Archives par mot-clé : Voiries communales

Notre Quartier + Fuveau : Les Travaux, ça continue en 2019 !

Centre Village, Début Chemin de Rousset : Travaux Du 05/06 au 30/08

3 juin 2019, Information aux riverains centre village et pour ceux du quartier qui passeraient par là :
Chemin des Michels, Rue d’Aubagne, Impasse de la Bastide du Garrias, Rue du Tuve, Rue des Fabres, Rue Du Noyer.

Plan de circulation communiqué par la mairie pendant les travaux :

Goudronnage sur la RD 96 au niveau du restaurant le “Rendez-vous” et Plus…

RD 96 fraîchement goudronnée au niveau du restaurant “Le rendez-vous”

Jeudi 9 Mai 2019 : Une reprise du goudronnage de la RD 96 est effectuée au niveau du restaurant “Le Rendez-Vous” et dans la descente vers la barque par le département, du jour au lendemain,  Personne n’a été prévenu ni par la mairie, ni par le département, aucune information n’est disponible. Comme si ça n’existait pas, comme si ça se passait ailleurs.
Absence de signalisation des travaux, absence provisoire de marquage au sol.

Goudronnage dans les virages après la ferme

Mercredi 15 mai 2019 : Un autre tronçon de la RD 96  (des virages de la Ferme de la Bégude au pont  du Jas de Bassas) est en cours de goudronnage sans plus d’information. Absence de sécurité routière, sur ces différents tronçons. Tout incite a rouler plus vite sur du goudron neuf bien régulier et sur une route qui parait plus large. “PRUDENCE”

Travaux de requalification de l’Avenue du 8 mai 1945 en projet ?

Stationnement sauvage avenue du 8 mai 1945

2 avril 2019 à l’occasion de la réunion sur le destin du projet de parking du « Jeu de Boules », nous apprenons incidemment qu’il y aura 27 places de parking le long de l’avenue du 8 mai 1945. Seront-elles suffisantes au regard de la photo ?  Voir l’article complet 

Reprise D’enrobé Avenue Maréchal Leclerc :

24 mars 2019 : Le marquage au sol a été effectué. Les travaux sont finis. 

Mars 2019 : Renouvellement des couches de roulement sur voie départementale (RD 46). Via la Mairie, Le Conseil Départemental nous informe de travaux de reprise d’enrobés (Goudronnage) du rond-point du Général de Gaulle (Pharmacie) jusqu’à l’intersection avec l’avenue Alexandre Philip (ancienne maison du garde-barrière) .
– Période concernée : du 24 Avril au 07 Mai 2019.
La circulation sera alternée pendant cette période.
Commentaire du CIQ : Dans le quartier personne n’avait pensé à l’avenue Maréchal Leclerc comme rue à goudronner en priorité …..le principal intérêt serait que profitant de ces travaux, le ralentisseur situé au niveau des feux tricolores soit mis aux normes (légère diminution de l’écart de niveau), mais il semble que ce n’est pas prévu.

Janvier 2019 : Suite à plusieurs demandes, pour avoir une vue d’ensemble sur les différents chantiers en cours dans la commune, le service communication mairie a diffusé un certain nombre d’informations. Nous l’en remercions. Le résultat est le suivant :

Informations Municipales : Planning prévisionnel des travaux en cours et engagés sur la période 2019 consacrés, aux places de stationnement.

Préambule de la Commune :
Difficulté majeure pour les riverains, commerçants et clients…
Le manque de places de stationnement est régulièrement évoqué.
Consciente de ce déficit, la Commune travaille depuis quelques années à augmenter
l’offre de stationnement afin de proposer des espaces confortables, sécurisés et toujours
gratuits.
Nous savons pouvoir compter sur votre compréhension pour la bonne exécution de
ces chantiers malgré les désagréments inhérents à ce type d’opérations et vous en
remercions par avance.”
Commentaire du CIQ : 
Les impôts des habitants contribuent un peu, aussi, à ces travaux. Ils ne sont  pas aussi gratuits que ça pour les habitants, sans parler d’éventuels dommages collatéraux aux biens des personnes, et sur les comptes d’exploitation des commerçants. Combien coûtent réellement ces places de parking aux Fuvelains ?

Notre quartier
– Le Parking public (PUP) du “Pré de L’Ouvière” :

Les travaux continuent au premier trimestre 2019 et pourraient déborder légèrement sur le début du 2ème trimestre 2019. Parking de 100 places destinées aux établissements scolaires, sportifs et récréatifs à proximité.
Commentaire du CIQ : Parking de 100 places représentant autour de 50 nouvelles places , construit en remplacement du parking provisoire depuis 2010 (suite construction complexe sportif). Les places de stationnement seront mitoyennes du projet immobilier attenant de 42 logements, plus le foyer senior à venir. Nous observons que le chantier du parking prévu pour se terminer à l’origine en décembre 2018 a pris du retard et joue les prolongations en ce qui concerne le désagrément pour les riverains. Voir notre article complet sur le chantier 2019

Plan Parking Public du “Pré de l’Ouvière”

– Réaménagement du parking Guérin Marchi :

Démarrage des travaux prévu 2ème trimestre 2019 et pouvant se prolonger jusqu’au début du 3ème trimestre 2019. 20 places de stationnement en plus de l’existant sont annoncées.
Commentaire du CIQ : D’aprés le planning communiqué, il pourrait finalement commencer avant que le parking du “Pré de l’Ouvière” soit terminé, contrairement à ce qui nous avait été dit, le jeudi 13 décembre 2018 et les travaux pourraient durer un peu plus longtemps que les trois mois annoncés au départ. Aucune information n’a filtré sur le projet finalement retenu.  Voir le dossier complet 

Plan du projet de réaménagement du Parking Avenue Guérin Marchi

– Parking réservé réfectoire groupe scolaire Ouvière : 

Création d’un parking coté sud, derrière le réfectoire du groupe scolaire de l’Ouvière de 29 places. les travaux devraient commencer au 3ème trimestre 2019 avant la fin des travaux du parking Guérin Marchi et durer trois mois.
Commentaire du CIQ : Il est situé en bordure du canal de Provence, des terrains de tennis  et du lotissement du grand Vallat en contrebas (Voir Plan). Les places de parking devraient être réservées aux enseignants et au personnel de service intervenant dans le groupe scolaire.
Voir plus de détails dans l’article  Parking réservé
– Voir aussi l’article sur la construction du réfectoire du groupe scolaire Ouvière

Plan du parking (zone en rouge) derriere le réfectoire du groupe scolaire (rectangle en gris)

Commentaire du CIQ : A cela il faut ajouter la construction de 30 logements et la construction du foyer logement senior dans le pré de l’Ouvière, les travaux de renovation des courts couverts du Tennis, la viabilisation du Champ Campillo (12 logements) pour ce qui est des travaux prévus en 2019 dans notre seul quartier.

En plus de tous ces travaux, d’après le compte rendu du conseil municipal du 20 décembre 2018, il est prévu en 2019, que devraient être également lancés, en complément des travaux réalisés en maîtrise d’ouvrage par la Métropole (conseil de territoire 2), l’achat et la pose d’une passerelle pour assurer le cheminement des piétons le long de l’avenue du 8 mai 1945 et au titre des entrées de ville, réaménager l’avenue du 8 mai entre le rond-point de l’entrée de ville et le rond-point du général de Gaulle.

Plan des travaux ( la partie passerelle )

Sur Fuveau
– Parking du “Jeu de Boules”  :

Avril 2019 : Changement de programme :  Voir “Projet remis en chantier “

Le chantier aurait du démarrer au 2ème trimestre et se prolonger jusqu’à la fin 2019 soit pendant 9 mois au moins. les travaux commenceront par la démolition partielle de la “Bâtisse Vitalis” (immeuble ayant abrité le Bar du Cours) et se poursuivront par la construction d’un parking semi-enterré du Jeu de Boules en remplacement du parking existant.

