers en commettant des séries de méfaits avant de disparaître, ce qui explique les vagues observées sur des secteurs et à des heures proches. Depuis janvier, 120 cambriolages ont été recensés. Une hausse importante a été enregistrée depuis septembre par rapport à l’an dernier. 
Au sud, les communes de Fuveau, Châteauneuf-le-Rouge, Gardanne et Bouc-Bel-Air ont été particulièrement visés ces derniers temps. À titre d’exemple, dans la nuit de jeudi à vendredi, pas moins de cinq garages ont été cambriolés à Meyreuil.”

– Cambriolages en série dans le pays d’Aix (Source : Timour Ozturk, France Bleu Provence, Lundi 11/02.2019  )
“Ils sont concentrés à Châteauneuf-le-Rouge, Gardanne, Meyreuil et surtout Fuveau. Cette dernière commune est concernée par un tiers de ces cambriolages : 86 dans le pays d’Aix sur le seul mois de janvier soit prés d’une trentaine à Fuveau. Les habitations touchées se trouvent dans des quartiers résidentiels riches, où les maisons sont éloignées les unes des autres et les accès nombreux et discrets. Pour la gendarmerie, plusieurs équipes sont sans doute responsables, mais leur mode opératoire se ressemble : repérage, surveillance des résidents, et vol pendant leur absence. Dans la plupart des cas, ils ouvrent une porte ou une baie vitrée avec un pied-de-biche, ou un tournevis et ne restent que 10 min à l’intérieur, pas plus. Les malfaiteurs repartent alors avec du liquide et des bijoux. La présence des gendarmes a été renforcée sur la zone et des enquêtes sont en cours.”

Réaction de la Mairie face à ces faits divers

Mme le maire écrit à l’ensemble des CIQ.
Nous ne pouvons qu’être satisfait de ce que Mme le Maire et Mme le 1er adjoint, nous manifestent leur intérêt, en ce début d’année, pour les problèmes de cambriolages survenus sur notre commune.
Lire la lettre de Mme Le maire du 1er février 2019, envoyée aux CIQ de Fuveau

Quelques commentaires après lecture du courrier :


Après nous avoir expliqué le peu qu’il est possible de faire, on trouve de bon aloi de nous prodiguer quelques conseils pour nous aider.
Nous sommes un peu surpris qu’il nous soit suggéré d’inciter avec nos voisins à se conduire en supplétifs des forces de sécurité.
Par ailleurs, nous comprenons qu’il soit souhaitable de soutenir le commerce local, et en particulier pourquoi pas les « Colis Relais » (Version anglaise de Relais Colis ?), mais est-ce une raison pour jeter le discrédit sur les livreurs, sans vouloir le dire, mais en le disant malgré tout.

Et tant que nous y sommes, pourquoi est-ce qu’on n’insinuerait pas aussi que les postiers (livreurs de nombreux colis suivis) seraient devenus, subitement depuis quelques mois, des cambrioleurs potentiels sur notre commune, dont il faudrait se méfier ?
Pourtant ils sont vecteurs de lien social et très majoritairement appréciés. Tout cela nous semble très maladroit.

Janvier 2019, Quelques interrogations sur la situation actuelle en matière de sécurité dans notre commune ?

Exemple de Conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance
  • Qui est en capacité d’intervenir dans notre quartier et sur Fuveau la nuit et particulièrement entre 1h et 5h30 du matin, quand la Police municipale termine son service à 20h30 le soir et quand la gendarmerie de Rousset transfère les appels téléphoniques sur un standard à Marseille
  • Quelle efficacité concernant le réseau de vidéo surveillance communal déployé sur certains axes (21 lieux équipés, 31 caméras en 2017).
  • Existe-t-il une demande en cours et une volonté d’obtenir l’installation d’une gendarmerie sur Fuveau (Fuveau : 10 000 habitants en 2019, Rousset 5000 habitants seulement) ?
  • Dans certaine communes il existe depuis longtemps un Conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance (CLSPD) qui se réunit périodiquement pour faire le point sur ces questions. A Fuveau ce n’est pas le cas ?

Eviter les cambriolages à l’approche de Noël : Le CIQ se risque à vous prodiguer quelques conseils !

Décembre 2018 :
La période des fêtes de Noël et du Nouvel An est une période de plaisir et de festivités. C’est le moment de se retrouver en famille, de partager des cadeaux, de bien manger… Malheureusement, les fêtes sont aussi une période où de nombreux domiciles sont cambriolés. Les cadeaux de Noël qui attendent patiemment d’être ouverts, les départs de vacances pour aller dans la famille, sont autant d’opportunités pour les cambrioleurs, aussi restez vigilants.

Quelques recommandations de bon sens :

Les cambrioleurs qui profitent de cette période ne sont pas forcement des professionnels. La plupart d’entre eux sont des amateurs qui cherchent à obtenir des biens rapidement, comme l’électronique, les bijoux et les gadgets facilement revendables. Voici quelques façons de se protéger des cambriolages pendant les fêtes de fin d’année.

  • Mettez une pancarte “Chien Méchant”
  • Installez de fausses caméras avec un pancarte “maison ou propriété sous vidéo surveillance”
  • Installez un simulateur de présence (pour quelques euros)
  • Mais aussi …..
1) Soyez discret !