Plan projet “Parking du Jeu de Boules” (Aménagements de surface), les places de parking sont en dessous
– Travaux d’Entrée de Ville, Secteur Belcodène : 

Par ailleurs les travaux d’Entrée de Ville (Secteur Belcodène) commencés début 2018 se poursuivent et devraient se terminer fin du 1er trimestre 2019.

Plan Travaux Entrée de ville secteur Belcodène

Cliquer dessus pour voir la photo en grand format

Explication communale de la Phase 1 : Elle consiste à optimiser des places de stationnement, améliorer les réseaux existants et sécuriser ce secteur. Cette phase intitulée «Première», concerne la partie de l’intersection Chemin du Goï / Route de Belcodène en direction de la Foux. Un renfort sur la sécurisation de la voie principale (rte de Belcodène) est programmé.Ce dispositif va permettre de réduire la vitesse des véhicules en positionnant sur des lieux stratégiques des ralentisseur qui seront complétés par un radar pédagogique.

Explication communale de la Phase 2 : Elle concerne la partie basse de la route de Belcodène vers le village,depuis l’intersection du Goï. Cette phase est pratiquement finalisée. La circulation est rétablie dans son ensemble. Les travaux de mise en sécurité sont en cours avec le positionnement de la signalisation de – police adaptée et directionnelle.

– Dans le Prolongement, Travaux Rue du 4 Septembre :
Début des travaux : 29 janvier 2019
Fin prévisionnelle des travaux : 30 avril 2019
La durée des travaux est estimée à 3 mois.

Plan des travaux prévus rue du 4 septembre

La rue du 4 Septembre sera fermée à la circulation, pendant les travaux.
Un plan de circulation avec des déviations est organisé.
Le plan des déviations présenté tient compte des éléments suivants :
• Livraisons dans le village • Accès à l’école Arthur Rimbaud • Accès aux commerces
• Jours des marchés communaux • Manifestation du carnaval • Futurs travaux de la crèche

Deviations mises en place dans le centre de Fuveau pendant les travaux, rue du 4 septembre

Actualités, Chemin du Cros du Pont !

6 octobre 2020, battues administratives au sanglier dans le secteur Cros du Pont ! Attention !

En plus de la période de chasse en cours actuellement, en raison du grand nombre de sangliers présents sur la Commune, Mme le Maire a pris un arrêté municipal visant à autoriser des battues administratives au sanglier du 6 octobre au 22 décembre sous la direction de M. Manuel MONTES, Lieutenant de Louveterie de la 9ème circonscription des Bouches du Rhône et des chasseurs qu’il aura désignés.
Les battues sont autorisées cette année sur tout le territoire de la commune (les secteurs le justifiant).
Le quartier du ” Cros du Pont” est inclus dans les zones de battues, aussi soyez prudents !
Cliquer pour voir l’arrêté municipal :
– Page 1
– Page 2

8 juillet 2020, Panne de courant secteur Cros du Pont, cimetière, RD 56 E

Une panne de courant sur une ligne de basse tension est actuellement en cours dans les quartiers les Laouvas, Cimetière, Pin de luquet et Cros du pont. Le courant devrait être rétabli vers 18h30. (Information de source municipale) => + d’infos voir l’article coupures d’électricité dans notre quartier

Décembre 2019 après de fortes pluies à répétition

Des ruisseau se forment un peu partout, qui descendent de la colline. Par endroits un ruisseau traverse le chemin, par endroits le chemin devient ruisseau comme au chemin d’Arles ainsi que vers le débouché sur la RD 96.

En l’absence de fossé de part et d’autre du chemin du Cros du pont, et de tout réseau pluvial, un ruisseau pluvial naturel se forme par endroits. Il se fraye un passage le long du chemin, non entretenu, dans les feuilles de chênes, ravinant progressivement le bord de la voie goudronnée.
En l’absence de caniveau, par endroits, l’eau de pluie cesse de suivre le chemin et se déverse vers les maisons en suivant la pente.

Action du CIQ Saint-François
au 51 du chemin du Cros du Pont

Un accès de plus en plus difficile pour les riverains

3 mars 2019 : Nous sommes contactés par des habitants desservis au N° 51 , le long du canal, par un petit chemin privé pour lequel ils ont une servitude.
Lors de la mise en place du tout à l égout par la commune en 2017, le début de la descente a été mal remis en état. Les travaux ont été fait avec du bitume sur 2 mètres en bordure du chemin du Cros du Pont, puis dans la descente avec du béton de mauvaise qualité.
Deux ans plus tard, avec le passage des voitures, la dégradation du revêtement, le ravinement de l’eau de pluie, des ornières de grande taille sont sont formées.  
Ces personnes nous demandent si la Mairie peut prendre en charge la remise en état de cet accès qui dessert trois maisons

Deux représentants du CIQ se rendent sur place pour se rendre compte et prendre en photo les trous qui se sont creusés. Dans la foulée (courant mars) nous intervenons auprès de la Directrice Générale des Services pour demander (photos à l’appuis) une prise en charge de ces travaux par la commune. Une réponse de principe nous est faite que la question est à l’étude.
Fin juin 2019 nous apprenons de façon officieuse et verbale que la demande est acceptée et que la réalisation sera pour septembre.

Réparation provisoire des riverains ….
en attendant !

Quelques jours plus tard nous avons confirmation écrite de l’accord et une prévision de réalisation pour fin septembre/début octobre 2019.
15 novembre 2019 : Avec les pluies tombées à l’automne, les habitants nous informent que ne pouvant plus attendre, ils ont bricolé quelque chose avec du béton.

15 décembre 2019 : Nous obtenons “gain de cause” !

L’entreprise mandatée par la commune est intervenue et a remis en état le revêtement sur une quinzaine de mètres. La réfection du chemin s’est correctement déroulée et les habitants des trois maisons déservies sont satisfaits. Nous remercions les services de la mairie pour avoir accédé à notre demande.

Inondation, suite à la rupture d’une canalisation d’eau

Travaux de réparation de la voirie le 7 décembre 2018 (goudronnage)

Toujours le 7 décembre 2018
Effectivement dans le journée du 7 décembre, des travaux de goudronnage sont effectués sur le tronçon impacté, les cônes de chantier sont enlevés et la circulation rétablie comme auparavant. A la suite de quoi, le CIQ reçoit de la part des riverains, plusieurs messages de satisfaction et de remerciements, qui sont retransmis en mairie.

7 décembre 2018 :
Nous recevons la réponse suivante de la Direction Générale de Fuveau, qui nous transmet la réponse apportée par la Société des Eaux de Marseille : « En réponse à votre demande j’ai contacté l’entreprise Bronzo qui a programmé la réfection de chaussée pour demain Vendredi 7/12. Il s’agit d’une réparation de fuite canalisation réparée par entreprise Guigues lors de travaux d’astreinte (Bronzo indisponible ce jour-là)

5 décembre 2018 :
A la demande de plusieurs riverains, le CIQ exprime par l’envoi d’un mail, une demande d’ informations, auprès des services mairie concernés, sur les intentions de la commune, à propos de ce tronçon de voirie du chemin du Cros du Pont, à savoir s’il est envisagé ou pas une reprise de la voirie permettant une réparation pérenne et si oui dans quels délais.

10 novembre 2018 : Il ne s’est plus rien passé depuis l’inondation, deux cônes de chantier délimitent toujours l’endroit ou la fuite s’est déclarée.  La chaussée qui s’est légèrement affaissée, n’a pas été reprise. Les riverains et usagers du chemin du  Cros du Pont commencent à s’interroger, surtout que le camion de ramassage des ordures ménagères, continue en emprunter ce tronçon fragilisé, qui ne laisse qu’un passage étroit et ou il est impossible de se croiser.
C’est pourtant bien un chemin communal. Les services techniques envisagent ils d’intervenir ?

Chemin du Cros du Pont : Avant L’inondation

Vendredi 12 octobre 2018 vers 19h , une conduite d’eau cède au début du chemin du Cros du Pont, au niveau du cimetière, libérant en continu, d’importantes quantités d’eau, provoquant rapidement un torrent d’eau boueuse qui se rependit sur la chaussée le long du mur du cimetière, entraîné par la pente de la route.
Arrivée au niveau de l’entrée du cimetière, le torrent de boue, tourna sur la droite vers plus de pente encore, dévalant le jardin public en contrebas pour arriver sur la RD 56E, là ou elle devient la RD 46 et, poursuivant sa course sur la route, la traversa pour se répandre vers le chemin Lou Ben Dou Souda et vers quelques jardins en contrebas.

Chemin du Cros du Pont : Quelques jours après la réparation de la fuite

Alertés par le bruit de l’eau, deux voisins se précipitèrent dans la rue, pour y  découvrir stupéfait le début de l’inondation. Rapidement prévenue par téléphone, la SEM intervint en urgence et peu de temps après dans la nuit la fuite était colmatée.  Il était temps : Chemin du Cros du Pont, entre deux arbres, la terre du bas coté de la route ravinée par dessous, par la forte pression de l’eau, au départ de la fuite, commençait à montrer un léger affaissement le long du mur du cimetière qui enlevait toute envie d’y stationner.

Reste aujourd’hui deux carrés de goudron frais signalés par des cônes de chantier, seul témoignage visible restant de ce fait divers. L’aspect provisoire de cette réparation laisse espérer une  intervention future pour terminer correctement ce chantier, d’autant que la voie de circulation s’en trouve rétrécie et le croisement des véhicules difficile.

Les attentes des riverains, et des usagers du chemin et du CIQ
  • Un éclairage public moins violent, la nuit sur le parking le long du cimetière.
  • Un effort de certains voisins, pour ne pas transformer le point d’apport volontaire de tri des déchets, situé à l’entrée du Chemin du Cros du Pont, en dépotoir
  • Une présence accrue des services d’entretien de ce point d’apport et un enlèvement rapide lorsque les containers sont pleins, pour ne pas inciter aux incivilités.
  • Un débroussaillage des bas-côtés du chemin plus fréquent et plus accentué, en raison du peu de visibilité et des difficultés à se croiser, en certains endroits déjà étroits.

Insécurité ” Voisins Vigilants et solidaires “:
Suite à une série de cambriolages, plusieurs riverains, en réaction face à cette situation, se sont réunis au sein d’un groupement de voisins vigilants. Ceux qui souhaitent les rejoindre peuvent contacter directement
le site “Voisins Vigilants”
et rejoindre le groupe déjà existant. 

Action du CIQ Saint-François au débouché
du chemin sur la RN 96

Piquets métalliques dangereux en bordure de la RD 96 à L’intersection avec le chemin du Cros du Pont

En 2015, nous constatons que le débouché du chemin du Cros du Pont sur la RD 96 est dangereux à plusieurs titres avec ces piquets métalliques en bord de route à grande circulation, régulièrement accrochés par les camions à l’occasion de manœuvres, successibles de provoquer des crevaisons ou de blesser des cyclistes. Nous entreprenons d’écrire au Département à la Direction des Routes pour demander l’installation de balises de croisement .

Balises d’intersection – débouché chemin du Cros du Pont / RD 96

Quelques temps plus tard , de retour à la même intersection, nous constatons que nous avons été entendu, que deux balises de croisement ont été posées, les piquet métalliques retirés et un panneau stop remis en place correctement.
Nous remercions les services d’intervention de la Direction des Routes, pour l’installation d’une signalisation correcte au débouché du chemin du Cros du Pont.

Equipement du Chemin du Cros du Pont (sens cimetière-D96) pour la collecte des Ordures Ménagères (container vert) et des emballages, journaux, papiers (container jaune).

Point d’apport volontaire à l’entrée du chemin du Cros du Pont, en dessous le cimetière : J’évite de commettre des incivilités ! 

Requalification Centre Fuveau : “La Presse” en parle

Les travaux  de requalification du centre ville de Fuveau finis et inaugurés, une journaliste de “La Provence”, Carine Palmi enquête sur le terrain. Le résultat est publié dans la Provence le Jeudi 16 août 2018  :

Le cours Victor Leydet, avant les travaux

La Ville de Fuveau a lancé, fin 2016, un plan de requalification du centre actif… Chose qui n’avait pas été faite depuis la dernière guerre. Malgré ça, le résultat divise la population.

“Les travaux ont duré trop longtemps et les gens pris d’autres habitudes”

Le cours Victor Leydet 2018, coté parking du jeux de boules

Il y a un point sur lequel tout le monde s’accorde : “C’est plus joli qu’avant !” Enfin tout le monde, ou presque… Car même l’aspect esthétique de “l’après travaux” ne semble pas trouver grâce aux yeux de tous. “C’est une grosse m****, ce projet, je vous le dis moi, entre dans le vif du sujet Albert, Fuvelain mécontent. Sans parler de l’aberration des sens inversés de certaines rues, visuellement, tout est bétonné et les platanes ne sont même pas entretenus !” “On attend l’élagage des arbres de l’avenue Barthélémy depuis des lustres, confirme Lionel. J’ai été obligé d’acheter des décodeurs à mes locataires pour qu’ils puissent capter la télévision à cause de ça”, peste le propriétaire. Et d’ajouter : “Sans même mentionner le rehaussement des trottoirs qui font que, lorsqu’il y a du vent, les feuilles s’engouffrent chez nous !”

Pas vraiment satisfaits, Lionel et Albert, donc. Ce qui colle à peu près avec ce qu’avait anticipé Daniel Gouirand, adjoint délégué à l’aménagement de l’espace, à l’urbanisme et aux grands travaux : “Il y en aura toujours qui vous diront que ça ne leur plaît pas…” Avant d’ajouter que “beaucoup sont satisfaits, on a même reçu des lettres de félicitations !” Sauf qu’Albert et Lionel ne sont pas les seuls à penser de la sorte. À Fuveau, la requalification n’a pas fait que des heureux. Et ça se sent. De part et d’autre de la ville, chacun a son reproche à faire.

Coût des travaux : 1,5 million d’euros

Le cours Victor Leydet 2018, coté Maison des Associations

Pour Christophe, quadragénaire occupé, “le plus gênant, c’est l’avenue Saint Barthélémy en sens unique”. Parce qu’“avant on pouvait sortir de Fuveau plus facilement… Maintenant on est obligé de faire tout le tour !” “Normalement, on était censé retrouver le double sens après la fin des travaux, se mêle à la conversation un Fuvelain qui paissait par là. “Vous le voyez, vous ? Au lieu de ça, ils ont supprimé les places de stationnement du côté gauche mais ça n’a servi à rien puisque les gens s’y garent quand même !” Effectivement, un panneau “autorisation de stationnement à gauche” est planté au milieu de l’avenue.

Un peu plus haut, au niveau de l’avenue Alexandre Philip, c’est surtout le manque de places pour les riverains qui dérange Aurore. Cette trentenaire aux horaires un peu décalés lutte visiblement pour se garer quand elle rentre du travail. Alors “certes c’était déjà le cas avant, mais en plus de ça ils ont même supprimé les trois places qu’il y avait dans la rue du Chanoine Moisan ! Qui depuis est en sens inverse…” Et de préciser à ce sujet : “Avec ce changement de sens des rues, ça devient trop étroit selon les véhicules et ça bouchonne ! Sans parler du fait que les virages sont maintenant en angle droit, ce qui est dangereux pour la visibilité et qui peut abîmer les pneus.”

Les difficultés des commerçants

Malgré tous ces avis négatifs, les travaux étaient nécessaires pour la Ville. “Les trottoirs étaient défoncés, en mauvais état à cause des racines des platanes, le stationnement n’était pas bien pensé et l’aspect général plutôt vieillot”, détaille Daniel Gouirand. Qui ajoute : “En même temps, rien de la sorte n’avait été fait depuis la guerre !” Des travaux qui ont coûté près d’un million et demi d’euros (avec l’aide du CD13 et du pays d’Aix) et qui ont permis de réhabiliter le centre actif. “On en a aussi profité pour reprendre les réseaux pluvial et d’assainissement, poursuit l’élu, ainsi que ceux électriques”.