Ne tentez pas les cambrioleurs avec vos cadeaux de noël !
Une des manières les plus faciles pour les cambrioleurs de dire s’il y a des objets de valeur dans un domicile est l’observation. Avant Noël, il suffit d’observer le va et vient des personnes qui vont faire les courses et reviennent avec des paquets. De plus, une fois Noël passé, il faut faire attention aux emballages des cadeaux dans votre poubelle. Comme le dit le proverbe, “dis moi ce que tu manges, je te dirai qui tu es“. Un simple coup d’œil sur votre poubelle et il est facile de savoir ce qui se trouve à l’intérieur du foyer.

A titre d’exemple, si vous avez un nouveau téléviseur ou ordinateur, assurez-vous d’écraser ou de détruire au mieux le carton d’emballage. Pour plus de sécurité, vous pouvez conserver vos cartons d’emballage qui sont volumineux dans le garage et les amener vous-même à la déchetterie. Vous pouvez également attendre de mettre dehors vos emballages jusqu’à la veille de la collecte de déchets. Ainsi, personne ne s’attardera autour de chez vous, ce qui n’incitera pas les cambrioleurs.

2) Minimisez la visibilité depuis la rue

Un autre point important est la disposition des cadeaux avant Noël. Il est certes beau de voir un tas de cadeaux sous l’arbre de Noël. Mais cet arbre, ne donne t-il pas juste en face d’une fenêtre ? Et cette fenêtre, ne donne t-elle pas sur la rue ? Si des cadeaux sont visibles depuis la rue, les cambrioleurs n’ont pas à faire beaucoup d’effort pour s’introduire chez vous et les voler. Pour éviter ce problème, gardez vos volets, rideaux ou stores fermés la nuit. Vous pouvez aussi positionner votre sapin de Noël afin qu’il ne soit pas visible depuis la rue. Enfin, vous pouvez simplement attendre la veille de Noël avant de placer les cadeaux sous le sapin.

3) Avoir un éclairage adéquat

La dernière chose qu’un cambrioleur veut, c’est d’être repéré lors de la tentative d’intrusion. C’est pourquoi il faut installer des appliques extérieures avec détecteur de mouvement. En cas de présence, les appliques vont s’allumer. Vous pouvez également investir dans un programmateur  pour les lumières intérieures si vous vous absentez pour une longue – et une courte – période de temps. Les lumières devraient servir de moyen de dissuasion contre les voleurs potentiels.

4) Soyez prudent avec les réseaux sociaux

Si vous vous absentez pour les vacances, vous devrez faire preuve de prudence et de discrétion avec les informations que vous divulguez sur vos réseaux sociaux. Si votre profil n’est pas bien sécurisé, il est facile de savoir que vous n’êtes pas chez vous. Cela qui peut faire de votre domicile une cible pour un cambriolage.

5) Prenez des photos et enregistrez des numéros de série

Pour tous les cadeaux à prix élevé, il est judicieux et pertinent de prendre un maximum d’informations (numéro de série, numéro IMEI, etc). Cela est facile à faire et ne prend pas de temps. Il suffit de prendre une photo et de l’enregistrer sur clé USB ou sur le cloud. Dans le pire des cas, cela permet à la police ou à la gendarmerie de retracer les objets volés.

6) Prévenir ses voisins ou la gendarmerie en cas d’absence :

Avant de partir :

  • Ne laissez jamais d’objets de valeur visibles depuis l’extérieur.
  • Fermez vos volets, ils restent de bons dispositifs anti-cambriolages !
  • Prévenez vos voisins (et demandez-leur de relever votre courrier si vous vous absentez un certain temps afin que la boîte aux lettres ne déborde pas, invitant le premier cambrioleur débutant à visiter votre logement).
  • Laissez les décorations de Noël allumées, laissez un poste radio allumé.
Police municipale en patrouille dans le quartier

Vous pouvez signalez votre absence à la police municipale (06 23 14 22 02) patrouille à l’écoute du lundi au vendredi de 7h à 20h30 ou à la brigade de gendarmerie de Rousset (04 42 29 00 03) ouverte  du lundi au samedi de 8h à 12h  de 14h à 18h et le dimanche matin de 9h à 12h. Dans le cadre de leurs missions quotidiennes et de leurs horaires de travail, les forces de sécurité pourront effectuer des rondes de surveillance.

Complement d’information et action des CIQ

Prendre connaissance de la plaquette financée par le fond interministériel de prévention de la délinquance ou Flyer des “3 P”diffusé en septembre 2018 sur le stand des CIQ de Fuveau lors du Forum des Associations.

Autre exemple de solution adoptée par des voisins

Autres pistes possibles pour essayer de se prémunir contre les cambriolages en général, exemples :

Quartier Cros du Pont, Insécurité  ” Voisins Vigilants et solidaires “
Suite à une série de cambriolages en 2018, plusieurs riverains, en réaction face à cette situation, se sont réunis au sein d’un groupement de voisins vigilants. Ceux qui souhaitent les rejoindre peuvent contacter directement le site « Voisins Vigilants » et rejoindre le groupe déjà existant.

Copropriété Riva di Fuveau, à la suite de plusieurs cambriolages, les habitants ont pour leur part pris leurs précautions depuis plusieurs années en adhérant à  « Voisins Vigilants » .