Du côté des commerçants, le son de cloche n’est pas beaucoup plus positif. Déjà parce que beaucoup ont fermé et que d’autres ont mis leurs locaux en vente. “Il faut dire que les travaux ont duré longtemps et que les gens ont pris des habitudes différentes…”, explique Patrick, buraliste au centre du village depuis 2007. Le top départ a été donné fin 2016, début 2017, et si aujourd’hui on peut stationner devant le magasin de Patrick, ce n’était pas le cas durant la période de requalification du centre. “Les Fuvelains ont perdu le réflexe d’investir le centre, alors on a conservé la clientèle pédestre mais pas celle véhiculée”. Sans compter qu’“avec les nouveaux sens de circulation, les habitants ne passent plus forcément devant le tabac le matin… et on sait tous que ce n’est pas le soir qu’on achète son paquet de cigarettes”. Alors, avec tout ça, “la plupart d’entre nous avons perdu 50 % de notre chiffre d’affaires”.

De tous ceux interrogés, seule Josiane, Fuvelaine depuis toujours, semble véritablement apprécier “les trottoirs plus larges et l’ensemble plus sympa”. Et après tout, un c’est toujours mieux que zéro, non ?

Et la fontaine ?

Et pendant ce temps la fontaine de la mairie a attendu l’arrivée de l’eau tout l’été…

Puis quand l’automne fut venu, l’eau vint aussi.

Gaz de Ville à Fuveau autour du “Pré de l’Ouvière”

Tranchées “Gaz de ville”, “chênes centenaires” en danger ?

Chantier chemin de Saint François, pour amener le gaz de ville jusqu’au champ

Courant Juillet :  Les premières tranchées ont été creusées par les sous traitants de GRDF dans le but  de prolonger le réseau existant au niveau du groupe scolaire et d’ amener le gaz de ville a proximité du « Pré de L’Ouvière » d’un côté et du Domaine Saint-François (par l’impasse Saint-François)de l’autre, provoquant par moment  la mise en place d’une circulation alternée sur le Chemin de Saint-François (au niveau de l’école élémentaire), heureusement peu de circulation en juillet sur cette voie.

Tranchée “Gaz de ville”, creusée au ras des chênes centenaires, sans pitié pour les racines !

A noter que la tranchée creusée impasse Saint-François, passe au ras du bosquet de “chênes centenaires”, et que des racines des arbres ont été coupées au mépris des engagements contraire de protection pris par la mairie.
A croire qu’ils n’ont reçu aucune instruction ! 
Rien n’empêchait pourtant, au niveau des chênes de s’en écarter et de creuser une tranchée, au milieu ou de l’autre coté de la voirie.
Nous ne pouvons pas nous satisfaire de celà !

Raccordement au « Gaz de ville » autour du « Pré de l’Ouvière » ?

5 juin 2018 : Tandis que dans le champ c’est le statu quo, la mairie propose une réunion d’information avec des représentants de GRDF le 25 juin 2018 à 17h en salle du conseil municipal aux copropriétaires du Domaine Saint-François pour un éventuel raccordement au gaz de ville des personnes intéressées, en relation avec l’équipement prévu au gaz de ville, des futurs logements sociaux à construire sur le « Pré de l’Ouvière ». D’autres habitations, en bordure immédiate du projet immobilier, pourraient être  également intéressée ?
Les copropriétaires du Domaine Saint-François ont été mis au courant par un courrier distribué dans les boites à lettres par la police municipale. Le CIQ n’est pas convié à cette réunion.
Compte rendu de la réunion :
Elle ne mobilisa pas un grand nombre d’habitants, malgré les efforts de communication engagés par la mairie.  Trois personnes seulement avait pris la peine de s’y rendre.
– Coût raccordement par villa, pour les villas du Domaine Saint-François : environ 15 000 €
– Coût raccordement par villa, pour les villas situées impasse Campillo : environ 3800 €
– Pour les futures constructions du terrain Campillo, une possibilité de raccordement sera offerte avec un coût d’environ 800 € par logement.

Chemin de St-François à Fuveau

Un chemin (pour partie) pas du tout adapté à la circulation des camions, des bus, qu’il est imposé aux usagers d’y rencontrer !

15 septembre 2020, nettoyage du chemin par les services techniques de la commune

Septembre 2020, carrefour d’avec la voie transversale, mise en fonction des feux tricolores, prochainement ?

Tandis que les feux ont cessé de clignoter à l’orange jour et nuit, des panneaux de signalisation annonçant la présence de feux tricolores ont été posés récemment en amont et en aval du carrefour du chemin de Saint François avec la voie transversale.

Les futurs feux tricolores au carrefour, à l’essai, pendant l’été ?

Depuis le 29 juillet 2020, les feux tricolores du carrefour, situé au 69 du chemin de Saint-François/angle départ voie transversale, clignotent à l’orange, le jour et aussi la nuit. Cette mise en route, fin juillet en l’absence de circulation camions, cars et faible circulation automobile, surprend un peu. Il faut supposer qu’il s’agit d’une mise à l’essai, en attendant la rentrée. A suivre …

Essais de jour

Débroussaillage / élagage sous la ligne à haute tension, chemin de Saint-François

6 mai 2020, une équipe de trois forestiers, munis de débroussailleuses et de tronçonneuses sonores intervient pendant toute la matinée, sur la partie étroite du chemin de Saint-François, coté gauche en partant vers la RD 96, avec un camion stationné à cheval sur le trottoir. Le dispositif non sécurisé ni en amont ni en aval, rendait le passage des usagers, dangereux en l’absence de visibilité au dépassement du camion. L’objectif de l’intervention était d’élaguer des chênes et des pins au-dessus des villas du lotissement de la Bégude, bordant en contrebas le chemin de Saint François, afin de dégager la végétation sous la ligne à haute tension. Ainsi plusieurs grands arbres sont étêtés ce matin là, de qui remplir le camion.

Débroussaillage sous la ligne à haute tension de l’autre coté

17 avril 2020, une équipe de trois forestiers a entrepris l’élagage et le nettoyage de la pinède, coté droit en partant vers la RD 96, en dessus la partie étroite du chemin de Saint-Francois, dés 8 heures du matin, sous la ligne à haute tension, avec des débroussailleuses particulièrement sonores. L’opération s’est prolongée une grande partie de la journée.

Simultanément, un autre ouvrier procédait à un débroussaillage raisonnable, un peu plus loin, sur la parcelle située dans le prolongement, toujours en dessus du chemin de Saint-François, mais en direction du carrefour avec la RD 96. A l’approche de l’été, ce genre d’initiative est à montrer en exemple !

Entrée des lotissements,
Le rond-point a encore fait des siennes !

20 février 2020 : Entrée des lotissements de la Bégude et de l’Ouvière, le rond-point si malcommode, qui fait pester tous les usagers, qui n’est plus respecté par bon nombre de conducteurs, dont il s’avère impossible d’obtenir le remplacement, a encore fait des siennes sur le bas de caisse d’un  véhicule dans la nuit du 19 février 2020.

20 février 2020, le rond-point à de nouveau eu raison d’un bas de caisse .

Le revêtement dégradé en plusieurs endroits

15 février 2020 : Certaines ornières ont depuis été rapetassé.
20 janvier 2020 : Avec le passage anormalement fréquent de camions de plus de 5,5T, des tranchées creusées pour les besoins du chantier et mal rebouchées, et un ravinement excessif de la chaussée par un pluvial mal collecté, le revêtement du chemin de Saint-Francois se dégrade rapidement, comme le montrent les deux exemples en photos ci-dessous.

15 janvier, la terre sur la chaussée a fini par être enlevé au bout d’un mois, mais l’éboulis lui n’a pas été purgé.

7 Janvier 2020 : L’éboulement bénéficie d’une signalisation

Depuis quinze jours maintenant le tas de boue obstrue une partie de la chaussée, bien que les véhicules et surtout les camions remplis de terre du chantier l’écrasent et l’étalent, un peu plus chaque jour sur la route. Aujourd’hui deux panneaux de signalisation, bien choisis, ont fait leur apparition de part et d’autre de l’obstacle en amont et en aval, incitant à la prudence. Mais la terre, elle, n’a toujours pas été enlevée.

Pluies de Décembre

Coulée de boue sur la chaussée

Suite aux pluies de décembre, en plus de la terre laissée quotidiennement sur la chaussée par les camions du chantier, s’ajoutent une coulée de terre et de pierres, qui rétrécit encore plus la voie de circulation déjà étroite. Ce n’est pas la première fois que cela se produit, c’est même un problème récurrent. Les automobilistes doivent prendre le risque d’un carambolage avec un véhicule venant en sens inverse pour éviter ces tas de terre.

Éboulements récurrents ch St François, déjà en 2014


Commentaire CIQ : Combien de coulées de ce type, faudra-t-il encore pour que les décisionnaires se préoccupent sérieusement de purger ce talus sur toute la longueur de la partie étroite, et mettent en place une solution pérenne, au lieu de se contenter d’expédients ?

Vide sanitaire et garage inondés le long de la voie transversale au N°69 du chemin de Saint-François

Suite aux différents épisodes pluvieux et à la création de cette voie transversale sous maîtrise d’ouvrage municipale, il semblerait que tout n’a pas été réfléchi à l’avance pour le mieux.
Les maisons qui longent la voie transversale, voient l’eau du pluvial collectée sur l’ancien chemin d’accès, détournée par les nouveaux accès goudronnés vers les maisons et garages, provoquant à plusieurs reprises des d’inondations dans l’entrée, vide sanitaire et le garage. La maison suivante est également impactée.

Photos des inondations recommencement constatées

Les sinistrés ont écrit à Mme le Maire, pour demander une intervention permettant de trouver solution au problème nouvellement crée par les travaux liés au PUP du Pré de l’Ouvière.
Nous ignorons pour l’instant s’il ont eu une réponse.

Pluies du 23 novembre 2019 au 78 chemin de Saint-François

Inondation du 23 novembre 2019
au 78 chemin de St-François

Suite aux pluies, d’importantes quantités d’eau descendues des terrains situés en amont, sortent de dessous le portail au N° 78 et s’engagent sur le chemin de Saint-François vers le nouveau carrefour. Anciennement tout le pluvial serait descendu par la chemin de Saint-François. Aujourd’hui une partie descend le chemin de Saint-François le long du champ, mais une grande quantité s’engage vers la nouvelle voie transversale. Or actuellement les avaloirs se trouvent sur-élevés par rapport à la chassée pour un temps indéterminé car Il manque la dernière couche de bitume de finition. Pour cette raison les avaloirs ne collectent pas l’eau qui du fait de la pente de cette voie transversale ruisselle en bonne partie directement vers le champ Campillo en contrebas.

Carrefour au N° 69 du chemin de Saint François, La solution trouvée et réalisée : élargir le trottoir !

Trottoir élargi pour permettre
le passage des piétons

Fin Octobre 2019, à la veille de notre A.G. après des mois de démarches de la part du CIQ, auprès de la Direction des Services, puis de Mme le Maire, après un ultime courrier de Mme le Maire qui exigeait du Bureau d’Etude Cerretti, le déplacement du poteau du feu tricolore, c’est un élargissement du trottoir qui est obtenu. Que d’énergie dépensée pour juste remettre d’aplomb et trouver une issue à un travail mal supervisé et mal effectué.
Gageons que même, s’il faudra zigzaguer un peu, c’est un progrès pour les piétons, les poussettes, les enfants à vélo ou en trottinette, etc… de pouvoir utiliser le trottoir sans avoir à descendre sur la chaussée, à cause de tous ces poteaux d’urbanisation.
Le CIQ présente ses remerciements à Mme Le Maire pour son intervention.

Résidus de chantier abandonnés par les ouvriers dans la foulée de leur intervention, pour cela on ne peut pas leur dire merci !

Les ouvriers sont revenus à la mi-décembre de leur propre initiative pour refaire et sécuriser la fermeture d’un des regards de la canalisation qui collecte le pluvial et qui longe le chemin de Saint- François. Depuis plusieurs années, c’était une sommaire palette en bois qui faisait office de couvercle. Les récents travaux avaient mis à jour les bricolages précédents, dangereux pour les passants et pour les enfants en particulier mais cachés par la végétation. Le CIQ remercie les ouvriers qui ont réalisé la sécurisation de ce regard.

Début septembre, Carrefour Chemin de Saint-François :  Aucun progrès !

Les poteaux mal placés s’accumulent sur le trottoir

L’été est passé, les quatre poteaux  plantés en quinconce au milieu du trottoir, obligent toujours toute personne avec poussette, bicyclette, sac à provisions, etc.. ou qui ne ferait pas la taille mannequin, à descendre sur la chaussée pour pouvoir poursuivre son chemin. Nous avons effectué plusieurs interventions auprès des services de la mairie. Nous avons eu des promesses, mais aucun début de solution en vue sur le terrain. 

Les “Grilles” du “Pluvial” : Une intervention qui mérite des remerciements !

21 Aout 2019, après un ultime message, envoyé hier en mairie, nous avons été entendus. Il faut dire que la situation était devenue préoccupante depuis que l’une des grilles du pluvial était totalement descellée et désolidarisée de la voirie, en raison de la circulation, et des camions en particulier.
Le cadre se retrouvant en porte à faux sur son logement de goudron, au passage de chaque véhicule, la grille provoquait un bruit métallique, assourdissant qui créait une nuisance sonore importante nuit et jour pour les habitants mitoyens du lotissement des « Résidence de la Bégude », qui s’en plaignaient depuis 3 mois sans succès.
Ce matin un camion des services techniques est passé, et nous avons pu constater dans l’après midi que les regards sous les grilles du pluvial dans la partie étroite du chemin de Saint-François avaient tous été nettoyés de la terre accumulée ( ce que nous demandions depuis juin 2018) et que la grille bruyante avait été remise comme il faut et scellée tout autour avec du ciment prompt.
De ce fait , nous remercions les services municipaux pour avoir donné des instructions rapidement, suite au message d’hier,  nous remercions  les services techniques pour l’intervention de ce matin, et en particulier les personnes qui ont fait le travail.

Mais ou commence le chemin de St- François ?

Debut du chemin Saint-François en face de l’entrée de l’école maternelle

20 juillet 2019 : A la suite de la requête que nous avions faite auprès des services communaux, sur ce qui nous semblait être le positionnement incorrect du panneau signalant le début du chemin de Saint-François au niveau du N° 40, celui ci a été déplacé et re-positionné par les services techniques là ou le cadastre indique qu’il doit être, c’est à dire face à l’entrée de l’école maternelle Ouvière. Nous remercions les services municipaux pour cette rectification, qui soulage plusieurs habitants qui commençaient à se poser des questions sur leur adresse réelle.

Panneau mal positionné, à l’angle de l’école élémentaire

Par contre, il a été oublié de déplacer l’autre panneau de signalisation posé de l’autre coté du chemin de Saint-François sur le grillage de l’école élémentaire à l’angle de l’impasse Saint-François qui indique que l’avenue Guérin Marchi se prolongerait jusque là. Du coup c’est l’école élémentaire Ouvière qui serait en droit de se demander ou elle habite. Espérons que cette oubli sera réparé rapidement.

Nouveau feu rouge, un trottoir bien encombré !

Et des piquets verts en plus !

10 juin 2019 :
Et de quatre (poteaux)!
On aura rarement vu trottoir plus encombré par des poteaux de toutes sortes et rendu plus impropre à la circulation des piétons. Les habitants du quartier ne disent pas merci à ceux qui ont conçu et supervisé la mise en place d’ une telle aberration, qui ne laisse le choix qu’entre descendre sur la route ou aller dans le ravin sur le bas coté. Les services municipaux sont alertés.

20 Mai 2019 : A Fuveau, la végétalisation, ce n’est pas que dans le centre ville, c’est aussi à travers les grilles du pluvial chemin de Saint-François. Nous avions déjà alerté les services techniques il y a un an (Voir plus loin).

Forêt de poteaux au milieu du trottoir

27 mai 2019 : On se demande comment on a pu en arriver là ! Avec un bureau d’étude, une maîtrise d’oeuvre, des services techniques, pour quel suivi de chantier ? Au lieu de l élargissement attendu du trottoir, nous déplorons le positionnement d’un  troisième poteaux (passage protégé) au milieu du trottoir. L’ensemble des trois poteaux ainsi plantés en quinconce (voir la photo) oblige toute personne avec poussette, bicyclette, etc.. ou qui ne ferait pas la taille mannequin, à descendre sur la chaussée pour pouvoir poursuivre son chemin, alors qu’il aurait été souhaitable de les aligner en bordure du trottoir. Au final on obtient exactement l’inverse du but recherché à l’origine.
Et maintenant qu’on a laissé faire un travail mal fait, les responsables du chantier vont-ils trouver une solution pour libérer le passage?
Après notre deuxième intervention auprès des services de la mairie, nous commençons à en douter .

2 mai 2019 : Suite à notre demande de déplacement du feu tricolore, il nous est répondu que la maîtrise d’ouvrage envisage à la place avec le bureau d’étude d’élargir le trottoir sur la droite. A Suivre …

Feu tricolore planté en plein milieu du trottoir

Avril 2019, le nouveau carrefour : Tandis que le nouveau carrefour au 69 du chemin de Saint-François dotés de feux tricolores prend tournure progressivement, nous découvrons que l’un des poteaux a été installé en plein milieu du trottoir (Idem pour le pylône derrière) entravant la continuité du cheminement piétonnier  et le passage des poussettes et des familles avec enfants de retour de l’école !!!
Le CIQ va intervenir auprès du maître d’ouvrage (La mairie) pour demander le décalage du poteau vers la droite avant qu’il ne soit trop tard. A suivre…

Ou en est-on du déplacement du point d’apport ?
(Demande de déplacement en retrait du point d’apport des ordures ménagères, au carrefour du chemin St François /RD 96, pour cause de dangerosité)

Chemin de St-François / D96, Point d’apport des ordures ménagères

22 mai 2019 :
Dans le cadre d’une remise en état d’un certain nombre de points d’apport des ordures ménagères, le muret qui entoure les containers au bout du chemin de Saint-François à l’angle de la RD 96 a bénéficié d’un coup de peinture. Nous remercions les services techniques. Par contre les fissures du muret demeurent, et notre demande de déplacement en retrait est toujours en attente.

Fin Mars 2019 : En février 2018, nous avions demandé le déplacement en retrait du point d’apport des ordures ménagères situé en bordure de route (voir détail en bas, fin de l’article). Le 11 Mars 2019 le CIQ a  relancé les services communaux sur cette question. Le 28 mars 2019, Mme le Maire, nous fait la réponse suivante : ” La demande de déplacement des containers d’ordures ménagères au carrefour du chemin St François /RD 96, a été transmise au service foncier pour étude. La Métropole, compétente sur le sujet, nous a indiqué ne pas s’opposer à ce déplacement, mais à insisté sur le fait, qu’en aucun cas, elle ne prendrait en charge ni les frais notariés, ni les frais de terrassement et autres nécessaires à l’implantation de ce nouveau point. Gaëlle Barthélémy-Lassagne, en charge de cette délégation en mairie, nous ayant indiqué qu’elle était favorable sous réserve de faisabilité, ces travaux ont donc été budgétisés sur l’exercice 2019. Dès que nous serons en mesure de les programmer, nous vous en informerons. “
Commentaire CIQ : A notre connaissance, il ne devrait pas y avoir de frais notariés. A suivre …

Fin mars 2019 : 

localisation du feu tricolore devant être modifié

Les services de la mairie acceptent de déplacer de quelques mètres, un des poteaux des futurs feux tricolores prévus au croisement du 69, chemin de Saint Francois, afin que ce feu là ne se retrouve pas, les pieds dans les racines, la tête dans le feuillage, d’un vieux chêne riverain. Nous les remercions pour cette modification.

Les premiers feux tricolores du chemin de Saint-Francois devraient entrer en fonction dés que les travaux de la voie transversale seront terminés et qu’elle sera ouverte à la circulation.

Début mars 2019 :   Le chemin de Saint François se dégrade déjà.

Chaussée fissurée en train de s’affaisser en raison du trafic de camions inapproprié


Comme on pouvait déjà s’en douter, la portion étroite du chemin de Saint-François n’est pas adaptée pour supporter le trafic des camions de lourd tonnage qui lui est imposé par le chantier du Pré de l’Ouvière. Ce n’est pas par hasard que pendant environ 15 ans un panneau d’interdiction aux véhicules de plus  d’1,5 T est resté affiché avant d’être  supprimé en 2013.
Au bout de seulement 9 mois de travaux, le goudron se fissure et s’affaisse par endroits (Voir les photos), alors qu’il reste encore autour de trois ans de travaux.
– Qu’en sera-t-il à la fin des chantiers ?-  Des assurances ont elles été prises vis à vis des entreprises, comme nous l’avions demandé par courrier à Mme le Maire ?
– Faudra-t-il faire appel aux impôts locaux des Fuvelains pour financer la réfection de la voirie ?

(Cliquer sur les photos pour les voir en grand format)

10 février 2019 : Les feux tricolores provisoires de chantier ont été enlevés.

Janvier 2019 : Le chemin de Saint-François en circulation alternée

Le Jeudi 29 janvier 2019, les riverains et les usagers du quartier découvrent que le chantier du Pré de l’Ouvière déborde sur le chemin de Saint François et que celui ci a été mis en circulation alternée sans que personne ne soit prévenu, tandis que le trottoir est devenu impraticable sur une dizaine de mètres.
Plusieurs tranchées sont creusées en travers de la route, électricité pour les futurs feux tricolores ? téléphone ? aucune communication n’est effectuée auprès des usagers du quartier. Aussi nous ignorons si c’est c’est pour un jour, pour une semaine ou pour des mois ?

Un chemin baptisé par ses usagers : La route de tous les dangers !


Déjà maintenant, mais à la rentrée plus encore, circulation chemin de Saint-François, portion étroite : Prudence !, Prudence !, Prudence !
Camion Benne chargé au débouché du chemin de Saint François, en plein milieu du “mitan dou camin” de la route. 28/08/2018

A la rentrée, en septembre alors que tout un chacun est à nouveau pressé, parce qu’il faut amener les enfants à l’école, parce qu’il faut aller travailler, parce qu’on va encore se trouver coincé dans les bouchons, parce qu’on est parti en retard, il faudra être très prudent sur la portion étroite du chemin de Saint-François entre la RD 96 et l’entrée des lotissements  “Bégude & Ouvière”.
En effet si c’est comme en juillet, ou dernière semaine d’août,  les automobilistes vont se trouver régulièrement, nez à nez, avec les camions bennes du chantier du Pré de l’Ouvière, qui font les va-et-vient,  un coup vide , un coup plein, en passant par là, en plus des autobus scolaires.

Les stigmates laissés en bord de chemin, suite à l’accrochage survenu survenu samedi

Dernière minute : Samedi 25 août, accident chemin de Saint François entre deux véhicules se croisant dans la portion étroite. Froissement de tôles……
Si ça continu, on risque d’intéresser M6 pour venir faire un reportage !


Un chemin de Saint François, pas du tout adapté à la circulation qu’il nous est imposé d’y rencontrer !

Pendant ce temps les habitations des Résidences de la Bégude situées en contrebas ou le long de cette portion du chemin de Saint-François, subissent la noria des camions,  les vibrations à chaque passage, le vacarme provoqué à chaque franchissement d’un ralentisseur par un camion, surtout à vide.

A noter :  jusqu’à présent les camions du chantier du restaurant scolaire descendent par l’avenue Guérin Marchi , font le tour du rond point du Général de Gaulle, puis partent par l’avenue du 8 mai 1945 vers la RD 56 E. C’est un chance !

Aout 2018 : Les bas côtés ont été débroussaillés par les services techniques et la végétation débordant sur le trottoir enlevée.

Eclairage Public défaillant

Août 2018 : Depuis juin 2015, (Lire article réverbères vandalisées), suite à des décisions malheureuses prises par la commune  (lire article éclairage public dans notre quartier), l’éclairage public du chemin de Saint-François tombe en panne de façon récurrente , parfois suite à un orage, parfois sans raison apparente. Nous restons régulièrement sans éclairage public pendant 15 jours, parfois 3 semaines et quelques fois plus. Les services techniques ne s’en aperçoivent pas, aussi tantôt le CIQ, tantôt des riverains les préviennent par mail. Ils envoient dés que possible l’entreprise qui détient le marché de l’éclairage public sur la commune :  la société Ampéries /EPM. Celle ci répare, parfois ça disjoncte dés le lendemain, parfois ça fonctionne pendant quelques mois. Mais depuis 3 ans, cette société n’a toujours pas trouvé de solution pérenne. 

Avaloirs pluviaux transformés en jardinières
Herbes poussant à travers les grilles des avaloirs du chemin de St-François.

13 juin 2018 : Au fil des ans, avec la pluie et les coulées de boue, malgré un nettoyage régulier de la chaussée par les services techniques, les regards pluviaux du chemin de Saint-François, partie étroite, comprise entre le RD 96 et l’entrée des lotissements de la Bégude et de l’Ouvière, se sont remplis progressivement de terre au point que plusieurs d’entre eux laissent apparaître depuis quelques temps de l’herbe verte poussant à travers les grilles.
Nous avons prévenu les services techniques, pour leur demander de procéder à un nettoyage plus poussé à l’intérieur des regards afin d’en évacuer la terre qui s’y accumule et la végétation qui s’y développe avant qu’ils ne soient complètement obstrués. Stéphane Crest, le responsable des services techniques nous a répondu qu’il planifiait une intervention dés que possible.
Fin août, nous attendons toujours !

Rappel : Vitesse Limitée à 30 kms à l’heure sur toute la longueur du Chemin de St-François et de l’avenue Guérin Marchi.
Vitesse limitée à 30 kms à l’heure,
Merci de respecter la signalisation !
Début chemin de Saint François, côté RD 96

Merci de respecter la limitation de vitesse, entre les ralentisseurs. Notre prudence, c’est aussi la sécurité de nos voisins et réciproquement.

Rénovation des points d’apport volontaire, chemin de Saint-François, par la Métropole

Apport de bonne terre aux abords du PAV pour finition du chantier

16 mai 2018, fin du chantier :  Le parement de pierres en façade sur le muret  de soutènement a été réalisé. De la bonne terre a été répandue  sur l’arrière des containers et de part et d’autre, pour niveler le sol et cacher les restes de chantier. Des barrières complémentaires ont été posées sur l’arrière et le coté qui sécurisent et terminent l’ensemble. A ce stade il faut dire merci !, même si ça ne correspond pas tout à fait, à ce que les habitants du quartier espéraient.  D’autre part, à aucun moment il n’a été envisagé de déplacer la conduite d’eau potable sous pression, qui se trouve maintenant sous les containers de tri (une situation à risque du point de vue sanitaire), c’est tout de même ennuyeux !

Parement de pierres, sur le muret pour finition du PAV rénové

28 avril 2018 : Ça y est, le goudron est sec. Les ouvriers d’Eurovia ont enlevé les barrières de chantier. Les trois containers sont à nouveau accessibles. Ça tombe bien ! Ces derniers jours les autres points d’apport pour le verre étaient pleins à ras bord, dans le quartier. Un effort a été fait pour les personnes à mobilité réduite, mais pour accéder aux deux containers de tri des journaux et des emballages, nous seront tous amenés à utiliser cette rampe d’accès  PMR. Des barrières ont été prévues, nous pourrons nous y tenir, mais manifestement elles sont de récupération, car déjà cabossées, fendues, tordues, piquées de rouille avec la peinture écaillée en de nombreux points (Il n’est pas certain que les barrières seront très pratiques à franchir pour les camions qui viennent régulièrement vider les containers).

Avant : Tout était quasiment de plain-pied, pourtant les personnes âgés se plaignaient déjà que les ouvertures étaient trop hautes !

Puis il nous faudra redescendre, faire tout le tour, pour accéder au nouveau container pour le verre, plus enterré, lui. Un effort a été fait pour les personnes âgés, qui ont du mal à soulever les bouteilles en hauteur, par contre sur ces modèles, il n’y a plus de surface plate pratique, sur le dôme, ou il était possible de poser sa cagette, à coté du l’ouverture du container.

Maintenant : “Pourquoi faire simple, quand on peut faire encore plus compliqué ?”

L’opération aura duré en tout deux mois, mais le  chantier n’est pas totalement terminé. le muret en parpaings bruts n’est pas fini. Ce PAV devrait recevoir un habillage de pierres prochainement . Un nettoyage à l’arrière du chantier (gravas, surplus de goudron,béton apparent, gants de chantiers, bouts de plastique, etc..) et un peu de terre par dessus, seraient le bienvenu, sur la partie qui ne se voit pas sur la photo.

Sac poubelle au pied du point d’apport “Verre”

En l’absence de container à ordures ménagères à proximité, certains laissent déjà leur sac poubelle au pied du point d’apport. Il faut dire qu’il n’y a pas de container à ordures ménagère sur le chemin de Saint-François entre l’école maternelle et le carrefour du chemin de Saint-Francois avec la RD 96, pour une douzaine d’habitations.

Avancement des travaux au 14 Avril 2018

16 avril 2018 : Alors que des murets sont en cours de construction, ainsi qu’une rampe d’accès pour les personnes à mobilité réduite, une façon de compenser la non possibilité d’enterrer les containers plus profondément, les ouvriers constatent avec incrédulité lundi matin que le chantier a été cambriolé pendant le Week-end du 14-15 avril. (disparition des serres joints, des cônes de chantier, etc..) Le CIQ ne peut que s’insurger face à ce nouveau fait divers, et à des comportements aussi incompréhensibles qu’inacceptables !

5 avril 2018 : les travaux reprennent. Le week-end de Pâques est passé. L’entreprise attendait la validation des services techniques de la mairie de Fuveau pour poursuivre le chantier. A bien les regarder, on s’aperçoit que les containers vont être encore plus hauts que les anciens. La cause en est le passage d’une conduite d’eau sous pression enterrée qui empêche de creuser plus profond. Certains des protagonistes connaissaient l’existence et la localisation de cette cette conduite d’eau potable, manifestement la communication entre les différents intervenants (mairie,  métropole, entreprise Eurovia) n’a pas bien fonctionné.

Chantier des PAV , à l’arrêt, sans raison apparente

29 mars 2018 : Il n’a pas plu ces derniers jours. Les grilles de chantier, sont en place, le travail est fait à moitié, les déchets de chantier ont été abandonnés sur place pour l’instant (au fond sur la photo).  Personne n’est revenu depuis 10 jours. Les travaux sont à l’arrêt ?

Cerclages bois des anciens PAV, abandonnés, pour l’instant à coté du chantier, devant l’entrée des voisins ?

D’autres restes de chantier ont été abandonnés, un peu plus bas, au bord de la route, en retrait du trottoir. Espérons que cela ne se transformera pas en stationnement prolongé, gênants pour les voisins….

Travaux de remise à neuf des containers d’apport volontaire pour le tri des déchets

Semaine du 12 au 16 mars 2018 :  Les travaux annoncés sont en cours de réalisation avec une semaine de retard. Nous avons été prévenu du chantier, mais pas consulté sur le détail des travaux prévus par le bureau d’étude de la Métropole. Dommage ! des améliorations étaient possibles :

– Demande par les personnes âgées, qui ont du mal à soulever en hauteur les déchets à introduire dans l’ouverture des containers, d’un positionnement plus enterré.
– Demande d’avoir des abords de plain-pied autour des containers (sans haute marche à monter, rédhibitoire pour les personnes à mobilité réduite)

Préparation du terrain avant remplacement des containers de tri, chemin de St-François

– Demande d’un containers de plus, pour les ordures ménagères, la place disponible le permettrait, cela permettrait d’éviter que certains abandonnent leurs sacs poubelles au pied des containers.
Nous verrons bien si les containers sont de plain-pied ou pas cette fois-ci, s’ils sont plus enterrés ou pas, si les concepteurs ont deviné par eux-mêmes, les espoirs des usagers. Au final, ce sera la surprise !

Février 2018 Le CIQ est prévenu :
L’entreprise Eurovia (ex CPA-Déchets devenue Métropole), détentrice du marché “Métropole” de la collecte des déchets des points d’apport volontaire, en liaison avec la commune de Fuveau, nous informe du remplacement des trois conteneurs semi-enterrés à l’entrée des « Résidences de la Bégude » Chemin de Saint-François, par des modèles plus récents et nous l’espérons moins sonore, pour celui destiné au verre.
L’opération est prévue entre le 26 février et le 9 mars 2018 et a nécessité une autorisation de voirie pour se faire. Il est probable que des camions volumineux seront amenés à circuler sur le chemin de Saint-François (portion étroite), à stationner et à manœuvrer pendant la substitution des vieux containers par des neufs.  La circulation sera probablement perturbée, voire interrompue par moments.

A ce stade, il faut indiquer qu’Il ne s’agit pas d’une demande du CIQ, mais d’une initiative des Services de la Métropole. Le contact de l’entreprise intervenant est M. Lionel Croizier . Mail : lionel.croizier@eurovia.com – Port : 06 22 77 76 65

L’information nous avait déjà été communiqué par Mr. Hadjedj, lors d’une réunion du CIQ avec les responsables de la collecte des déchets, le 2 Février 2018, sur le terrain . D’après Mr. Hadjedj, le revêtement de la cuve « verre » a été amélioré pour limiter les nuisances sonores (Il semblerait que ce soit faux). A suivre…

Bus scolaires sur le Chemin de Saint-François :

Bus scolaire quotidien en infraction sur la ligne blanche continue. novembre 2017

Il y a le bus quotidien de 16h, qui franchit la ligne blanche continue et prend toute la largeur du chemin de Saint-François pour négocier les virages.
Impossible de se croiser, même avec un véhicule de tourisme, à cet endroit là !
Il y a son frère jumeau tous les jours vers 17h, aussi.
La prudence la plus extrême est recommandée.

Bus Scolaire à cheval sur ligne blanche continue, virage suivant. Décembre 2017

Une solution existe pourtant, qui n’est pas utilisée : Les minis-bus !

Fin décembre 2017: A nouveau, cette portion du chemin n’est plus entretenue. Pierres et terre, ravinées par la pluie, descendent du talus en amont et  jonchent la voie. Des feuilles s’accumulent dans les caniveaux de part et d’autre de la chaussée obstruant les avaloirs du pluvial.
Aprés avoir laissé passer un mois, le CIQ décide d’intervenir auprès des services municipaux concernées. A suivre…
Mi-Janvier 2018:
Suivre à notre intervention, l’entretien de cette portion étroite du chemin de Saint François a repris, à l’aide de la balayeuse motorisée. Nous en remercions les personnes concernées.

Les autres attentes des riverains, des usagers et du CIQ :
  • L’éclairage public de cette portion du voie, au besoin à l’aide de candélabres solaires, pour la sécurisation du cheminent piétonnier sur le trottoir en direction des points de ramassage scolaire.
  • l’entretien du trottoir souvent envahi de végétation (type ronces)
  • La reprise du pluvial : plusieurs avaloirs sont du mauvais coté de la chaussée par rapport à la pente et ne jouent pas leur rôle. Encore trop d’eau descend par l’entrée, vers les “Résidences de la Bégude”.
Chemin de St-François, Coulée de terre, sur la chaussée et dans l’avaloir du pluvial mal placé.
  • La ligne blanche continue quasiment effacée a besoin d’être repeinte .
  • Le grattage du talus sur toute la longueur de cette portion avec création d’un muret de soutènement en blocs de béton creux à végétaliser pour limiter les écoulements de terre et les éboulis de pierres sur la chaussé.
  • La suppression du ridicule rond-point giratoire devant l’entrée des “Résidences  la Bégude” (qui complique la circulation des voitures avec remorque, bus scolaires, campings cars, etc…) et son remplacement par un marquage au sol en peinture.
  • la verbalisation des véhicules qui franchissent la ligne blanche, notamment les camions et les bus.
  • Chemin de St-François, éboulis de pierres sur la chaussée, après la pluie
  • la verbalisation du non respect de la vitesse limitée à 30 km/h sur cette portion.
    • Le déplacement en retrait du point d’apport des ordures ménagères situé en bordure de route.
    Chemin de St-François / D96

    L’implantation actuelle des containers poubelles est dangereuse et malcommode pour les piétons de l’impasse de la farigoule qui risquent de se faire accrocher par une voiture à tout moment. Elle est tout aussi malcommode pour les véhicules, sans possibilité de se garer pour jeter ses poubelles sauf à stationner au milieu de la route et à bloquer la circulation, au risque de provoquer un accident. L’implantation est également dangereuse pour le camion poubelle qui effectue la collecte et doit s’arrêter au beau milieu.
    Un progrès ne sera possible qu’avec la bonne volonté de tous. 

    Février 2018, début de prise en compte de ce problème :
    Une réunion sur site est organisée par la mairie le 2 février 2018, en présence de M. Hadjedj (responsable de la collecte des déchets secteur Rousset) de Mme Gaëlle Barthélémy Elue (tourisme, relation conseil de territoire tri et gestion des déchets), de Jean-Marc Ivaldi (services techniques), et du CIQ. Différentes possibilités sont évoquées et écartées.  Le compte rendu mairie, quelques jours plus tard reconnait la dangerosité de cette implantation. (Lire le compte rendu complet).
    Pour étudier plus avant, l’éventualité d’un déplacement des containers, il est demandé au CIQ d’obtenir un accord écrit du propriétaire voisin.

    13 mars 2018 : L’accord écrit du propriétaire concerné est obtenu par le CIQ. Rien ne s’oppose plus, du point de vue du CIQ et du propriétaire du terrain, à cette modification. Tous les éléments sont transmis aux personnes en charge du dossier. Le 16 Mars M. Hadjedj (responsable de la collecte des déchets secteur Rousset), nous informe que notre demande a été prise en compte et qu’ils vont se rapprocher de la mairie de Fuveau afin de faire une étude sur ce projet. A suivre…

    Visite de terrain avec Mme Le maire, les élus, Responsable services techniques, au même endroit en mai 2014

    Conclusion provisoire : La plupart de ces demandes sont renouvelés régulièrement depuis longtemps, certaines depuis déjà une quinzaine d’années, par les habitants du quartier, à l’occasion d’Assemblées Générales d’associations de copropriétaires, de l’ Assemblée Générale du CIQ, de réunions avec les élus.
    Voir visite en 2014

    Juin 2015 : Voir “faits divers” au chemin de Saint-François !